ACTU 7 JOURS: numéro 00

La version audio de l’émission sur les ondes de Radio Mbote (www.mbote.be)!
Tous les mercredis
01:00 – 07:00 – 13:00 – 19:00 (hrs de Bxl)
samedis et dimanches
04:00 – 10:00 – 16:00 – 22:00 (hrs de Bxl)

7 thoughts on “ACTU 7 JOURS: numéro 00

  1. Je regrette que dans votre revue de presse vous n’ayez dit aucun mot sur l’insécurité à l’Est où encore dans la nuit du 31 décembre au moins 25 personnes civiles ont été tuées près de Béni.

    1. PS
      # Plus généralement c’est peut-être l’occasion de rappeler qu’avec la crise sanitaire due au Covid-19, les violences endémiques à l’Est sont les deux situations les plus préoccupantes dans notre pays.
      Au moins 5,2 millions de déplacés internes dont 1,6 million de l’Ituri, environ 934 000 réfugiés ayant fui le pays pour d’autres pays d’Afrique en raison de la poursuite des hostilités, 529 000 réfugiés vivant dans le pays et 25,6 millions de Congolais ayant besoin d’une aide humanitaire : voilà une situation sécuritaire et humanitaire des plus préoccupantes ! Horrible : au Nord Kivu et en Ituri les fameux ADF auraient assassiné plus 6300 personnes essentiellement des civils depuis leur entrée en activité en 2016 et sans doute davantage si on part de 2014.
      # L’Onu (BCNUDH) indiquait le 04 juin 2020 que près de 1.300 civils ont été tués dans divers conflits entre des groupes armés et des forces de sécurité en RDC (dont au moins 530 civils en Ituri entre le 1er octobre 2019 et le 31 mai 2020) au cours des huit derniers mois.
      La société civile de l’Ituri dresse un bilan lourd de plus de 2195 personnes sauvagement tuées en 2020 dont beaucoup de cadavres abandonnés dans la nature et 302 personnes blessées y compris une centaine d’autres kidnappées, 3 millions de déplacés à travers la province, 98 écoles primaires et 42 écoles secondaires incendiées, 13 zones des santé victimes des attaques également y compris plus de 14.802 maisons incendiées. En Ituri ces tueries sont perpétrées depuis 2917 et attribuées essentiellement à des miliciens de la Codeco ; mais il y’a aussi d’autres groupes armés comme les anciens du M23…
      # A souligner que depuis l’élection.de Tshisekedi qui a inscrit l’insécurité de l’Est comme son chantier prioritaire et a même promis d’installer son QG à Beni ou à Goma; les violences meurtrières n’ont ni cessé ni diminué; elles ont même augmenté. Le député Muhindo de Beni a demandé exprès que  » le gouvernement central considère la situation de Beni comme une priorité. Des vies des paisibles citoyens sont en train d’être sacrifiées ici ; des vies de nos vaillants militaires sont en train d’être sacrifiées ici, pas parce qu’ils sont faibles mais parce qu’ils n’ont pas de moyens, parce qu’ils n’ont pas de matériels, parce qu’ils ne sont pas pris en charge comme il se devait ».
      Que leur demander d’autre lorsque les massacres continuent de plus belle : dans la nuit du 31/12/2020 à Tingwe (Beni) au moins 24 civils ont été tués par les ADF er à Masisi er ailleurs au Nord Kivu les habitants ont vécu sur fond d’affrontements armés accompagnés des pillages du bétail et occasionant des déplacements des populations. Voilà le drame dont nos pouvoirs publics douvent s’occuper vite et fort !

      1. @Nono,
        Sans l’aide de l’armée angolaise, nous pouvons oublier l’Est du Congo. Nos compatriotes vont continuer à embrasser la mort et à être chassés de leurs terres. Ce n’est certainement pas en priant et en dansant à Kinshasa qu’on va rétablir la paix dans l’Est du pays. Sûrement pas !
        Que Dieu vienne en aide aux  » savants  » qui nient l’occupation du Congo par le Rwanda et l’Ouganda.

    2. @Nono,
      Vraiment étrange!
      Seule une poignée de Congolais saisit la dangerosité de la situation qui prévaut à l’Est. Pire, ces malades qui se disent politiciens ou encore “les honorables dépités “!

      1. @Jo Bongos,
        Ndeko, vos interventions m’ont toujours beaucoup plu, mais au sujet de l’intervention de l’armée angolaise, je peux três bien vous édifier là-dessus.
        Veuillez me contacter via BAW (j’ai à vous parler). Sachez toutefois qu’il n’y a pas un seul voisin de la RD-Congo qui voudrait voir cet éléphant se remettre debut. La faiblesse actuelle de notre pays leur est avantageuse.

  2. @ Nono
    La situation securitaire de l’est de notre pays ne changera pas avec le pouvoir actuel qui s’inscrit derriere le tutsi power. Un president congolais qui trahit nos milliers des morts en serrant la main du sanguinaire kagame ne peut pas en meme temps combattre les soldats de kagame. N’oubliez pas que felix a des liens avec Museveni et est incapable de combattre les ougandais qui lorgnent sur nos richesses. Les congolais qui nient l’occupation de la rdc sont tout simplement des mechants et ne meritent aucun respect.

  3. # Dans un rapport officiel du Conseil de sécurité, des experts de l’Onu confirment la présence des militaires rwandais au Congo et leurs opérations en 2020 dans les territoires de Nyiragongo, de Rutshuru et de Masisi mais ni Kinshasa ni Kigali ne l’ont confirmé ni notifié en violation des règles. Tshisekedi est toujours resté muet là-dessus mais les experts rappellent une lettre du CEM des FARDC Celestin Mbala datée du du 22 avril 2020 et adressée aux responsables du Mécanisme conjoint de vérification de la CIRGL qui dénonçait la présence rwandaise sur le sol congolais, une violation de la frontière entre le Rwanda et la RDC par des membres de la FDR qui avaient installé un camp à Kabara, dans le territoire du Nyiragongo au Nord-Kivu. Tshisekedi niera donc difficilement cette invasion. Kagame toujours suffisant soit nie la présence de ses soldats sur le territoire Congolais soit suggère que s’ils sont là, ça ne peut être qu’avec l’accord des autorités Congolaises.
    # Les massacres des civils se poursuivent au Nord Kivu, au Sud Kivu et en Ituri même pendant les dernières fêtes et à Kinshasa personne n’en dit rien (et pourtant même l’ambassade américaine avait lancé l’alarme), Tshisekedi s’occupe de recevoir en grande pompe les nouveaux députés de son Union sacrée. A peine Katumbi a-t-il réagi consterné aux 22-25 morts de Beni dans la nuit du Nouvel An.
    # Jusqu’où jusque quand nos autorités vont-elles laisser s’accumuler autant de morts de notre population de l’Est ??? Pas même de tentatives d’explications gênées sur les circonstances exactes de la présence d’éléments rwandais sur le sol congolais. Les Congolais ne sont pas dupes de son statut de faible face à Kagame qui doit avoir forcé Tshisekedi à accepter cette présence pour les intérêts du Rwanda. Mais est-il à ce point buté ou vendu pour ne pas comprendre qu’il ne tient qu’à lui pour renverser le rapport de forces ? A malin il faut toujours malin et demi pour cohabiter ! Aucune démonstration supplémentaire pour prouver que les violences meurtrières de l’Est trouvent leur large origine chez des groupes armés commandités par les voisins qui ont besoin d’un Congo instable pour l’assujettir, pour le piller…

Comments are closed.