ASBL et ONG pullulent en RDC: pour quoi faire ?

Tongele N. Tongele
Tongele N. Tongele

1. De quoi s’agit-il?

Il s’agit de vous, peuple congolais, dont la survie paraît dépendre des dons que vos associations sans but lucratif (ASBL) quémandent et reçoivent. La RDC est même connue dans certains couloirs des Nations Unies à New York comme pays des ONG (organisations non-gouvernementales), pays des ONGD (organisations non-gouvernementales de développement), ou encore pays des ONGI (organisations non-gouvernementales internationales).

Pour contextualiser leurs expériences en RDC, les ONGI décrivent la vérité de ce qui se vit en RDC en termes de scandale pour l’humanité. Car, disent-ils, la RDC est richissime en ressources naturelles, mais les populations sont incapables de s’organiser comme nation pour transformer ces ressources naturelles en produits finis afin d’éliminer le chômage et la pauvreté. Les ONGI témoignent que la RDC est un pays de carence, des maladies, de pauvreté, de mendicité, de médiocrité, on dirait un pays des paralysés et des malades mentaux qui ne peuvent pas prendre soins d’eux-mêmes par eux-mêmes. Les ONGI poursuivent leur description de la RDC: les populations à travers le pays manquent de tout, même du strict minimum pour une vie propre et saine. Les populations sont incapables de se faire des latrines propres; les populations vivent inondées des saletés et immondices autour des maisons, dans des quartiers et cités; les structures d’administrations sont pourries de corruption et sont inefficaces; les populations des villages, villes et cités se meurent parce que négligées et abandonnées par le gouvernement national aux rebelles et milices, aux maladies, à la famine, aux occupations et exploitations par des étrangers voisins et lointains. Bref, concluent les ONGI, sans leurs assistances et construction des installations d’assainissement et d’hygiène tout en distribuant des kits d’articles essentiels et du cash, la RDC comme pays serait un désastre, se balkaniserait rapidement, et disparaîtrait de la carte géographique comme une nation.

Question: qui trouve que cette description de la RDC par les ONGI est incorrecte, et peut contrecarrer cela par des faits?

En outre, vous-mêmes, Congolaises et Congolais, vous avez créé, et vous créez chaque jour, des ASBL (associations sans but lucratif), des ONG (organisations non-gouvernementales), des ONGD (organisations non-gouvernementales de développement), et des Fondations qui se comptent en milliers, voire des centaines des milliers, souvent pour quémander et recevoir des dons par l’intermédiaires des ONGI, non pas pour réaliser ce que vos ASBL se fixent comme objectifs, mais plutôt pour vos survies et profits personnels. Congolaises/Congolais créatrices/créateurs d’ASBL, d’ONG, d’ONGD, et des Fondations: quels sont vos aspirations et projets de vie? Quels développements vos ONGD réalisent-elles? Combien des jeunes filles et jeunes garçons est-ce que vous avez motivés, stimulés, appuyés et accompagnés, et qui ont effectivement créé d’unités de production? Vous parlez de développement, mais quelles actions concrètes de développement entreprenez-vous?

2. Transformez-vous pour transformer votre pays

Congolaises et Congolais créatrices et créateurs d’ASBL, d’ONG, d’ONGD, et des Fondations: vous avez la capacité de devenir des vraies réponses aux crises d’ignorance, de pauvreté, de carence, de malnutrition et maladies, du sous-développement, dans votre pays. Bref, vous pouvez devenir des vraies réponses aux crises humanitaires qui rongent et ruinent votre beau pays, la RDC. Vous avez la capacité de devenir des vrais acteurs d’actions et des travaux de développement dans votre grand pays. Vous avez la capacité de devenir vrais transformateurs des mentalités de vos compatriotes pour passer des quémandeurs aux créateurs d’unités de production.

Congolaises et Congolais créatrices et créateurs d’ASBL, d’ONG, d’ONGD, et des Fondations: vous devez en tout premier lieu vous transformer vous-mêmes, et vous deviendrez sûrement des vraies réponses aux nombreux problèmes de votre société. Concrètement:

(1) Ouvrez vos cœurs et vos pensées pour réfléchir, pour scruter vos âmes et vos consciences, et vous découvrirez la puissante énergie qui est en vous. Vous vous rendrez aussi compte de vos propres potentialités, talents, habiletés, et capacités énormes de concevoir des actions de développement par vous-mêmes, sur place, comme les autres le font ailleurs sur la planète terre. N’aspirez pas simplement à quémander continuellement des dons à travers vos organisations pour survivre. Non. Utilisez vos organisations comme point de départ pour concevoir et lancer des actions de développement: menuiserie, maçonnerie, production des guitares, production des épingles et des aiguilles et des boutons, production d’huile de palme ou d’arachide ou de sésame, production de savon, production du sucre, production des objets classiques, production des lunettes, production des gants, etc., bref, utilisez vos organisations pour lancer d’unités de production, et motiver les jeunes garçons et jeunes filles à lancer aussi d’unités de production.

(2) Réfléchissez profondément, rejetez l’ancienne et la mauvaise habitude de mimer les ONGI pour leur plaire et recevoir des petits dons. Réfléchissez plutôt sur les réalités en vous et autour de vous: vous remarquerez qu’il y a d’immenses opportunités, d’immenses ressources et d’immenses possibilités de succès tout autour de vous. Utilisez vos organisations pour transformer les ressources autour de vous en produits finis, en lançant des petites et moyennes entreprises, des petites usines pour transformer ces ressources sur places et répondre aux besoins locaux de votre quartier, cité, ville, etc.

(3) Cessez immédiatement avec cette mentalité diminuante de continuer à naïvement croire que le mieux est ailleurs, ou que c’est ailleurs qu’on peut réaliser des grandes choses: c’est faux et archifaux. C’est vous qui pouvez et devez réaliser des grandes choses en utilisant les organisations que vous avez mis sur pied. Ce n’est pas parce que vous avez reçu des dons et des miettes des ONGI que vous devez vous considérer inférieur à je ne sais qui ou quoi. Ecoutez: vous êtes créés à l’image de Dieu comme toute autre personne sur cette planète. Vous êtes nés avec les mêmes capacités intellectuelles que possède tout autre être humain sur cette planète terre. C’est donc entre vos mains, c’est dans vos têtes et dans vos consciences de décider de vous transformer à partir de maintenant, pour devenir transformateurs de vos villages, quartiers, villes et cités.

(4) Plongez-vous dans des actions de développement au lieu de parler de développement. Croyez en vous-mêmes, croyez en vos talents reçus du Dieu Créateur qui vous a créés comme tout autre être humain sur la terre. Mettez-vous au travail d’imaginer et de concevoir de nouvelles idées et des nouvelles façons d’utiliser vos organisations pour trouver de nouvelles solutions aux problèmes locaux de vos villages, villes, et cités: qu’il s’agisse de construire des baleinières pour remplacer les petites pirogues qui chavirent et tuent régulièrement des gens sur vos fleuves et rivières, qu’il s’agisse de construire des ponts sur vos ruisseaux, de construire des maisons larges avec briques et tuiles et grandes fenêtres bien aérées pour l’air frais, qu’il s’agisse de tracer des belles avenues ornées des arbres fruitiers dans vos villages et quartiers, etc., vous devez imaginer et motiver ceux et celles qui travaillent avec vous dans vos organisations sur comment faire des choses par vous-mêmes pour vous-mêmes, et comment résoudre vos problèmes locaux par vous-mêmes. Cessez de toujours quémander, cessez de toujours tendre les mains, cessez avec des complexes d’infériorité. Transformez-vous, et transformez vos organisations en instruments de développement.

3. Conclusion

Congolaises et Congolais créatrices et créateurs d’ASBL, d’ONG, d’ONGD, et des Fondations: hommage vous soient rendus pour vos efforts qui ne sont jusque-là qu’un premier pas à faire pour le développement de votre pays. Ce n’est pas avec des petits dons, mais c’est plutôt par les travaux de vos imaginations et vos efforts propres que le développement va commencer. Transformez votre mental pour comprendre le rôle que vous, et vos organisations, vous êtes appelés à jouer en RDC. Ce rôle est de devenir model de développement afin que vos actions puissent inspirer et motiver les jeunes filles et jeunes garçons des villages, villes et cités à suivre vos exemples et vos actions de créer d’unités de production par eux-mêmes pour eux-mêmes, pour assurer leur autonomie financière, et vivre avec dignité.

 

Tongele N. Tongele, Ph.D.
Docteur en génie mécanique et professeur d’université aux USA
tongele@cua.edu

6 thoughts on “ASBL et ONG pullulent en RDC: pour quoi faire ?

  1. Professeur Tongele,
    Vos écrits nous ramènent toujours pieds sur terre. Vos écrits recadrent toujours les idées pour qu’on se concentre sur les vrais problèmes qui rongent la RDC. Vos écrits nous ramènent aux vrais problèmes qui devraient être au centre des discussions, afin de trouver des solutions qui mobilisent et stimulent les populations à améliorer leurs conditions de vie par leurs propres efforts et par les travaux de leurs propres imaginations. Mais hélas ! Les dirigeants en RDC divaguent et s’embrouillent dans des bavardages des canards en quête de se positionner pour mieux remplir leurs ventres, pendant que le pays se meure et les populations descendent en enfer de pauvreté, des maladies, de famine, de saleté, etc., comme l’ont correctement décrit les ONGI. Personne ne peut contrecarrer cette description de la RDC par les ONGI, car c’est non seulement correct, mais la vérité de ce qui se vit à travers la RDC est même pire que cette description des ONGI.
    Votre mérite, professeur Tongele, c’est de toujours faire voir que quelle que soit la situation horrible en RDC, les Congolais sont capables de s’en sortir s’ils décident de discipliner leur volonté pour se mettre en action. Vous indiquez toujours le chemin de solution, et vous faites toujours voir ce qui peut se faire, ce que les Congolais peuvent faire, pour sortir de leur misère par eux-mêmes. L’appel que vous avez lancé aux ONG en RDC est pratique et réaliste, et nous espérons que les ONG en RDC pourront répondre à cet appel, se servir de la vision que vous leur avez suggérée et conseillée, afin de quitter leur statut de quémandeurs perpétuels pour se transformer en « instruments de développement de leurs villages, villes et cités ».

    1. Cher Sia Koli,
      Vos observations sont pertinentes. Si les gouvernants congolais et les populations congolaises avec leurs ASBL se concentrent sur des actions productives qui génèrent des biens manufacturés ou semi-manufacturés et des services qui répondent aux besoins locaux, il n’y a aucun doute qu’en quelques années, le miracle économique et manufacturier de la RDC étonnera le monde. Le hier de la RDC, le passé de la RDC, avec toutes ses médiocrités, est fixé et ne changera jamais. Mais le demain, l’avenir de la RDC reste totalement à créer, et les Congolais peuvent créer un avenir magnifique de développement si les ASBL en RDC font leur part comme décrit dans cet article. Les gouvernants et les intellectuels ont aussi leurs parts à faire comme j’ai à maintes reprises détaillées dans mes livres et autres articles déjà parus sur CongoIndependant.com.

  2. C’est bien beau tout ça;mais,il ne faut pas être professeur de ceci ou cela pour pondre un pareil diagnostic,LE BON SENS SUFFIT.
    C’est à dire,il n’ya que trois boulots en RDCongo:1/Politique,2/Pasteur,3/Musicien-mendiant.Sur ce,il ne reste qu’une piste:OngOngiFondation.
    Si demain,par la bonne gouvernance:le droit,la justice et l’équité remplaçai tout ça,les boulots précitaient perdrons elle même de leur attrait et il y aura un nivellement par des vrais boulots à valeur ajouté socio-économique.Courage et persévérance…..

    1. @Arthur Mpululu, Bien compris. Mais une meilleure maitrise de grammaire et vocabulaire de votre part aiderait a elever vos arguments.

      1. Cher Norbert Muzungu,
        Merci pour vos remarques et encouragements à Arthur Mpululu. Les observations de Monsieur Mpululu sont pertinentes. Mais c’est toujours mieux de faire des choses correctement : qu’il s’agisse d’écrire, de parler, de travailler, de fabriquer, de prier, de jouer, etc., il faudrait toujours faire tout méticuleusement et correctement pour que les formes apparentes ne puissent pas donner une impression minimisant ou diminuant l’importance d’un fond qui peut en fait être très pertinent. Merci pour les remarques.

    2. Cher Arthur Mpululu,
      Je comprends parfaitement votre frustration. Vos remarques sont vraies et appellent au changement, à la bonne gouvernance, en RDC. Vous dites « si demain, par la bonne gouvernance… », non, non, Monsieur, il n’y aura pas une bonne gouvernance en RDC avec des « si ». Vous devez exigez la bonne gouvernance de la part de vos gouvernants. Les gouvernants en RDC sont au sommet du pyramide, vous êtes leurs marchepieds. Ils vous exploitent et sucent votre sang pour demeurer heureux au sommet du pyramide. Il n’y a pas et il n’y aura pas « si demain, la bonne gouvernance… ». Non, Monsieur. Vous devez vous organiser en utilisant les réseaux sociaux pour mobiliser les populations à marcher chaque weekend dans toutes les grandes villes de la RDC pour exiger la bonne gouvernance : le droit, la justice et l’équité. Si vous ne marchez pas, ne protestez pas partout à travers le pays, mais croyez et espérez que « si demain, la bonne gouvernance… », alors vous attendrez encore 60 ans comme c’est le cas depuis l’indépendance de votre pays, et il n’y aura que ces mêmes boulots que vous avez bien cités : 1/Politique, 2/Pasteur, 3/Musicien-mendiant, et enfin: OngOngiFondation. C’est donc entre vos mains de faire la différence. Et pour marcher, protester et exiger la bonne gouvernance, vous avez parfaitement raison, on n’a pas besoin d’être professeur de ceci ou de cela pour le faire. Cher Arthur Mpululu, le temps d’action c’est maintenant. Ne vous découragez pas. Transformez votre frustration en mouvement de conscientisation et de mobilisation, et vous deviendrez un leader de changement en RDC.

Comments are closed.