Assemblée nationale: Le bureau d’âge convoque la plénière pour ce vendredi

Le bureau d’âge de l’Assemblée nationale a convoqué une plénière ce vendredi 22 janvier, dans le cadre de la session extraordinaire en cours, indique un communiqué signé par son rapporteur, Gaël Bussa.

Parmi les points inscrits à l’ordre, on note la déclaration de l’appartenance des députés nationaux à la majorité ou à l’opposition, l’examen et approbation du rapport de la Commission mixte Relations extérieures-ECOFIN et Contrôle budgétaire ainsi que le vote du projet de loi autorisant la ratification de l’accord créant la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF).

ACP/

8 thoughts on “Assemblée nationale: Le bureau d’âge convoque la plénière pour ce vendredi

  1. Quid de la situation à l’Est du pays, etali bino te, bande d’inconscients, collabos ?
    Ba députés ya kwanga na makayabu !

    1. Oui, ndeko, c’est une bande d’inconscients, mais la faute est à imputer aux Congolais eux-mêmes. J’ai bourlingué suffisamment et je n’ai jamais vu un seul peuple au monde qui se laisserait être chosifié comme le fait le peuple congolais!
      OYO PEUPLE YA NDENGE NINI Y’A LAURENT SOCOCO!
      YAYI PEUPLE YA INKI MUTINDU BA MPANGI YA VINCENT!
      EWU PEUPLE WA MUSHINDU KAYI MWA NTUMBA WANYI!
      QUELLE SORTE DE PEUPLE, MON DIEU!

  2. Je dois sans doute me tromper de compréhension de textes : l’Informateur a certes été nommé par le PR mais moi je m’attendais à ce stade que ce soit d’abord pour le pays et non pour les besoins personnels d’un Chef de l’État devenu à l’occasion un banal chef de camp. En effet Bahati n’a pas hésité à lui promettre ravi une « majorité écrasante ». C’est déjà ça, un trophée à eux deux et espérons-le bénéfique pour le pays, des députés enfin utiles…

  3. PS
    Il semble bien que le bureau d’âge vient encore de reporter le vote d’appartenance des députés alors qu’il figurait bien à l’ordre du jour. Que se passe-t-il ?
    Et la motion de censure contre Ilukamba ?

  4. La motion de censure contre le PM Ilunkamba à été déposée aujourd’hui au bureau de l’Assemblée par le député Okende. Elle aurait recueilli 301 signatures. Je soupçonne Tshisekedi d’avoir recommandé cette demarche avant le vote du bureau définitif : de bonne guerre une victoire de plus pour pouvoir enfin confirmer triomphalement sa nouvelle majorité. La ruée vers l’Union sacrée est par ailleurs consacrée avec une série de partis et regroupements politiques venant du Fcc qui viennent d’y adhérer officiellement comme leur permet la dernière oukase de la CC. Pourvu que ça permette encore à Tshisekedi d’échapper au ‘Fcc bis’ que vante sans scrupules Mende…

    1. NONO@
      Existe-t-il un respect des lois et des textes au Congo en ce moment ?
      BUREAU D´ÂGE ?
      Selon la Cour Constitutionnelle, ce « bureau provisoire » a un mandat limité á un mois afin d´organiser l´élection du bureau définitif et ne peut pas « engager » le parlement ou faire autre chose.
      Etrange que ce « pouvoir législatif » soit aussi le nid des violations des lois et de la constitution.
      PETITION?
      Encore une surprise.. ce que le fameux « Bureau d´Age » ne semble pas être capable d´organiser l´élection du nouveau président du Parlement et son Bureau depuis maintenant 3 semaines. Selon le decret de la Cour Constitutionnelle, la semaine prochaine sera la dernière.. kie kie kie. Même si on apprend qu´il ya plus de 300 signatures, ces parlementaires ne se mettent pas d´accord pour exprimer la nouvelle majorité. Imagnez comment on leur demande de remplir une « fiche » pour s´identifier comme « majorité » ou « opposition » kie kie quand il est si facile de le faire ouvertement et publiquement en allant voter le nouveau bureau definitif.
      DEMOCRATIE BANTOU?
      Au Congo, pays de l´absurdistan.. on apprend qu´il est possible de changer de camp, de bord politique pendant une législature.
      Que les lecteurs se rendent compte d´une chose étrange: Imaginez que tous les Répubicains ou une grande partie d´entre eux changent subitement et sont des « Démocrates » aux USA afin de permettre au nouveau préssident des USA Biden d´accomplir « sa vision » !
      Et pourtant, même les congolais le mieux éduqués acceptent de facto cette démocratie du Bantoustan où les parlementaires du FCC sont….membres de la nouvelle majorité Union Sacrée. N´ont-ils pas été votés dans le cadre du FCC? kie kie kieDémocratie Bantou

    2. # Je viens de lire que les états-majors politiques craignent que l’adhésion individuelle favorise que les députés ainsi seuls soient plus aisément courtisés individuellement en lieu et place des chefs des regroupements et partis politiques. Comme si on voulait « encourager la transhumance politique qu’il faut éviter dans la tradition républicaine, explique Okende.
      # Entre-temps on apprend que le bureau d’âge a transmis la motion au PM et l’invite à une plénière mardi 26. A noter que les députés pétitionnaires accusent Ilunkamba de défaillance et d’incompétence notoire comme ils l’ont écrit dans la formulation de leur motion que je n’ai malheureusement pas lue.
      On dit que le PM ne compte ni démissionner ni se soumettre à un bureau d’âge dont il conteste l’autorité en la matière.
      # Ailleurs je lis une curieuse nouvelle du Fcc qui dit attendre les résultats du travail de la cellule de crise pour dévoiler ses candidats alors qu’ils ont quitté la plénière hier fâchés d’un excès de pouvoir du bureau d’âge sans garantie de retour. Mais c’est vrai tant qu’à faire le bureau de l’Assemblée est l’affaire des députés de tous les bords. A noter aussi que 42 députés PPRD ont adhéré personnellement et librement à l’Union sacrée. La ruée vers l’or ?!?

  5. ENCORE À PROPOS DE L’UNION SACRÉE ! BIEN DES ENJEUX DIVERS DISPUTÉS !?!
    # Malgré la dernière victoire du camp présidentiel avec la signature par 301 députés de la motion de censure du PM Ilunkamba et au-delà des bisbilles encore présentes sur sa composition définitive, le destin et la philosophie de l’Union sacrée de/pour la Nation (USN) restent en fait un sujet essentiel des débats. En effet, mine de rien, c’est aujourd’hui moins la querelle quasiment tranchée de la primauté (numérique et politique) entre le camp présidentiel et celui de son prédécesseur mais aussi et davantage l’horizon 2023 des différents protagonistes qui aiguise les enjeux : une équipée concertée d’un Tshisekedi seul candidat en 2023 face à ses rivaux présents ou hésitants aujourd’hui à entrer dans l’USN au risque de taire définitivement leurs propres ambitions.
    # Il y’a aussi cette procédure contestée par certains qui appelle les députés à s’inscrire individuellement dans la majorité ou l’opposition là ou jusqu’à present les regroupements politiques et les groupes parlementaires étaient les interlocuteurs privilégiés du bureau de l’Assemblée. Pourquoi cette hésitation ? L’adhésion individuelle illustrerait-elle à ce point un débauchage moralement indécent ? Pas si convaincant pour une classe politique somme toute plus affairiste que préoccupée de l’intérêt commun.
    # Tout cela pour dire qu’entre le souci d’une Union sacrée réel cadre d’un programme de changement des uns, la volonté de ne pas se couper d’une course au pouvoir en 2023 des autres, la préoccupation des postes pour certains et pourquoi pas le pouvoir pour le pouvoir d’autres encore, la définition de l’USN reste encore le sujet d’un débat qui nécessite résolution ! Comment aujourd’hui au-delà de Tshisekedi, Katumbi, Bemba et même de Kabund encore dans les tractations, au-delà des victoires proclamées et des défaites tolérées, au-delà des oukases légales plutôt acommodantes au gré du vent, comment faire pour que la discussion sur l’USN serve vraiment à en faire un cadre utile qui s’occupe effectivement du sort des Congolais et du Congo ???
    La suite nous en dira davantage, espérons-le !

Comments are closed.