Communiqué conjoint de la Rencontre trilatérale entre la RDC, le Rwanda et la France

Read Time:1 Minute

actu image

A l’initiative du Président Emmanuel Macron, les Présidents Félix Tshisekedi et Paul Kagame, se sont entretenus ce mercredi 21/09/22 à New York.

Les trois Chefs d’État ont marqué leur préoccupation face à la recrudescence des violences dans l’est de la République démocratique du Congo et leur résolution à apporter une réponse régionale et coordonnée à la menace portée par les groupes armés terroristes dans la région.

Afin de réunir les conditions d’un dialogue franc et constructif, nécessaire à la relance de la coopération entre les pays de la région et conformément au processus de Luanda, ils ont convenu d’agir de concert pour obtenir au plus vite le retrait du M23 des localités occupées.

Le retour des déplacés de guerre de ces localités à leur domicile, avec l’appui des Nations Unies et de leurs partenaires de l’Union Africaine, de la Communauté de l’Afrique de l’Est et de la Conférence sur la Région des Grands Lacs (CIRGL).

Ils ont également convenu d’intensifier durablement leur coopération pour lutter contre l’impunité et mettre un terme à l’action des groupes armés dans la région des Grands Lacs, dont les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR).

Ces efforts s’inscriront dans le cadre des initiatives régionales de paix existantes, notamment le processus de Nairobi.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

22 thoughts on “Communiqué conjoint de la Rencontre trilatérale entre la RDC, le Rwanda et la France

  1. Du blabla…encore du blabla…et toujours du blabla…
    Il convient de convenir – une bonne fois pour toutes – que si nous ne sommes pas capables de faire la guerre au Rwanda qui nous agresse depuis plus de deux décennies, il faut au moins :
    – fermer toutes les frontières avec ce pays,
    – rappeler notre ambassadeur au Rwanda et donner 48 heures à l’ambassadeur du Rwanda de quitter le Congo,
    – suspendre toutes les relations diplomatiques et autres avec ce pays,
    – exfiltrer tous les militaires rwandais au sein des FARDC, les renvoyer chez eux,
    – arrêter de voler l’argent du trésor public,
    – reformer notre armée,
    – supplier l’Angola de nous aider ou alors
    – engager des mercenaires pour traquer et neutraliser tous les terroristes qui sévissent à l’Est du pays.
    Sinon, continuez votre cinema macabre. Le peuple n’est plus dupe.

  2. LES CLOISONS DE BERLIN APPELÉS PAYS PAR LES AFRICAINS SONT DES CAMPS DE CONCENTRATION SPIRITUELLE SANS SOUVERAINETÉ ! Macron parlait de l’après Colonisation dans son petit discours sur la Tribune de l’Assemblée Générale du machin ONU, quelques minutes après, le même Macron en piteux neocolonisateur s’immisce unilatéralement dans les affaires intérieures d’un pays soi-disant indépendant et Souverain qui est la RDC occupée par les multinationales, le RWANDA, l’OUGANDA, le BURUNDI (Empire Hima ou EAC « East African Community »). La SOUVERAINETÉ d’un pays est le SOCLE de l’INTERDÉPENDANCE entre les pays qui se croient (se disent) indépendants or tout pays dépend des autres en matière de coopération économique et d’échanges divers entre les Peuples. Quand un pays est trop faible, dépendant des autres pays plus forts que lui, sa Souveraineté est nulle, bafouée et inexistante [Cfr la Russie SOUVERAINE qui impose son leadership international contre la MENACE de l’OTAN sur ses frontières à travers l’Ukraine]. L’acte posé par le Président Français en marge de cette assemblée générale du machin ONU (MONUSCO) prouve que la RDC occupée et agressée par ses voisins pays Envahisseurs Banyarwanda est sous tutelle de la Communauté internationale, le KONGO-ZAÏRE jadis Géant de l’Afrique n’est plus un pays Souverain ni indépendant. LES M23 PLUS FORTS QUE TOUTES LES ARMÉES QUI COMPOSENT LA PUTE MONUSCO ! Inefficace, malgré un gros Budget en milliards $, coupable des tueries des RDCIENS par des balles reelles, participante à
    la mainmise satano-occulto-nécromancienne sur les richesses du sol et sous-sol de la RDC occupée, complice officiel des multinationales Impérialistes et des pays agresseurs (Rwanda, Ouganda, Burundi etc) qui occupent depuis 25 ans le KONGO-ZAÏRE, lArmée logistique de la Communauté Internationale Impérialiste qui est la MONUSCO (Mission Onusienne de Stabilisation du Congo) n’arrive pas à mater, défaire, chasser le Rwanda insignifiant pays et parrain des M23 surarmés par les Impérialistes Occidentaux. À quoi sert cette satanée MONUSCO manipulée
    par la France (membre du conseil de sécurité du machin ONU) en République DÉMOCRATIQUE du Congo? Poser cette question, c’est déjà y répondre😭. « Quand les services secrets [Armée Républicaine d’un pays agressé] n’arrivent pas à mettre fin à la criminalité [Occupation étrangère], c’est que les criminels [Occupants Envahisseurs Banyarwanda] se cachent dans les services secrets » dixit Général MAHELE BOKUNGU LIEKO. VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. INGETA

  3. C’est d’une bêtise, d’une lâcheté et d’une honte innommables que de passer au quart de tour d’une sévère accusation du voisin agresseur à une discussion diplomatique complaisante avec lui, Macron ou pas d’autant que ce dernier est ici le représentant de cette CI toujours derrière le Rwanda leur chouchou.
    On en est plus qu’à réunir les conditions d’un retrait du M23 de Bunangana et du retour des déplacés vantant dialogue franc et constructif alors qu’il est impossible avec un interlocuteur manipulateur, arrogant et criminel. Depuis près de trois décennies Kagame et son Rwanda ont assis leur essor sur un Congo faible et à genou, ce ne sont ni les beaux yeux du néocolonialiste Macron ni le sourire jaune de Tshisekedi qui neutraliseront la gueule carnassiere de Kagame et son ambition obsessionnelle et vitale à continuer à vivre de nos richesses. Seules donc notre détermination ferme et notre puissance militaire arriveront à le castrer. Ça ne ressemble à rien de convoquer une relance de la coopération entre les pays des Grands Lacs alors que Kagame vit tranquillement du statu quo en cours. Luanda et Nairobi ne sont que les béquilles des voisins destabilisateurs qui leur permettront de gagner d’autres niches sur notre sol.
    Si Tshisekedi n’a pas compris tout cela, il ne peut que mener le pays vers sa disparition de la carte. Une démarche qui ne voit que le profit immediat des uns et des autres ne peut procurer une resolution durable des violences endémiques de l’Est du pays.
    Bref selon moi pas grand chose à attendre de cette rencontre, pas de miracle dans une paix régionale où les protagonistes sont eux-mêmes des fieffes profiteurs comme ici Kagame qui se rabat sur des FDLR que lui seul voit à l’action contre son pays et rien à attendre d’une CI qui déclare sans honte que sa plus importante mission de paix n’a pas les moyens de combattre une petite rébellion locale. A nos armes donc, chers Compatriotes…

  4. Re: QU’A DIT TSHISEKEDI A LA TRIBUNE DES NATIONS UNIES ET QU’EN PENSER ?
    Message ndonzwau Hier à 15:47
    A new York le Président Tshisekedi a pris le courage de nommer ouvertement les choses en ce qui concerne la énième agression rwandaise jusqu’à démonter leur fourbe alibi des FDLR qui seraient encore en action contre le Rwanda aux côtés des Congolais qu’ils auraient même contaminé de leur idéologie génocidaire alors qu’aucun Congolais ne s’est jamais déporté pour tuer et occupr la moindre portion du territoire rwandais. Mais à voir Tshisekedi et Kagame sous le regard de Macron,on se demande si paradoxalement après avoir dénoncé clairement l’agression rwandaise ce dernier n’aurait pas convaincu Tshisekedi à retourner au cycle es négociations Congolo-rwandaises hypocrites et toujours préjudiciables pour le Congo ?
    Le président Tshisekedi a demandé au Président de la Session de distribuer le dernier rapport des experts de l’Onu qui a authentifié la présence de l’armée rwandaise derrière le M23 aux membres présents pour qu’ils en déduisent leurs conclusions mais il semble avoir encore peur de mettre au jour le susbstantiel Rapport Mapping produit par l’Onu en 2010 qui en dit bien plus long sur l’insécurité de l’Est et prompt à servir pour la justice transitionnelle, un Tribunal Pénal International.
    Il sort aussi les récents accords de Luanda et de Nairobi bien ambigus alors qu’il a à sa dispositions dés mécanismes et dispositifs de droit international comme ceux de porter plainte contre le Rwanda à la CIJ à La Haye. C’est incompréhensible et fort regrettable que rien de tel ne figure dans son logiciel !
    « La médiation de la France dans le conflit de l’Est de la RDC. n’est-elle pas là pour sauver la face du Rwanda et de l’Ouganda, se demande très justement quelqu’un ? La recette miracle de Macron est de mettre sous le boisseau la situation à l’Est de la RDC sans qu’aucun des protagonistes (RDC, Ouganda, Rwanda) n’apparaisse comme ayant perdu la face. Il y’a et il y’aura hélas des victimes, directes ou collatérales dans la région des Grands Lacs, comment vont-elles se défendre ?
    Assurément Tshisekedi et l’État Congolais se doivent de s’y prendre autrement sinon l’immobilisme manifeste de la CI face à l’agression rwandaise continuera à tenir en otage son pays avec des ravages certains…

    1. @Ndeko Nono
      Tshilombo est un excellent affairiste. N’attendez rien de lui, RIEN pour le Congo.
      Il n’est pas là pour résoudre les problèmes du Congo. Il suffit de réécouter ce que JM Kabunda et Vidiye ont raconté. Ne vous méprenez pas sur ses quelques postures occasionnelles d’homme d’état. Il n’en est pas un.
      Des présidents ya tshanana, ya bana bitendi existent…ouvrez votre fenêtre et regardez à gauche, vous en verrez un…
      Les Kenyans arrivent par Bunagana…les terroristes rwandais du M23, qui ont liquéfié le très nul SG des NU, vont voir ce qu’ils vont voir. Des kenyans qui vont terroriser des rwandais…kie kie kie… » Tala ye na lokolo  », Weston na Weston nde makambo…
      Oh pauvre Congo, mon pays. Je pleure de honte !
      Mama Gisèle Mpela talela biso likambo oyo !

  5. Emmanuel Macron est très mal placé pour promouvoir la reconciliation entre la RDC et le Rwanda pour la simple raison qu’il existe un deal entre Macron et Kagame visant à piller les minerais du sous-sol de l’est du Congo.
    Et d’ailleurs, des trois pitres qui s’affichent sur la photo il n’y a aucun qui travaillerait pour l’intérêt du Congo et de son peuple.

  6. Il n y a qu’à, il suffisait que, il aurait dû, tout est simple car il aurait dû. Toutes ces formules simplistes qu’on prononce vautré dans son canapé en sirotant un verre de lotoko, zododo et autre beuverie kinoise ne mange pas du pain comme on dit en français. Mais, ainsi va le Congo, nous sommes tous spécialites de tout.

    1. N’importe quoi… Svp ne nous embarquez pas dans des considérations sans boussole sinon celle d’excuser ceux qui ont charge et pecules pour diriger le pays parce que simplement on a des sympathies envers eux. Le citoyen lambda constate étonné que Tshisekedi après avoir proclamé que nos morts étaient des ‘dommages collatéraux’ et non des victimes de Kagame se réveille de son pongi ya ba bébés pour s’apercevoir qu’il a été gruge : contrairement à ce qu’il avait cru, il decouvre que Kagame n’est pas son frère, mais son bourreau pilleur et agresseur. Alors quelque langage emploie le Congolais profond, c’est d’abord son droit de demander des comptes à ceux qui sont payés pour diriger le pays. Ne confondez donc pas les choses…

  7. UN RAPIDE TOUR EN ARRIÈRE !
    Que veut exactement dire Kagame qui nie son implication derrière le M23 en répondant à l’accusation franche de Tshisekedi « qu’il est urgent de trouver la volonté politique de s’attaquer enfin aux causes profondes de l’instabilité dans l’est de la RDC. Le jeu des reproches ne résout pas les problèmes » ? Qu’elles sont pour lui les causes réelles en dehors de son refrain infondé sur les FDLR qui coaliseraient avec les FARDC pour attaquer son pays alors qu’aujourd’hui les violences sont au Congo et non au Rwanda ? Ce sont en effet les Congolais qui pâtissent de l’insécurité â l’Est et non les Rwandais.
    N’empêche que du côté de Tshisekedi tout n’est pas non plus au bon point. En dehors de ses incessantes prises de paroles, de multiples partenaires auxquels il s’accroche et des mécanismes institutionnels sur lesquels il s’appuie notament Luanda, Nairobi et aujourd’hui la France de Macron, on attend de lui des actes effectifs et plus de coherence stratégique dans ses initiatives notamment par l’usage des voies juridictionnelles internationales (CIJ, CPI…) à la disposition de tout pays.
    Kagame parle des causes mais en fait il ne peut les verbaliser parce qu’elles trahissent la perversité de son entreprise au Congo. La principale cause n’est rien d’autre que d’abord économique, « la course à nos richesses et subsidiairement la recherche des terres pour les siens » ; une balkanisation qui lui offrirait des lopins dans les Kivu ne lui deplairait pas. Les présumés Congolais du M23 qui tout en vouant leur loyauté au Rwanda prétendent être aussi des Congolais ne cherchent rien d’autres que l’usufruit de force des terres appartenant aux autochtones locaux et le Rwanda surpeuplé et pauvre les utilisent pour cette cause. Le franc jeu du M23 serait de quitter leur double loyauté et d’accepter une appartenance claire à la RDC.
    On en est aujourd’hui par la pression de la CI complaisante au Rwanda qu’à promouvoir le dialogue avec le M23 par Bunagana interposé mais on sait bien qu’il ne peut produire une paix durable parce que l’objectif foncier et économique du Rwanda ne sera jamais satisfait tant il repose sur cette base économique vitale pour lui possible seulement en position de force et d’un Congo faible à genoux qui tôt ou tard brisera cet état de choses.
    Et c’est cela le dilemme intenable dans la tête Tshisekedi qui vu l’hostilé structrelle de son peuple au marchandage pilleur du Rwanda est acculé à jouer un équilibrisme dangereux entre son peuple et la CI. Pour en sortir, quoiqu’il lui en coûte, il lui faut le courage d’opter pour un affrontement vrai avec les ennemis du pays même les plus hypocrites ! On l’attend là dessus !!!

  8. Nous etions nombreux a nous demander pourquoi Bunangana etait toujours aux mains des rwandais malgre tous les renforts envoyes au Nord Kivu. A cause de l’affaire Philemon Yav, maintenant nous le savons, c’est beaucoup plus grave que ce qu’on soupconnait! Le corps des officiers superieurs et des officiers genereaux est divise en trois grandes parties: quarante pour cent de ce corps est compose des offficiers loyalistes qui font bien leur boulot de defenseurs de la patrie. Trente pourcent est compose des officiers a loyaute douteuse qui defendent plus un homme – Joseph Kabila – qu’ils ne defendent la patrie. JKK est donc informe de toutes decisions prises ou a prendre par le conseil superieur de la defense le jour meme ou ces decisions sont prises! Trente pour cent est compose des officiers infiltres par Kigali au sein de nos forces armees. Ces officiers continuent a rendre compte a James Kabarebe meme maintenant qu’officiellement il n’a plus rien a voir avec la RDC. C’est de Kigali que vient l’ordre d’eliminer tel ou tel officier connu pour etre hostile aux interets des Rwandais en RDC! Pour faire ce travail de sape, le Rwanda se sert des congolais de souche que personne ne soupconnerait d’etre en intelligence avec l’ennemi! Les officiers de police et des officiers du renseignement ne sont pas en reste! Les officiers patriotes sont limoges en fonction de leur attitude vis-a-vis du Rwanda! Certains disparaissent de la circulation aussitot que leur postion vis-a-vis de Kigali devient de notoriete publique! On parle deja d’une douzaine de generaux qui ont fait defection pour rejoindre le M23, et d’une centaine d’officiers superieurs qui seraient en fuite! A cause de cette situation, nos hommes de troupes se sont tires decus apres avoir recu des ordres contradictoires! Nos soldats vont au front en ayant plus peur de leurs propres camarades d’armes que de l’ennemi en face. Ils ne savent pas quel officier travaille pour qui, et quel officier est avec eux pour defendre l’integrite du territoire et la souverainete nationale.
    Comment en est-on arrive la? Les specialistes des raccordements frauduleux vous diront que tout ceci est la faute de Tshisekedi qui a amene au sommet de l’Etat un leadership mediocre, incompetent, jouisseur, tribaliste, problematique et catastrophique! Au lieu d’aller pleurnicher a New York, il aurait pu simplement continuer a galvaniser nos FARDC pour les obliger a liberer Bunangana avec ou sans l’aide de la MONUSCO. Mais la question fondamentale demeure: faire la guerre, oui! Mais avec quelle armee? Celle dont les officiers font des rapports a l’ennemi et vendent des munitions aux rebelles? Savez-vous que sans la presence trop voyante de la MONUSCO Kagame aurait deja pris Rumangabo et Goma?
    A New York le President Tshisekedi a mis les points sur les i et les barres sur les t. Personne ne pourra jamais pretendre qu’il ne sait pas ce qui se passe a l’Est de la RDC. C’est incontestablement une victoire diplomatique! Mais comme j’ai eu a le souligner sur cet espace, une victoire diplomatique non soutenue par une puissance de feu ne vaut pas grand chose. Meme si Gutierres declarait urbi et orbi que le M23 c’est le Rwanda deguise, ce n’est pas cela qui allait nous rendre Bunangana! Puisque Kagame batit la propsperite de son pays sur la faiblesse de la RDC, il ne partira de l’Est de la RDC que chasse par une force milaire! Il ne partira pas a suite des injonctions diplomatiques. Fatshi doit former une toute nouvelle armee avec un nouvel esprit! Tant que nous n’auront pas cette armee – la, Paul Kagame fera la loi a l’Est de notre pays et il tournera tout le monde en bourrique, a New York comme ailleurs!

    1. RDC-RWANDA/AFFAIRE GÉNÉRAL YAV !?
      Les Congolais auraient tort d’oublier le parcours d’essais et erreurs en ce domaine – et hélas ailleurs aussi. En effet il y’a trois ans au moins ils apprenaient étonnés et fâchés de sa bouche que Kagame était « son frère » et que ses crimes au Congo n’en étaient pas mais des « dégâts collatéraux ». Aujourd’hui il en découvre davantage comme si rien n’était que notre armée est véritablement « infiltrée » avec un général commis aux opérations contre les groupes armés convaincu de haute trahison et d’intelligence avec le Rwanda ci-devant coupable d’agression via le M23 mais en fait bien davantage depuis près de trois décennies. Notre PR soutiendra-t-il encore que Kagame est son frère et que ses crimes sont des dégâts collatéraux que c’est lui-même qui sera convaincu de haute trahison et d’intelligence avec l’ennemi.
      Q N’empêche, au-delà de ce qu’il appelle son « cri de vérité » bienvenu qui nomme sans détours les mefaits du Rwanda dans notre pays, au vu de ses actes plutôt encore mous de genoux Tshisekedi est-il vraiment consequent avec sa vérité ou n’en est-il pas encore dans une demie-conscience de faits comme toujours entraîné par la vague sans convictions ni détermination personnelles ? La question mérite d’être posée. A bon entendeur…………

  9. Suite au precedent. D’apres ce qui a transpire du dossier Philemon Yav a ce jour, cet officier general avait pour mission de transformer la zone de defense sous sa responsabilite en republique independante dont il serait le president. Le Rwanda allait etre le premier pays africain s reconnaitre cette republique et a etablir des relations diplomatiques et commerciales avec cette republique! Or la zone de defense que controlait Philemon Yav se trouve etre la zone ou le Rwanda puise le gros des minerais qu’il vend a l’exterieur comme sortis de son son sous-sol! Vous comprennez le dessein et le dessin!
    Bien que ca me fende le coeur de l’avouer, les FARDC dans leur configuation actuelle ne sont ni une armee offensive ni une armee dissuasive. Elles ne peuvent pas la guerre contre le Rwanda, et ellles ne peuvent defendre l’integrite territoire fasse au dessein rwandais, non plus..
    Que faire? former une nouvelle armee capable de bien jouer son role de defenseur de l’integrite du territoire, et ca, c’est l’affaire de tous les patriotes congolais. Ce n’est seulement l’affaire de Tshisekedi et de son gouvernement. Tshisekdi vient de nous demontrer ce que certains d’entre nous savions deja: c’est un fin diplomate et il a toujours ete un diplomate de premier ordre. Des lors que l’ONU qui nous protege depuis 62 ans avoue par la voix de sa Bouche Autorisee qu’elle n’est plus en mesure de nous defendre, nous devons apprendre au pas de course a nous defendre seuls. Ne nous faisons pas des illusions. La Force regionale ne nous defendra pas! Meme si les Rwandais n’en font pas partie, Kagame sera au courant de qui fait quoi et qui se trouve ou dans cette par l’Ouganda et le Kenya interposes. Ce qui n’a pas ete fait depuis 22 ans que l’ONU est chez nous, doit etre fait mainetenant! J’ai indique ailleurs un pays qui peut nous aider a former une armee nouvelle avec l’esprit Tsa Hal. Une armee dont les generaux ne se vendront pas a l’ennemi. Une armee veritablement dissuasive. Ce pays c’est le Maroc. Si Macron veut aider la RDC, il devra envoyer des formateurs en en RDC, les formateurs capables de transformer en quatre mois ou moins de jeunes gens diplomes d’Etat en militaires capables de defendre leur pays. Ce que je ne comprends est qu’alors que le pays est menace dans son existence comme il ne l’a jamais ete, qu’il y ait des compatriotes qui continuent a s’invectiver sur la toile; comme si les invectives constituaient une autre forme de defense contre le Rwanda! Pauvres de nous!

    1. On nous apprend que Tshilombo est un ‘’un fin diplomate et il a toujours été un diplomate de premier ordre’’.
      Interdiction de rire…Voici quelques faits qui contredisent cette arrogante et ridicule assertion.
      1. Quelques heures avant l’ouverture de l’AG des NU, le SG Guterres donne une interview à France24. Il demande à la RDC de négocier avec le Rwanda et l’Ouganda pour mettre fin à l’insécurité à l’Est du Congo. Il qualifie le M23 d’une ‘’ armée moderne ‘’. En fait, Guterres se moque clairement du Président de la RDC. Dans l’histoire des relations entre le secrétariat général des NU et les pays membres, c’est la première fois qu’un tel impair se produise. Ceci traduit une évidence manifeste : la diplomatie de la RDC est inexistante. La RDC n’a aucune influence diplomatique dans le monde. Encore moins son président.
      2. Dans son allocution à l’assemblée, le Président Tshilombo met le Rwanda au défi de prouver l’existence des FDRL qui menaceraient la sécurité du Rwanda. En fait, ce qu’il dit c’est que les FDLR ne sont plus au Congo. Et d’ailleurs, je crois qu’il a totalement raison. Quelques heures après, dans une interview avec les journalistes de France24, il dit que les FDLR sont une force résiduelle transformée en bandits de grand chemin. A mon avis, le conseiller qui a préparé cette interview a manqué de lucidité.
      3. Le Président Tshilombo, toujours dans son allocution devant l’AG, a parlé de la ‘’guerre en Ukraine’’. Il oublie que certains de ses collaborateurs marchandent le soutien de la Russie en matières d’armements pour nos FARDC. Il ne sait peut-être pas que pour la Russie, il n’y a pas de ‘’ guerre ‘’ en Ukraine. Il s’agit d’ une ‘’ opération militaire spéciale ‘’. Pour un ‘’ fin diplomate ‘’, la maladresse est grandiose. S’il était bien conseillé, il aurait pu se limiter à faire référence à la ‘’ situation en Ukraine ‘’. Le camarade Vladimir appréciera.
      4. Exceptés son cousin De Croo ( pour la Belgique ) et le représentant de la Pologne, aucun autre pays membre n’a relayé les préoccupations de la RDC lors de cette assemblée. Ceux qui savent comment ce type de rassemblement se prépare savent que -diplomatiquement, il faut ‘’vendre’’ son discours à l’avance à d’autres pays membres pour se faire des alliés et créer un momentum. Même Macky Sall, en sa qualité de Président de l’Union Africaine, ne s’est pas senti intéressé par le cas congolais. Diplomatie agissante eza wapi ?
      Soutenir bêtement l’incompétence ou l’amateurisme des dirigeants n’est pas défendre son pays.
      Eyokani !
      Fier d’être africain parce que des gens comme Abdoulaye Maiga existent. Vive le Mali !

      1. Ndeko Jo Bongos,
        Je ne saurais mieux démontrer que notre PR n’est pas le fin diplomatie que certains louent, c’est tout le contraire comme vous le prouvez. Pour moi il faut même regarder bien amont : peu ou mal préparé pendant ses 37 ans dans l’opposition même à côté de son feu père, il est arrivé au pouvoir bien démuni au point de se lancer dans une diplomatie aventureuse qui l’a vu embrasser Kagame comme un enfant sans ressources et à ignorer tout son passé de criminel dans notre pays. Il faut refuser d’analyser les faits pour appeler cet amateurisme qui comptabilise bien des victimes Congolaises et aujourd’hui une longue prise en otage de Bunangana pour y voir une diplomatie agissante.
        Paradoxalement dans la suite Kagame qui a d’avantage bombé le torse lui a donné l’occasion de comprendre qu’il se moquait carrément de lui et le voilà avec son cri d’alarme aux NU où il prend puérilement le monde entier à temoin qui ne semble que faire des malheurs des Congolais comme vous venez de l’ecrire. Tshisekedi en a-t-il mieux compris ? Rien n’est moins sûr ayant souvent sa gaffe atavique chevillée au corps. Dialoguer en position de faiblesse avec les ennemis n’est pas la bonne manière de gérer une guerre. Attendons la suite…

    2. Mon avis, cher ami, est que votre sens de l’union et de la cohésion nationales tourne vite à la démagogie risible tant vous ne pouvez vous empêcher d’y associer un djalelo automatique à Tshisekedi qui serait , selon vous un fin diplomate , un diplomate de premier plan que 62 ans le peuple Congolais n’a jamais connu. De l’ironie ou de l’humour noir; j’espère, pour vous consoler de son absurdité d’avoir commencé par appeler Kagame son frère et ses crimes de dégâts collatéraux mais c’est criminel vu le temps perdu depuis jusqu’à aujourd’hui où il comprend un peu mieux les choses. Je vous ai connu mieux inspiré. Mon conseil : parlez juste des efforts et de l’intelligence indispensables pour refonder une armée dissuasive sans glisser gratuitement votre louange à Tshisekedi et vous deviendrez crédible…

  10. A NDEKO COMBATTANT RÉSISTANT DE L’OMBRE MAIS AUSSI A TOUS !
    Voici dans la suite de notre petite discussion que nous avons commencée ailleurs mais où les commentaires sont fermés :
    Dans une analyse documentée, un journal débat sur ce qu’il appelle ‘l’équation inattendue Mukwege’ comme « solution « révolutionnaire interne ». Il base son raisonnement exemples à l’appui (Kashala, Fayulu…)sur le besoin profond de changement de gouvernance du peuple mais que les pouvoirs successifs de differents bords n’ont pas satisfait, essentiellement parce qu’ils ont tous la même vision de l’État et ne divergent que dans les modalités pratiques de cet exercice du pouvoir. Nous avons besoin d’un changement plus substantiel. Selon eux Dr Mukwege pourrait être une personne ressource pour ce changement attendu.
    Mais là commence toute l’aventure : sa candidature et sa capacité effective a remplir ce defi, mais personnellement je ne suis pas loin de penser qu’il nous faut la tenter.

  11. @NONO,
    Un journal de quelle obédience et de quel pays ? D’obédience Impérialiste Mondialiste Satano-occulto-nécromancienne qui est la bouche autorisée des multinationales et d’un pays de l’Occident ? Savez-vous que le Roi Génocidaire Leopold II a tué 15 millions des Kongolais sans y mettre les pieds. De la même manière les Mondialistes Impérialistes Neo-colonisateurs utilisent les proxys pour tuer après 1960 jusqu’en 2022 les RDCIENS. Les 2 personnes citées (Fayulu et Kashala) étaient là en 2006 et 2018 sans succès à cause des mêmes Impérialistes Occidentaux qui ont manigancé pour que les résultats électoraux finaux ne reflètent pas le Choix Souverain du PEUPLE BANTOU KONGOLAIS, sans même tenir compte des équations inattendues citées ci-haut qui sont sûrement liées a l’Occupation étrangère Rwando-Ougando-Onusienne. Perso, nous avions toujours été contre le plébiscite de Dr Mukwege comme Prix Nobel de la Paix des Cimetières car il (Dr Mukwege) devait refuser ce satisfecit empoisonné des mains sanglantes de ceux qui soutiennent les viols, tueries et massacres au KONGO-ZAÏRE. Maintenant après avoir réparé les vagins de nos mamans, filles, enfants, femmes, les mêmes Commanditaires Impérialistes Occidentaux parains du Rwanda et de l’Ouganda l’utiliseront pour réparer notre économie, notre sécurité nationale et notre intégrité territoriale. Nous craignons que le Dr Mukwege se plantera magistralement malgré tous les espoirs placés en lui car qui lui laissera les mains libres en lui octroyant sur un plateau l’IMPERIUM (Effectivité du Pouvoir) au nez et à la barbe des Occupants Envahisseurs Banyarwanda ? Les 4è élections pièges à cons seront insincères comme d’habitude, ressembleront comme deux gouttes d’eau à celles de 2006, 2011 et 2018. Au pire, le Dr réparateur des femmes Kongolaises sera aussi nommé par Kagame, Kanambe, Museveni, Ruberwa etc de la même manière que Tshilombo-Pétain l’a été en 2019, les 5 années qui suivront seront aussi pénibles que celles de FATSHI BIDON. Notre Beau et Grand pays a besoin d’un SOULÈVEMENT POPULAIRE pour chasser les ennemis extérieurs et intérieurs du KONGO-ZAÏRE pour retrouver son Indépendance et sa Souveraineté. CHE GUEVARA dit « Si vous voulez libérer une patrie, mettez dans votre main dix balles neuf pour les traîtres de l’intérieur et une pour l’ennemi, car sans les traîtres de l’intérieur, l’ennemi de l’extérieur n’oserait pas entrer dans votre pays ». VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. INGETA

    1. Ndeko Combattant Résistant de l’Ombre,
      1. Désolé, je n’ai pas le soupçon et le quasi mépris que vous avez sur Dr Mukwege ;
      2. Nous n’en sommes pas encore à la certitude de sa candidature, nous spéculons tous sur sa propre volonté et sur sa capacité à mieux le faire, comme nous spéculons qu’ il représente une solution révolutionnaire interne ;
      3. Comme je vous l’ai indiqué plus d’une fois : si j’approuve le rêve et le bon côté d’un soulèvement populaire, je crois toujours son occurrence problématique parce que d’abord peu planifiable ;
      4. Plus généralement si je désapprouve l’agenda imperialiste et pilleur des puissances occidentales et de leurs exécutants locaux, je me montre pragmatique dans la lutte contre eux, il nous restera toujours une marge de manoeuvres à travers laquelle les faibles que nous sommes pouvons mieux jouer notre destin. Nous manque souvent un leadership lucide et audacieux, un deficit de leaders qui ont une vision experte de ce qu’ils doivent faire pour gagner ; nombre de nos leaders ne sont intéresser que par leurs profits immédiats sans un programme ambitieux et fondé pour le pays.
      6.Voilà, vous l’aurez compris, j’ai appris avec l’âge de refuser le manichéisme de tout ou rien, des vendus pro-imperialistes face aux révolutionnaires jusqu’auboutistes et même de voir dans tout ce qui vient de l’Occident comme toujours un complot contre nous , bref je préfère jouer la réforme plutôt que la révolution. Notre histoire independantiste montre plutôt que si la révolution était si facile et toujours couronnée de succès pour les notres, il y’a longtemps qu’on l’aurait adoptée et gagné notre part. Mais ce n’est que mon avis, sans doute à la fois naïf et lâche…

      1. @NONO
        Nous detestons être fanatique aveugle de quelqu’un car le FANATISME AVEUGLE qui est une forme d’esclavagisme mental, spirituel, moral et intellectuel. Pour votre gouverne @NONO, nous (Combattant Résistant de l’Ombre de surcroît INITIÉ CONSACRÉ) n’avons pas de haine contre Dr Mukwege,. Ne pas être d’accord avec ses choix personnels d’accepter son prix international de réparateur des Femmes Kongolaises, ce n’est pas de la haine à ce que nous sachions. Votre message sur leur hypothétique UNION POLITIQUE avec Fayulu-Lamuka et l’autre aventurier Kashala est l’objet de notre réplique qui n’est nullement haineuse qu’on se le dise. Nous avions lu librement son livre « La FORCE DES FEMMES » comme celui de Mayoyo Bitumba Tipo-Tipo qui traite de la « DÉMOCRATIE CONSOCIÉTALE » et nous les apprécions à leur juste valeur mêmesi nous ne sommes pas d’accord sur certains points. Ne pas cautionner un prix Nobel de la Paix des Cimetières, ce n’est pas de la haine @NONO.. Nous critiquons avec la même verve tous les Politichiens y compris Tshilombo-Pétain président protocolaire JOUISSEUR TRAÎTRE nommé par les OCCUPANTS Banyarwanda sans éprouver une once de haine ou d’animosité, c’est pour l’amour et le bien de notre Mère Patrie. Sachez seulement que le jour où Dr Mukwege se prononcera pour candidater au poste de président de la RDC occupée en participant aux élections pièges à cons truquées d’avance organisées par la CENI pro Rwanda, ce jour-là, il deviendra ipso facto « ENNEMI INTÉRIEUR » de notre Grand et Beau Pays car il ne fera absolument rien si notre PEUPLE continue d’être esclavagisé, recolonisé, manipulé comme aujourd’hui par les Impérialistes Occidentaux et leurs Proxys Occupants Banyarwanda ainsi que les Collabos RDCIENS. Notre post ci-dessus fait suite à votre message d’interpellation sur l’éventualité d’un TRIO (Mukwege, Fayulu, Kashala) POLITIQUE qui ne libérera jamais totalement le KONGO-ZAÏRE. Si le Dr Mukwege devient « Politicien » dans iun pays occupé en étant parrainé par les Belges, les USA et ll’UE, il sera considéré comme un épouvantail [au même titre que FATSHI BIDON, FAY8, BEMBA et Cie] qui empêchera la libération totale du KONGO-ZAÏRE car dans un pays Sous-Occupation étrangère, tout Politichien est soit un COLLABO, soit un OCCUPANT (Cfr Philippe Pétain et Léon Degrelle n’ont jamais libéré par les élections la France et la Belgique occupées par l’Allemagne). Toutefois, ce n’est pas à nous (Combattant Résistant de l’Ombre) d’empêcher les RDCIENS de le (Dr Mukwege) suivre comme bon leur semble surtout si l’Occident le choisit après casting comme leur candidat préféré LE GRAND LEADER PANAFRICANISTE SAMORA MACHEL dit «Le jour où vous entendrez les Blancs parler de moi en bien, ce jour-là, ne partagez plus vos secrets avec moi, parce que cela voudra dire que je vous ai déjà trahis. ». Bonne continuation @NONO. Sans rancune ni haine. Merci. INGETA

  12. Hier j’ai suivi un documentaire sur la formation des soldats de la Legion Etrangere. Les instructeurs de la legion transforment au bout de quatre mois de jeunes gens en soldats, fiers de servir dans un corps d’elite et prets a mourir pour la France. Il est donc possible de former de vrais soldats au bout de quatre mois, des soldats qui ne permettront pas qu’il y ait d’autres Bunagana; des sodats qui effaceront par leur comportement et leur bravoure au front que les humiliations que notre pays subit face au Rwanda. Il me revient que la France ne peut pas nous fournir des instructeurs comme ceux qui forment les soldats de la Legion Etrangere parce que la France ne voudra pas se brouiller encore une fois avec le Rwanda, surtout maintenant que le Rwanda est considere comme pays comme un modele de pays voie de developpement, avec un leadership responsable et une armee forte et bien equipee. Plus meme que des armes, nous devons chercher ce genre d’instructeurs.
    Nous avons besoin d’une nouvelle armee avec un esprit nouveau. On peut en avoir une en quatre mois si l’on veut vraiment etre en mesure de nous defendre seuls. Comme je l’ai indique dans d’autres publications ailleurs, je suis contre la mutualisation des efforts avec des soldats des pays qui seront nos ennemis demain, et contre la force regionale. Je ne cesserai de le repeter, la RDC a besoin d’une toute nouvelle armee, composee de vrais soldats. Je suggere meme que les soldats de cette armee nationale a venir soient recrutes parmi les diplomes d’Etat.
    Sur un autre registre, mon sens de fairplay me pousse a reconnaitre les propos censes de tous les compatriotes, meme ceux qui ne sont pas d’accord avec moi. Que la haine n’obscurcisse pas notre sens de fairplay! Vous n’aimez pas Tshisekedi? C’est votre droit, et vous n’avez meme besoin de vous en defendre! Vous voulez que Fatshi degage? C’est encore votre droit. Vous n’avez qu’a lui refuser votre vote lors des elections prochaines. Vous estimez que le pays est mal gere? C’est encore votre droit! Si vous aimez votre pays comme il se doit, faites des propositions sur la facon dont il devrait etre gere. Denoncer seulement ce qui ne va pas est trop facile! N’importe qui peut le faire! Il n’y a pas de temps, il n’y a pas de place pour des kie! Kie!Kie! Il n’y a rien de risible dans la situation actuelle de notre pays! Lorsqu’un compatriote reagit comme si la mauvaise posture dans laquelle le pays se trouve ne le concerne pas, moi ca me chiffonne!
    Meme si on aime pas Tshisekedi, ce n’est pas devenir djaleloiste que de reconnaitre qu’il est un fin diplomate. Aujourd’hui on ecoute quand meme la voix de la RDC, meme si on ne lui donne pas forcement raison. Pendant 18 ans, la RDC etait devenue aphone, comme son president! Peut-on des lors s’etonner que seule la voix du Rwanda etait entendue et acceptee ? Voyez-vous, les situations de guerre revelent toujours le meilleur et le pire de nous-meme. Qui pouvait s’imaginer que Zelenski le comedien deviendrait le meilleur diplomate de son pays? Qui pouvait s’imaginer qu’il allait passer du jour au lendemain de politicien devenu president a Commandant Supreme d’une armee en guerre contre la plus puissante force militaire de la planete? Alors, pourquoi la situation congolaise ne ferait pas de Tshisekedi le meilleur diplomate de son pays? Soyons genereux! Rendons a Cesar ce qui est a Cesar! Ca ne ns diminue en rien! Ca n’enleve a personne l’envie de voir Tshisekedi degager en 2023! Si vs inviter au fairplay c’est faire du djaleloisme, alors je suis djaleloiste! Ca vs rendra peut-etre heureux de m’entendre le dire, mais ca ne nous rendra pas un seul metre carre de Bunagana! Sans rancune , mais avec beaucoup d’amertume!

  13. LU POUR VOUS !
    La médiation de Macron n’a pas tardé à être mise à nue. Sa mission venant de la puissance américaine et Cie consistait à convaincre Tshisekedi de ne plus insister sur son accusation ouverte du Rwanda de Kagame de l’avoir agressé, ne plus brandir que le M23 est un groupe terroriste mais plutôt lui aménager une porte de sortie sans trop de bruits en intégrant certains cadres politiques et militaires dans l’administration et les FARDC
    En contrepartie, la France s’engageait à le soutenir dans sa prochaine campagne pour un second mandat s’engageant aussi à annihiler les rapports de certaines ONG qui le critiquent sur la lutte contre la corruption bien en peine sur le chef de ses proches. La lutte anticorruption promise cheval de bataille de son mandat aux oublettes,
    et Museveni encouragé à trouver la bonne formule pour que le M23 abandonne Bunagana sans apparaître avoir été défait par les FARDC. Kagame et Museveni seraient assurés que tous les contrats signés avec le Congo restent valables et pour Macron que le français Total continue son megaprojet malgré les dénonciations de la société civile et de la population ; Museveni serait aussi autorisé à bénéficier des largesses pour continuer à occuper et à exploiter les provinces d’Ituri et du Nord Kivu sous prétexte des ADF.
    La boucle est ainsi bouclée avec un compromis fortement préjudiciable pour le Congo. Les astucieux Kagame et Museveni ne pouvaient pas en demander autant…

Comments are closed.

Previous post RDC: Vidiye Tshimanga placé sous mandat d’arrêt provisoire
Next post Dirigeants de la RDC : de l’obstacle au catalyseur du développement du pays