Denis Mukwege: « être protégé par des gens qui nous entourent, ce n’est pas une fierté »

Read Time:1 Minute

Lundi 23 janvier 2023 – 09:13

Sécurité

Denis Mukwege, Prix nobel de la paix

Denis Mukwege, Prix nobel de la paix

Denis Mukwege s’est exprimé dimanche 22 janvier 2022 sur le processus électoral, la gouvernance et la responsabilité des jeunes par rapport à cette période charnière de l’histoire de la RDC. C’était en marge d’une conférence organisée par la jeunesse de la huitième Communauté des Églises de Pentecôte en Afrique Centrale (CEPAC) à Bukavu (Sud-Kivu). Il a particulièrement répondu à la question sécuritaire dans l’est de la RDC.

« La RDC a une jeunesse capable de pouvoir protéger nos frontières, sécuriser les biens et les personnes. Moi, je suis un Prix Nobel de la paix de la RDC. Etre protégé par des gens qui nous entourent, ce n’est pas une fierté. J’aurai bien souhaité que ce soit les jeunes congolais qui me protègent. Mais qu’est-ce qui arrive ? Nous avons eu le cas de cet enfant qui a expliqué la situation des militaires », a t-il déclaré.

Fin décembre 2022, le prix Nobel de la paix 2018, Martin Fayulu et Augustin Matata avaient accusé le régime du président Félix Tshisekedi de mener une « politique d’externalisation » de la sécurité de la RDC lors que le pays est menacé d' »émiettement ».

Dans son adresse face aux jeunes, dimanche 22 janvier 2023 a prôné un travail de refonte et de la construction du système défensif national:  « Je pense qu’aujourd’hui, il n’y a pas deux façons de faire: il n’y a jamais un État qui va protéger un autre. Je pense que la seule solution, nous sommes obligés de reconstruire un système de défense: l’Armée, la Police, les renseignements ». 

ACTUALITE.CD

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

One thought on “Denis Mukwege: « être protégé par des gens qui nous entourent, ce n’est pas une fierté »

  1. Ceux qui poussent Dr Mukwege à se lancer dans l’arène politique ne lui rendent pas un bon service. Le fait de se voir décerner le prix Nobel ne signifie pas que vous êtes apte à tout. Comme médecin, Mukwege fait un travail remarquable en soulageant nos mères et sœurs qui sont souillées par les barbares qui sèment la terreur à l’est de notre pays. En politique, c’est le surenchère permanent, des promesses, parfois voire même souvent irréalistes, sans oublier les polémiques et des postures. Il prétend qu’un pays ne peut pas  » être protégé par ses voisins « . Une affirmation surprenante lorsqu’on sait que la coopération entre etats tient à la volonté des voisins de s’aider mutuellement sur le plan sécuritaire, humanitaire ( accueil des réfugiés) et économique, par les informations qu’on se communique. Dans le monde gangrené par le terrorisme, la protection est réciproque, mais cela dépend de la bonne volonté des uns et autres. Le Rwanda, ou plutôt son Président a eu maille à partir avec tous ses voisins, donc, ce n’est pas un élément de comparaison. Je conseille à notre frère Mukwege de rester au dessus de la mêlée pour ne pas voir son image écornée par la politique remplie de requins. La politique, c’est un panier à crabes, les places sont chères, il va se faire tailler les croupières sans état d’âme. Le bistouri au service de nos mamans est une tâche exaltante, pensez y mon frère, n’écoutez pas les sirènes de tous ces courtisans intéressés qui se servent de votre notoriété pour se faire une place autour de la table.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Enrôlement-AO1: la mission d’observation CENCO-ECC « réservée » face aux chiffres de 37,9% d’électeurs déjà inscrits tels que présentés par la CENI
Next post Vouloir un monde meilleur ne suffit pas à le changer. S’engager, inventer, agir sont indispensables au changement (Cynthia Fleury)