Emmanuel Luzolo Bambi exhorte les magistrats à poursuivre le dossier des immunités jusqu’au bout

Dans un entretien avec l’Agence congolaise de presse (ACP), l’ancien ministre de la Justice,  Emmanuel Luzolo Bambi Lessa a exhorté, jeudi 17 juin, les magistrats à poursuivre les auteurs de corruption et de détournement des deniers publics, afin qu’ils répondent de leurs actes.

Dans cet échange se rapportant  au rejet, par  le Sénat, de la levée des immunités du sénateur Matata Ponyo Mapon poursuivi pour détournement des fonds alloués au projet du Parc agro-industriel de Bukanga Lonzo, cet ancien conseiller spécial en charge de la lutte contre la corruption et blanchiment des capitaux a indiqué que l’acte posé par la chambre haute du Parlement est un déni de démocratie favorisant une justice à double vitesse.

Le professeur Luzolo Bambi estime, en définitive, que  toutes  les voies  ne sont pas épuisées pour mettre la main sur ceux qu’il qualifie d’intouchables.

ACP/

3 Commentaires on “Emmanuel Luzolo Bambi exhorte les magistrats à poursuivre le dossier des immunités jusqu’au bout

  1. Très bien !
    Le professeur Luzolo Bambi pourrait également nous expliquer comment le site de Kingakati a été financé.

  2. Luzolo Bambi a été Ministre de la Justice et Conseiller contre la corruption de ‘JK’ et même membre de la CC, il en connait donc un bout sur bien des dossiers sulfureux. On est satisfait qu’il s’exprime sur le dossier du rejet de la levée de l’immunité de Matata par le Sénat et exhorte les magistrats à poursuivre le dossier des immunités jusqu’au bout. De même on voudrait l’entendre sans sectarisme sur d’autres dossiers concernant nos notables qui demandent justice mais ne le sont pas jusque-là, c’est comme ça qu’il rendrait mieux service au pays.

  3. « Professeur Luzolo »?
    Même avec des connaissances.. très limitées en matière de droit, nous nous demandons chaque jour comment des « professeurs » d´une université au Congo ne peuvent pas AIDER la cour constitutionnelle dans cette affaire de Matata ?
    REQUISITOIRES DU PROCUREUR
    Savez-vous que le procureur de la cour constitutionnelle a adressé 3 réquisitoires contradictoire au Sénat quand la loi n´autorise qu´une seule et unique réquisitoire?
    Le fameux procureur is lost in the translation de la constitution parce qu´il ne savait pas quelle la juridiction qui devrait juger un ex premier ministre qui est un sénateur en ce moment.
    LA CONSTITUTION ET LES JURISTES
    Tout professeur qu´il est, Luzolo Bambi sait très bien qu´il ya un VIDE dans la constitution où la loi parle du jugement d´un « premier ministre en fonction » devant la cour constitutionnelle et jamais d´un « ex premier ministre ».
    Au Sénat, on se demande encore comment faire juger Matata devant la cour constitutionnelle quand il n´est pas premier ministre (Réquisitoire 1)? Ensuite comment juger Matata devant la cour de cassation comme sénateur.. mais pour des accusations datant de l´époque où il était premier ministre (Réquisitoire 2).. Et pourquoi lever les immunités de Matata quand on ne sait pas quelle est la juridiction légale pour le faire juger (Réquisitoire 3)..
    LA LOI?
    Á Maluku..il ya 36 ans.. nous avions eu Nyabirungu comme professeur de droit penal.. il est parlementaire en ce moment.. Il nous avait enseigné qu´on « ne peut jamais inventer une loi » pour juger une seule personne.. C´est contre la constitution kie kie kie
    Ainsi, tant qu´il n´y aura pas un article dans la constitution qui indique comment juger un ex premier ministre, ni Samy Badibanga, ni Tshibala et surtout pas Matata ou le vieux Ilukamba ne seront jugés au Congo.
    Use the brain !.. please kie kie kie

Comments are closed.