Felix Tshisekedi dit « Basta! » à la coalition Fcc-Cach

Après deux années de « patience et d’efforts inlassables et d’abnégation », le président Felix Tshisekedi ne croit plus en la viabilité de la coalition Fcc/Cach qui dirige le pays depuis le 24 janvier 2019. Pour lui, c’est assez. Il l’a dit, dimanche 6 décembre, dans son second message à la nation. Le premier remonte au 23 octobre. Le chef de l’Etat congolais ne croit pas non plus en la capacité du gouvernement en place, depuis septembre 2019, de répondre aux « attentes et aux aspirations » de la population. Il est en quête d’une nouvelle majorité parlementaire censée regarder dans la même direction que lui. Une noble ambition aux allures de douze travaux d’Hercule. Le Front commun pour le Congo (Fcc) fera connaitre sa position ce lundi 7 décembre. Qu’en est-il des « Kamerhistes »?

« J’ai décidé de nommer un informateur, conformément aux dispositions de l’article 78, alinéa 2, de la Constitution. Il sera chargé d’identifier une nouvelle coalition réunissant la majorité absolue des membres au sein de l’Assemblée nationale ». C’est l’annonce forte faite, dimanche 7 décembre, par le président Felix Tshisekedi Tshilombo. Les juristes diront que celui-ci a « résilié » la « convention » conclue entre lui et son prédécesseur.

Ferdinand Kambere, secrétaire permanent adjoint du Pprd

Dans son allocution d’une quarantaine de minutes, « Fatshi » est apparu volontariste mais lucide. Il n’a pas exclu que la mission de l’informateur soit soldée par l’insuccès. Il a prévenu: « Au cas contraire, fort de ce que les raisons de dissolution sont réunies en ce qu’il existe effectivement une crise persistante, cristallisée notamment par le refus du parlement de soutenir certaines initiatives du gouvernement, comme ce fut le cas lors de la prestation de serment des membres de la Cour constitutionnelle, j’userai des prérogatives constitutionnelles qui me sont reconnues, pour revenir vers vous, peuple souverain, et vous demander cette majorité ». La durée de la mission de l’Informateur est de 30 jours. Elle peut être renouvelée une seule fois.

Au moment où ces lignes sont écrites, la mouvance kabiliste, le Fcc, n’avait pas encore publié sa position officielle. Secrétaire permanent adjoint du Pprd, Ferdinand Kambere a qualifié l’annonce présidentielle de « violation de la Constitution ». Sans précision. C’est ici que les juristes et les politologues des deux camps vont s’empoigner. Au motif, entend-on dire ici et là, qu’il n’existerait pas de « crise persistante » entre le gouvernement et l’Assemblée nationale.

L’APPAREIL D’ÉTAT BLOQUÉ

Et pourtant, entend-on dire dans les milieux proches de l’Udps, le chef de l’Etat et le gouvernement forme le « pouvoir exécutif ». Un pouvoir exécutif qui est aujourd’hui en lambeau. Depuis le mois de juillet dernier, la crise persiste bel et bien d’une part entre le Président de la République et le Premier ministre et d’autre part, entre le Président de la République et les deux Présidents des deux chambres du Parlement, tous étiquetés Fcc. Depuis un mois, la réunion du Conseil des ministres n’a pas eu lieu. L’appareil d’Etat parait « paralysé ».

Comment en est-on arrivé là?

Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba

Le « clan kabiliste » reproche à « Felix » d’avoir « violé la Constitution » en faisant contresigner les ordonnances présidentielles portant nomination des juges constitutionnels et des officiers des FARDC par un vice-Premier ministre. Les « Fatshistes », eux, accusent les « kabilistes » de faire preuve d’irrévérence à l’égard du chef de l’Etat. Des juristes estiment que le contreseing querellé a pour but, dans le cas sous examen, d’authentifier la signature du Président de la République et de transférer la responsabilité politique au gouvernement. On le sait, le Président de la République est politiquement irresponsable dans ce régime semi-présidentiel. Selon ces juristes, le contreseing n’est nullement une « prérogative exclusive » au chef du gouvernement en titre.

L’autre grief articulé à l’encontre de « Fatshi » est le « non-respect » du cadre de concertation prévu par l’accord de coalition avec le Fcc. Les « Fatshistes » s’arc-boutent sur la Constitution. Au motif que ledit accord est une convention privée.

Dans son discours du 23 octobre, le locataire du Palais de la nation a déploré l’immobilisme dans lequel le pays est plongé. Une situation provoquée, selon lui, par des « divergences fondamentales » avec le partenaire Fcc. Le boycott de la cérémonie de prestation de serment de trois juges constitutionnels par les membres du parlement et ceux du gouvernement portant le label Fcc semble être la goutte d’eau qui fit déborder le vase.

REJET DE LA COALITION FCC-CACH

Décidé d’extirper le pays du « blocage », le chef de l’Etat a eu l’idée de « consulter » les leaders politiques et de la société civile les plus représentatifs afin de l’éclairer. But: créer un « large consensus » autour de sa volonté de faire émerger un « Congo nouveau ».

Les « éleveurs » Mbororo

Dans son second discours du dimanche 6 décembre, il a relevé que « ces consultations ont (…) mis en évidence, à une écrasante majorité, le rejet de la coalition entre le Front commun pour le Congo et le Cap pour le changement ». Les « consultés » lui ont soumis plusieurs propositions. Il a égrené une centaine. Outre mettre fin à l’accord de coalition Cach-Fcc considéré comme la raison principale à la base du blocage actuel, on peut citer notamment: proscrire strictement l’incorporation des rebelles au sein de l’armée régulière, obtenir de la communauté internationale et des Nations Unies en particulier, le soutien à l’initiative visant l’établissement d’un tribunal pénal international et de chambres spécialisées mixte en RDC, poursuivre la réforme de l’armée, de la police et des services spécialisés, obtenir la levée de l’embargo contre la RDC en matière d’achat d’armes et autres équipements militaires, élaborer et mettre en œuvre un plan de rapatriement urgent des Mbororo, ouvrir le débat en vue de la restauration de l’élection présidentielle au suffrage universel direct à la majorité absolue (deux tours), réduire la taille du gouvernement, organiser les premières élections locales en même temps que les élections nationales, délivrer les nouvelles cartes d’identité avant fin 2022, recenser la population, réduire le nombre et le volume de nos représentations diplomatiques à l’étranger, réduire le train de vie des institutions. Tout un programme.

Un programme que Felix Tshisekedi entend mettre en œuvre avec une « nouvelle coalition ». Il faut espérer que les gouvernants congolais auront à cœur, cette fois, de chiffrer le coût de ces actions autant que les moyens budgétaires à mobiliser. A contrario, il ne s’agira que d’un catalogue de bonnes intentions à l’image du « Programme » présenté à l’Assemblée nationale par l’actuel chef du gouvernement.

En attendant, le chef de l’Etat congolais entend ratisser large. « Le moment est (…) venu de réunir toutes les bonnes volontés, quelles que soient leurs origines politiques, idéologiques ou ethniques pour donner un nouvel élan à notre destin national dans l’Union sacrée de la nation et que le Congo, notre cher et beau pays (…), cesse d’être un problème pour nous-mêmes et pour le monde », a-t-il conclu avant d’inviter les Congolais, dans les quatre langues nationales, « à se mettre au travail »: Kazi ya Inci Ina anza; Kisalu me banda; Mudimu wa bangi; Mosala ebandi.

 

B.A.W.

36 thoughts on “Felix Tshisekedi dit « Basta! » à la coalition Fcc-Cach

  1. VERDAMMT NOCH MAL! LA DEUXIEME VAGUE DE COVID-19 FAIT ENCORE DES RAGES ET CONTINUE A FAIRE DE DEGATS HUMAINS. PENDANT TOUT CE TEMPS, NOUS LES COVIDISTES-19 ,LES UNS ONT FROLE LA MORT DE JUSTESSE TANDISQUE ES AUTRES COVIDISTES-19 SONT ENCORE ENTRE LA VIE ET LA MORT.
    JE SAIS COMMENT J’AI SOUFFERT PENDANT CES DERNIERES SEMAINES TOUJOURS CLOUE SUR MON LIT. DE GRACE QUE CE COVID-19 N’A PAS EU LE TEMPS DE S’ATTAQUER A CERTAINS ORGANES DU CORPS AUTREMENT CA SERAIT UNE CATASTOPHE.
    EN CE MOMENT DE COVALESCENCE, JE ME REJOUIS BEAUCOUP DE RETROUVER NOTRE BIEN AIME JOURNAL D’INFORMATION DE NOTRE COMPATRIOTE BAUDOUIN AMBA WETSHIAINSI QUE TOUS LES INTERNAUTES , ANALYSTES POLITIQUES ET ECONONOMIQUES SUR CE PLATEAU “ CONGONGOINDEPENDANT.COM / CIC “.
    COMME VOUS LE SAVEZ BIEN, EVENENEMENT DU JOUR EN CE DIMANCHE 6 DECEMBRE 2020 ETAIT LE JOUR TANT ATTENDU DU DISCOURS MIRACLE DE FELIX FATSHI BETON LE NEW MASIYA CHRETIEN KONGOLAIS LIVREUR DES PROMESSES. CERTAINS MEDIAS INTERNATIONAUX ET D’AUTRES ANALYSTES DE LA MANGEORE IGNORANTS DE LA VIE ET LE BIEN ETRE DES KONGOLAIS, LES BANDOKI YA GRAND KONGO N’HESITENT PAS EN NOUS FAIRE AVALER PAR LA FORCE LEURS CONCEPTIONS. C’EST TRES DANGEREUX POUR CES PRESSES OCCIDANTALES ET ANALYSES POLITIQUES ENNEMIS DU PEUPLE KONGOLAIS ET KONGOLAISES AVEC DE FAUSSES INFORMATIONS ET ILLUSIONS FANTAISISTES.
    KISALU ME BANDA! DEPUIS 2 ANS AU POUVOIR DE COHABITATION KISALU ME BANDA VE, SEULEMENT LORSQUE LE PAYS GRAND KONGO EST EN ETAT DE BANQUEROUTE TOTALE, CAISSES VIDES, DE CORRUPTION, KISALU EBANDI? LORSQU’ON A RIEN A DIRE, LE MIEUX EST SE TAIRE, DIT-ON QQUE DEVENIR VOILER NA NUDITE ET NULLETE INTELLECTUELLE. EINVERSTANDEN !
    EN CE JOUR TANT ATTENDU PAR LE DISCOURS A LA NATION, SI J’ETAIS FELIX, J’EXHIBERAIT A L’OPINOIN NATIONALE ET INTERNATIONALE TOUS LES DOCUMENTS DU FAMEUX DEAL DU SIECLE ENTRE LES DEUX SIAMOIS. POUR CELA, FATSHI BETON A RATE UNE OCCASION EN OR POUR SE RACHETER AUPRES DES COMPATRIOTES. C’EST DU KIADI KIBENI.
    VOIRE MEME PAS UN SEUL MOT SUR MINEMBWE OU LES FONCTIONNAIRES DES NATIONS-UNIES, FEMMES ET HOMMES EXIBANT DES DANSES DE JOIE POUR AVOIR CONQUIS GRATUITEMENT CETTE ENTITE DE NOTRE TERRITOIRE. C’EST PAS DU TOUT SERIEUX. TOUT CELA C’EST DE LUVUNU.
    LES KONGOLAISES ET KONGOLAIS EVEILLES, NON NAIFS S’ATTENDAIENT AU COMBAT DU SIECLE FORMULE FOREMAN vs ALI MOHAMED TJOUJOURS A KINSASA MAIS FINALEMENT LE MIRACLE TANT ATTENDU N’A PAS EU LIEU TANDISQUE LES COMMENTAIRES DE CERTAINS COMPATRIOTES IGNORANTS TALIBANS DE JALALABAD , KANDHAR, KABULO, ISLAMABAD, KARACHI, PESAWAR, LAHOR, AVEC LEURS PANTALON ENTONNOIR ET BERET SOUS FORME DE KIKALUNGU ( POELE )CRIAIENT AUTOUR DU RING AVEC DES CRIS FRENETIQUES IN LINGALA BOX ENGLISH “ FATSHI BETON BURMA YE = FATSHI BETON KILL HIM, FATSHI BETON BOMA YE EN VRAI LINGALA “ .
    A LA FIN DU 10eme ROUND DE CE COMBAT DON’T LE PROMOTEUR ETAIT JM KABUND LE FRERE CADET DE DON KING ET SES FANATIQUES ET SUPPORTERS VENUS DES PAYS CITES PLUS HAUT, LORSQUE LES BADAUDS KONGOLAIS PAR MANQUE D’ARGENT POUR ASSISTER A CE COMBAT DE SIECLE, DEMANDAIENT AUX FANATIQUES ET FIDELES DE LA KABILIE ET TSHIBILE COMMENT S’EST PASSE LE GIGA BOX DU SIECLE: ILS REPONDIRENT TOUS EN COEUR “ KUNA BA NGAGNER PE KUNA PE NGAGNER , KANSI LES TALIBANS BASASALI BA DEGATS INCALCULABLES NA SALLE DE BOX EN DEMONTANT SANS PITIE LE RING, LES CHAISES , TOUS LES ORNEMENTS, MICROS, HAUT PARLEURS VOIRE MEME TABASSANT LES RING RICHTER ( ARBITRE ) ET LES MEMBRES DE JURY QUALIFIES DES CORROMPUS.
    KIADI KIBENI KUNA KONGO DIETO.
    CHERS SOEURS ET FRERES, ESSAYONS UN PEU ANALYSER PAS TOUS LES POINTS DU DISCOURS MIRACLE DE MASSIYA FATSHI ET D’AUTRES POINTS NOUS Y REVIENDRONS DANS LES JOURS QUI VONT VENIR.
    1) LORSQUE FATSHI BETON MONTE AU CRENAU EN DISANT QU’IL VA NOMMER UN INFORMARTEUR OU INFORMATRICE.
    NE SOYONS PAS DECU ET SURTOUT DE NE PAS ATTRAPER L‘AVC SI SON INFORMATEUR SERAIT HIPPOLYTE KANAMBE ALIAS JOSEPH KABILA, SOIT SHADARY, TAMBWE MWAMBA, AZARIAS RUBERWA LE PRESIDENT AUTO-PROCLAMME DE LA REPUBLIQUE FANTOCHE DE MINEMBWE, ZOE KABILA LE FAMEUX GOUV DE LA TANGANYKA, JANET KABILA VOIRE MEME BIZIMA KARAWA CE FAMEUX ANCIEN MINISTRE DES AFFAIRES SOUS MZEE LAURENT DESIRE KABILA OU INFORMATRICE MADAME MABANDA, THSIALA MWANA.
    JE VOUS EN PRIE BANDEKO NA GAI, WAIT AND SEE AVANT DE PIQUER CARDIAQUE OU AVC.
    UN BON CONSEIL, ACHETEZ D’AVANCE VOS TRANQUILISANTS CAR FATSHI BETON NE JOUE PAS OH! UN HOMME AVERTI EN VAUT DEUX, DIT-ON!
    2) C’EST DU QUATSCH ( RIGOLO ), LORSQUE NOTRE FATSHI BETON AVEC SON MEGAPHONE EN OR COLORE DANS LE MINARET LANCE SON SLOGAN PREFERE “ PEUPLE D’ABORD “ EN BAFOUILLANT
    LES PRINCIPES D’ECONOMIE POLITIQUE: POUR VIVRE. LES HOMMES ET FEMMES ONT BESOIN DE LA NOURRITURE, DE BOS SOINS MEDICAUX, DES ECOLES, L’EAU, L’ELECTRICITE, UN BON HABITAT ET D’AUTRES BIENS MATERIELS, LES HOMMES ET FEMMES DOIVENT TRAVAILLER TRAVAILLER POUR PRODUIRE DES BIENS MATERIELS. TOUTE UNE SOCIETE PERIT SI ELLE CESSE DE PRODUIRE DES BIENS MATERIELS. CECI DIT Mr. LE PRESIDENT FATSHI BETON ET MESSIEURS LES CONSEILLERS SPECIAUX, LE TRAVAIL EST LE FACTEUR IMPORTANT DANS UNE SOCIETE POUR EVITER UNE ARMEE DES CHOMEURS A L’EXEMPLE DE NOTRE BEAU ET RICHE PAYS.
    LORSQU’UN HOMME D’ETAT AU SOMMET DU PAYS NE COMPREND PAS CETTE THEORIE SIMPLE ECONOMIQUE QUI DETERMINE LE DEVELOPPEMENT DE L’HISTOIRE ON A PAS A RACONTER DE N’IMPORTE QUOI A SON PEUPLE.
    3) AUTRE FACTEUR IMPORTANT, LORSQUE L’ACCUMLATION DU CAPITAL, DES RICHESSES ET DES CAPITAUX SONT AUX MAINS DES ETRANGERS ET UNE MINORITE DES KONGOLAIS ET KONGOLAISES, KEIN WUNDER ( PAS DES MIRACLES ) CES ETRANGERS ET MINORITE KONGOLAISE DICTERONT A L’ETAT LEURS MERDES POLITIQUES DE DESTRUCION DE TOUT UN PAYS ET LA FORMATION DE L’ARMEE DE SANS TRAVAIL, N’EST-CE PAS Mr.LE PRESIDENT ET CONSEILLERS SPECIAUX?
    4) LORSQU’ON DIT QU’ON VA S’OCCUPER DU SOCIAL DE SES COMPATRIOTES, TOUT CELA POUR LA GALERIE, DES PROMESSES IREALISABLES. COMMENT VOULEZ- VOUS UN CERTAIN 1er MINISTRE NOMME A LA HATE PAR L’IMPOSTEUR, POCHE VIDE, DE SURCROIT LOCATAIRE D’UNE PETITE PIECE YA SIMA NDAKO, TOUS LES MATINS DOIT POUR SON EXISTANCE JOURNALIERE DEVRAIT BETTELN ( MENDIER ) DU PAIN QUOVADIS ET KOPO YA NGUBA CHEZ LES PAUVRES MAMANS COMMERCANTES AMBULANTES DU COIN, ACHAT A CREDIT JUSQU’ICI NON REMBOURSE, ROULE MERCEDES LIMOUSINE VITRES TEINTEES, FUMEES, PASSE DEVANT CES PAUVRES MAMANS COMMERCANTES DU COIN, NOTRE INGRAT 1er MINISTRE SOUS HIPPOLYTE KABILA ALIAS JOSEPH KABILA, RIGOLE EN POUSSANT UN OUF DE JOIE, OYO RIBAKU ( LIBAKU ), RDKONGO CHANCE EOKO PAMBA. MAIS LORSQU’UN EMPLOYE DE L’ADMINISTATION IMPAYES PENDANT PLUSIEURS ANNEES, PREND EN OTAGE UN BUS VIEUX, CARACASSE, L’UTILISE POUR SON COMMERCE L’AIDANT A NOURRIR SA FAMILLE ET SES PROCHES, ON L’ARRETE SANS AUCUN AUTRE FORME DES PROCES, ON LE JETTE EN PRISON, DE SURCROIT DU FAIT QU’IL APPARTIENT A UNE TRIBU MARGINALISEE, TRIBU NON APPARTENANCE AUX ANGWALIMA DE REGIME. MAIS OU EST CETTE POLITIQUE DE DEUX POIDS DEUX MESURES? ETAT DE DROIT EKEYI WAPI BANDEKO?
    5) POUR CLORE CE CHAPITRE BIZARRE DES FRERES SIAMOIS DE LA KABILIE TSHIBILIE, NOUS SOMMES DEJA AU MOIS DE DECEMBRE, DANS QUELQUES SEMAINES BIENTOT LA FIN DU MOIS, LES DEUX FRERES SIAMOIS SE FROTTENT DEJA LES MAINS CAR LEURS EMOLUMENTS MASTODONTES SERONT BIENTOT VIRES DANS LEURS COMPTES EN BANQUE A L’ETRANGER, LE SENATEUR A VIE KANAMBE HIPPOLYTE AVEC SES 680.000 US DOLLARS NET MOIS ET SON FATSHI BETON AVEC 2.070.000 US DOLLARS NET/MOIS SANS MEME PAYER LES IMPOTS. A CELA, IL Y A LIEU D’AJOUTER CERTAINS AVANTAGES TELS QUE THANKSGIVING MONEY, WEIHNACHTSGELD ( ARGENT DE NOEL, GRATIFIFICATIONS, 13eme MOIS D’EMOLUMENTS, DONC SUMMER SUMMER RUM, SUMMIEREN ( SOMME TOTALE ) POUR LES EMOLUMENTS DE NOS DEUX HOMMES, SENATEUR A VIE ET PRESIDENT ACTUEL 680.000 US DOLLARS ET 2.070.000 US DOLLARS NET/ MOIS PLUS 13eme MOIS ET GRATIFICATIONS DE MFUATI FAITES VOUS-MEME LES CALCULS.
    ET VOUS LA TALIBANS, FANATIQUES AVEUGLES: MILITAIRES, POLICIERS, INTELLECTUELS ET LA CLASSE OUVRIERE QU’OBTIENDRIEZ-VOUS A LA FIN DES MOIS ET POUR LES FESTIVITES DE NOEL ET DE NOUVEL AN, PAS MEME 1 DOLLAR US .MPIAKA NA MPIAKA, POUR SURVIVRE IL NE RESTE QU’A MATRAQUER LES PAUVRES.
    OYO KOSAKANA NA BA KONGOLAIS ET KONGOLAISES YA KOSAKANA TE. KONGO KIESE KEBENI CHANCE KIMA MPASI KO KU KONGO DIETO. KONGO KIESE YE KIESE YENGE.
    C’EST DU PEUPLE D’ABORD OU QUOI? SEULEMENT BIROBA ROBA.
    ILS ONT LA CHANCE TOUS CES SATANS VIVRE AUN KONGO.
    JE M’ARRETE ICI MES COMPATRIOTES, N’OBLIEZ PAS NOEL ET BONNANA EST DEVANT NOS PORTES AINSI JE VOUS DEMANDE DE SE PREPARER AUX EXPLOSIONS DE VOS TELEPHONES: ALLO! ALLO! ALLO YAYA? NANI WANA KO? BISO BALEKI NAYO, PARDON TINDA CODE YA WESTERN UNION NSUALU NSUALU. TANDISQUE NOTRE FATSHI BETON ET SON SENATEUR A VIE KA MANTADIDI KO, C’EST PAS LEURS AFFAIRES. KIADI KIBENI! GRAND KONGO MAKAMBO EH!
    ON REVIENDRA SUR L’ANALYSE D’AUTRES POINTS DU DISCOURS DE MASIYA KONGOLAIS.
    J’AI INSULTE PERSONNE ICI,J’AI DIT TOUTE LA VERITE RIEN QUE LA VERITE QUE TOUT LE MONDE PENSE TOUT BAS.
    J’OSE ESPERER QUE LES TALIBANS DE LIMETE NE SERONT PAS A MES TOUSSES POUR DECAPITER MA TETE, QUOI!
    AU CAS OU MES PROPOS SONT BLESSANTS POUR LES AUTRES ALORS VEUILLEZ M’EN EXCUSER POUR CERTAINES PHRASES TRANCHANTES OU INCENDIAIRES.
    PLEASE, YOU THE CHOICE. READ OR NOT READ AND PLEASE NO STUPID COMMENTS ARE NEEDED HERE. BE GENTLEMAN.
    BITTE, WIE GESAGT, KEIN DUMME KOMMENTAREN, ZU LESEN ODER NICHT LESEN.
    ICH BEDANKE MICH AN ALLE UND ICH WUENSCHE ALLE VOR ALLEM GESUDHEIT, DAS IST DAS WICHTIGSTE IM CORUNA ZEITRAUM UND BITTE SEIEN SIE VORSICHT UND BITTE BEACHTEN SIE DIE HYGIENEVORSCHRIFFTEN. CORONA VIRUS IST SEHR GEFAEHRLICH. ICH WEISS WOVON ICH REDE.
    ICH SELBST DAVON BETROFFEN WAR. Z.ZT. ICH BIN AUF DEM WEG DER BESSERUNG.
    DANKE UND BIS NAECHTESMAL JUNGS!

    1. @Ndeko GERMAIN,
      Bon rétablissement et surtout prenez soin de vous !
      Demandez à votre médecin traitant de voir si vous avez une déficience en vitamine D. Si oui, discutez avec lui de l’opportunité de faire une supplementation en y associant le zinc avec toutes les précautions d’usage.
      Ceci n’est pas une invitation à l’automédication. On discute avant tout avec son médecin.

  2. Catalogue de bonnes intentions, BUT NO MORE!
    « …obtenir de la communauté internationale et des Nations Unies en particulier, le soutien à l’initiative visant l’établissement d’un tribunal pénal international […] en RDC… »
    Felix Tshilombo a-t-il déjà adressé une demande au SG de l’ONU allant dans ce sens, ou plutôt quando compte-t-il le faire, comme le lui a proposé le Dr. Mukwege? Ou est-ce là un beau discours visant à endormir davantage le peuple congolais?
    « …poursuivre la réforme de l’armée, de la police et des services spécialisés… »
    « poursuivre » sous-entend que cette réforme a déjà commencé, mais pourtant, sauf erreur de ma part, on a plutôt assisté à une simple permutation des mêmes criminels impénitents entretenus l’homme aux mille identités.
    « J’ai décidé de nommer un informateur… » Encore un couac!
    Nous n’avons pas entendu Félix dire clairement que le gouvernement en place est déclaré démissionnaire et expédie les affaires courantes!
    Il y a donc lieu de se demander, cher BAW, où vont nous amener toute cette panoplie de bonnes intentions?

    1. Ndeko Kum,
      # Osons dire les choses plus clairement : si aucun doute, Tshisekedi nous a pondu un discours plein de bonnes intentions dont on peut déjà douter qu’il ait les moyens de les accomplir, la nouveauté ici est qu’il a quand même fini par franchir le Rubicon en récusant ‘officiellement’ son alliance avec ‘l’homme venu d’ailleurs’. C’est vrai, commence pour lui un défi laborieux – « kisalu me banda, mosala ebandi » – comme il l’a dit ; surtout que son encombrant partenaire ne le laissera pas tout faire et les conditions juridiques et politiques ne sont pas aussi limpides. C’est vrai aussi comme nous savons tous que c’est Tshisekedi lui-même le premier responsable du calvaire qu’il nous dépeint, coupable d’avoir contracté un deal frauduleux avec son successeur.
      # Mais ne pouvons-nous pas lui savoir déjà gré d’avoir pris le courage si pas de demander pardon au peuple mais d’avoir reconnu à travers son projet d’une majorité autre que l’actuelle ? Coupable hier mais aussi à travers ses deux années de mandat où il n’est pas exempt de reproches.
      Jusqu’où car comme je le disais, l’entreprise devant lui est bien ardue. Osons juste espérer qu’il s’appuiera sur ce rejet populaire notoire de la coalition Cach-Fcc pour s’armer d’une gouvernance prête à engager le changement ! De bonnes intentions maintenant de notre part ?
      La suite…

      1. @Nono,
        Ndeko, je valide entièrement votre point d’avis.
        Seulement, je suis inquiet, très inquiet. Car je me demande si Felix est vraiment cette personne digne de confiance; vu qu’il a toujours trempé dans la trahison. Et surtout ses liens avec nos ennemis. Disons que si on peut tolérer qu’il ait reçu Ruberwa en tant qu’acteur politique en fonction, qu’est venu chercher Bizima Karamuheto dans les fameuses consultations? Et autant d’autres questions qui me taraude l’esprit!

  3. Un président s’assume afin de faire sortir son peuple du gouffre. Vas-y Mr le président nous vous que le train de vie de la population dégringole au détriment de la mesquinerie des égris et malfrats.
    « Article 78: Le président de la république nomme le premier ministre au sein de la majorité parlementaire après consultation de celle-ci pour ne citez que ça. Si non je déclanche toute une littanie des arcticles.

    1. PALAIS PRESIDENTIEL
      Si le president s´assume (enfin), il pouvait nous expliquer comment les 500 millions des 100 jours ont été volés.
      Les congolais attendent (encore) la construction d´un nouveau palais présidentiel financé avec la reserve de change de la Banque Centrale.

  4. Félix vient de se rappeler qu’il est le fils d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba et de Mama Marthe. Rien que pour ça il ne peut être le jouet des rwandais et de leurs chiens de garde congolais. Il a eu totalement raison de faire exploser cette coalition de merde qui ressemblait plus à un plat avarié qu’à une alliance politique entre gens civilisés. C’est un premier pas vers la réparation de ce pays souillé par des crimes de masse et crimes contre l’humanité orchestrés par l’imposture rwandaise et ses collabos pendant plus de deux décennies. Je ne sais pas trop comment tout cela va se mettre en place mais il faut encourager cette nouvelle option en espérant que derrière ce nouveau vent d’espoir ne se cache pas un autre…deal satanique. Et aussi, ne pas oublier qu’on ne peut ré-fonder le Congo qu’à Kinshasa alors qu’à l’Est du pays on continue de tuer nos compatriotes et piller nos richesses naturelles.
    Kisalu me banda. Oyo ekoya, eya !

    1. NADA
      C´est la nuit et le jour entre Felix et Tshitshi.. Il n´est pas question des « rwandais » ou des « congolais » dans son speech.
      Etrange, Felix annonce la fin de son Alliance avec le FCC (dont les 312 parlementaires sont á grande majorité des congolais 100 %).
      Mister Jo Bongo n´a pas eu le temps de noter que Felix n´annonce pas l´exit des ministres UDPS du gouvernement.
      Vous ne pouvez pas « refonder » un État sans bonne gouvernance, sans transparence.. Felix pouvait bien faire le bilan de son programme des 100 jours.. la fondation d´un État de droit.. 500 millions de dollars soit près de la moitié des 1 milliards de dollars que Kabila et son gang avaient laissés dans la reserve de change.
      Pourquoi les congolais vont se ranger dans une union avec un président qui s´entoure d´une tribu.. et dont la gestion des millions du programme des 100 jours attende des explications transparentes

      1. @Ndeko GHOST,
        Il est toujours question des rwandais qui tiennent le Congo comme un butin de guerre. Soyez sincère envers vous-même !
        Mon vrai souhait était de voir Félix démissionner et provoquer les élections anticipées. Mais il a pris une autre voie. Et Je crois que c’est une bonne voie. Du moins, il crée un champ d’espoir. Je peux me tromper mais je prends l’option d’encourager cette voie. Je crois que tout le monde sait que je ne suis pas un fan de l’UDPS ou de Félix. Il y a un nouvel espoir, je m’y accroche, par fatigue de voir ces rwandais exterminer les miens.

    2. Un autre son de cloche trouvé dans les réseaux sociaux.
      POUR NOMMER UN INFORMATEUR, LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE N’A PAS BESOIN DE LA DEMISSION DU PREMIER-MINISTRE EN FONCTION
      Ceux qui disent que le Président de la République doit attendre la démission du Premier – Ministre Sylvestre Ilunga pour nommer un informateur sont des faux juristes ou mauvais analystes politiques. Il faut leur demander ceci : lorsque le Président Kabila avait nommé le Premier-Ministre Samy Badibanga alors que Matata n’avait pas encore présenté sa démission, avait-il alors violé la Constitution ? Le même cas de figure s’est répété avec Bruno Tshibala qui avait remplacé Samy Badibanga. Pourquoi ils n’ont pas crié à la même violation lorsque Sylvestre Ilunga était déjà nommé alors Bruno Tshibala n’avait pas encore démissionné ?
      Les congolais doivent comprendre que notre constitution fait du Président de la République un dictateur. Raison pour laquelle Etienne Tshisekedi et son UDPS avait refusé de participer au référendum de 2006 qui a consacré la mise en œuvre de cette constitution.
      Un juriste averti et attentif comprend que la présente constitution fait du Chef de l’Etat un guide suprême au sein de l’Etat. Le seul élément majeur qui limite les pouvoirs du Président de la République c’est l’élection qui a pour conséquence la limite des différents mandats.
      Les congolais doivent retenir que la constitution actuelle veut que l’ensemble de l’Etat fonctionne selon la volonté du Chef de l’Etat.
      ARGUMENTS DE DROIT : LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE EST UN DICTATEUR DU FAIT DE L’ARTICLE 69 DE LA CONSTITUTION
      La lecture minutieuse de l’article 69 accorde au Président de la République les pouvoirs exorbitants et essentiellement non limités. Nous y reviendrons avec des arguments juridiques détaillés.
      Pour le moment parlons de la procédure de nomination de l’informateur tel qu’annoncé par le Président de la République Felix Tshisekedi Tshilombo.
      LA PROCEDURE DE NOMINATION DE L’INFORMATEUR
      La nomination d’un informateur intervient lorsqu’un parti politique ou un regroupement électoral n’a obtenu une majorité absolue au sein de l’Assemblée nationale. Il faut faire la différence entre le regroupement électoral ou le regroupement politique bien que de fois ces deux regroupements peuvent être confondus. Un regroupement électoral est celui qui a présenté ses candidats aux élections sous son label. Ces candidats sont enregistrés à la CENI comme étant les éléments électoraux de ce regroupement. Exemple : AFDC-A (c’est un regroupement électoral qui a réuni les partis politiques AFDC de Bahati Lukwebo, Parti Travailliste de Steve Mbikayi, … Ils ont nommé leur regroupement AFDC-A et ont présenté des candidats aux élections sous ce regroupement). Après élections, les élus d’un regroupement électoral sont obligatoirement liés à lui et ne peuvent, au cours de leurs mandats, quitter leur regroupement si non ils perdront leurs mandats. Un regroupement politique est tout simplement une plate-forme politique formé dans le but d’agir ou de mener les actions politiques ensemble. Il devient un regroupement électoral s’il a présenté ses candidats comme tel aux élections et enregistrés à la CENI comme appartenant à ce regroupement. Les exemples de simples regroupements politiques sont nombreux : FCC, CACH, LAMUKA,…
      Seul un parti politique ou regroupement électoral peut obtenir une majorité absolue au sein de l’Assemblée Nationale.
      Concernant notre Assemblée Nationale, aucun parti politique ni regroupement électoral n’a obtenu à lui seul la majorité exigée pour se prévaloir la nomination du Premier-Ministre par le Président de la République.
      Il faut souligner que la majorité identifiée par l’informateur peut à tout moment disparaitre étant donné qu’elle n’a pas été liée par les dispositions constitutionnelles. Une telle majorité est très fragile. Elle donne au Président de la République un devoir et/ou pouvoir de la vérifier à chaque fois que les lignes bougent. Voilà la situation à laquelle se trouve l’actuelle Assemblée nationale.
      COMMENT LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE POURRA PARVENIR A LA NOMMINATION D’UN AUTRE PREMIER-MINISTRE ?
      Il faut d’abord savoir que l’acte de nomination du Premier – Ministre fait partie des pouvoirs exclusifs du Chef de l’Etat. Au vu de l’actuelle constitution, le Président de la République peut nommer le Premier-Ministre à chaque moment qu’il veut. Il peut changer les premiers-ministres comme ses propres habits. Aucune disposition constitutionnelle ne lui interdit de procéder de cette manière. Même si la Constitution lui oblige de se concerter avec la majorité au niveau de l’Assemblée nationale, il faut noter que cette concertation bien qu’obligatoire ne donne aucun pouvoir à cette majorité d’opposer un quelconque droit de veto à ce pouvoir de nomination reconnu au Chef de l’Etat. Les seuls obstacles que le Président de la République aura après la nomination c’est l’investiture du Gouvernement par l’Assemblée Nationale et l’adoption du Programme du Gouvernement et/ou des Budgets. Même dans ce cas, le Président de la République peut se faire obtenir une crise persistante entre l’Assemblée nationale et le Gouvernement. Et ainsi par la suite dissoudre l’Assemblée nationale, ce qui a aussi pour conséquence non seulement l’organisation des nouvelles élections législatives mais aussi nommer un nouveau gouvernement.
      Nous pouvons tous comprendre que l’Etat tout entier est soumis à la volonté d’un seul individu qui est le Chef de l’Etat.
      C’est pourquoi dans le cas sous examen, le Président de la République n’est pas obligé d’attendre la démission de Monsieur Sylvestre Ilunga pour nommer un informateur.
      LE PRESIDENT VA TOUT SIMPLEMENT DANS SON POUVOIR DISCRETIONNAIRE NOMMER UN INFORMATEUR QUI VA IDENTIFIER UNE NOUVELLE MAJORITE EN GESTATION AU SEIN DE L’ASSEMBLEE NATIONALE. UNE FOIS OBTENU LES GARANTIES DE CETTE MAJORITE AUPRES DE L’INFORMATEUR, LE CHEF DE L’ETAT VA LA CONCERTER ET PAR LA SUITE NOMMER UN NOUVEAU PREMIER – MINISTRE. L’ORDONNANCE DE LA NOMINATION DU NOUVEAU PREMIER-MINISTRE INDIQUERA QUE LA PRESENTE ORDONNANCE ENTRE EN VIGUEUR A LA DATE DE SA SIGNATURE ET AINSI ABROGE L’ORDONNANCE ANTERIEURE. DE CE FAIT, LE PREMIER MINISTRE SYLVESTRE ILUNGA TOMBE DE LUI-MEME CAR L’ACTE QUI FAISAIT DE LUI PREMIER – MINISTRE EST ABROGE ET REMPLACE PAR UN AUTRE QUI DONNE CES POUVOIRS A UN AUTRE INDIVIDU. C’EST LA THEORIE DE L’ACTE CONTRAIRE OU DU PARALLELISME DES FORMES TANT VANTE EN DROIT ADMINISTRATIF. EN CAS DE RESISTANCE, MONSIEUR SYLVESTRE ILUNGA ILUKAMBA SERA CONTRAINT PAR LES FORCES DE POLICE QUI ASSURE AUJOURD’HUI SA GARDE ET ENSUITE SERA POURSUIVI PENALEMENT POUR USURPATION DES POUVOIRS OU AUTRES FAITS INFRACTIONNELS Y RELATIFS.
      Donc il faut retenir que la nomination d’un premier – ministre dépend de la volonté du Président de la République. C’est pourquoi il est le Chef de l’Etat c’est-à-dire le chef de famille dont l’épouse est l’Assemblée nationale, et ainsi le Premier-ministre et ses ministres sont les enfants nées de ce mariage.
      Un autre son de cloche kaka.

      1. @ Bismark
        Merci pour ces eclaicissements d’un expert juriste-constitutionaliste.
        Fatshi peut – et doit – ainsi foncer afin de deboulonner la bande des criminels FCC operant sous Nehemie Mwilanya et son petit patron Tanzanien tapis a Kingakati qui a converti notre Pays et son Patrimoine en butin et biens personnels et ceux de sa famille.
        Il est absolument inacceptable que les Kanambe-Mtwale venus chez nous des maquis Rwando-Tanzaniens en 1997 pieds-nus puissent s’enrichir scadaleusement et enrichir leurs amis mafiosi et criminels economiques tels que les Dan Gertler et Albert Yuma sur le dos de la misere de 80 Million Congolais. Et ceci dans un Pays aux richesses naturelles immenses que les Kanambe-Mtwale s’arrogent a eux seuls en se moquant de la Justice. Voila le fond de leur colere anti Fatshi.

  5. Mais dites nous qui ne sommes pas constitutionalistes: Comment peut-on (serieusement) designer un Informateur tout en gardant en fonction son 1er Ministre…? Surtout que l’on ne donne pas la date de cette designation, et encore moins le nom de cet Informateur. Bref, un « discours maquillage » pour calmer la colere populaire vu l’echec apres 2 ans de jouissance au sommet, et nous rappelant aussi sa promesse « d’antan » (faite aux USA) de deboulonner la voyoucratie kabiliste, suivie de sa promesse (a Londres) de dissoudre le Parlement. On attendra encore peut-etre 2 ans sans suite, avant d’ecouter un autre « discours + excuses + promesses ».

    1. Compatriote Musema-Kweli
      « Bref, un « discours maquillage » pour calmer la colere populaire vu l’echec apres 2 ans de jouissance au sommet, et nous rappelant aussi sa promesse « d’antan » (faite aux USA) de deboulonner la voyoucratie kabiliste, suivie de sa promesse (a Londres) de dissoudre le Parlement. »
      Me voici dans une paradoxale propagande pro-Tshisekedi dont je n’approuve pas tous les actes durant ses deux premières années au pouvoir !
      Vous n’avez tout à fait tort de nous prédire une autre diversion mais ayez l’indulgence et l’expertise d’envisager une prise de conscience de sa part que ses deux années de mandat à la tête du pays ne nous ont pas donné le changement bénéfique qu’il nous avait promis. Au-delà n’est-ce pas dans le fond que lui-même et les Congolais ne se satisfont pas que Tshisekedi impute cet échec à son seul partenaire nuisible, il ne peut raisonnablement nier qu’il y a sa part. Je suis ainsi convaincu que mine de rien personne dedans et dehors n’aura oublié que la présidence et la majorité législative actuelles issues des élections du 30 décembre restent un arrangement frauduleux ! Mais encore ? Attendons donc la suite !

      1. @ Nono:
        Merci, car l’espoir est permis. Le PR a droit au benefice du doute apres son acte de courage. Le MAL etait bien connu: Kabila + sa bande FCC !

    2. Un autre son de cloche trouvé dans les réseaux sociaux. Pour éclairer un peu plus notre compréhension de l’action dite “BASTA”
      SIXIÈME RÉFLEXION DU PROFESSEUR JEAN-DENIS KASESE
      ĹE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FELIX ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO EST DEVENU NOTRE ÉMULE ; IL DEVIENT UN FIN PROFESSEUR DE DROIT ADMINISTRATIF
      Les décisions qui ressortent de la deuxième adresse du Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo , à la nation, sont en réalité des gymnastiques intellectuelles de haute facture ; difficiles aux non-initiés d’en saisir la portée.
      Felix Tshisekedi est ainsi devenu notre émule, un fin Specialiste des Sciences administratives !
      En réalité, il n’a pas violé la constitution. Loin s’en faut !
      Il s’est plutôt retranché derrière un principe de droit administratif (  » Fraus Omnia Corrumpit: » qui signifie : celui qui a fraudé dès qu’il est repéré , est déchu de tous ses droits) et , une théorie de droit administratif (  » la Théorie du retrait d’un acte administratif unilatéral)
      Ma réflexion :
      Je l’avais souligné lors de mes précédentes tribunes que :
      le Président de la République, Felix Tshisekedi avait un panel de pistes à suivre pour mettre fin à cette coalition FCC-CACH.
      Je l’avais aussi souligné :
      scientifiquement, une ordonnance présidentielle est d’abord et avant tout un acte administratif unilatéral.
      En ce sens, l’ordonnance du 20 mai 2019 nommant ILUNGA ILUNKAMBA , Premier Ministre, est d’abord et avant tout un acte administratif unilatéral.
      Ainsi, nous sommes d’ores et déjà dans une matière administrative.
      En s’appuyant sur l’alinéa 2 de l’article 78 de la constitution qui stipule :
       » Si une telle majorité n’existe pas, le Président de la République confie une mission d’information à une personnalité en vue d’identifier une coalition » et ;
      en optant pour la nomination d’un Informateur, le Président de la République vient en réalité , de retirer son ordonnance du 20 mai 2020 nommant ILUNGA ILUNKAMBA , Premier Ministre !
      Question: Pour quel motif ?
      Réponse : Pour motif de fraude à la constitution.
      Effectivement, ILUNGA ILUNKAMBA est devenu Premier Ministre par fraude car aucun parti politique à la chambre basse ( assemblée nationale) n’avait à lui tout seul la majorité parlementaire soit au moins 250 députés
      Et de surcroît, le FCC n’a pas de personnalité juridique .
      C’est en fait et en réalité une simple plateforme électorale.
      En clair , il y a eu donc violation de la constitution en nommant ILUNGA ILUNKAMBA , Premier Ministre.
      Il aurait fallu que le Président de la République nomme d’abord un Informateur afin d’ identifier une coalition.
      C’est ainsi que le Droit administratif, en tant qu’une discipline scientifique, de par une de ses théories :  » Théorie du retrait d’un acte administratif unilatéra  » vient de donner les béquilles au Président de la République .
      Cette théorie nous renseigne qu’une autorité compétente qui a pris une décision en matière administrative ( donc , un acte administratif unilatéral) peut la ( le) retirer si elle se rend compte qu’elle ne pouvait pas la (le) prendre .
      Comme cet acte administratif nommant ILUNGA ILUNKAMBA violait l’alinéa 2 de l’article 78 de la constitution, il est ainsi réputé comme fraude à la constitution, d’où l’application du principe  » Fraus Omnia Corrumpit  » .
      De surcroît, en droit administratif, il n’y a pas de condition de délai pour retirer un acte administratif illégal .
      Le Président Tshisekedi n’était pas conditionné par le respect d’un délai quelconque
      Il pouvait même retirer son ordonnance portant nomination de ILUNGA ILUNKAMBA , Premier Ministre : 3 , 4, … ans après sa publication SAUF s’il y a eu une décision de justice , en clair, si une ordonnance du Conseil d’État ( la plus haute juridiction administrative) lui aurait contraint suite à une demande d’un requérant)
      En droit administratif, un acte administratif illégal est un acte administratif INEXISTANT .
      ILUNGA ILUNKAMBA a donc ainsi perdu tous ses droits d’être Premier Ministre car il l’est devenu par FRAUDE.
      Le Président de la République, Félix Tshisekedi n’a DONC plus besoin de sa DÉMISSION !
      C’est vraiment triste qu’un Collègue, Professeur d’université de son rang, soit ainsi ridiculisé à ce point .
      Où étaient les Spécialistes des sciences administratives du FCC pour le conseiller ?
      Toutefois, il me semble bien qu’il l’aura voulu ….
      Je l’avais conseillé en tant que Collègue, lors de mes précédentes tribunes de rendre son tablier mais il ne m’avait pas écouté ! Où en sommes-nous aujourd’hui !?
      Professeur Jean-Denis Kasese
      Professeur à l’Université Pédagogique nationale ( UPN)
      Professeur Associé, Chercheur et. Collaborateur Scientifique à l’Université Libre de Bruxelles ( ULB).
      Tout simplement un autre son de cloche trouvé dans les réseaux sociaux pour aider à comprendre le pourquoi du “Basta”.

  6. QUE BASTA ET LE DESTIN DE JUDAS?
    Dans les écritures de la Bible, on trouve une histoire étrange d´un des 12 disciples de Jésus qui avait fait le choix de « vendre » son maître spirituel.
    Le plus utile c´est la fin de cette histoire où Judas n´a jamais tirer profit de 30 pièces de la monaie..
    IBIZA?
    Ils retirent la signature et subitement les congolais decouvrent que l´UDPS qui participait aux marches contre Kabila était entrain de negocier en secret en Italie.
    GENEVE?
    Une fois de plus, un faux bond de l´UDPS au nom de la « base »..
    Les lecteurs vont retrouver avec curiosité une clause de l´accord de Lamuka: le président devait rester que 2 ans…afin d´organiser un rencensement et á la fin des élections crédibles.
    Incroyable coincidence, Felix retrouve Lamuka 2 ans aprés.
    BASTA
    2 ans après le scandale des millions du programme des 100 jours, l´autre scandale de plus de 500 conseillers.. Felix ne cite pas la base mais fait mieux quand il tente de rouler une frange plus large des congolais dans une union sacrée.
    QUE BASTA MAIS SANS DATES?
    Cette semaine, les ministres de l´UDPS vont quitter le gouvernement si les tentatives de s´emparer du bureau du Parlement échouent.. lol kie kie
    Ensuite, Felix doit investir des millions afin de recruter le gang de Kabila,
    312 parlementaires á corrompre… du pain sur la planche.
    Il n´ya pas des dates precises parce que cette entreprise de la corruption du gang de Kabila n´est pas facile. kie kie kie

  7. {{« Nono
    6 DÉCEMBRE 2020 À 22 H 34 MIN
    # Qu’importe maintenant le sort de Mme Mabunda et de son bureau, à ce stade de l’évolution des événements, ils sont presque tombés tous ou en voie de l’êtres si Tshisekedi tient bon.
    Ouf, dans la foulée du coup porté à l’ex raïs privé de déplacement, une bonne nouvelle : Tshisekedi a enfin eu le courage d’annoncer la décision capitale. En effet, dans son adresse à la Nation
    après une longue litanie des doléances, attentes et besoins des Congolais entendus lors des consultations par ailleurs connus de nous tous qui commençaient à faire de son adresse un simple discours de campagne et de lui un distributeur automatique des promesses (DAP), Tshisekedi nous a annoncé qu’il allait nommer un « INFORMATEUR » pour identifier une « NOUVELLE MAJORITÉ »; et de facto la ‘fin de la coalition actuelle FCC-Cach’. Et si besoin la ‘dissolution de l’Assemblée’ !!!
    # Qu’en dire de plus sinon ce qu’l a dit lui-même : « Kisalu me banda (au travail) » ! Osons espérer déjà qu’il bénéficiera d’assez de ralliements pour constituer cette majorité et que la fin de la coalition conflictuelle sera vraiment celle du blocage du pays. Pour ‘informateur’ fera-t-il un choix plus politique parmi des poids lourds complémentaires, ou fondé sur les compétences ou expériences de son auteur ou encore un choix plus personnel reposant sur ses sympathies ? Les détails comptent.
    # Quant à la fameuse « crise persistante » entre Exécutif et Législatif devant justifier une dissolution, Tshisekedi en tant que PR a les ressources pour l’identifier. Néanmoins pas d’optimisme béat qui ferait fi des réactions des adversaires politiques et des éventuels soubresauts sur la population de cette décision osée. Ils devraient nécessiter une gestion experte, en effet le bras de fer entre les deux partenaires en conflit ne sera pas éteint par ordonnance, on en doute bien.
    La suite… »}}

  8. *** »[…] mais d’avoir reconnu SA FAUTE à travers son projet d’une majorité autre que l’actuelle ? […] »

  9. Je sais que l’autorité est verticale. Si réellement il y a prérogative constitutionnelle du chef de l’état prévue. Pourquoi trop des promesses au lieu d’utiliser un accent décisionnel dans tout les aspects, afin de récupérer d’abord le peuple qui descend dans le gouffre a vive allure .
    population ezosila na nzala sans citer d’autres calamités qui les exterminent du jour le jour. « Merci Fatshi » « Merci FCC » bokosamba devant Nzambe un jour soki bo continuer ko torturer peuple. oh tozela tozela tokozela tii wapi ?

  10. Le discours de Félix n’est pas celui d’un PR en fonction, mais d’un candidat en campagne électorale. Tous les verbes, ou presque, sont conjugués au futur. Cette allocution est un chapelet des bonnes intentions, des incantations.
    Le comportement des députés CACH et leurs nouveaux alliés, aujourd’hui au siège du Parlement, est indigne d’hommes d’Etat. Ils auraient saccagé les Bureau de l’A.N. Vraiment une HONTE pour le futur Président de l’UA.
    Kisalu me banda. Ah bon? Depuis 2 ans, ebandaki nainu te?
    Les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

    1. UNION SACREE, L´AUTRE LAMUKA?
      Memoire, crise de la memoire.. Les gens ont oubliés (dèjà) que Lamuka était aussi une autre « union sacrée » où toute l´opposition faisait front commun face á Kabila et son gang.
      Maintenant, on nous annonce une autre forme de Lamuka où Bemba, Katumbi, Bahati et quelques mercenaires du FCC vont se joindre á l´UDPS pour soutenir l´autorité morale Felix.. kie kie kie
      « Kisalu me banda » comme cela se dit en « tshiluba »? Depuis 2 ans, on traite ceux qui parlent kikongo des « haineux ».. allons nous oublier toutes les injures, le mepris de ceux qui semble-t-il avaient le pouvoir?

  11. Chers compatriotes,
    Le président du Congo vient de poster un acte responsable. Lorsque l’on désigne un informateur, le premier ministre issu de l’ancien gouvernement est là pour les affaires courantes s’il n’a pas la noblesse de présenter sa démission. Nous souhaitons au pays de trouver de nouveaux fils et filles qui l’aiment et aiment leurs concitoyens pour œuvrer au redressement du Congo. Que Dieu nous vienne en aide.

  12. Fini l’accord démoniaque qui réduisait le peuple Congolais à son plus petit exposant. humilié, violé, pillé,rendus errants et esclaves sur la terre de ses ancêtres, pendant deux décennies par les soi-disants libérateurs Afdeliens, qui ‘nous laissent l’armée avec 500 généraux bourriques, sans cursus militaire, dont la moitié est ressortissante de l’APR, alors Que le Dieu de notre pays, intensifie encore son feu dévorant sur toute l’étendue du territoire national, afin que les médiocres, pilleurs, et violeurs dégagent, Ainsi-soit-il.

  13. Bien que nous soyons pas fanatiques de Fatshi et son long chapelet de promesses non-accomplies, nous saluons son courage (enfin) de mettre fin a la pretendue Coalition contre-nature avec la Mafia FCC.
    Il etait inacceptable qu’un Voleur et un sanguinaire qu’attend la CPI au tournant (nous citons Jo Kabila) puisse continuer a diriger le Pays de sa ferme a Kingakati en se ervant de sa bande de kleptocrates au Senat, Assemblee, et au Gouvernement, ceux-ci sous pilotage de son petit magouilleur Mwilanya Nehemie comme « veritable 1er ministre ».
    Nous apprenons que Fatshi vient d’exiger la demission du faineant et molasson Sylvestre Ilunga qui operait sous les ordres du meme petit Mwilanya, prennant ainsi le Pays en otage au profit direct de Kabila.
    Bref, que Fatshi fonce et reste droit dans sa logique sans flechir !

  14. # Je ne suis pas devenu pro-tshisekediste primaire n’empeche que ceux qui m’ont lu auront compris que pour moi les lézards dans les annonces de Tshisekedi sont moins à ce stade dans un doute sur leur sincérité comme je l’ai lu ici et là que dans leur conformité putative aux lois et dans le travail qu’il doit abattre pour se rallier les 150 députés qui lui manquent en vue de se constituer une nouvelle majorité. Si j’étais croyant, je serais donc allé jusqu’à dire que ce qui nous arrive avec ce changement de cap en marche de Tshisekedi est une bénédiction de Dieu ou quelque chose de ce tonneau. Je ne le suis pas et rends donc ses mérites à Tshisekedi qui, instruit de toutes ses expériences et influences et devant la difficulté de sa tâche surtout en ce moment de fortes tensions au sommet de l’État, a appris à jouer plus juste. Ce nétait pas acquis et bravo à lui d’avoir enfin pris tout son courage de rejeter officiellement son partenariat nuisible source d’immobilisme interdit et coupable de nombreux crimes au pays depuis au moins deux décennies. Du moins j’ose espérer…
    # N’empêche aussi que commence pour lui une épreuve devant attester son statut d’ancien ‘combattant’ : d’abord convaincre les élus qui hier ne l’avaient pas choisi de se reporter sur lui. Il lui faut democratiser son duel avec ‘JK’ pour en faire un combat démocratique et républicain face aux parties adverses qui en ont fait une bataille pour que leur autorité morale revienne au pouvoir comme il le souhaite.
    # Quant au respect précis des lois, je ne suis pas juriste et ne peux me servir que de mon seul bon sens mais d’ores et déjà me convains que le délabrement du pays dans tous les domaines souffrirait bien des priorités qui permettent quelque approximation juridique. Je me dis que le président n’aurait pas tort d’exiger une restructuration de l’Exécutif après la rupture de sa coalition ; etc, etc…
    Point donc de péché mortel d’un prétendu ‘coup dÉtat constitutionnel’, l’opinion nationale acquise au rejet de la coalition ne le tolererait pas et elle aura raison. La majorité actuelle qui comprend le Cach et le Fcc est bel et bien en peine, effritee ; le moins qu’on puisse dire.Voilà mon pauvre avis…

    1. Merci pour votre avis..
      Mais pourquoi les ministres UDPS ne quittent pas encore ce gouvernement d´une coalition qui a cessée d´exister? kie kie kie
      Heureusement, les discours de Felix n´impressionent pas grand monde. Il ne réside pas á Beni.. ni le chef d´EMG des FARDC.. L´argent du nouveau Palais Présidentiel a été decaissé depuis longtemps.. et pourtant la construction de ce palais est invisible !

  15. Felix Tshisekedi :
    1) Avec l’opposition réunie à Genève (J.Bemba, M.Fayulu, M.Katumbi, V.Kamerhe et A.Nyamwisi) il trahit un deal.
    2)Avec son congénère V.Kamerhe il réitère la perfidie.
    3)Et maintenant avec J.Kabila il trahi ceux qui l’ont fait porter des chaussures – malheureusement – trop grandes pour ses pieds.
    Jusqu’où ira-t-il avec ce TRIFOUILLAGE?
    Pauvre Congo

    1. Pour un autre son de cloche.
      VOUS DITES:
      Felix Tshisekedi :
      1) Avec l’opposition réunie à Genève (J.Bemba, M.Fayulu, M.Katumbi, V.Kamerhe et A.Nyamwisi) il trahit un deal.QUI A TRAHI QUI RÉELLEMENT? Est ce celui qui promet de voter pour l’ami avec lequel il prie dans la même église pour ensuite se rebiffer et voter contre lui dans un vote tribal entre mpangi du même coin de la république et ainsi en être le bénéficiaire. Un vrai looser sur toute la ligne. Cette dimension du vote tribal à Genève vous semble tout à fait okay je suppose.
      VOUS DITES:
      2)Avec son congénère V.Kamerhe il réitère la perfidie.
      KAMERHE a été jugé en live pour des faits spécifiques lies à des mouvements louches de grosses sommes d’argent.
      La perfidie est ou quand c’est la justice de la RDC qui étale aux yeux de tous les faits des infractions commises.je suppose que c’est la Justice de la RDC qui serrait perfide pour vous.
      VOUS DITES:
      3)Et maintenant avec J.Kabila il trahi ceux qui l’ont fait porter des chaussures – malheureusement – trop grandes pour ses pieds. Trahir Kabila pour la libération de la RDC de la gabegie destructrice de la Kabilie, est un fait a applaudir, c’est en fait, un acte patriotique de très haute facture, de tres haut niveau. La même question revient de nouveau, QUI A TRAHI QUI?
      Est ce lui qui a échappé au lynchage par le peuple de la RDC à cause de la présence de l’actuel chef de l’état qui au fait a eu un effet de calmer la fureur populaire et ainsi lui permettre de respirer un peu plus longtemps. C’est un sursis qui lui avait été accordé. Après avoir caressé la Kabilie dans le sens du poil pour mieux la connaître et finalement apporter l’estocade, nous voici au temps de Kisalu me banda ou le déboulonnage promis est en train de ce réaliser en live. Ayez la décence de reconnaître que vous êtes à côté de la plaque et comme dirait l’artiste Felix Wazekwa / Bondimaka pe batu , surtout quand ils sont dans le bon pour notre nation.
      La Kabilie est en train couler, we should all be happy pour le reste let us wish for the best.
      Jusqu’où ira-t-il avec ce TRIFOUILLAGE?
      Pauvre Congo/ ceci est une question stérile sans encrage.
      Soki oboyi RDC, yekola ko nager, kende
      Brazza kuna pe eza Congo.

  16. @Ndeko KUM Alex,
    Vous avez raison de questionner la présence de ce rwandais Bizima au Palais lors des consultations. En effet, pour ceux qui ne le savent pas ou ne veulent pas le savoir, Bizima est le patron de la diplomatie congolaise depuis plus de deux décennies. Plus exactement, il est celui qui a fait en sorte que le Congo n’ait plus de pertinence diplomatique au niveau international. C’est lui qui a conçu le chantier de l’anéantissement de la présence congolaise à l’étranger. Oyo bayebi, bayebi ! C’est facile d’imaginer ce qu’il est venu défendre au Palais. On doit encourager Fatshi. En fait, le pousser, le contraindre à aller jusqu’au bout. Il sera alors perçu comme un vrai héros ou alors un vulgaire vrai…traitre. Si Fayulu et ses amis étaient perspicaces, ils devraient – de mon point de vue – prendre Fatshi aux mots et lui dire : Ok, nous vous avons écouté. Nous voulons vous aider. Voici ce que nous vous prions de faire : ………….. Après c’est sera très aisé d’évaluer sa réelle détermination à imploser ce putain de deal avec les rwandais.

  17. Chers Compatriotes,
    Maintenant que les accords tant décriés par les compatriotes sont devenus caduques, il serait mieux aussi que chacun de nous puisse utiliser ses atouts pour que le pays avance. Ne restons pas dans les attitudes qu’une telle affirmation sous-tend : »Bref, que Fatshi fonce et reste droit dans sa logique sans flechir ! » A la place d’une telle affirmation, j’écrirai : « Aidons Fatshi à foncer et à rester droit dans sa logique sans fléchir »…Je ne fais pas de leçon de quoi que ce soit aux compatriotes. Le Maréchal du Zaïre a dit : « Ntango nalobaka oyo ekoya eya Naitiyaka mayele na ngai na…. » Les Congolais ont ici l’occasion de reprendre leur destin en main afin de mener leur pays au développement. Mais ne nous leurrons pas, c’est un travail de longue haleine et le mandat de Tshisekedi, même multiplié par trois n’est pas suffisant. Il faudra d’abord mettre hors d’état de nuire, tous les traîtres qui sont encore dans le camp du Raïs qui chantaient encore : « Raïs akozonga na kiti na ye akozonga… » Ceux qui ont chanté sont faciles à localiser, mais ceux qui sont engagés dans toutes sortes de manipulations sont les plus dangereux et difficiles à combattre. Car, ils revêtissent de multiples apparences qu’il faudra dénicher et neutraliser. Que Dieu nous vienne en aide.

  18. MON CHER FRERE JO BONGOS,
    MERCI INFINIMENT D’AVOIR PENSE A MOI EN CES MOMENTS DIFFICILES QUE JE VIENS DE TRAVERSER.
    CETTE ANNEE 2020 QUI N’EST PAS ENCORE TERMINEE A ETE UNE CASTATROPHE POUR PETITE FAMILLE BASEE ICI EN EUROPE ET DE LA GRANDE FAMILLE BASEE DE LA L’AUTRE COTE DE L’ATLANTIQUE OU IL Y A EU PLUSIEURS DECES D’HOMMES ET FEMMES PASTEUR DE LA CONGREGATION AMERICAN BAPTIST MISSIONARY.
    C’ETAIT DUR.
    MERCI EGALEMENT POUR VOS CONSEILS NOBLES.
    JE SUIS DEJA EN ETAT DE CONVALESCENCE ET SUR ODRE DE MES MEDECINS, MADAME MON EPOUSE ET MOI SOMMES DEJA DECONFINES.
    VAQUER A NOS OCCUPATIONS PAS ENCORE CAR NOS CORPS PRESENTENT ENCORE QUELQUES FAIBLESSE.
    CHOSE CURIEUSE, LE CERCLE D’AMIS AUTOUR DE MOI ET DE MADAME MON EPOUSE N’ONT PAS ETE TOUCHES.
    MON CHER JO BONGOS, PRENEZ SOINS DE VOUS ET DE VOTRE FAMILLE CAR ON NE BADINE PAS AVEC COVID–19.
    QUE VA NOUS APPORTER SUR CETTE PLANETE TERRE LA 3eme PHASE DE COVID DEJA PROGRAMME D’AVANCE A PARTIR DE L’ANNEE 2021?
    PROTEGONS-NOUS ET SOYONS PRUDENTS.
    MERCI JO BONGOS.
    MADAME MON EPOUSE ET MOI AVIONS FROLE LA MORT DE JUSTESSE

  19. Il est curieux de constater que lorsqu’il s’agit de reflechir ou d’analyser sur la politique et les politiciens, la plupart des congolais qui vivent dans des grands pays europeens se comportent comme des gens qui ne savent ni lire, ni ecrire et qui ont une memoire tres tres courte. Ils erigent les antivaleurs en valeurs. L’enseignement de la morale chretienne qu’ils ont appris dans des bonnes ecoles catholiques et protestantes vole en eclat et n’ont comme repere que la haine, la jalousie, les insultes, le tribalisme, la violence,etc… Quand ils manquent d’arguments pour defendre un mal, ils n’hesitent pas de dire ceci: « Kabila mpe asalaki yango » Ils ne se rendent pas compte qu’ils viennent d’eriger ce dernier en un exemple a suivre. Pitoyable! Ils sont entrain d’applaudir Felix aujourd’hui, le meme Felix qui doit rendre compte des $500 millions, Felix qui en deux ans a dilapider notre argent et qui a le toupet de nommer comme  » fossoyeurs » les membres du fcc. Dites moi depuis quand la trahison et l’ingratitude sont devenus des valeurs! Ma position est claire et bien connue. Si nous aimons la rdc, le fcc tout comme l’udps doit etre mis hors d’etat de nuire. Pourquoi ne voyez vous pas que l’udps vient de planter le decor de la guerre qui va engendrer des multiples problemes? Il y a des naifs qui pensent meme que les membres du fcc ne sont plus des congolais. La reponse du fcc a Felix n’est rien d’autre qu’une vraie declaration de guerre. Felix ne souffre pas. la preuve ce que son epouse peut se taper un morceau de viande a $15.000, le fcc a acuumule beaucoup d’argent pendant 18 ans. Ceux qui vont mordre de la poussiere ce sont vos parents qui sont en rdc. C’est deux ans apres avoir fait plus des 40 voyages qui ne rapportent rien que Felix se rend compte qu’il doit se separer du fcc? Si tout le monde lisait la constitution nous ne serions pas la ou nous sommes aujourd’hui car Felix allait comprendre qu’il na pas assez de pouvoir comme il le croit. Suivez l’interview de Bob kabamba, celui la meme qui avait redige avec les autres notre constitution et vous serez edifies. C’est sur Top-Congo, informez vous et vous cesserez d’etre ridicules. Croyez vous vraiment que le fcc tres nuisible va se laisser faire? Kagame et Bizima Karaha leurs amis communs viendront les conseiller. Franchement! comment peut on inviter Bizima??? Mbuta Germain, I did not know what happened to your household and I’m so sorry man and wish you a good recovery. Be blessed.

    1. eRAZ
      electronic Raz
      Ba balivernes okomaka yango nde réflexion et analyse ? Euh! Vous ne réfléchissez pas. La suite de votre post-fulu le montre. Zéro cohérence, zéro argumentation zéro démonstration, zéro preuve. Yiii !

  20. LU QUELQUE PART😁. Selon Wikipédia INTUITU Personæ est une locution latine signifiant « en fonction de la personne ». Elle est notamment utilisée en Droit pour qualifier une relation existant entre deux personnes qui ne peut pas être transposée à d’autres personnes. C’est le cas par exemple d’un Contrat de Travail qui est Nominatif. À MÉDITER…👹👿

Comments are closed.