Joseph Kabila: Où est le cadavre de Ne Muanda Nsemi?

Bamba di Lelo
Bamba di Lelo

Pertinente et bien à propos est la question que je vous pose ici sans gêne, sans retenue, ni crainte, vous regardant, les yeux dans les yeux, contrairement à certains adeptes de Bundu dia Mayala, obnubilés par défaut d’un raisonnement cartésien, logique et cohérent, mais qui sont, par l’ironie du sort, dans l’illusion que leur Chef spirituel, le Grand Maître Zacharie Ne Muanda Nsemi Badiengila est toujours en vie, physiquement, quelque part dans le monde invisible, hors toute vraisemblance!

Et pourtant, à ma connaissance et en conformité avec mes analyses antérieures sur cette mystérieuse disparition de Ne Muanda Nsemi, je sais et je dis sans tergiverser, que vous l’aviez déjà tué, froidement, avec une balle dans la tête, et ce n’est qu’un secret de polichinelle! Tous les Congolais émancipés le savent, et même, à travers le monde tout un chacun!

En dépit de cette vérité historique, ce qui me touche encore au plus haut point et à l’heure actuelle, c’est de ne pas savoir où se trouve le cadavre du Député national Ne Muanda Nsemi, Grand Maître et Chef spirituel du Mouvement politico-religieux Bundu dia Mayala, leader adulé par le peuple Ne Kongo, que vous avez froidement assassiné en 2017? Qui ignore que votre pouvoir despotique avait, sans scrupule, organisé son exfiltration de la prison centrale de Makala, la nuit tombante, avec le concours des militaires de votre garde personnelle, un certain 17 Mai 2017, qui pis est, ont conduit Ne Muanda Nsemi à Kingakati auprès de vous, son bourreau potentiel, pour subir des sévices corporels et moraux extrêmes! Avez-vous pu, Joseph Kabila, évaluer les conséquences ultérieures, face à ce crime odieux?

Et maintenant, le vin est tiré, et il faut, en conséquence le boire! Quant aux incrédules, je les place au défi de leur conscience! Car, comment ne peuvent-ils pas comprendre que plusieurs événements se sont produits dans notre pays, et qu’à aucune de ces rares occasions, on a voulu épingler la voix et le signe de vie de Ne Muanda Nsemi? Même si, le Service spécialisé de l’Agence Nationale de Renseignements, ANR en sigle, travaillant malheureusement de concert avec quelques traitres adeptes de Bundu dia Mayala, achetés par le pouvoir de Kabila, pour besoin de la cause, qui tentent ensemble et désespérément, balancer des vieilles cassettes vidéos, sur les prestations et enseignements de la morale révolutionnaire de Ne Muanda Nsemi. Il s’agit donc là, d’une manipulation des esprits tout simplement.

Cependant, je pense, tout au contraire, devoir rendre un vibrant hommage à l’Honorable Ne Muanda Nsemi, grand intellectuel et prophète de son temps, pour son combat et sa lutte acharnée pour la libération du Congo et de son peuple.

Ceci étant, le peuple congolais souhaite vivement que son cadavre soit rendu à sa famille afin que ce grand notable assassiné, à n’en plus douter par le pouvoir despotique et d’occupation de Joseph Kabila, à cause de « son parler vrai », puisse avoir un enterrement digne de son rang, et ce, conformément aux rituels Ne Kongo! En effet, se cache ici, et dans ce dossier qui nous concerne, un « non-dit » aux conséquences imprévisibles!

Notez-le bien, en lettres d’or, Joseph Kabila, vous et vos complices, d’hier et d’aujourd’hui, avec divers partenaires de circonstance, vous payerez vos fautes, vos atrocités, et vos crimes, au plus fort, à la hauteur de votre forfaiture! Ceci, pour la simple et bonne raison que la vie reste précieuse pour toute créature humaine, et il n’appartient donc à aucun semblable, Joseph Kabila fût-il, de la gâcher par ses crimes!

Tout ancien président de la République, même devenu un allié à Félix Tshilombo, votre successeur, cela ne vous exonère pas du statut de criminel, loin s’en faut! Joseph Kabila est donc une menace pour notre pays, et pour notre peuple. Vous ne serez pas sénateur à vie, et encore moins un mandataire public au Congo Kinshasa, pour plusieurs délits de meurtre et de fossoyeur de notre économie nationale. Car, en définitive, vous devez d’abord répondre de vos crimes devant les juridictions internationales compétentes, à la CPI, notamment.

On avait cru, fort malheureusement, à votre chute, que Félix Tshilombo, actuel président de la République, aurait dû faciliter votre capture! Mais hélas, ce dernier n’a encore, à ce jour, ni le vrai pouvoir et ni réelle capacité de mettre la main sur cet énergumène, à la barbe pimentée.

C’est encore lui, cet homme sans éthique, qui empêche de voir l’âme d’Etienne Tshisekedi, et son retour triomphal dans la terre natale! On croit pouvoir feindre d’ignorer qu’Etienne Tshisekedi wa Mulumba est un baobab, un symbole vivant qui a marqué l’histoire de notre génération, et dont la flamme de l’espérance demeure vivace dans notre mémoire collective pour l’éternité.

Bref, je rappelle, une fois en passant, à Félix Tshilombo, de tenir à l’une de ses promesses de campagne: la libération des prisonniers politiques et d’opinion, et également celle ayant trait à la fermeture des maisons de détention privées et incontrôlées, disséminées à travers le territoire national. En espérant ainsi donner l’impression au peuple congolais meurtri que tout au long de nouvelle présidence’, la paix du cœur sera au rendez-vous du donner et du recevoir!

Ici je pense à:

  • Eddy Kapend
  • Georges Leta Mangasa
  • Franck Diongo
  • Eugène Diomi Ndongala
  • et tant d’autres compatriotes dont l’énumération ici serait fastidieuse.

A ce jour, tous les prisonniers politiques croupissant encore injustement dans les geôles exiguës, réduits et baignés par les flaques d’eau provenant des égouts sanitaires mal entretenus, aux odeurs nauséabondes. Ajouter à cette torture morale et psychologique, le voisinage des crapauds et grenouilles qui coassent sans cesse!

En sus, le plus important dans l’analyse de ce jour, est de savoir où se trouve vraiment le cadavre de Ne Muanda Nsemi, exfiltré de cette prison-là, pour une destination dont vous êtes l’unique personne à en connaître le secret!

 

Par Bamba di Lelo, Docteur en Sciences Politiques de l’UCL, Analyste des Questions politiques du Congo – E.mail: jbadil@hotmail.be

17 thoughts on “Joseph Kabila: Où est le cadavre de Ne Muanda Nsemi?

  1. Le Dr. Bamba di Lelo incarne aujourd’hui une véritable opposition au Kongo-central face à un Joseph Kabila omnipotent. Une décennie durant, je ne cesse de suivre avec un intérêt particulier sa lutte acharnée contre le criminel Hippolyte Kanambe et son régime de terreur. Ainsi je lui recommande de prendre en main la destinée et l’opposition de notre province afin de lui donner une autre dimension. Enfin, on doit boycotter toutes les élections au Kongo-central si le cadavre de Ne Muanda Nsemi ne nous est pas rendu impérativement.
    J’ai dit !
    Kolomboka

  2. Dès ce jour, un ultimatum est lancé à l’attention de Joseph Kabila pour qu’il restitue, sans délai, le cadavre de Ne Muanda Nsem à sa famille. Je demande à Félix Tshilombo nouveau Président de la République d’intercéder personnellement dans ce dossier sensible qui risque de perturber la paix sociale, et plonger la région du Kongo Centrale dans une spirale de violence difficilement maîtrisable. Je pense qu’il serait sage de la part de Joseph Kabila à éviter des visites et randonnées au Bas Congo. Ce dernier est donc déclaré personne non gratta dans toute l’étendue du Kongo Central. Le peuple « mukongo » ne porte pas le sang de ses semblables entre ses mains. On ne veut plus voir des criminels de la trempe de Joseph Kabila et sa fratrie, des tueurs sans scrupule, se promener librement sur le sol sacré de nos ancêtres !

  3. Que pense la notabilité du Kongo Central face à cette disparition de Mfumu a Nlongi Ne Muanda Nsemi qui commence à prendre une tournure inquiétante ? Où se trouve cette communauté des sages de la région du Kongo Central censée trouver une formule de la résolution de ce conflit latent, mais aux conséquences imprévisibles? Que faites vous du slogan magique : « Mika mia Mbua………………. ? Il est donc temps de taire les divergences pour sortir rapidement de cette crise qui risquerait de faire basculer la province toute entière dans le ténèbres sans issue. Qu’en pense le Professeur Fwely pour la suite ?

  4. Hippolyte Kanambe n’est toujours pas blanchi de ses crimes même si ce dernier tente désespérément de devenir Premier Ministre de la 5ème République au Congo Zaïre.Je lui rappelle que c’est une illusion et où un rêve de croire que son deal avec l’UDPS l’exonère de tous ses méfaits. Loin s’en faut ! Félix Tshilombo n’aura pas les ressources nécessaires pour arrêter la machine à broyer mise en place par le peuple congolais pour chasser Joseph Kabila et qui le placera à jamais hors d’état de nuire dans notre pays. Une certaine élite travaille d’arrache pied pour sortir la république démocratique du Congo de sa léthargie, afin de nous éviter la répétition de l’histoire dans un sens de la controverse permanente !

  5. A Jo Bongos,
    Votre plaidoyer concernant la rejet du Procureur Général de République à s’impliquer dans cette affaire de meurtre présumé par Joseph Kabila contre le Chef Spirituel Ne Muanda Nsemi me paraît logique. On doit tout faire pour aider la famille du défunt d’en connaître les tenants et les aboutissants. A défaut de ce faire, le banditisme d’Etat de ce genre ne pourra s’arrêter. Au contraire les tenants du pouvoir agiront toujours dans l’arbitraire. Enfin, il est temps qu’on ouvre contre Kalev Mutond et Evariste Boshab le dossier de 450 congolais ensevelis dans une fosse commune à Maluku. Il est aussi utile que le mystère des fosses communes éparpillées au Kasaï, à Yumbi à Beni, à Butembo et ailleurs à travers la république soit élucidé illico presto !

  6. On est quel peuple finalement sur cette terre des humains ? Comment peut-on admettre que Joseph Kabila, un petit rwandais au passé sombre puisse se permettre de tuer à notre vu et su, plus de 10 millions de congolais, sans aucune réaction vigoureuse de notre part ? Sommes nous vraiment des hommes valides pour être traîner dans la boue, et par le bout du nez par un inculte de la trempe de Joseph Kabila un ignare en pleine crise de ses facultés mentales? Pourtant, on doit en définitive retenir qu’un peuple qui ne réagit pas face à sa tragédie est un peuple appelé à disparaître !

  7. Félicitations cher compatriote Bamba Di Lelo, pour votre constance et votre sérieux remarqués dans le combat de tout un peuple, vous vous démarquez de nombreux cadres intellectuels que nous avons vu prostituer leurs sciences au détriment des miettes lancées par la mangeore kabiliste , vous avez touché un point très sensible en parlant de quelques traîtres adeptes de Bundu dia Mayala achetés par le pouvoir de Kabila ,enfin de balancer des vieilles bandes audio de notre estimé compatriote Zacharie Badiangila, il n’est pas possible qu’on puisse faire tomber un baobab de la trempe de Ne Mwanda Nsemi , sans une complicité interne qui connaissait bien ses Bikila ,c’est une théorie aussi vieille,que le monde , Joseph de la bible a été trahi par ses propres frères qui assistaient même hypocritement au deuil organisé par leur père, heureusement pour Joseph il était vendu et non tué. Nous congolais nous sommes quelle race ! vous livrez votre frère à un étranger pour qu’il soit tué ! Ces traîtres conmaissent le site.

  8. Si les cadavres des bakongo traîtres-judas de Ne Muanda Nsemi sont « non grata » en terre kongo, et ces traîtres l’ayant déjà assimilé, puisqu’ils se font enterrer à Mbenseke, Kinkole, etc, l’assassin tutsi Kanambe et sa supposée femme, ainsi que son partenaire Tshilombo Show ne sont pas les bienvenus au Bas-Congo. Ce « fatwa » concerne aussi le soi-disant Parti UDPS qui n’est autre qu’une association des traîtres.
    Le messaje doit être relayé à tous les « makesa » de la terre sacrée Kongo. Sur ce, je compte sur nos vaillants compatriotes Nkomi Mbuta, Germain, Combattant Résistant de L’Ombre, Jo Bongos et autres Nkolo Mboka, Nkolo Mabele, …
    Il est intolérable que les énergumènes ci-haut cités et concernés par le « fatwa » puissent jouir de la liberté déambulatoire en terre Kongo. Quelle justification fournirions-nous à nos valeureux ancêtres de la présence de ces individus en notre espace?
    Blague dans un coin! Kanambe et Tshilombo, s’ils veulent défier le ‘ »fatwa », conseil leur est donné de se rendre au Bas Congo plutôt sous escouade!

  9. L’Honorable Zacharie Badiengela Ne Mwanda Nsemi , était une personne à soutenir massivement à cause de ses idées révolutionnaires , qui pouvaient contaminer une nouvelle génération des leaders aux idées et pensées héroîques , l’ennemi du peuple n’a pas voulu l’entendre de cette oreille là , qu’il sache qu’un criminel ne peut pas être exonéré de ses crimes commis , malgré le deal signé pour la non poursuite judiciaire, ce n’est qu’une partie remise, le coupable sera rattrapé par le temps et subira le sort qu’il mérite top ou tard , c’est une évidence que la Bible confirme et ainsi que la loi du Karma écrite dans la Bhagavad gita, chère aux orientaux; On ne se moque pas de Dieu ,ce que l’homme sème , il le moissonnera également, bien que le peuple souverain est complétement abandonné à son triste sort par les opérateurs politiques et militaires , DIEU va susciter d’autres Ne Mwanda Nsemi capables de libérer le pays de la crasse politique actuelle. Tout se paie ici bas dit-on !!!

  10. En lisant tous les commentaires ci-haut énumérés, j’ai des larmes qui coulent sans arrêt. Parce que le Kongo Central, ma province vient de perdre un digne fils, un patriote convaincu, celui donc, qui tenait de libérer le Congo notre pays de la servitude. Joseph Kabila , l’assassin présumé de cet acte macabre, subira le même sort qu’il vient de faire subir à notre estimé compatriote Ne Muanda Nsemi Badienngila. Bien que Félix Tshilombo vient de signer une alliance pour le disculper, cela ne l’exonéra pas du tout des dispositions prises, pour venger Mfumu a Nlongi Ne Muanda Nsemi. Je demande à tous les Bakongo de quitter rapidement l’UDPS pour son double jeux, sa traîtrise et sa collaboration avec Joseph Kabila notre ennemi commun. On doit établir la liste d’une nouvelle classe politique qui devra sans le moindre complexe, défendre les intérêts du peuple « mukongo » au niveau national et international.

  11. Je m’adresse aujourd’hui au Professeur Bamba di Lelo de se tenir débout et de prendre le devant de la scène politique au Bas Congo pour remplacer la voix éteinte de Ne Muanda Nsemi assassiné par Joseph Kabila pour ses idées révolutionnaires en faveur des plus démunis de notre société. C’est pour moi un devoir sacré que de reconnaître votre longue lutte acharnée contre le pouvoir despotique de Joseph Kabila reconnu comme un criminel sans vergogne, et sans compassion. A la jeunesse du Kongo- Central de prendre en main son destin, pour prévenir et éradiquer l’hécatombe à venir ! En entendant, Joseph Kabila ne peut plus accéder à notre région pour comportement trouble, un schizophrène qui s’ignore !
    J’ai dit !
    Kolomboka

  12. A Kolomboka
    Ingeta. Je vous félicite pour vos prises de positions tranchées. En espérant que vous allez prêter mains fortes à Bamba di Lelo pour sa longue lutte et sa brillante intelligence.

  13. Le Docteur Bamba di Lelo vient de porter une accusation grave contre le régime précédent, dont la gestion était sous la responsabilité de Joseph Kabila, prétendument le gang qui aurait tué Mbuta Badiengila Ne Muanda Nsemi, Grand Notable Ne Kongo. Puisque c’est le pouvoir qui avait décidé son arrestation et c’est encore le même pouvoir qui avait organisé son exfiltration de la Prison Centrale de Makala, mais est-il, ce même régime serait-il capable de nous présenter Ne Muanda Nsemi vivant ? Est ce que mbuta Mantezolo, allié de circonstance de Joseph Kabila pour besoin de la cause, peut-il nous dire avec exactitude où se trouve le Grand Maître Ne Muanda Nsemi ? On donne un délai d’une semaine à Kabila et à ses multiples complices de nous présenter Ne Muanda Nsemi vivant et en parfait état de santé. Sinon la pilule deviendra fort amère pour toutes celles et ceux, pour une raison où une autre, ont participé de près où de loin, dans cette disparition mystérieuse !

  14. A l’instar d’autres organes de presse, le journal en ligne congoindependant.com a toujours lutté à côté du peuple congolais. Grâce à ce journal , nous recevons l’actualité du pays à l’heure, et à temps utiles. C’est dire que Congoindependant n’est pas du tout un journal polluant, et ni corrompu comme certaines maisons de presse qui sont à la remorque des politiciens véreux, afin qu’elles couvrent leurs actes délictueux contre le peuple et la Nation congolaise. Voilà le genre du journal qu’on peut régulièrement financer pour servir de témoin face aux élucubrations, et abus des tenants du pouvoir dans notre pays. Ainsi, je remercie tous les chroniqueurs de ce journal pour la pertinence de leurs analyses, qui, souvent, suscitent le débat de fond, indispensable pour la découverte de la vérité. Bref, Joseph Kabila : où se trouve le cadavre de Ne Muanda Nsemi ?

  15. Monsieur le Professeur Fwelley Diangitukwa,
    Je m’adresse a vous parce que vous êtes l’auteur intellectuel de la mort de Ne Mwanda Nsemi du fait d’avoir rédigé la « Déclarations des bakongo de l’intérieur et de la diaspora », qui fut un réquisitoire au vitriol contre le député national Zacharie Badiengila.
    Cher compatriotes Ne Kongo,
    Je vous demande d’être lucide et de relire cette déclaration et de vous pencher sérieusement sur le point 6 : “Les Bakongo déclarent que Monsieur Muanda Nsemi est seulement leader de son église BDK et de son parti BDM. Même sa qualité de parlementaire ne lui donne ni le droit, ni le mandat de s’autoproclamer le leader des Bakongo et, de ce fait, le peuple Bakongo lui dénie toute légitimité de parler en son nom et le rend seul responsable des conséquences éventuelles de ses déclarations qui n’engagent que lui seul ;”
    Voici le lien électronique de cette déclaration conjurant la mort de N’longi a Kongo:
    https://fweley.wordpress.com/.../declaration-des-bakongo-de-linteri.
    1.- je pose la question au professeur Fwelley et a tous les signataires de cette déclaration funeste, qui les avait mandate de le faire et combien avaient-ils ete paye pour cette sale besogne?
    2.- Que le professeur Fwelley nous dise qui avait organisé la messe noire de Kasangulu? Et dams quell but?
    3.- Que les évêques de Boma, de Matadi et de Sona-Bata nous disent ce qu’ils faisaient dans cette reunion politique où les politiciens complotaient contre le député Zacharie Badiengila.
    4.- Que Monsieur le professeur Fwelley, dévoile au peuple congolais, la liste complète des Bakongo de l’intérieur qui avaient participé aux préparatifs de son assassinat.
    5.- Certains signataires de cette déclaration prétendirent depuis 2017 que Ne Mwanda Nsemi, se cacherait à Kinshasa et qu’il sortirait le jour où “Joseph Kabila” partira; on y est ; où est-il maintenant? S’il s’était senti en insécurité, pourquoi ne devrait-il pas s’éxiler momentanément au Congo_Brazzaville?
    6.- Comment avait-il été exfiltré du Centre Pénitencier de Makala par des faux makessa, qui étaient en fait des elements de la garde présidentielle qui le conduisait sur les lieux de son exécution.
    7.- Comment et pourquoi, Aubin Minaku divise le salaire mensuel de Ne Mwanda Nsemi entre ses deux épouses?
    Ne Mwanda Nsemi ne vit plus, le professeur Fwelley le sait et cherche par tous les moyens de se dédouaner de ce crime odieux car c’est lui l’auteur intellectual de da mort. Ce ne sont pas des videos recycles de ses images passes qui lui rendront la vie. Il n’y a que des aveugles et des fanatiques de Bundu dia Kongo qui croient encore à sa “resurection”.
    “ite missa est”
    Londres, le 5 mars 2019
    Robert MBELO

  16. Robert Mbelo
    Merci pour votre brillante intervention . Elle est éclairante à tout point de vue. Il appartient maintenant aux signataires de la dite déclaration, tous membres de la « Diaspora », et aux « notables » ne Kongo, ayant participer à la réunion de conspiration contre Ne Muanda Nsemi à Mbanza Ngungu, de s’expliquer sur cette tribune pour faire éclaté la vérité sur les motivations qui ont poussé Joseph Kabila de s’en prendre à Ne Muanda Nsemi comme un petit monsieur.., pourtant revêtu d’immunité parlementaire Aux uns et aux autres de se préparer à un grand déballage si Ne Muanda Nsemi n’est pas visible à nos yeux. Il y extrême urgence .

Comments are closed.