Il est urgent de mettre fin à la discrimination dont sont victimes les militaires inactifs de la République Démocratique du Congo

Read Time:2 Minute

COMMUNIQUE DE PRESSE N°008/ASADHO/2020

L’Association Africaine de défense des Droits de l’Homme, ASADHO en sigle,  est très préoccupée par l’inaction des autorités civiles et militaires face aux dénonciations faites par les militaires inactifs relativement à ce que ces derniers qualifient de détournement d’une partie l’argent destiné à la paie de leur solde.

En effet, il nous revient qu’en 2006, 49.769 militaires dont plusieurs sont déjà morts à cause de l’état d’abandon où ils sont, ont été mis à la disposition du Ministère des Affaires sociales en attendant leur mise à la retraite par l’autorité compétente, avec le droit au bénéfice d’une solde mensuelle égale à celle des militaires actifs.

Malgré leurs revendications orientées en son temps vers le Vice-Premier Ministre et Ministre du Travail et de la Prévoyance Sociale(2015), l’Inspection Générale des Forces Armées de la République(2018), Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière de Bonne Gouvernance et de lutte contre la corruption  et blanchiment  des capitaux et financement du terrorisme(2018) et le Secrétaire Général à la défense nationale(2020), ces militaires inactifs n’ont jamais été retraités et ne reçoivent pas jusqu’à ce jour,  une solde égale à celle des militaires actifs.

Il y a lieu de noter aussi que la solde des militaires actifs a été augmentée plusieurs fois alors que la leur n’a pas bougée. A ce jour, chacun d’eux touche  environs 30.0000 Francs Congolais, soit 15 USD, alors que les militaires actifs touchent, pour le moins gradé, environs 200.000 Francs Congolais, soit 100 USD.

Ils estiment que la différence entre leur solde et celle des militaires actifs pourrait être détournée à un niveau donné de la chaîne des dépenses liées à leur paie.

Cette dénonciation appelle à l’ouverture d’une enquête devant déterminer la direction que prend la différence du solde de la rémunération non versée aux soldats inactifs et, établir les responsabilités en cas de besoin.

Vu la misère dans laquelle ces militaires inactifs sont placés par le Gouvernement congolais, il est urgent que des mesures soient prises pour qu’ils puissent bénéficier de tous les avantages liés à leur statut dans la mesure où c’est l’Etat congolais qui les a mis à l’écart.

L’ASADHO qui dénonce cette injustice, estime qu’il n’est pas acceptable que les personnes qui ont sacrifié leur vie pour la défense de la nation soient traitées de la sorte.

Face à ce qui précède, l’ASADHO recommande:

Au Président de la République de:

  • Prendre des mesures urgentes pour que tous ces militaires inactifs soient rendus actifs dans l’armée;
  • Ordonner une enquête sur l’enveloppe salariale réellement destinée à la paie de ces militaires.

Ministre de la défense de:

  • Veiller à ce que la prochaine paie de ces militaires inactifs corresponde à celle des militaires actifs conformément aux engagements pris par le Gouvernement;
  • Prendre des mesures conservatoires contre tout agent de l’armée qui serait impliqué dans le détournement d’une partie de la soldé de ces militaires inactifs.

Fait à Lubumbashi, le 18 août 2020

 

ASADHO
Pour toute information, prière de contacter:
Me Jean Claude Katende / Président National

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Réflexion et Suggestions de Professeur Tongele sur Projet Inga III en RDC
Next post Congo-Kin/USA: Le réveil tardif des sénateurs US