Kasai Central: Augmentation de mariages précoces

Au cours d’un entretien avec l’Agence congolaise de presse (ACP), jeudi 7 mars, à Kananga, le coordonnateur provincial de l’organisation non gouvernementale  « Ligue de la Zone Afrique pour la défense des droits de l’enfant et élève » (LIZADEEL), Me Jean Malhis Lungala, a déploré l’augmentation des cas des mariages précoces dans cette province.

Les filles dont l’âge varie entre 14 et 16 ans sont données en mariage par leurs parents, les privant ainsi du droit de poursuivre des études pour préparer leur avenir, a-t-il indiqué.

Ces parents qui préfèrent privilégier les études des garçons, soutiennent que les filles sont plus exposées à la débauche et aux maladies sexuellement transmissibles, a, en outre, déploré, Jean Malhis Lungala.

Il a plaidé pour une vaste campagne de sensibilisation des communautés au respect de la loi portant protection de l’enfant et celle relative aux violences sexuelles en vue de combattre ce mal des mariages précoces sur toute l’étendue de la province.

ACP/

One thought on “Kasai Central: Augmentation de mariages précoces

  1. Les mariages précoces des des gamines,c’est en fait des mariages forcés,une violation massive des droits de l’enfant,un trafic d’êtres humains qui ne dit pas son nom.
    C’est pas par une simple sensibilisation que cette pratique d’un autre âge pourra être éradiquée. Il faut que le parlement vote une loi qui fixe l’âge de mariage de nos filles.Ce phénomène est une honte pour notre pays.
    Avec des députés qui aiment les ujana…

Comments are closed.