Kinshasa: Un média de l’opposition re-ouvert après plus d’un mois de fermeture arbitraire

Read Time:1 Minute

Journaliste en danger (JED) exprime son soulagement, suite à la reprise, le jeudi 1er août 2019 vers 14 heures, des activités de la Radiotélévision par Satellite (RTV1), chaîne privée appartenant à l’opposition, après une fermeture prolongée de plus d’un mois.

Aucune déclaration des officiels congolais n’a accompagné cette reprise, ni justifiée les raisons de la fermeture de cette chaîne.

JED condamne vigoureusement cet acte arbitraire qui jette un grand doute sur l’image démocratique du nouveau pouvoir de monsieur Félix Tshisekedi, et sa volonté exprimée de respecter la liberté de la presse.

Dans une déclaration rendue publique, en début de semaine, des leaders de l’opposition, membres de la plateforme « Lamuka », réunis à Lubumbashi, ont dénoncé le musellement de la presse, sous Félix Tshisekedi, et dénoncé la fermeture de la RTVS 1 qui appartient à monsieur Adolphe Muzito, à un des membres de cette opposition.

Pour rappel, le signal de la RTVS 1 a été brusquement coupé, le samedi 29 juin 2019, sans aucune notification, verbale ou écrite, adressée aux responsables de ce média. Cette interruption était intervenue au moment où ce média diffusait une émission intitulée « Spécial Lumuka » appelant la population à participer à une marche pacifique, le 30 juin 2019, pour notamment réclamer « la vérité des urnes ». Cette manifestation de l’opposition était interdite, la veille, par l’autorité urbaine au motif que le 30 juin était un jour commémoratif de l’indépendance de RD Congo.

 

Pour tout contact
Journaliste en Danger
Avenue de la presse. Immeuble Moanda. Local 21. Référence Immeuble Botour
Kinshasa/Gombe. B.P. 633 Kinshasa 1
Téléphone: +243 81 99 96 353 ou +243 99 99 96 353
E-mail : jedkin@jed-afrique.org, jedkinshasa@gmail.com
Internet : www.jed-afrique.org

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Ces abrutis qui nous gouvernent
Next post L’élection au Sénat et ses conséquences sur l’avenir de grands regroupements politiques