La VSV exige la fin des inégalités dans le traitement de diverses couches socio-professionnelles en RDCongo

Read Time:3 Minute

La Voix des Sans Voix pour les droits de l’Homme (VSV) est très choquée et surprise d’apprendre qu’un député national toucherait vingt et un mille dollars américains (21.000 USD) des émoluments par mois. Ces chiffres dénoncés et révélés par le président national du parti politique de l’opposition Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé), M. Martin Fayulu Madidi ont suscité des tollés de protestation et d’indignation parmi les Congolaises et Congolais qui ne pouvaient jamais s’attendre en ce moment précis à un train de vie frisant une opulence pour les députés nationaux seulement alors que les conditions de vie de la majorité de la population congolaise sont loin d’atteindre un niveau acceptable malgré quelques avancées en matière des droits socio-économiques du gouvernement en place.

Certes, les députés nationaux ont droit à de meilleures conditions de travail et des rémunérations décentes au regard de nombreuses actions sociales et autres besoins de la population de leurs circonscriptions électorales respectives auxquels ils font face. Cependant, d’aucuns se demandent pourquoi eux qui sont des représentants de la population congolaise ne parlent pas souvent en faveur de l’amélioration des conditions de vie de la population qu’ils représentent au Parlement afin de respecter le Slogan « Le Peuple d’abord » au lieu de députés nationaux et d’autres animateurs des Institutions d’abord. Dans leurs prestations face aux révélations de 21.000 USD que chacun d’eux toucherait, plusieurs députés nationaux s’illustrent par des contradictions en ce qui concerne les chiffres en lien avec leurs salaires sans réellement convaincre la population congolaise.

Ces contradictions prouvent à suffisance l’absence de transparence dans la gestion de la chose publique au sein de certaines Institutions en RDCongo. Certains parlent de 20.000 USD d’émoluments, d’autres de 16.000 USD et d’autres encore 14.000 USD qu’ils toucheraient, etc. Face à cette confusion, le bureau de l’Assemblée Nationale doit tout mettre en œuvre pour éclairer la population congolaise dont le droit à l’information doit être respecté.

Pour la VSV, l’augmentation exponentielle de la rémunération des députés nationaux et probablement d’autres animateurs des Institutions y compris les mandataires publics pose une fois de plus avec acuité la problématique de la répartition équitable du revenu national y compris dans un contexte de crise et d’agression de la RDCongo.

Il est donc inadmissible que les animateurs des Institutions soient les seuls à mener un train de vie décent et que la majorité de la population croupisse dans la misère extrême. Comment peut-on comprendre qu’un député national touche près de 21.000 USD par mois alors que dans le même pays, le Professeur Ordinaire des universités touche moins de 2.000 USD par mois, le Médecin Général 1.450 USD par mois et l’Enseignant est payé moins de 250 USD par mois (à titre illustratif le préfet des études, chef d’établissement avec le grade de chef de Division n’a que 398.000FC, soit 199 USD).

Il est donc temps que les autorités congolaises notamment le Président de la République rectifient le tir pour mettre fin aux injustices criantes et rétablir la confiance entre les gouvernants et les gouvernés.

La VSV demande ainsi au Président de la République en particulier et aux autres autorités congolaises en général, d’œuvrer positivement pour rendre effective la réduction tant attendue du train de vie des animateurs des Institutions.

De même, la VSV pense qu’il est important, gestion transparente oblige, que le gouvernement procède à la publication solennelle des salaires et autres émoluments payés aux gouvernants et autres mandataires publics


LA VOIX DES SANS VOIX POUR LES DROITS DE L’HOMME (VSV)

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

9 thoughts on “La VSV exige la fin des inégalités dans le traitement de diverses couches socio-professionnelles en RDCongo

  1. Et dire qu’un député malien gagne 3 885,66 USD par mois. Un député chinois lui a 0,00 USD par mois!
    Ces godillots véreux devraient avoir honte de saigner à ce point notre peuple. Nos dirigeants connaissent-ils vraiment le rôle d’un parlementaire?

  2. Référence faite à la misère dans laquelle croupit la majorité de la population congolaise, cette affaire n’est pas que scandaleuse. C’est une honte sans nom !
    AUCUNE explication ne peux justifier un tel émolument versé à un député dont le seul travail, au parlement de la RDC, consiste à répondre à une question idiote posé par un  » délinquant  » (dixit Hon. Sessanga) :  » Qui sont pour, qui sont contre ?  ».
    Il s’agit, ici, clairement d’un acte de CORRUPTION…intellectuelle. Comme dans tout acte de corruption, il y a un corrupteur et un corrompu. Le corrupteur, c’est le pouvoir exécutif et le corrompu est le pouvoir legislatif. Il appert ouvertement que ce régime des médiocres jouisseurs achète les consciences de ces godillots sans gène pour donner un semblant de légalité à leurs forfaitures.
    Imaginez : Emmanuel Macron, énarque, ancien banquier, président de la république française touche 14.000 euros/mois. Papa Molière, député congolais, je ne sais pas s’il serait capable de rédiger une lettre en lingala, toucherait 21.000 $/mois. Tout va bien dans ce pays ?
    La V.S.V demande au président de la république de rectifier le tir…kie..kie..kie. Combien touche-t-il lui-même ? Combien touchent ses pseudo-conseillers ( ils sont plus de 800) dont les salaires ont été triplés par le plus honnête des congolais, V Kamhere, ancien directeur de cabinet du président et condamné pour détournements ?
    Les congolais regardent sans broncher, sans s’indigner, sans se révolter. Oyo peuple ya ndenge nini ?
    Estimons-nous encore heureux que ces députains ne marient pas leurs filles ou nièces chaque mois.

  3. POUDRE DE PERLIMPINPIN digne de la VOIX DES SANS VOIX devenu rauque, inaudible, déjà éteinte (off) depuis que Floribert Chebeya a été assassiné par les Occupants Banyarwanda en 2010 car il dérangeait clairement l’installation de l’Occupation RWANDO-OUGANDAISE. 12 ans après, les aventutiers actuels activistes des Droits HUMAINS et Droits de l’homme en RDC occupée flirtent fièrement avec le pouvoir en place (Système d’Occupation RWANDO-OUGANDAISE Empire Hima =EAC »East African Community »). Les Rostin Manketa, Paul Nsapu, Jean-Claude Katende etc de la Société civile politisée sont devenus exactement comme des Tshilombo-Pétain, Christophe M’boso Kudia Kwanga Epola et Bemba j’ai accepté l’inacceptable etc de la Classe politique Collaborationniste RDCIENNE corrompue médiocre, inconsciente congénitale, des veritables WAZOLA NZIMBU (esclaves de l’argent) de haut niveau, corrompus jusqu’à la moelle épinière par l’Empire Hima. Vu ce qui précède, comment sauront-ils (Actuels activistes des Droits de l’homme RDCIENS), voudront-ils exiger la fin des inégalités dans le traitement de diverses couches socio-professionnelles en RDCongo qui n’est démocratique que de nom ? Un membre de l’Udps Familiale fut chassé par le Secrétaire Général (Kabuya-Papon) dudit parti alimentaire et mangecrate pour avoir quemandé un emploi dans une matinée politique, interdiction de rire. C’est par un projet de politique d’emploi d’envergure nationale qu’on assure du taf (travail) aux sans-dents d’un pseudo parti politique ou par les paroles populistes démagogues de Tshilombo-Pétain président protocolaire nommé par les OCCUPANTS Banyarwanda ? La VOIX des Hommes SANS VOIX de la RDC occupée empêche-t-elle réellement les puissants Occidentaux et Occupants Banyarwanda de dormir au KONGO-ZAÏRE pour paraphraser ABBÉ PIERRE ? VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. INGETA

  4. Dans une sortie dans une vidéo l’enfumeur professionnel connu de tous Mende a tout faux en faisant un raccourci illogique non seulement en comparant de façon brute ce que coûte un député français à ce que coûte le député Congolais alors qu’il part des budgets d’ampleur différente – ce que représente le coût d’un député dans le budget national en France n’est pas comparable à celui du député au Congo – mais aussi oublie de dire que le coût du député français qu’il prend en mesure comprend tout le dispositif au service du député alors que celui du député Congolais ne comprend ni le salaire de ses assistants parlementaires ni ceux d’autres associés qui sont payés à partir d’un budget différent, les 21.000$ alloués grassement au député Congolais sont à sa seule discrétion.
    CE N’EST DONC PAS FAYULU QUI A PERDU UNE OCCASION DE SE TAIRE COMME TITRÉ PAR QUELQU’UN ET CE N’EST PAS NON PLUS UN ACTE DE POPULISME GRATUIT DE LA PART DE FAYULU COMME JE LIS ICI MAIS BIEN MENDE QUI A PERDU UNE OCCASION DE SE TAIRE !!!

    1. @Ndeko Nono
      Mende, c’est juste un pauvre type, un vieux qui teint ses cheveux pour cacher son âge. Comme le clown de l’assemblée.
      Ceci dit, j’ai un problème avec Fayulu. Je l’estime capable de faire plus que ce qu’il fait. Je ne comprends pas pourquoi il n’est pas  » opposant  ». Mais c’est moi. Je lui en veux.

      1. Ndeko Jo Bongos,
        Mon avis sur Fayulu est qu’il a choisi de faire l’opposant complètement dans le système au lieu de choisir directement une voie « révolutionnaire » qui le placerait hors-systeme. Sans doute, se dit-il, qu’une voie révolutionnaire le disqualifierait de la part des partenaires occidentaux. Il se trouve ainsi devant le dilemme d’appeler indirectement au ‘soulèvement populaire’ tout en faisant des dénonciations qui espere-t-il vont pousser le peuple à se soulever. Personnellement, je crois qu’au fil des attaques et entraves qu’il subissent lui et son parti et au fur et à mesure qu’on se rapproche des prochaines élections, ils finiront par se radicaliser davantage. On voit bien le regain de l’activisme dont l’Ecide et meme Nouvel Elan de Muzitu font preuve. En définitive, personnellement je lui en veux pas autant que vous, je comprends qu’il fasse avec « ses » moyens et convictions en attendant plus de reussites. Voilà…

  5. En publiant les emoluments des deputes nationaux, le president Martin Fayulu escomptait un soulevement populaire. Malheureusement le soulevement populaire n’a pas eu lieu, non pas parce que les congolais ne sont pas indignes par les emoluments de leurs representants au Palais du Peuple, mais parce que L’Indigne en Chef lui-meme fait partie de ces representants, et son indignation semble ciblee parce que ne s’appliquant qu’aux autres et pas a lui-meme ou aux parlementaires de son parti. Le pave dans la mare du president Fayulu a certainement rappele aux kinois ces politiciens qui demandent aux parents d’envoyer leurs enfants dans la rue affronter mains nues une police a la gachette facile pendant qu’eux memes recommendent a leurs propres enfants de ne pas mettre le nez dehors! Les kinois ne sont plus dupes, les congolais non plus! L’indignation de l’Indigne en Chef souleve plus de questions qu’elle ne donne de reponses: pourquoi maintenant a quinze mois de la fin de la legislature? Pourquoi n’avoir pas laisse tomber le combat pour la recherche de la verite des urnes qu profit d’un combat pour des salaires decents pour tous des le debut de la legislature? Pourquoi l’Indigne en Chef ne publie-t-il pas ses propres bulletins de paie comme preuve des chiffres qu’il avance? Pourquoi se fait-il paye alors qu’il ne siege pas et qu’il ne reconnait aucune legitimite a ce parlement? En un mot comme en mille, la publication des emoluments des deputes en ce moment precis est suspecte a plus d’un titre. Ceci dit, il y a certainement des lecons a tirer de ce feuilleton:
    1. Le train de vie de nos representants au parlement est onereux et ostentatoire, meme si on ne retient que le chiffre le plus bas avance par certains d’entre eux..
    2. Il est imperieux de revoir le train de vie de nos representants a la baisse, surtout en ce moment ou l’Etat doit trouver de l’argent pour acheter des armes et liberer Bunangana et empecher la chute de Goma et de Bukavu demain.
    3. Qu’on le veuille ou pas, les avantages indus ont toujours un parfum de corruption! C’est indecent de voir les representants du peuple vivre de loin mieux que le peuple lui-meme!
    4. Depuis toujours, les representants du peuple congolais se preoccupent plus de leurs interets personnels que des interets du peuple. Il me revient que le premier acte legislatif pose par le tout premier parlement du Congo independant etait un vote sur l’augmentation des emoluments des parlementaires! Il faut que ca cesse! Trop c’est trop!
    Je suis tout-a-fait d’accord avec La Voix des Sans Voix pour reclamer une transparence sans faille dans la publication des emoluments des nos elus et des salaires de tous les agents de l’Etat. Nous avons le droit de savoir combien touche notre president, ses conseillers et nos ministres. Nous avons tous vu le president Emmanuel Macron donner les chiffres de son salaire a un eleve francais. Il n’a pas hesite un instant a donneer ces chiffres. Il n’a pas non plus pretendu qu’il ne sait pas exactement combien il gagne. Nous devons aussi exiger de nos elus ce genre de transparence. Tant que nious n’aurons pas cette transparence, nous les soupconnerons toujours du pire! A eux de choisir: nous dire la verite ou se voir taxes de fossoyeurs du Tresor Public!

    1. Cher Binsonji,
      Quel pas-de-deux déroutant vous nous jouez là à vous tout seul ! Ça me confirme, si j’en avais encore besoin que contrairement à vos doctes voeux votre parti-pris ne vous laisse pas encore prêt à une « critique » de la gestion de Tshisekedi. Vous voilà en effet â esquisser un équilibrisme effarant entre un Fayulu indigné en chef qui fait psht – forcément – en levant le lièvre des salaires exorbitants des députés mais n’obtient pas le soulèvement populaire qu’il attendait et en même temps l’intérêt à s’indigner des salaires excessifs et opaques de nos politiciens. Tout cela me laisse sans voix. Vous n’y ferez rien, tout le monde aura compris que votre seule obsession c’est d’applaudir Tshisekedi quoqu’il dise et quoiqu’il fasse et de de clouer au pilori tout celui qui le conteste. Désolé, un regrettable goût de n’importe quoi…

Comments are closed.

Previous post CHAN 2022 : les Léopards se qualifient devant les Sao du Tchad
Next post Moleka dénonce la « situation inhumaine » des prisonniers à Makala