Le président Félix Tshisekedi et Charles Michel échangent autour de la coopération entre l’UA et l’UE

Le président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a échangé, jeudi 18 février, dans la mi-journée en visioconférence, avec Charles Michel, président du Conseil européen, sur la coopération multilatérale et bilatérale entre l’Union africaine et l’Union européenne.

Sur le plan multilatéral, les deux personnalités ont plaidé pour le renforcement et la redynamisation des relations entre l’Union européenne et l’Union africaine,  chose qui va se concrétiser lors du sommet qui réunira  l’Union européenne et l’Union africaine, probablement au mois de juin ou de septembre prochain, au regard  de l’évolution de la pandémie de la Covid-19.

Sur le plan bilatéral, l’Union européenne va soutenir la RDC dans ses pourparlers avec les institutions de Breton Woods et va également s’impliquer dans les grands projets inscrits au mandat du président Félix Antoine Tshisekedi, notamment la gratuité de l’enseignement ainsi que la construction des barrages hydroélectriques , de routes et de ponts de même que le soutien majeur dans les efforts de la pacification dans l’Est du pays.

ACP/

18 Commentaires on “Le président Félix Tshisekedi et Charles Michel échangent autour de la coopération entre l’UA et l’UE

  1. Aie aie aie aie…Ou kie kie kie…C’est selon… Un  » haut fonctionnaire belge  » d’origine congolaise nous appris, ici, que  » Portée hier par Louis Michel , la néo colonisation belge est à ce jour véhiculée via Sophie Wilmès par la famille De Croo  ».
    Et revoilà Charles Michel qui échange avec le président Félix Tshilombo autour de la coopération entre l’UA et l’UE. On apprend que sur un plan bilatéral, l’UA va soutenir la RDC dans ses pourparlers avec les institutions de Breton Woods et va également s’impliquer dans les grands projets inscrits au mandat du président Félix Antoine Tshilombo, notamment la gratuité de l’enseignement ainsi que la construction des barrages hydroélectriques , de routes et de ponts de même que le soutien majeur dans les efforts de la pacification dans l’Est du pays. Au nom de Jésus… Alléluia !!!
    Gageons toute de même que  » l’autonomie stratégique et opérationnelle  » de notre président et surtout  » la nouvelle gouvernance au Congo  » ne vont pas permettre le retour d’une  » néo colonialisme  » à la sauce Michel.

    1. « Bis- repetita » cette fois sans conditionnalité ni arrogance « belgo-belge » n’est-ce pas?
      L’UE connait le poids du Congo dans la transition technologique. européenne. A la différence de notre « autoflagelateur », les fonctionnaires européens (dont Charles Michel) savent que le Congo n’est pas une petite « grenouille » mais un géant avec lequel il faudra coopérer avec respect et dignité connue de monde civilisé. .
      Alors cher Bongos, revenez à votre question sur l’utilité de la présidence congolaise à la tête de l’UA , vous aurez certainement la réponse avec un minima de sincérité sans user de vos manipulations légendaires connues d’ailleurs sur ce site.

      1. @Armand,
        Vous avez écrit :  » un minima de sincérité sans user de vos manipulations légendaires connues d’ailleurs sur ce site  ».
        Ndeko Armand,
        Je laisse les intervenants et les lecteurs de CIC seuls juges de vos propos.
        Je rappelle simplement, qu’il n’ y a pas longtemps, vous avez écrit ici même que vous aimiez me lire. Ce qui voudrait dire que vous aimiez, jusque là, lire mes  » manipulations légendaires connues d’ailleurs sur ce site  ». Je prends à témoin votre cousin, ndeko Procongo, que je salue fraternellement d’ailleurs. Et je compte sur sa jugeote ( légendaire ) pour dire que les hauts fonctionnaires belges ont un sérieux problème d’équilibre mental, psychique. Rassurez-vous, Cher Armand, ça se soigne. Je pourrais vous recommander un protocole sans frais.
        Aussi, sans autre, sans haine, sans dépression…
        Kanda te, zuwa te !
        En toute amitié !

  2. Abracadabra ça tombe à pic comme dans un conte merveilleux : notre Président a justement fait un avis et formulé des recommandations de bonnes pratiques à ces frères Africains à l’occasion de sa prise de fonction comme Président en exercice de l’UA pour l’année 2021. Il a dit exactement ceci – et entre-temps personne ne l’a démenti et d’ailleurs à l’ère numérique les traces ne s »évaporent plus, elles restent – : « Je ne comprends pas pourquoi des gens meurtris, affamés, frappés par le chômage et tous genres de calamité chantent à notre gloire alors qu’ils devraient nous exiger plus comme c’est le cas en Occident ».
    @ Oui, Mr le Président, nous prenons acte de votre lucidité bien responsable qui honore cette fois votre passage à la tête de l’organisation panafricaine où vous étiez jusque-là non pour vos mérites propres mais parce que c’est le tour chronologique du Congo en Afrique centrale. Dans votre conversation avec le ‘néo-colonial’ Michel (dixit l’intellectuel belge d’origine Congolaise à la conscience éveillée Armand) vous devriez avoir eu le souci de la (prétendue) ‘autonomie stratégique et opérationnelle’ dont serait porteuse votre ‘nouvelle gouvernance du Congo’ ! A bas l’esclavage, la colonisation et le néo-colonialisme grâce au Messie Congolais et africain Tshisekedi !

  3. PS
    Vous l’aurez tous compris, illustres intervenants de CIC participant de la ‘nouvelle conscience éveillée africaine’ : bravo à notre illustre Président qui proclame son ‘autonomie stratégique et opérationnelle’ en appelant ses frères Africains à « plus d’exigence envers ses dirigeants comme en Occident ». Sans discussion, son interlocuteur, le néo-colonial belge Michel doit en avoir pris bonne note mais qu’en disent ces « trop passifs Africains » et surtout les Congolais que le président Tshisekedi est appelé à conduire ?

    1. Pauvre Nono , vous ne comprenez rien à la politique de l’UE. Cette fois c’est sans conditionnalité belge n’est-ce pas? Alors grâce à l’UE nous obtiendrons le financement des programmes gouvernementaux de la Belgique ou de l’UE? J’ai eu à signaler que les pays scandinaves se bousculaient à la porte d’entrée de la « grande RDC ». Et maintenant c’est l’UE sans tambouriner sur les conditionnalités comme la Belgique. Où sont les conditionnalités de la petite Belgique pour bousculer le grand Congo?
      En vous lisant , je me suis toujours demandé : »Est-ce de la dissonance cognitive sur les enjeux de taille au Congo ? Ou est-ce de la mauvaise foi pure et simple sur la compréhension basique des questions de la coopération au développement au niveau international? Je ne peux que conclure en disant ce qui suit :
       » Que vive le grand Congo et plein succès à la gouvernance stratégique et opérationnelle du chef de l’Etat en Afrique et à travers le monde. » Esala bino motema pasi té. La RDC est en pleine transition pour son émergence nationale et internationale. N’en déplaise aux anxiogènes pessimistes et manipulateurs de tous bords. Tout va donc bien. L’heure n’est donc plus aux embargos et aux conditionnalités belgo-belges.

      1. @Armand,
         » dissonance cognitive sur les enjeux de taille au Congo  ».
         » est-ce de la mauvaise foi pure et simple sur la compréhension basique des questions de la coopération au développement au niveau international?  » .
         » N’en déplaise aux anxiogènes pessimistes et manipulateurs de tous bords  ».
         » Tout va donc bien. L’heure n’est donc plus aux embargos et aux conditionnalités belgo-belges  »….
        @Armand,
        Si vous aviez ténu ces fadaises à Limete, sous les manguiers, avec Yoka Son, Abbé Shole, Fils Mukoko, le peuple de la base vous aurait applaudi. Il se serait dit :  » wahou quel savant ce haut fonctionnaire belge d’origine congolaise…Fatshi beu….  » . Mais, ici, cher frère, vos carabistouilles et autres incantations n’impressionnent personne. Encore moins un Nono qui est de formation universitaire de sept cimetières plus que vous, malgré votre crypto statut autoproclamé de  » haut fonctionnaire belge d’origine congolaise  ».
        Ne nous forcez pas à tout balancer sur le net. Yo,  » haut fonctionnaire belge d’origine congolaise  » oza na wenze ya stade des Martyres. Batu mususu baza na tribune balingi koloba nyoso te par pudeur et courtoisie. Bopesa biso kanda te. To koyo ko sambuisa bino. Oyoki ?

      2. @ Comme c’est magique, ce n’est plus un envoûtement, maintenant c’est l’enchantement par les anges, alléluia, alléluia, alléluia, plusieurs sauveurs nous sont nés sortant de la nouvelle conscience africaine éveillée et éduquée de Belgique ! Notre haut fonctionnaire belge vient en effet d’obtenir que l’UE et tous ses membres ne posent plus aucune conditionnalité à sa coopération avec le Congo grâce à la ‘nouvelle gouvernance’ du Congo due à ‘l’autonomie stratégique et opérationnelle’ de notre Tshilombo National ! Et il en bombe le torse sans honte comme un vrai bamboula toujours content du temps des colonies, « Que vive le grand Congo », chante-t-il et saute-il partout comme un cabri de Kabeya Kamwanga. Nous ne devons plus rêver, la sortie du tunnel de notre pays est pour tout de suite ! Ah bon ?!
        @ Plus sérieusement, Sieur Armand, un « Congo plus beau qu’avant’ c’est le vœu de nous tous, que cela ne soit plus un rêve, quel Congolais ne le prendrait pas tout de suite. La vraie question ici n’est ni je ne sais quelle ‘dissonance cognitive’ ni je ne sais quelle introuvable ‘mauvaise foi’, c’est de savoir si vous avez tous vos esprits, si l’ivresse du culte de la personnalité ne vous a pas ôté toutes vos capacités de discernement intellectuel et même patriotique ?
        @ Votre miraculeuse découverte des enjeux de la mondialisation, gardez-la pour vous, nous savons tous qu’ils n’ont pas changé de face réhabilités par votre ‘saka yonsa’; dansez-le à vous tordre le fessier et les pattes, si vous voulez mais privez-nous du ridicule de venir nous l’exhiber ici.

      3. PS
        Et svp, mon cher Armand, arrêtez de nous enfumer avec vos histoires de « haine, jalousie, motema mabe, motema pasi et tutti quanti », même le Pygmée en pleine forêt noire en a flairé la trop grosse ficelle tribaliste. Quant « au pessimisme et à la manipulation », ne vous précipitez pas tant, ça fait suspect, demain nous dira bien de quels côtés ils se trouvent…

  4. Jo Bongos,
    c’est à peine que je vous lis. Je vous ‘réciproque’ les salutations.
    Par ailleurs, je note que vous vous adonnez à coeur joie à parler inutilement de ‘cousinage’ dans un espace de discussion RATIONNELLEe. En plus, vous vous accordez le droit de décider qui est cousin à qui. Euh !
    Pour le reste, puisque vous sembliez désirer une réaction de ma part, je relève qu’on peut aimer lire quelqu’un sans aimer ses moments de manipulations légendaires. Wana eza LOGIQUE !

    1. Procongo,
      Pesa ngai un seul fait de  » manipulation  », venant de moi, qui pourrait être caractérisé de  » manipulation légendaire  ». Un seul. Je sais que vous savez ce que manipulation signifie.
      Grandiloquence surannée ? Tuba tuba te, des faits, des FAITS !
      Il n’y a pas de logique sans faits.

      1. Jo Bongos,
        na expliqué yo que sur le plan logique : « On peut aimer x sans aimer x1 ». Sikoyo ozo senga nga ba faits comme si j’ai dit qu’ozosala manipulation légendaire. Omoni te que o changer registre ?

  5. Nono écrit :
    „Il [Le Président Félix] a dit exactement ceci“ :
    Nono eee, un intellectuel donne la source de la citation et ne se contente pas de dire „d’ailleurs à l’ère numérique les traces ne s »évaporent plus, elles restent“. L’internet, c’est aussi un repaire des bilobela, manipulations, mensonges…
    NONO, faites honneur à Jo Bongos qui a dit que vous êtes „de formation universitaire de sept cimetières…“. Donnez-nous please EXACTEMENT la source où le Prezo „a dit exactement…“ de peur que votre post soit le cimetière de la rigueur intellectuelle et de la raison.

  6. Nono ajoute :

    1. „… mon cher Armand, arrêtez de nous enfumer avec vos histoires de « haine, jalousie, motema mabe, motema pasi et tutti quanti », même le Pygmée en pleine forêt noire en a flairé la trop grosse ficelle tribaliste“ :
    Je désapprouve le sous-entendu insultant pour les pygmées de ces propos de Nono ; les réseaux sociaux et tous les autres avantages n’ont pas rendu tous les citadins plus intelligents, plus sages, plus rationnels et plus critiques.
    Par ailleurs, il serait SAGE et COHÉRENT pour NONO de commencer lui-même par arrêter d’enfumer les autres avec ses histoires de „fanakwiti, fanatisme, saka yonsa, ivresse du culte de la personnalité…“
    On aurait vu en quoi Nono fait mieux, s’il n’était pas l’auteur de ces lignes dignes d’un „… universitaire de sept cimetières“ (pour reprendre Jo Bongos):
    „Et il en bombe le torse sans honte comme un vrai bamboula toujours content du temps des colonies, « Que vive le grand Congo », chante-t-il et saute-il partout comme un cabri de Kabeya Kamwanga.“
    Encore et toujours, pour Nono, quand on défend Tshisekedi, on est de son village. Relever le caractère tribaliste de ce (dé)raisonnement eza likambu ya logique.
    2. „Quant « au pessimisme et à la manipulation », ne vous précipitez pas tant, ça fait suspect, demain nous dira bien de quels côtés ils se trouvent…“ :
    Ah bon, voilà NONO répéter la ‘notion du temps’, sagesse que nous lui avons sans succès recommandée après l’investiture de Félix, à l’époque où NONO, tout excité (pour ne pas dire excité comme „un vrai bamboula ou un cabri de…“) criait sans se rendre compte que cela faisait suspect : „Félix, „naïf, marionnette, pantin, il ne parle qu’à l’étranger, il n’obtient qu’en faisant le troc avec Kabila…“
    NONO est PEUT-ÊTRE en train d’apprendre de ses propres suspectes précipitations, voire de son propre ‘fanatisme inconscient’. Demain nous dira bien s’il a vraiment appris.

  7. @Procongo
    Je suis volontairement hors sujet.
    Question logique, pourriez-vous m’expliquer comment le nouveau premier-ministre a pu être nommé ?
    Référence est faite à l’article 78 de la Constitution.
    C’est un cousin, un autre  » grincheux  » de mon village et qui n’est pas sur CIC, qui me le demande. Voyez-vous, étant bantou, un cousin est très important pour moi. Je reconnais cette faiblesse et je vous prie de m’en excuser.

    1. Jo Bongos,
      yebisa grincheux a retrousser ba manches, a s’impliquer (davantage) na construction ya mboka.

  8. 😅🤣😇.
    Vous êtes trop fort cher Procongo.
    Pourtant, je ne vous ai jamais rencontré et je ne vous connais même pas personnellement. Mais franchement, mon souhait est de vous rencontrer un jour. Patriotiquement,
    Armand.

Comments are closed.