Le serpent qui se mord la queue

Read Time:3 Minute

Mon ami qui sait tout a toujours été fasciné par le dessin du serpent se mordant la queue. Il le nomme Ouroboros. Il s’agit d’un mot en grec ancien. Ce symbole représente le cycle éternel de la nature dans les mythologies anciennes. En langage courant et non ésotérique, ce mot signifie tout simplement un cercle vicieux sans fin.

C’est le cas de la corruption et des détournements de fonds publics dans notre pays convoité par tous les pays voisins et la Chine. L’enquête dénommée « Congo Hold-up » choque depuis le début de sa publication le vendredi 19 novembre. Dix-neuf médias et cinq ONG ont enquêté sur tout le monde. On y apprend le rôle central dans le pillage systématique de l’Etat joué par la filiale congolaise de la BGFI BANK. Enfer et damnation!

D’après les auteurs du rapport, l’enquête sur les malversations financières est à publier durant trois semaines. Elle porte sur ceux qui sont orphelins du pouvoir comme sur ceux qui sont au pouvoir actuellement. Notons que le secrétaire permanent du PPRD, Emmanuel Ramazani Shadary, qualifie de microbes politiques les tenants actuels du pouvoir. Peut-être parce qu’ils n’ont pas encore la dextérité nécessaire dans l’art de croiser le fer avec la caisse de l’Etat. Bref, passons!

Ceci expliquant cela, les sociétés gravitant autour de Joseph Kabila, ancien commandant suprême des Forces armées de la République démocratique du Congo et de la Police nationale congolaise, sont clouées au pilori par les enquêteurs. Il s’avère que 138 millions de dollars ont été savamment subtilisés du Trésor public pour financer ces sociétés du clan Kabila. Une véritable saga!

D’après mon ami qui sait ce qui se passe dans tous les coins et recoins de Kinshasa la déglinguée, Kabila a mis le pays en coupes réglées. Il est aujourd’hui assis sur une montagne de sous volés au peuple congolais. Il a placé ce magot dans l’immobilier, les mines, le transport terrestre et maritime, les ports, le gaz, le commerce et industrie des denrées alimentaires, les banques, l’agriculture, les divertissements et la restauration. Comme si cela ne suffisait pas, il s’est accaparé de la résidence officielle dans laquelle il vivait en tant que chef de l’Etat ainsi que des maisons aux alentours. Sans doute pour ne pas avoir de voisin. Sapristi!

Sa résidence était composée des résidences officielles du Président de l’Assemblée nationale et du Premier ministre. Deux maisons de l’Etat qui étaient côte à côte. Quelle boulimie!

Kabila, le principal concerné, demeure toujours silencieux. Évidemment, on ne parle pas la bouche pleine. Malgré cette razzia, ses partisans affirment que les Occidentaux en veulent à sa peau parce qu’il a promulgué le nouveau code minier, qu’il est nationaliste, et tutti quanti. La main sur le cœur, ils clament que toutes ces informations dénotent un besoin manifeste de nuire. Pour eux, personne n’a fait de razzia sur la caisse de l’Etat. Enfer et damnation!

Les ventriotes du FCC (Front commun pour le changement) rêvent d’un retour au pouvoir de Kabila. Non pour redresser le pays mais pour multiplier femmes, carrosses et villas. Stupeur et tremblements!

Rien d’étonnant dès lors qu’il martèlent que les Occidentaux veulent l’empêcher de rentrer au pouvoir alors que la populace le réclame à cor et à cri. On peut toujours rêver. C’est peut-être un rêve de courte durée. Dès le 20 novembre, la ministre de la Justice a ordonné au procureur général près la Cour de cassation d’ouvrir une instruction judiciaire et d’engager, le cas échéant, des poursuites judiciaires. Attendons donc la suite avec beaucoup de patience.

On dit chez nous que si ton lit bouge et fait une bosse, c’est qu’il y a un singe dedans.

 

GML

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

4 thoughts on “Le serpent qui se mord la queue

  1. Dans l’enquête Congo Hold-up au-delà des crimes financiers du clan ‘JK’ abondamment détaillés et en cours de l’être et au-delà du déni opposé hâtivement par ses services arguant au passage la haine des puissances occultes qui n’ont pas digéré ses choix courageux de souveraineté en matière électorale et minière à la tête du pays., il y’a bien d’autres éléments pendants à relever sinon à criminaliser tout autant !
    1° La réalité du braquage était connue ou subodorée bien avant on n’est aujourd’hui qu’en face du mode d’emploi et du détail des opérations mais en réalité le passif cumulé que doit le clan ‘JK’ au Congo est beaucoup plus important que les 138 millions USD épinglés dans cette enquête qui n’est qu’un volet ponctuel sur 5 ans de 2013 à 2018 ; il se chiffre à quelques milliards (comme révélé dans d’autres enquêtes comme celle de Bloomberg) le long d’un règne de 18 ans…
    2° Pourquoi cette enquête et pourquoi maintenant ? D’un côté on ne s’imagine pas les auteurs que généreux soucieux de débarrasser le Congo de sa vermine, de l’autre on doit prendre acte de ce genre d’enquêtes devenues courants ciblant des présumés coupables à travers la planète, Panama, Paradise papers… Les auteurs verbaliseront difficilement leurs mobiles précis, commandités ou pas mais ils ont sous le coude quelques objectifs comme achever un ‘JK’ à qui les puissances occidentales d’avoir signé des contrats miniers avec la Chine. Agenda caché pour soutenir plus vigoureusement Tshisekeedi à qui elles ont voué soutien et confiance ? Sonia Rolley de RFI et Yann Philippin de Médiapart participants à l’enquête ont répondu que s’ils soupçonnaient à l’avance la réalité de la prédation, ils n’ont découvert le détail et son ampleur qu’au cours de l’enquête…
    3° Le système n’a pas automatiquement changé lors de l’aternance et même si l’IGF Alingete chante que les crimes commis avec la complicité d’une banque, la BGFI/RDC, ne sont plus possibles, on ne continue pas moins de découvrir des dépassements budgétaires réguliers à la PR et des détournements en millions tous les jours depuis le fameux Programme de 100 jours en passant par le Tshilejelu jusqu’à d’autres.
    Le lieu de s’interroger sur les sanctions des coupables et la récupération des fonds volés : le Gouvernement vient de commettre une instruction judiciaire mais saura-elle aller jusqu’au bout, on connait pourtant les plantureuses rémunérations et les propriétés de ‘JK’ ?

  2. GML,
    On dit chez moi que si ton lit bouge et fait une bosse, c’est qu’il faut le changer.
    Ces méchants occidentaux n’ont pas enquêté sur tout le monde. Par exemple (liste non exhaustive ) :
    – les 15 millions de  » Coop  » ou rétrocession
    – les millions covid de Eteni Longondo
    – les millions du ministère de l’économie avec Mme Bandoloa
    – les millions du programme de 100 jours que le mari de la femme de JB a oublié de bouffer.
    – les millions de Tshilejelu

  3. OPPOWSITION DES NULS KUANGA NA MAKAYABU VOILA UNE OCCASION POUR ORGANISER DES MARCHES ILS ONT SILENCIEUX ET PREDUS DE VUE. CONGO ZOBA.

  4. Kie kie kie😁… Donc les lits des Politichiens Collabos et des Occupants Banyarwanda bougent, il y a dedans les esprits errants des bonobos empoisonnés par les,ADF Ngominos dans le Parc Virunga😄… Quelques 138 millions $ sur les 90 milliards $ détournés par l’imposteur Rwandais Hippolyte Kanambe alias Joseph Kabila font bouger 3a ce point
    les lignes de la Kanambie protégée par la Tshilombie… Décidément la Dictature Tshilombiste juxtaposée sur l’Occupation Rwandaise est la pire période noire du KONGO-ZAÏRE, pendant ce temps l’IGF (Inspection Générale des Finances) lubalisée attachée à la présidence protocolaire cleptocrate de Tshilombo-Pétain est aux abonnés absents😭… Notre Professeur des Éléments de l’Économie nous disait que les « Comptes Bancaires et Avoirs DORMANTS en Occident appartiennent TOUS à l’État »… Plusieurs Politichiens RDCIENS cupides qui volent l’Argent du KONGO-ZAÏRE perdront tout ce qu’ils ont volé, privé au Peuple Kongolais durant 24 ans (1997-2021) au cas où ce pays est totalement libéré de l’emprise diabolique Satano-occulto-nécromancienne du Système de l’Empire HimaTutsi✊👊… Le savent-ils ou croient-ils jouir de leur butin paisiblement dans des villas cosues à Dubai ou Durban loin des poursuites judiciaires internationales ?… L’Argent est la Racine de tous les maux en RDC occupée par les Banyarwanda … « Quittez les Institutions d’Occupation Rwandaise  » dixit Honoré NGBANDA… Ainsi soit-il… INGETA

Comments are closed.

Previous post Kinshasa : La police a libéré les manifestants arrêtés aux alentours de la CENI
Next post Les violations et atteintes aux droits humains se poursuivent dans les provinces sous état de siège.