Lettre ouverte à S.E. Président honoraire Uhuru Muigai Kenyatta – A propos de la rencontre avec le Groupe M23 

Read Time:2 Minute
Maître Hubert Tshiswaka Masoka

Dans un communiqué de presse rendu public, ce 12 janvier 2023, l’ancien Président du Kenya, Son Excellence Uhuru Kenyatta, dans son mandat de Facilitateur du processus de paix à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), pour la Communauté d’Afrique de l’Est, vous avez rencontré le Représentant et la hiérarchie militaire du groupe M23. Dans le but de ramener la paix à l’Est de la RDC, particulièrement au Nord-Kivu.

Il convient à tout Congolais de vous savoir gré, pour tous vos efforts de contribuer au retour de la paix durable et permettre aux millions de victimes de cette guerre ignoble de reprendre une vie normale, au Kivu. Votre louable travail s’inscrit dans le cadre de la solidarité qui incombe à tout africain de votre acabit.

Cependant, outre le contenu du communiqué faisant allusion à la démonstration de la bonne foi, la volonté d’adhérer au cessez-le-feu et de se retirer du territoire illégalement occupé; la rencontre de Mombassa accorde un statut honorable à ce groupe que d’aucuns considère de terroriste, à la recherche de la fréquentabilité.

L’objectif de la présente lettre ouverte est de pouvoir dissiper tout malentendu qui pourrait résulter de la mauvaise interprétation de votre honnête effort de rechercher la paix en négociant avec des chefs du groupe terroriste M23 et l’impérieuse nécessité de Justice pour des crimes graves qu’ils commettent dans les territoires qu’ils contrôlent.

En fait, ces personnes tuent impunément des civils congolais, pillent et contrôlent illégalement le territoire de la RDC. Ils contraignent la population à des massifs déplacements forcés, à l’intérieur du pays et à l’étranger, dans le seul but de contraindre le gouvernement à accéder à leurs desideratas économiques et politiques. Tenez! Selon la plus récente enquête publiée le 8 décembre 2022, par la Mission des Nations unies en RDC (Monusco), ils ont tué au moins 131 civils à Kishishe, les 29 et 30 novembre 2022.

Autant que vous le sachiez, cette entreprise macabre est soutenue par le Rwanda que l’unanimité de la communauté internationale dénonce. Comme ce fut du temps des dialogues avec l’AFDL (1996-1997), RCD (1998), CNDP (2012) et maintenant le M23, nul n’ignore que le président Kagame reviendra avec un autre subterfuge, dans la recherche de l’accès forcé aux ressources de l’Est de la RDC.

En somme, Excellence Monsieur le Président, il y a lieu de craindre que:

  • Vos efforts de recherche d’une paix durable ne contrarient le besoin de Justice pour les victimes du Kivu et ne consacre l’impunité des crimes les plus abjectes documentés par les Nations Unies. Aucune initiative de paix n’aboutira, si les présumés criminels ne sont jugés et condamnés.
  • La légitimation du groupe terroriste M23 ne facilite l’agenda du Rwanda. La ruse n’abuse de vos bons offices, afin de régner par défi sur la RDC.


Maître Hubert Tshiswaka Masoka, Avocat et défenseur des droits humains

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

3 thoughts on “Lettre ouverte à S.E. Président honoraire Uhuru Muigai Kenyatta – A propos de la rencontre avec le Groupe M23 

  1. Maître Hubert Tshiswaka Masoka,
    Vous auriez pu également lui demander sa contribution dans le plaidoyer pour l’instauration d’un Tribunal pénal international pour la RDC sur la base du rapport Mapping.
    Il doit certainement avoir un carnet d’adresses bien fourni. On lui donnera quelques mines de Lithium.

    1. Binjour Bongos, vous avez raison. Il est important de pousser pour la Justice et couper la route aux presumes criminels. « Vous avez aussi un carnet d’adresse?🤣

  2. C’EST QUOI EXACTEMENT CETTE RENCONTRE DE KENYATTA AVEC LE M23 ?
    Me Tshiswaka a bien raison d’adresser sa lettre d’indignation à Kenyatta mais on peut craindre qu’elle ne bouscule en rien celui-ci, il doit, nous devons faire plus pour atteindre ce beau monde. Quoi ???
    En effet la rencontre à Mombasa de Uhuru Kenyatta commis facilitateur de l’EAC dans l’Est devenu une jungle confirme d’abord hélas l’asservissement de notre pays à ces étrangers qui prétendent s’occuper du sort des Congolais mais ne sacrifierront personne de leurs troupes pour cette cause : l’EAC et toute la CI avaient déjà résolu de ne pas affronter le M23 parce que quelque part ce dernier est des leurs ; ils sont là à complaire à Kagame qui le soutient.
    Ensuite cette rencontre signe du côté de notre pouvoir son impuissance devant les agresseurs et sa résignation coupable de soumettre notre propre sécurité, la défense de notre intégrité territoriale à des etrangers ; jusqu’où Tshisekedi et ses équipes vont-ils se coucher ?
    Enfin cette rencontre non seulement signe la victoire du M23 qui ne fait que semblant de quitter ses positions pour en gagner d’autres mais aussi prouve que tous ceux qui accourent chez nous ne sont là que pour se servir sur la bête : Occidentaux, Kenyans, Ougandais, Rwandais, Burundais… cherchent leur carré Congolais où ils vont puiser leur butin.
    Dans tout cela, disais-je, on ne voit pas à ce stade comment les bons offices supposés de Kenyatta et l’EAC peuvent permettre une paix durable en légitimant quelque part le M23 terroriste soutenu notoirement par le Rwanda, l’un de membres principaux de l’EAC qui continue à commettre délits et crimes qui endeuillent les populations, comment ils peuvent contraindre par une molle palabre les agresseurs à s’aligner sur une cessation durable de leurs atrocités dans la mesure où tel que c’est fait ici on les pardonne gratuitement ; Kagame et son Rwanda qui appuie le M23 pour s’octroyer de l’espace et des richesses du Congo semble en avoir un besoin vital pour son pays, et cet aspect est mis en silence par Kenyatta et les siens. A moins qu’ils contraignent ouvertement Tshisekedi et son pays à un partage injuste avec les agresseurs comment croyez-vous éteindre les revendications legitimes du Congo et celles invasives du Rwanda (et de l’Ouganda) ? C’est une potion pour endormir les plus optimistes. A bon entendeur…

Comments are closed.

Previous post RDC-Justice: Affaires Bukanga Lonzo, JM Kabund, contentieux électoraux… les procès attendus en 2023
Next post Enrôlement des électeurs: à moins de deux semaines de la fin du délai d’un mois, l’opération n’a pas toujours commencé dans plusieurs territoires de Kwango, alerte la société civile