Mobilité: Pas de bus TRANSCO sur les artères de Kinshasa

Read Time:1 Minute

Les bus de la Société des transports au Congo (TRANSCO) n’étaient pas visibles lundi sur les artères de la ville de Kinshasa.

Cet arrêt brusque de travail a occasionné une forte perturbation dans le déplacement de la population, particulièrement pour les élèves dont les parents souscrivent mensuellement à un abonnement de transport scolaire auprès de cette société.

M. Michel Kirumba Kimuha, directeur général de cette société de transport en commun, au cours d’une intervention sur une chaîne de radio locale, a justifié l’arrêt brusque de travail de ses agents par le retard de trois jours que l’entreprise a mis pour la paie du salaire du mois de janvier 2019.

Par contre, les efforts entrepris par l’ACP pour joindre les responsables de la délégation syndicale sont restés vains.

Il convient de rappeler que le personnel de cette entreprise avait, le 12 novembre 2018, déclenché un arrêt brusque et sans préavis de travail pour s’opposer à la réhabilitation de leur directeur général. Ce dernier fut réhabilité quelques temps après sur une décision de la tutelle. La Société des transports au Congo (TRANSCO) avait démarré l’exploitation de ses bus en 2013 avec un lot de 500 bus acquis sur fonds propres du gouvernement.

ACP/

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Ibrahim Governance Week-end, Abidjan, Côte d’Ivoire, 5-7 avril 2019
Next post Mensonges et trahisons