Nord Kivu: Qui a tué l’ambassadeur Luca Attanassio? Pourquoi?

Les circonstances exactes de la mort de l’ambassadeur d’Italie au Congo-Kinshasa, lundi 22 février, sur la route Goma-Rutshuru, restent un mystère. On le sait, le diplomate voyageait dans un convoi du Programme Alimentaire Mondial (PAM). On sait également que la police locale n’était pas informée de sa présence dans la région. Qu’en est-il de la DGM (Migration) et l’ANR (sécurité intérieure)? Le « PAM » indique que l’attaque a eu lieu « sur une route qui avait préalablement obtenu l’autorisation de voyager sans escorte de sécurité ». Une déclaration qui sidère plus d’un observateur dans la mesure où ce tronçon est réputé dangereux. Des groupes armés nationaux et étrangers y opèrent.

Une polémique pour le moins pénible semble opposer le PAM (Programme Alimentaire Mondial) et le ministère congolais de l’Intérieur en général et les autorités policières de la province du Nord-Kivu en particulier. Selon cette Agence onusienne, elle avait reçu – sans donner des précisions – « l’autorisation de voyager sans escorte de sécurité » sur la route Goma-Rutshuru. Qui parle au nom de PAM? Qui est l’autorité qui a pu donner le « feu vert »? Mystère!

Vingt-quatre heures après l’attaque meurtrière qui a coûté la vie non seulement à l’ambassadeur Luca Attanasio mais aussi à deux de ses collaborateurs (le chauffeur et le garde du corps), des questions restent sans réponses. Le diplomate italien avait-il signalé son voyage au ministère congolais des Affaires étrangères? Celui-ci avait-il répercuté cette information au ministère de l’Intérieur? Comment expliquer que la DGM (Migration) et l’Agence nationale de renseignements n’aient pas remarqué le « mouvement » de ce diplomate tant au départ de Kinshasa qu’à l’arrivée dans l’arrière-pays? A quel niveau se situe le dysfonctionnement aux conséquences difficiles à évaluer pour l’image du pays?

Le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita

N’en déplaise au correspondant de l’Agence Congolaise de Presse (ACP) à Goma (Nord-Kivu) dont la dépêche datée du 22 février est intitulée « l’ambassadeur d’Italie a été assassiné », Luca Attanasio a été victime d’un meurtre. Il n’a pas été assassiné. Il ne s’agit nullement d’un jeu de mots. Un meurtre est un homicide volontaire. En revanche, l’assassinat est un meurtre avec préméditation. Autrement dit, les assaillants avaient échafaudé tout un plan d’exécution de leur « forfait ».

Sans vouloir sous-évaluer cette tragédie qui frappe la famille de « Luca », la tentation est grande de dire que ce diplomate italien s’est trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Selon le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita, l’attaque du convoi a eu lieu au niveau de « trois antennes » aux environs de Kilimandjaro, groupement de Kibumba.

Chef de la police provinciale au Nord-Kivu, le général Aba Van Ang, tel un citoyen lambda, a avoué sa surprise d’apprendre que le chef d’une mission diplomatique s’était rendu dans une zone réputée à haut risque « sans que les services de sécurité soient au courant ». Une enquête indépendante paraît plus que souhaitable pour dénouer l’énigme criminelle et déterminer les responsabilités.

On ne pourrait s’empêcher de regretter la précipitation avec laquelle le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur a désigné le « coupable ». « Le lundi 22 février 2021, vers 9 heures du matin, un convoi du Programme Alimentaire Mondial (…) a été victime d’une attaque armée des éléments des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (…)« , peut-on lire dans un communiqué daté du 22 février. Des « anti-Fatshistes » y voient, à tort ou à raison, un clin d’œil au satrape rwandais Paul Kagame.

Le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur fait observer dans ledit communiqué que les autorités politico-administratives du Nord-Kivu n’étaient pas informées de la présence du diplomate italien dans la région. C’est ainsi que « les services de sécurité et les autorités provinciales n’ont pu, ni assurer des mesures de sécurisation particulière du convoi ni leur venir en aide faute d’informations sur la présence dans cette partie du pays pourtant réputée instable et en proie à l’activisme de certains groupes armés nationaux et étrangers ». Question: Qui savait quoi?

FAIRE TOUTE LA LUMIERE SUR CE CRIME

Le Président Félix Tshilombo Tshisekedi

Lundi soir, le porte-parole à la Présidence de la République, Tharcisse Kasongo Mwema Yamba Yamba, a lu un communiqué à la RTNC. Notre ancien confrère a souligné la volonté du président Felix Tshisekedi Tshilombo de voir les autorités compétentes « faire toute la lumière » sur ce crime.

Dans un communiqué daté du 22 février 2021, l’association de défense des droits humains « La Voix des Sans Voix » condamne « avec la dernière énergie ce drame » et demande aux autorités congolaises de mettre tout en œuvre pour traquer, identifier et arrêter les responsables de cette tragédie. La VSV de conclure que « cette énième tragédie rappelle avec acuité la problématique du rétablissement de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire national en général et à l’Est de la RD Congo en particulier afin de garantir au maximum la sécurité des personnes et de leurs biens ».

Sur les réseaux sociaux, quelques voix se sont élevées pour tourner en dérision « l’agitation apparente » des autorités congolaises suite au meurtre de ce diplomate européen. Une critique à peine voilée de la quasi-indifférence que suscitent de plus en plus les atrocités qui se commentent dans les deux Kivu et l’Ituri. La mort de l’ambassadeur Luca Attanasio relève du grand banditisme. Un grand banditisme qui interpelle…

 

B.A.W.

25 Commentaires on “Nord Kivu: Qui a tué l’ambassadeur Luca Attanassio? Pourquoi?

  1. Sans qu’aucune enquête indépendante n’ait été entreprise au préalable pour pouvoir déterminer qui a eu intérêt à assassiner l’ambassadeur italien, le régime faible et fantoche de Kinshasa se précipite de désigner comme coupable les FDLR. Tshilombo et ses oies veulent-ils éviter un autre son de cloche, lequel désignerait comme coupable leur parrain et l’Hitler africain Paul Kagame? Quels trouillards!
    OYO BA DIRIGEANTS YA NDENGE NINI?

    1. C est normal qu il pointe du doigt en premier lieu ces assassins hutu du FDLR . ils sevissent dans ces zones pendant 1/4 de siècle non?! Vous voulez quoi? qu ils dise que ces groupes armés étrangés sont des innocents? Voyons! nous savons que ces genocidaires tuent volent violent et pillent comme ils l ont toujours fait . Pourquoi ils ont peur de rentrer chez eux au Rwanda? ils savent très bien ce qu ils ont fait .Ils continuent de tuer les innocents et les gens qui les ont hebergé.. . Arretez de tromper les gens que c est toujours Kagame qui vient tuer. Non! rassurez vous ekosila parce que l’on a compris où se trouve le problme et bientot les solutions

  2. M. KANKONDE Vice-Premier Ministre de l’Interieur est un agité qui ne maitrise rien. Il nous en a, plus d’une fois, donné la preuve. Puisque les autorités ont diligenté une enquête, pourquoi n’attend il pas les résultats avant de vociférer sur la base des approximations? Vivement le gouvernement Lukonde en espérant vivement que des politiciens du genre Kankonde n’en fassent pas partie….

  3. L’état congolais a agit à un état résponsable et mature en condamnant l’acte ignoble qui a coûté la vie à M. Luca Attanasio, et de déligenter une enquette afin de faire toute la lumière sur cedit acte. Raison: l’ambassadeur n’était pas déclaré <>.
    Mais le plus époustouflant içi est que, comment un diplomate peut se permettre se rendre dans un coin du pays réputé haut risque, où même les nationaux ont du mal à squatter ? motif: insécurité.
    Pourquoi celui-ci a voulu laissé les autorités politico-judiciaires du coin sous-silence et les services de sécurité local sans alerte pour signaler sa présence ?
    Que faisait-il dans un convoi humanitaire ?
    Attendons la suite !

    1. Dans un elan humanitaire,il est alle distribuer de la nourriture aux populations affamees du coin.Et pour eviter des surprises desagreables,il fallait le faire en catimini.

      1. @elandra,
        Rispettiamo lo slancio umanitario del signor ambasciatore. Ma la missione di un ambasciatore non è di distribuire viveri alle popolazioni affamate del paese ospitante. Nessun ambasciatore africano distribuirà viveri ai migranti che falliscono sui lati di Lampedusa.
        Le nostre sincere condoglianze alla sua famiglia.

  4. Normalement, les mouvements des membres du personnel du système des Nations Unis ne dépendent pas des autorisations accordées par les autorités du pays hôte. Ils dépendent de la classification des routes selon le degré de dangerosité par le Département de la sûreté et de la sécurité des Nations Unies (UNDSS). Ainsi, seule la circulation sur les routes classées rouge requiert une escorte. Sur les routes classées orange ou vert, on n’a pas besoin d’escorte. Cela est vrai pour toutes les missions onusiennes, qu’elles soient politiques ou de maintien de la paix, tout comme des agences et programmes des Nations Unies tel que le PAM. Cela dit, la présence d’un VIP dans une partie du territoire d’un Etat hôte doit se savoir même quand le VIP est pris en charge par une des composantes du système des Nations Unies. Ne pas le savoir pour un Etat, c’est indiquer que celui-ci n’est pas ou est mal gouverné.

    1. @Mpangi Mayoyo,
      Merci de rappeler les règles sécuritaires dans les organisations UN.
      Tonton Nzita, l’ambassadeur américain, a été une fois en vadrouille à Minembwe avec ses amis dont un ministre d’Etat, des responsables militaires de haut rang des FARDC.
      Ni le ministre de l’intérieur, encore plus grave, ni le président n’était au courant. A ce qu’on nous a raconté après.
      Il y a un sérieux problème d’organisation et de direction dans ce pays.

    2. MAUVAISE GOUVERNANCE.. AVANT TOUT !
      Un chef d´une mission diplomatique est toujours sous la protection d´un État hôte.
      Un ambassadeur ne se deplace pas dans une zone en guerre dans un pays sous la protection d´une mission militaire de l´ONU. Quand un gouverneur du Kivu affirme n´avoir pas été informé de la présence d´un ambassadeur étranger.. ceci démontre un dysfonctionement de la gouvernance sécuritaire au Congo.
      Assurer la protection d´un VIP étranger ou fournir « un profil sécuritaire » de la zone qu´on souhaite visiter á l´ambassade de l´Italie est une obligation étatique ordinaire.
      Pauvre Felix, il a du pain sur la planche sur le plan sécuritaire !
      Absence de l´État.. tout simplement car l´État congolais devait soit assurer sa protection physique avec une escorte militaire, soit exiger qu´il se deplace dans un vehicule blindé et en suivant un itineraire sécurisé.

      1. Cher GHOST,
        J’admire votre ignorance doublée d’assurance quand vous écrivez : « Un ambassadeur ne se déplace pas dans une zone en guerre dans un pays sous la protection d´une mission militaire de l´ONU ». Dans tous les pays en conflit ou post-conflit, la restauration de l’autorité de l’Etat prend du temps. Pendant ce temps, d’immenses territoires restent sous contrôle des groupes armés. Et là où la restauration de l’autorité prend progressivement forme, elle peut être faible voire même symbolique, les groupes armés ayant toujours de l’ascendance sur les autorités locales déployées. Là où il y a une mission de maintien de la paix, comment pensez-vous que les ambassadeurs se déplacent dans les zones dangereuses ou rouges sinon sous la protection des casques bleus ? Quel est cet ambassadeur occidental qui ferait confiance en une armée nationale dans pareil cas ? Il convient de noter que les ambassadeurs se déplacent dans ces zones surtout pour voir par eux-mêmes les réalités du terrain et plaider en faveur d’une contribution significative de leurs pays respectifs dans les programmes du système des Nations Unies et des ONG internationales en faveur des populations démunies. Auriez-vous besoin que je vous dise combien de fois j’ai eu à organiser de telles visites de 2004 à ce jour ? Voudriez-vous savoir ce qui s’y passe parfois ?

  5. @ C’est sur la route nationale menant de Goma à Rutshuru que l’ambassadeur d’Italie au Congo, Luca Attanasio, 43 ans, a trouvé la mort, victime d’une attaque d’hommes armés sortis de la brousse. Le véhicule du diplomate, encadré par deux jeeps du PAM a été pris pour cible par un groupe d’assaillants qui ont d’abord tenté d’enlever les sept occupants. Si le lieu de l’attaque est connu pour être au milieu d’un ‘sanctuaire’ où opèrent divers groupes armés, rebelles rwandais FDL R, Mai Mai congolais ou simples malfaiteurs et « coupeurs de route », (à proximité se trouvaient aussi des troupes des FARDC, de la MONUSCO et même l’armée rwandaise), il semble qu’il voyageait selon les usages habituels de précautions.
    @ Sa disparition a suscité une vive émotion dans le pays et des réactions de partout, elle confirme hélas l’insécurité persistante et même croissante devenue ordinaire que vivent nos Concitoyens à l’Est aux abords du parc des Virunga dans le Nord Kivu, à Beni, dans l’Ituri et même au Sud Kivu, les civils innocents y trouvent la mort quotidiennement. Aujourd’hui, c’est un étranger et par dessus le marché un ambassadeur et sa garde. Les groupes armés y sont encore légion, des Adf plus au Nord, divers Mai Mai, un reliquat des rebelles hutus d’origine rwandaise (FDLR). Notre Ministre de l’Intérieur s’est peut-être trop précipité de désigner à ce stade les seuls FDLR comme auteurs de cette tuerie arguant au passage que selon les témoins les assaillants parlaient kinyarwanda; Les observateurs font remarquer que les FDLR ne sont pas les seuls à parler kinyarwanda, d’autres groupes présents dans la région le parlent, comme les Nyatura ou les ex-M23. Il serait donc plus prudent d’attendre qu’une enquête crédible, si on peut l’avoir, pour désigner de manière documentée les coupables ; désigner d’ores et déjà les seuls Fdlr peut d’ailleurs donner l’impression qu’il renforce délibérément les accusations habituelles du Rwanda.
    @ Se pose aussi la question du mobile des tueurs qui peut-être instructif pour l’enquête : crapuleux pour soutirer de l’argent et des biens directement ou demander des rançons ; terroriste notamment dans le cadre d’une surenchère de visibilité dans une compétition politique entre protagonistes interne et étrangers ; ou alors un funeste hasard, au mauvais endroit au mauvais moment ? Les assaillants auraient d’abord tenté de kidnapper les victimes, en ont tué les plus ciblées pour relâcher ensuite les autres, on peut obtenir des info supplémentaires de ces derniers;
    @ Je m’avance peut-être à ce stade est-il qu’Il ne serait peut-être pas abusif de rappeler que ce drame survient quelque temps après une rencontre à Kigali entre les responsables sécuritaires du Congo et du Rwanda au cours de laquelle Beya le Conseiller spécial du président Tshisekedi a crié haut et fort vouloir défier l’Occident qui ne voulait pas que Congolais et Rwandais travaillent ensemble. Ce meurtre d’un ambassadeur occidental aurait-il un lien quelconque avec cette réunion et ses déclarations énigmatiques de Beya ? A voir de plus près ! Un plan machiavélique qui envoie exprès un signal sur une indispensable collaboration rwando-Congolaise ne relèverait pas que de la fiction;
    @ Tout à leurs regrets immenses (un émissaire du président congolais devrait se rendre à Rome, pour apporter une lettre personnelle de Tshisekedi au président du Conseil Italien) , les autorités Congolaises nous assurent une fois de plus de leur détermination à rétablir la sécurité au Nord Est du pays et ici à ne rien ménager pour identifier et poursuivre en justice les auteurs mais y arriveront-ils ? ;
    Notre espoir serait que cet horrible drame fasse enfin prendre conscience à tous, nationaux, comme puissants étrangers de la CI de la tragédie de l’Est et de la priorité à éradiquer ces groupes armés, Les autorités Congolaises aussi bien politiques doivent revoir leurs cartes et la CI doit faire plus, beaucoup plus. Le SG de l’ONU a beau demander au Congo une enquêter diligente, la balle est aussi dans son camp pour revoir notamment la stratégie de la Monusco sur place;.

  6. PS
    A propos des déclarations de défiance à l’endroit de l’Occident faites par Beya à Kigali, je viens de lire que Kabund a fini par s’en désolidariser publiquement deux semaines après(!), il les trouvent graves et les rejette avec force tant ils exposent le pays et ne reflètent pas la vision du multilatéralisme prônée par Tshisekedi. Où se trouve la divergence parmi les proches de Tshisekedi, ne débattent-ils pas ensemble où Beya aurait l’autonomie et le monopole des principes et des paroles en ce qui concerne les questions de sécurité ? Que devrions-nous retenir de ce qu’en pense le Président en personne ? Comme un soupçon d’amateurisme au sommet de l’Etat…

    1. @Ndeko Nono,
      Beya, conseiller spécial du président en matière de sécurité, qui fait l’éloge du… Rwanda à Kigali…
      Kabund, chef a.i. du parti politique du président, qui le tacle par Tweet…
      L ‘ autre bouffon qui sert de ministre, UDPS, de l’intérieur qui désigne – urbi et orbi – les coupables…Avant toute enquête…
      Tout ceci renseigne sur le niveau du dilettantisme et de la médiocrité de ceux qui sont à la tête de notre pays.
      Disons que c’est  » la nouvelle gouvernance  » !

  7. NORD KIVU: QUI A TUE L’AMBASSADEUR LUCA ATTANASSIO? POURQUOI?
    VOILA DEUX QUESTIONS SUR LE SUJET TRES PERTINENT DE NOTRE COMPATRIOTES BAUDOUIN AMBA WETSHI.
    MES COMPATRIOTES, VOUS SAVEZ AUSSI BIEN QUE MOI, EN VOYAGEANT ON APPREND BEAUCOUP, LES COUTUMES ET US D’AUTRES PEUPLES SUR CETTE PLANETE TERRE.
    CE N’EST PAS UNE VANTARDISE, MAIS MOI GERMAIN, J’AI BEAUCOUP VISITE, J’AI VISITE BEAUCOUP DE PAYS DE CE MONDE. PRESQUE TOUS LES PAYS DE L’EUROPE OCCIDENTALE APPELLE BLOC CAPITALISTE OU DE L’OTAN, PAYS DU BLOC SOVIETIQUE APPELLE, PAYS DES DEMOCRATIES POPULAIRES cad AUTREFOIS PAYS DE PACTE DE VARSOVIE Y COMPRIS LES PAYS ASIATIQUES, ASIE CENTRALE SOUS LE JOUG SOVIETIQUE UDSSR.
    J’AVAIS VISITE TOUS CES PAYS CITES PENDANT LA PERIODE DE LA GUERRE FROIDE. JE SUIS RESTE EGALEMENT UN PEU LONGTEMPS DANS CES PAYS. DANS LES PAYS DE L’EUROPE OCCIDENTALE A CETTE EPOQUE LA DE LA GUERRE FROIDE, POUR SE COMMUNIQUER, L’ANGLAIS, LE FRANCAIS ET L’ESPAGNOL ETAIENT NECESSAIRES.
    TANDISQUE DANS LES PAYS DU BLOC SOVIETIQUE: LE RUSSE ET L’ANGLAIS, JE DIS BIEN A L’EPOQUE DE LA GUERRE FROIDE. IL Y A LIEU DE SOULIGNER QUE LA LANGUE RUSSE EST UNE LANGUE SLAVE cad CELUI QUI PARLE RUSSE SE FERA BIEN COMPRENDRE EN POLONAIS, TCHEQUE, SLOVAQUE, UKRAINIEN, SERBO-CROATE. A CELA IL FAUT AJOUTER QUE JUSQU’A PRESENT LA LANGUE RUSSE EST UN INSTRUMENT DE COMMUNICATION DANS PRESQUE TOUS LES PAYS JADIS DES DEMOCRATIES POPULAIRES DE L’EUROPE DE L’EST ET DE FIN PROFOND DE L’ASIE CENTRALE.
    MAITRISER PLUS OU MOINS BIEN UNE LANGUE D’AUTRUI EST UN PLUS POUR UN INDIVIDU POUR APPRENDRE BEAUCOUP DE CHOSES NOUVELLES ET EGALEMENT LES AUTRES APPRENDRONT QUELQUE CHOSE NOUVELLE DE VOUS SURTOUT DE LA PART D’UN AFRO DONT CERTAINS PEUPLES DE CE MONDE AU 20 ET 21 eme SIECLE ONT ENCORE DANS LEURS CERVEAUX DES PREJUGES FANTAISISTES ENVERS L’HOMME NOIR, EN LE CHOSIFIANT, L’HUMILIANT, L’IRONISANT etc… QUE CA SOIT DANS LES PAYS DES DEMOCRATIES POPULAIRES, D’ASIE CENTRALE SOUS JOUG SVIETIQUE, EUROPE OCCIDENTALE, LES PAYS DE MAGHREB, DU MOYEN ORIENT A TITRE D’EXEMPLE OMAN, LE SEUL PAYS QUE J’AVAIS VISITE SEULEMENT POUR UNE PETITE COURTE DUREE ET JE N’Y REVIENDRAI PLUS DANS CE PAYS OMAN.
    BREF, DANS TOUS CES PAYS, J’AI APPRIS BEAUCOUP ET JE LEUR AUSSI APPRIS BEAUCOUP DE BONNES CHOSES ET VRAIES REALITES DE L’HOMME NOIR HUMILIE, CHOSIFIE, BAFOUE, RACISE…
    PARTOUT OU JE PASSAIT, J’AVAIS FAIT UN TRAVAIL DE SAPE EN PLAIDANT LA DIGNITE DE L’HOMME NOIR ET SURTOUT METTRE L’HOMME A SA PLACE COMME D’AUTRES RACES DE CE MONDE.
    JE VOUS ASSURE MES SOEURS ET FRERES PARTOUT OU JE SUIS PASSE, J’AI MONTRE QUE DEMONTRE QUE CERTAINES DE LEURS IDEES ETAIENT DES CHIMERES ET LES AVOIR CONVAINCUS.
    EN M’INTEGRANT DANS LEUR SOCIETE BLANCHE, JAUNE, ARABE, J’AI APPRIS BEAUCOUP DE CHOSES DE CE QU’ILS OU ELLES PENSENT DE NOUS HOMME NOIR.
    CES CHOSES ETRANGES LA, JE LES AVAIS APPRISES D’UN AFRO BIEN EVEILLE DU NOM DE M. BAFILEMBA QUE JE SALUE SINCEREMENT EN PASSANT ET REMERCIE DE TOUT MON COEUR, LEQUEL AUSSI M’A APPRIS BCQ DE CHOSES DE LA VIE QUE JE N’OUBLIERAI JAMAIS.
    LES MEMES RACONTARS REVENAIENT TOUJOURS DANS LES BOUCHES DES BLANCS, DES JAUNES, ARABES, DES PAYS VISITES A L’EPOQUE. MEME AUJOURD’HUI EN CE MEME 21eme SIECLE, LES RACES CITEES SOI-DISANTES RACES SUPERIEURES AUX NOIRS, ONT ENCORE DANS LEURS CERVEAUX PLEINS DE MERDES DES PREJUGES ENVERS NOUS LES NEGROS.
    COMME JE L’AI DIT PLUS HAUT AVOIR ENTENDU CES CHIMERES PAR UNE CONNAISSANCE EVEILLEE AFRO DU NOM M. BAFILEMBA.
    CES PREJUGES SONT:
    ON DIT QUE L’HOMME NOIR EST ALIENE, A TOUT PERDU, MANIPULE PAR D’AUTRES RACES, IL N’A NI HISTOIRE, NI CULTURE, NI RELIGION, RIEN.
    L’HOMME NOIR EST ALIENE MENTALEMENT, SPIRITUELLEMENT, PHYSIQUEMENT, PSYCHOLOGIQUEMENT, INTELLECTUELLEMENT, CULTURELLEMENT, ECONOMIQUEMENT ET CE QUI EST GRAVE: IL EST BIEN MANIPULE PAR D’AUTRES RACES POUR S’ENTRETUER ENTRE EUX.
    AUSSI LONGTEMPS QUE L’HOMME NOIR ET MANIPULE PAR D’AUTRES RACES SOI-DISANT RACE SUPERIEURE CITEE CI-HAUT, L’AFRIQUE ET L’HOMME NOIR NE CHANGERA JAMAIS, NE VA JAMAIS SE DEVELOPPER, CONNAITRE LE BONHEUR ET PROFITER DE SES PROPRES RICHESSES HUMAINES ET MINIERES TANT CONVOITEES DANS LE MONDE.
    AINSI, LA PRESENCE DE L’HOMME NOIR SUR CETTE PLANETE TERRE EST DE FAIRE LE LIT DES AUTRES RACES.
    POUR ARRIVER A CE POINT LA, L’HOMME BLANC ONT LAVE LES CERVEAUX DE LEURS RESSORTISSANTS DEPUIS L’ENFANCE EN RACONTANT DE CHOSES INVRAISEMBLABLES ENVERS L’HOMME NOIR A TITRE D’EXEMPLE L’ANGLAIS DARWIN, DES MISSIONAIRES ET D’AUTRES SAVANTS RACISTES… DONT LE SEUL BUT DE RENDRE L’HOMME NOIR RIDICULE, NON INTELLIGENT ET J’EN PASSE, COMME JE L’AVAIS SOULIGNE A MES PROPOS D’IL Y A DEUX SEMAINES.
    MON CHER COMPATRIOTE BAUDOUIN AMBA WETSHI,
    REVENONS A NOTRE VIF DU SUJET: “ NORD KIVU: QUI A TUE L’AMBASSADEUR LUCA ATTANASSIO? POURQUOI?
    CHERS COMPATRIOTES, VOUS SAVEZ AUSSI BIEN QUE MOI QU’IL Y A 80 ANS, TUE UN AMBASSADEUR ETRANGER DANS SON PROPRE PAYS EST UN SIGNE DE DECLARATION DE GUERRE?
    IL Y A PLUSIEURS MANIERES DECLARER UNE GUERRE A UN AUTRE PAYS SOIT PAR CONVOITISE, SOIT POUR AVOIR COMMIS UNE BAVURE DANS UN AUTRE PAYS, OU BIEN UN ENNEMI VIVANT DANS VOTRE PAYS, LEQUEL HAIT VOTRE PAYS EN COMMETTANT UNE BAVURE CACHEE SOUS LA REPONSABILITE DE VOTRE PAYS.
    DISONS PAR EX SI AUJOURD’HUI, L’ITALIE MEMBRE DE L’OTAN DECLARE LA GUERRE CONTRE LA RDC, AVIONS-NOUS LES ARMES ET MOYENS POUR REPOUSSER L’ENNEMI ET DEFENDRE NOTRE PAYS?
    VOIRE MEME LES CADRES MILITAIRES QUE CETTE FAMEUSE ECOLE DE GUERRE RECEMMENT CONSTRUITE EN RDC, CES MILITAIRES SONT ILS CAPABLES DE GAGNER MEME UNE GUERRE? PEUT-ETRE UNE GUERRE MONDIAU ET NON UNE GUERRE PROPREMENT DITE, MEME UNE GUERILLA ILS SERONT INCAPABLES. 25 ANS D’UNE SALE GUERRE A L’EST DU PAYS OU ON TUE NOS SOEURS, FRERES, MERES, PERES, AMIS, NOS PROCHES.. INCAPABLES DE LA GAGNER ALORS JE ME DEMANDE PAR QUEL MOYEN ET BATON MAGIQUE LE COMMANDANT SUPREME DES FARDC BASE COMME UN AIMANT A KINSASA POUR GAGNER CETTE GUERRE QUI NE FAIT QUE TUER NOS PAISIBLES PARENTS?
    MES CHERS SOEURS ET FRERES EN SANG ET EN OS,
    FAISONS EN CE MOMENT NOTRE EXAMEN DE CONSCIENCE ET POSONS-NOUS CES QUELQUES QUESTIONS AVANT D’Y VOIR CLAIR:
    EFFETS RETROSPECTIFS:
    QUI A TUE LES 2 EXPERTS DE L’ONU AU KASAI EN 2017?
    QUI A TUE LE CHEF KASAIEN KAMUINA NSAPU?
    QUI A TUE LE COLONEL MBUZA MABE, COLONEL NDALA?
    QUI A TUE LE COMPATRIOTE LUKUSA, MOLOTO, TSHIMANGA, ARMAND TUNGULU, CHEBEYA, BAZANA?
    QUI A TUE NOS VAILLANTS PRETRES A L’EST DU PAYS?
    QUI A TUE ET CONTINUE A TUER NOS SOEURS, FRERES, PARENTS, BEBES, AMIS, PROCHES A L’EST DU PAYS?
    QUI A TUE AUGUSTIN KATUMBA MWANKE ET D’AUTRES LEADERS EVEILLES?
    QUI A TUE LES ADEPTES DE BUNDU DIA KONGO, MOUVEMENT POLITICO-RELIGIEUX?
    QUI A TUE LES ENYELE A L’EQUATEUR?
    LA LISTE EST TRES LONGUE. PERSONNE N’EN PARLE, DEJA PLUS DE 12 MILLIONS DE MORTS, TOUJOURS SILENCE RADIO QUAND IL S’AGIT DU KONGO DE NOS ANCESTRES. QUEL POIDS DEUX MESURES?
    CEUX –LA MEME QUI VERSENT LES LARMES DE CROCO, CONNAISSENT LES ENNEMIS DU KONGO, LES BOURAUX DES KONGOLAIS.
    DE LA DISPARITION DE TOUS LES NOMS CITES CI-HAUT, LES EXECUTANTS SONT A KINSASA, OCCUPE DE POSTES DE RESPONSABILITE DANS LE GOUVERNEMENT PASSE ET DANS LE GOUVERNEMENT ACTUEL.
    TANDISQUE LES COMMANDITAIRES SONT DES ETRANGERS AVEC LEURS ANTENNES A KINSASA OU OPERENT A PARTIR DE L’ETRANGER.
    TENEZ CECI: A CHAQUEFOIS QU’IL Y A MORT D’HOMMES AU KONGO, DE TOUS LES ASSASSINATS COMMISENT AU KONGO, EN COEUR, ILS DISENT: MONUSCO TOYEBI TE, KATUZEYI KO, BETO ZABA VE, WE DO NOT KNOW, NOUS NE SAVONS PAS, NOT OUR BUSINESS…
    L’ANCIEN GOUVERNEMENT KONGOLAIS ET L’ACTUEL REGIME, MEME BEMOL ET TENOR DE ROSIGNOL: TOYEBI TE, KATUZEYI KO, BETO ZABA VE, WE DO NOT KNOW, NOUS NE SAVONS PAS, NOT OUR BUSINESS.
    MAIS CE QUI ALORS, EN COEUR: LE BOUC EMISSAIRE EST VITE POINTE DU DOIGT: YE WANA FDLR REBELLES HUTUS RWANDAIS.
    ON ESSAIE DE BROUILLER LES PISTES EN RENDANT LE TRAVAIL DES EXPERTS ET JUGES INDEPENDANTS TRES DIFFICILES D’OU CES EXPERTS ET JUGES FINISSENT A JETER L’EPONGE COMME UN BOXEUR KNOUTE DANS LE RING DE BOXE EN DEUX MINUTES DE COMBAT. KIADI KIBENI KUNA KONGO DIETO.
    TOUJOURS C’EST PAREIL, ON ESSAIE DE BROUILER LES GENS DES MATHEMATIQUES COMPLIQUEES POUR NOUS CACHER LA VERITE.
    LE CONVOIE DE L’AMBASSADEUR LUCA ATTANASSIO ETAIT SOUS SURVEILLANCE DE LA MONUSCO ET L’AXE GOMA EST SOUS CONTROLE DES FARDC ET RWANDAIS DEGUISES EN FARDC.
    LE REGIME DE KABILA ET LE REGIME ACTUEL SONT LA POUR NOUS FAIRE GOBER DES MENSONGES, RIEN QUE DES MENSONGES.
    L’AMBASSADEUR ITALIEN LUCA ATTANASSIO N’EST PAS PARTI A L’EST DU PAYS POUR L’ACTION HUMANUTAIRE VISANT A DISTRIBUER LES VIVIRES ET D’AUTRES BIENS.
    IL PARAITRAIT QU’IL ETAIT PARTI VISITER EGALEMENT VISITER LES PUITS MINIERS OU TRAVAILLENT DE PETITS ENFANTS EN BAS AGE POUR EXERCER DE TELS BESOGNES INTERDIT PAR LA LOIN INTERNATIONALE.
    Mr. LUCA ATTANASSIO ET SOULIGNONS-LE, IL PARAITRAIT QU’IL A ETE TUE A SON RETOUR APRES AVOIR VISITE LES PUITS MINIERS ET AVOIR INTERVIEWE LES GOSSES TRAVAILLANT DANS LES PUITS. EN PASSANT LA LIGNE ROUGE, IL A ETE ABATTU SAUVAGEMENT.
    IL Y A LIEU DE SOULIGNER ICI QUE IL A TUE AVEC LES KONGOLAIS QUI L’AVAIT ACCOMPAGNE, PAIX EN LEURS AMES.
    ICI, LES MEDIAS CORROMPUS, MENSONGERS NOUS CACHENT LA VERITE.
    COMME JE L’AVAIS BIEN NOTIFIE IL Y A DEUX SEMAINES QUE LA VRAIE GUERRE D’AUJOURD’HUI EST LES MASSES MEDIAS, LA COMMUNICATION.
    EN CE 21eme SIECLE LA COMMUNICATION EST UN OUTIL PREPONDERANT D’EDUCATION DE TOUT UN PEUPLE.
    CONGOINDEPENDANT.COM “ CIC “ ET D’AUTRES MEDIAS KONGOLAIS PROGRESSISTES DOIVENT EDUQUER ET LAVER LES CERVEAUX DE NOS COMPATRIOTES ET POURQUOI D’AUTRES PATRIOTES EX LE PATRIOTE HONORE GBANDA DE L’APARECO, LIBIDJA , PERE SPIRITUEL MUANDA NSEMI DE BUNDU DIA KONGO, MADAME KASAVUBU, MAMA MULUBA, MASAWA, FABIEN KUSUANIKA, KERWIN MAYIZO, BALIA NGANDO, MAITRE MAYENGELE, ALAIN BOLODZWA, ODON, BOKETSHU, ESSO, MAMA WUMBA DIAMANT NOIR, MAMA OSSANGO, MAMA JOELLE KOMBE etc.. Y COMPRIS D’AUTRES PATRIOTES DE LA PRESSE PARLEE ET ECRITE PENSEZ-Y EN CONSACRANT QUELQUES MINUTES D’EDUCATION CIVIQUE AUX COMPATRIOTES KONGOLAIS DE LA DIASPORA ET SUR PLACE AU KONGO, SANS QUOI NOTRE PAYS SERA FOUTU.
    SOYEZ TOUTES ET TOUS LES DARWINS KONGOLAIS ET KONGOLAISES.
    PAR LA, VOUS CHANGERIEZ LA DONNE EN NOTRE FAVEUR, LA DIGNITE DE L’HOMME NOIR EST EN JEU, IL FAUT QUE NOUS LA SAUVONS.
    JE M’ARRETE ICI.
    ET VOUS-LA JE VOUS VOIS DEJA GRINCER VOS DENTS COMME QUELQU’UN DANS UN ETAT DE CUIT AVANCE.
    UN BON CONSEIL POUR VOUS, N’EST PAS LIRE CES PROPOS.
    PLEASE, BE GENTLEMAN, YOU HAVE THE CHOICE: READ OR NOT READ.
    PLEASE, RESPECT MY WAY OF THINKING AS I RESPECT YOURS TOO.
    DAS IST NICHT EINFACH KONGO ZU REGIEREN, WA? = CE N’EST PAS FACILE DE DIRIGER LE KONGO, N’EST-CE PAS?
    PLEASE, BE GENTLEMAN, NO STUPID COMMENTS ARE NEEDED HERE. YOU HAVE THE CHOICE. READ OR NOT READ. THAT’S THE SIMPLE WAY FOR ANYONE, OK!
    BA TATA, BA MAMA, BA NLEKI, BA YAYA, KIBUTI, KALUNIMBA KO, LUZIBULA MAKUTU, LUZIBULA MESO, LUFUTUMUKA.
    HAVE NICE DAY OR EVENING.
    PLEASE, IF I WROTE SOMETHING WRONG, EXCUSE-ME, I BAG YOUR PARDON, OK.
    LUSALA KIMBOTI.
    AUFWIEDERSEHEN UND GESUND BLEIBEN AN ALLE = AU REVOIR EN SOUHAITANT A TOUS UNE BONNE SANTE.
    AUFPASSEN FUER IHRE GESUNDHEIT: CORONA IST DA! = FAITES ATTENTION POUR VOTRE SANTE: COVID-19 EST DEVANT NOUS!
    JE M’EXCUSE POUR AVOIR ETE TRES LONG SUR MES PROPOS ET SURTOUT A CEUX QUI N’AIMENT PAS LA LECTURE D’AVOIR GASPILLE LEUR TEMPS PRECIEUX EN ME LISANT.
    VIELEN DANKE FUER AUFMERKSAMKEIT = MERCI BEAUCOUP VOTRE ATTENTION.

  8. Notre Tshilombo ”Béton” s’est rendu à la résidence de l’ambassadeur italien tué pour présenter ses condoléances et réconforter la veuve et ses trois enfants, ce qui est tout à fait normal. Mais on n’a pas entendu dire qu’un simple membre du gouvernement provincial ait été rendre visite à la famille du chauffeur Mustafa Milambo. Les Congolais sont-ils des êtres humains comme tous les autres? Pas étonnant que le Kivu soit devenu un cimetière à ciel ouvert et que cela n’émeuve personne!

    1. KUM : contrairement à ce que vous écrivez, le gouverneur du N-Kivu s’est rendu au domicile du chauffeur Mr M. Milambo, à la suite de cette tragédie (source : presse). Paix à son âme, et que Dieu veille sur sa famille.

  9. C’est le resultat de l’amateurisme en matiere de securite. A l’epoque de Kanambe la talibanie allait dire que « Kabila abomi ». Et maintenant, nani abomi? Sans aucune enquete, Kankonde le sinistre de l’interieur se precipite pour accuser les fdrl alors que dans ce territoire il y a plusieures milices et meme l’armee rwandaise. Qui se moque de qui?

  10. @ Une analyse assumée et documenté de deux experts militaires Congolais basés dans la diaspora donne un autre son de cloche notamment par rapport à l’information des autorités Congolaises selon laquelle les Fdlr seraient les seuls auteurs plausibles de l’assassinat de l’ambassadeur (déjà que le Directeur du Cabinet adjoint du Ministre de l’Intérieur qui a pondu le communiqué a été suspendu, on attend des rétropédalages, qu’est-ce donc ?) et surtout situe dans la profondeur la crise sécuritaire à l’Est : la CI oublie hypocritement la prédominance des facteurs exogènes dans sa survenue et sa poursuite, au-delà des enjeux internes. Il est de notoriété publique que les différentes rebellions qui ont endeuillé le Congo ont été soutenues par des gouvernements des pays voisins et on a vu sur le terrain leurs armées respectives. . Particulièrement le Rwanda a planté son emprise au Congo en vue de profiter d’un Etat faible pour mieux piller ses richesses.
    @ Dans la zone de l’attaque du convoi de l’ambassadeur, non seulement beaucoup d’autres groupes armés y opèrent et peuvent y opérer mais aussi les troupes de l’armée rwandaises sont à côté en dehors des milices à sa solde. Depuis l’arrivée de Tshisekedi plus favorable à Kagame, ce dernier s’active à imposer une collaboration militaire spécifique avec le Congo. Les Fdlr n’avaient aucun intérêt particulier de tuer l’ambassadeur, à qui alors profite le crime ? L’on est donc en droit de se poser la question de savoir si les malins Rwandais ne seraient pas stratégiquement les bénéficiaires de ce crime ? En plus pourquoi le Gouvernement congolais, sans avoir mené des enquêtes, a pointé tout de go la responsabilité des FDLR ? Pour nos experts l’attaque n’est pas un acte fortuit et isolé et se révèle avoir été préparée et planifiée, on ne peut écarter qu’elle participe d’un plan monté par le Rwanda pour montrer à la face du monde l’urgence et la nécessité de sa présence officielle et donc autorisée à l’Est de notre territoire en vue d’une opération militaire conjointe avec le Congo toujours juteuse pour Kigali. Le sujet de la dernière rencontre à Kigali entre responsables sécuritaires de deux pays et de curieuses déclarations de Beya (rejetées entre temps par Kabund !?) qui lançaient un défi contre l’Occident qui ne voudrait pas que Rwandais et Congolais travaillent ensemble. ?
    @ Ailleurs, le succès facile de cette attaque consacre bel et bien l’échec des opérations militaires d’envergure lancées en octobre 2019 par le président Tshisekedi et l’état-major du pays, en même temps qu’il illustre l’inefficacité de la MONUSCO. Il faut donc trouver d’autres solutions militaires, politiques, diplomatiques plus pragmatiques adaptées au contexte particulier de la crise généralisée du Congo. Les guerres du Congo lui sont largement imposées par des acteurs internationaux, multinationaux, transnationaux et régionaux. L’attaque interpelle le nouveau pouvoir au Congo qui doit faire plus que jamais la priorité des priorités les violences de l’Est en agissant autrement mais hélas l’attaque n’est pas une affaire purement congolaise. Pour s’en convaincre nous n’avons qu’à nous rappeler le précédent en décembre 2017 d’une très violente professionnelle attaque contre un casernement des casques bleus tanzaniens occasionnant 15 tués du côté tanzanien, 59 blessés et trois disparus dans les rangs des FARDC et des casques bleus. Le Rwanda y a été indexé (le rapport de cette tuerie a jusque-là été empêché d’être publié par l’Onu et pour cause…). La recherche de la vérité exigée de tous dedans et dehors aboutira-t-elle cette fois ?
    @ Que deux sujets officiels occidentaux morts au Kivu accaparent l’attention mondiale, pourquoi pas pourvu que cela remette sur le devant de la scène les milliers et même des millions de victimes civiles Congolaises qui ont été tuées et continuent à y être tuées par dizaines tous les jours. Tshisekedi qui s’est dit déterminé à éradiquer ces violences quitte à en mourir doit aujourd’hui trouver des ressources supplémentaires pour le faire, mais qu’on nous permettre de craindre que ses liens resserrés avec Kagame n’aboutissent à ce que le Congo reste encore le dindon de la farce des amabilités avec le diabolique Kagame honni par tous ses voisins.

  11. LE CONGO ET LE RUANDA DOIVENT TRAVAILLER ENSEMBLE ET S ENTENDENT BIEN MON OEIL ! DEPUIS QUAND LE RUANDA DE KAGAME A ETE ET EST SINCERE?ILS SONT NES ET MOURRONT MENTEURS.
    NOUS N AVONS PAS BESOIN D EUX QUE SIMPLEMENT LE MOMENT VENU LES BOUTTER DEHORS.
    J ECONOMISE POUR MON CREER UN PARTI POLITIQUE « FRONT NATIONAL CONGOLAIS ».

  12. @ Avant toute chose, convenons qu’au sujet de l’assassinat de l’Ambassadeur italien l’intérêt et la priorité d’un patriote Congolais ne sont pas tant dans un assaut de bons sentiments bienvenus face au drame humain de sa mort, même pas non plus dans une course à l’expertise pour démêler l’écheveau des circonstances et des protagonistes pour débusquer les coupables qui est davantage le travail des professionnels mais ils sont à débusquer dans tout cet imbroglio un signal qui augure de l’avenir heureux ou regrettable de la situation de l’Est. Que représente ce drame aujourd’hui et demain pour le pays, n’y a-t-il pas un message caché ?.
    @ Beaucoup de rumeurs circulent autour de ce meurtre horrible parmi lesquelles de simples spéculations et des fake news délibérés sur les circonstances et/ou sur les auteurs du coup, chacune selon la religion dont s’en fait le propagateur. La nouvelle a provoqué beaucoup d’émotion à travers le monde mais aussi au Congo, à s’étonner qu’il en soit ainsi alors que tous les jours des Congolais tombent dans la région sans ne plus provoquer la moindre indignation.
    Qu’à cela ne tienne, c’est la mort d’un étranger et de plus une haute autorité consulaire en sa qualité d’ambassadeur, on peut alors comprendre l’attention particulière que suscite sa mort mais si elle pourrait faire que le monde en apprenne davantage et se soucie de la tragédie de l’Est, cela nous suffira. Comme toujours notre Etat et ses représentants commencent par nous chanter qu’ils n’étaient pas au courant de sa présence au Kivu : quel que soit le degré de vérité de ces déclarations cela signe d’abord l’absence de l’autorité de l’Etat à travers le territoire, un dysfonctionnement de nos institutions mieux un Etat failli ou le non-Etat qu’est devenu notre Congo. Visiblement le changement à la tête du pays n’a pas (encore) amélioré son fonctionnement.
    @ En l’occurrence ici nos autorités ont décidé de mieux encadrer les déplacements de diplomates. Les enquêtes de nos services spéciaux ont déjà démarré mais seules nous apporteront-elles la vérité des faits ? Par la voix de sa Ministre des AE le Congo promet de « mettre tout en œuvre pour découvrir qui est à la base de cet ignoble meurtre ». Que le Dieu de nos Ancêtres l’entende !
    L’Italie de son côté a demandé à l’ONU et au PAM l’ouverture d’une enquête et des « réponses claires », en même temps qu’elle a dépêché une équipe d’enquêteurs sur place. L’Onu elle-même exige que les responsables soient identifiés, poursuivis et condamnés. Colette Braeckman posait dans son blog la question de savoir si l’ambassadeur a été victime du « business du kidnapping » et répond par un oui-mais, mais surtout donne quelques raisons convaincantes pour écarter les Fdlr de l’affaire. Sinon il semble que l’attaque s’est produite sur une route sur laquelle le convoi a été autorisé à circuler sans escorte militaire supplémentaire mais la zone n’en est pas moins le repaire de plusieurs autres groupes armés, y compris des milices Nyatura et des membres de l’ex-M23.
    Encore une fois cet assassinat n’est-il pas le signal d’un avenir moins agréable toujours dicté par l’agenda du tout puissant Kagame ?

  13. Bravo Ngotuba, certains congolais se disent :le tutsi est mon ennemi, le Hutu hait le Tutsi avec une passion que l on admire, l ennemi de mon ennemi est mon ami…. mais , HO! Pas quand l ennemi de mon ennemi massacre les miens depuis 20 ans sans relâche!!!! Ça ne marche plus! Est ce si difficile à comprendre?

  14. Non e la prima volta che l’ambasciatore distrubuisca viveri o auiti a l’est del Congo. Allora perche e stato targato solamente in questo momento? questo on assassinio, quindi premeditato. Da chi? chiedete la missione de l’ONU in Congo.

    1. @Br
      L ‘Italia è membro a pieno titolo dell’ONU. Nella sua posizione di potenza occidentale, è meglio intesa del Congo. Contiamo sull’Italia per interrogare la missione de l’ONU in Congo e soprattutto per porre fine alle violenze in questa parte del nostro paese, violenze fomentate da uno stato vicino ben noto a tutta l’organizzazione delle Nazioni Unite.

  15. QUI A TUE L’AMBASSADEUR ITALIEN A GOMA ET POURQUOI, POUR L’HEURE NOUS NE POUVONS Y REPONDRE, LES ENQUETES SONT EN COURS, NOUS SORTIRONT-ELLES LA VERITE ? MAIS ENCORE ?
    @ Nous en sommes ainsi à hercher authentifier si l’information aux autorités Congolaises nationales et provinciales de ce voyage leur a été transmise comme le prouvent certains documents et si il y’avait nécessité d’une protection militaire supplémentaire ; il y’a aussi que l’unanimité n’est pas faite que seuls les FDLR étaient à même de commettre ce crime, sans oublier que certains n’écartent pas un coup venu du Rwanda qui pour continuer à maintenir son emprise sur un Congo faible obligerait ainsi celui-ci à une opération militaire conjointe, etc, etc…
    Au-delà, le succès facile de cette attaque signe l’échec de fameuses opérations militaires de grande envergure de Tshisekedi initiées en octobre 2019 et démontre à suffisance l’inefficacité de la Monusco présente dans le pays depuis 21 ans. Le seul bénéfice paradoxal serait pour le Congo que ce crime d’un haut représentant étranger remette sur le devant de la scène mondiale le drame de l’Est du Congo trop oublié par la CI.
    Le pouvoir Congolais mais aussi les puissants de la Ci doivent faire plus et autrement ! Le peuvent-ils encore ? Et c’est plus lourd de conséquences pour Tshisekedi qui est venu avec un programme de changement…
    @ Il y’a un fait inattendu : la veuve de l’ambassadeur a évoqué une trahison d’un proche ; que signifie cette allusion ? On spécule sur une personne liée au PAM. En effet l’ambassadeur avait été invité expressément par le PAM pour voir un projet réalisé dans une école près de Goma et sa veuve soutient que l’organisation onusienne n’a pas fait le nécessaire pour assurer leur sécurité. Pour elle, son mari aurait été trahi par quelqu’un du PAM qui savait que les moyens de sécurité n’étaient pas adaptés à la situation. Le directeur adjoint du PAM en RDC dénonce quant à lui « des spéculations dans les médias » tandis que le ministère italien des Affaires étrangères rappelle que si ses fonctionnaires effectuent des missions d’organisations de l’ONU, ce sont elles qui ont la responsabilité de la sécurité. Que dire de toutes ces informations sinon qu’il faut attendre les enquêtes du même PAM et de l’ONU pour éclaircir les circonstances de la fusillade que d’ailleurs le ministre italien des AE a aussi exigées. Le parquet de Rome a ouvert de son côté une enquête pour « séquestration de personnes à des fins terroristes;
    Que pensez-vous de cette dernière information ?

Comments are closed.