RDC: des ONG alertent sur la préparation d’élections « bâclées et chaotiques » en 2023

Read Time:1 Minute

Vendredi 18 mars 2022 Politique

photo ACTUALITE.CD

Soixante-deux organisations congolaises et étrangères ont alerté jeudi sur la préparation en République démocratique du Congo d’élections « bâclées et chaotiques » en 2023, après avoir relevé des similitudes avec les précédents scrutins aux résultats contestés, organisés en 2011 et 2018.

« La préparation des élections accuse déjà un retard de 12 mois. Or, il faut mille jours pour organiser des élections transparentes, inclusives, libres et crédibles en respectant le délai constitutionnel », a expliqué au cours d’une conférence de presse Jérôme Bonso, de la Ligue nationale pour des élections libres et transparentes (Linelit). 

« Nous alertons maintenant, parce que de tout ce qui se fait dans les préparatifs, on perçoit des signaux clairs qui démontrent que les élections en préparation risquent d’être bâclées et chaotiques comme celles organisées en 2011 et 2018 », a estimé Floribert Anzuluni, du mouvement citoyen Filimbi (sifflet en swahili).

« Nous déclarons ensemble (avec les ONG congolaises) que les prochaines élections en 2023 doivent se dérouler d’une autre manière. Mais, après analyse du processus de préparation, « nous avons peur », a déclaré pour sa part Tony Gambino, un ancien responsable de l’agence américaine USAID en RDC.

Dans une déclaration commune, les 62 ONG ont invité le gouvernement congolais et la communauté internationale à veiller « dès maintenant à ce que les prochaines élections soient véritablement libres, inclusives, transparentes et démocratiques et que personne ne puisse travestir les résultats sortis des urnes ».

Les dirigeants de la commission électorale nationale indépendante (Céni), contestés par les églises catholique et protestantes, ont accusé le gouvernement de ne pas libérer les fonds pour des opérations pré-électorales alors que le ministre congolais des Finances, Nicolas Kazadi, a affirmé avoir déjà versé plus d’une vingtaine de millions de dollars à la Céni.

En 2011 et en 2018, la société civile, principalement l’église catholique, ainsi que des partenaires étrangers de la RDC, avaient remis en cause les résultats publiés par la Céni et avalisés par la cour constitutionnelle.

Malgré des irrégularités constatées, la communauté internationale a laissé faire, a regretté Jean-Claude Mputu, porte-parole du regroupement « Le Congo n’est pas à vendre ».

L’organisation américaine The Sentry, qui suit le processus, va proposer des sanctions individuelles contre des personnes qui entravent le bon déroulement des préparatifs des élections, a indiqué sa directrice Justyna Gudzowska.

AFP avec ACTUALITE.CD

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
100 %
Surprise
Surprise
0 %

One thought on “RDC: des ONG alertent sur la préparation d’élections « bâclées et chaotiques » en 2023

  1. Des ONG (Organisation Non Gouvernementale) des Néocolonialistes Occidentaux Impérialistes Mondialistes qui ne font pas de différence entre un Dictateur qui leur est soumis (Zelensky, Ouattara, Talon, Sall, Biya, Bongo, Sassou, Kagame, Museveni, alias Kabila=Tshilombo-Pétain etc) et un Dictateur qui ne veut pas se soumettre à eux (Kadhafi, Saddam Hussein, Mobutu…)… La DÉMOCRATIE n’existe déjà pas ni aux USA ni en France dixit Danielle Mitterrand, par quelle magie ces ONG Néocolonialistes installeront leur Démocratie en Afrique alors que la FRANCE a déjà assassiné 23 présidents Africains en plein exercice… Tout Kongolais qui espère que les 4è élections pièges à con truquées d’avance (organisées par la CENI pro Rwanda) en RDC occupée seront libres et transparentes [après les 3 premières qui ont accouché une grosse souris] pourraient changer la situation chaotique qui s’y perpétue est un maudit de génération en génération… RÉVEILLEZ-VOUS… Ainsi soit-il… INGETA

Comments are closed.

Previous post La RDC sera sévèrement jugée par l’Histoire de la Patrie et de l’Humanité
Next post RDC: le contrat de leasing entre Congo Airways et Kenya Airways ne sera pas renouvelé, la société kenyane récupère ses avions