Sud-Kivu: grogne des surveillants du TENAFEP

Les surveillants du Test national de fin d’études primaires (TENAFEP), dans les territoires du Sud-Kivu dénoncent le détournement de leur prime de surveillance de cette épreuve nationale.

Au cours d’un entretien, vendredi 28 août, avec l’ACP, le secrétaire provincial du Syndicat des enseignants des écoles conventionnées catholiques, SYECATH/Sud-Kivu, Jacques Cirimwami a indiqué que les surveillants de ce test dans les territoires de la province n’ont pas perçu leur prime au terme de ce travail avant d’ajouter que seuls ceux de la ville de Bukavu ont touché vingt dollars américains chacun.

Il a fait remarquer que l’enseignement en RDC est gratuit mais pas la surveillance des examens; d’où son appel aux responsables de l’enseignement de remettre ces surveillants dans leurs droits.

Des responsables de l’enseignement au Sud-Kivu n’ont pas réagi à cette accusation. Dans les territoires, des altercations ont été signalées dans quelques centres de passation de TENAFEP entre les surveillants et des inspecteurs suite à cet impaiement.

ACP/

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Relance de Bukanga Lonzo: Le pari risqué de Sylvestre Ilunga
Next post Fabien Kusuanika: L’homme à la double « casquette »