UDPS: préparation du recrutement des candidats pour les élections 2023

Sous la direction de son président, Jacquemin Shabani, la commission électorale permanente de l’Union pour la démocratie et le progrès social (CEP/UDPS) a clôturé dimanche 2 août, un atelier sur les perspectives électorales.

La CEP, qui a appelé à la mobilisation des ressources tant humaines, matérielles que financières « pour que soit engagé dès aujourd’hui le recrutement des candidats pour la liste de l’UDPS et des probables affiliées, invite toutes les structures de l’UDPS à surmonter leurs divergences internes pour bien préparer les élections de 2023 ».

Ces assises ont connu la participation de plusieurs cadres du parti. C’est le cas notamment du ministre délégué à la Défense, Sylvain Mutombo, du député Léon Mubikayi, président du groupe parlementaire UDPS, de la ministre de l’économie Acacia Bandubola ainsi que de la ministre de Affaires sociales, Rose Boyata.

ACP/

3 thoughts on “UDPS: préparation du recrutement des candidats pour les élections 2023

  1. Ils « vendent la peau de l’ours avant de l’abattre »….et oublient ainsi les magouilles et sabotages qu’attise la bande criminelle de Kingakati
    Mais avant tout, que ces gens de l’UDPS nous presentent leur Bilan qui jusqu’a present se resumme en chapelet de vides promesses de FATshi

    1. Magouilles et sabotages?
      Mais non.. Le scandale du programme de 100 jours n´est pas le fait du FCC au contraire, une faute de gouvernance du Cach…
      Puiser dans la reserve de change de la banque centrale pour financer un programme politique bidon n´est pas un acte de sabotage.. au contraire un acte de mauvaise gouvernance.
      Nommer deux juges qui siègent á la cour constitutionelle.. á la cour de cassation, est une bourde juridique de Felix et ses conseillers.
      L´UDPS qui n´a toujours pas organisée son congrès pour faire voter un nouveau président, c´est pas du sabotage..
      Kabund qui s´oppose á l´élection de la vice-présidence de l´Assemblée nationale, n´est pas le fait du FCC.
      Felix qui nomme Amisi Tango Four á la fonction d´inspecteur de l´armée et fait de lui un général 4 étoiles malgré les sanctions internationale.. une bourde de Felix himself et pas un acte de sabotage du FCC.
      Le bilan.. avant les élections ! To zo zela bango

  2. Au secours !
    Ces bouffons veulent revenir en 2023 pour faire quoi ? On a assez vu. Leurs insuffisances, limites, incompétences et traitrises. Sauf à espérer qu’un nouveau ticket Cash Fils Mukoko-Massaro génère un nouvel élan dans une nouvelle coalition avec les rwandais.
    En attendant, on massacre les congolais à l’Est… des armées étrangères occupent des portions du territoire congolais…chez les comiques de l’UDPS, au pouvoir, selon leurs membres qui vivent sous les arbres à Limete…motus et bouche cousue…
    Allez ouste, dégagez le plancher !

Comments are closed.