Une nouvelle forme de grippe sévit à Kinshasa

Read Time:3 Minute

D’après mon ami qui sait ce qui se passe dans tous les coins et recoins de Kinshasa la déglinguée, une grippe fait rage. Sa contamination est très rapide. Les symptômes sont les suivants: une toux douloureuse, le rhume, de la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires. Mais, il n’y a pas de difficultés respiratoires. La plupart des ménages en sont atteints. C’est comme dans les Animaux malades de la peste de Jean de La Fontaine. « Un mal qui répand la terreur, Mal que le Ciel en sa fureur inventa pour punir les crimes de la terre »… Est-ce une grippe saisonnière ou un variant congolais de coronavirus? Enfer et damnation!

Chut! Surtout ne pas dire que c’est un variant congolais. Sinon nous risquons de subir le courroux, les foudres et l’embargo de la communauté internationale comme c’est le cas de l’Afrique du Sud. Plus de voyages! Stupeur et tremblements!

Mon ami qui sait tout a aussi attrapé la grippe. Il n’exclut pas qu’outre la grippe, il y ait le variant sud-africain Omicron qui circule aussi. Les effets sont presque les mêmes. Stupeur et tremblements! D’après lui, le coronavirus et la grippe sont tous les deux des virus. Ils sont des microbes ou agents infectieux qui déclenchent des maladies. Un virus a besoin d’un hôte, généralement une cellule, dont le métabolisme et les constituants déclenchent la réplication. En langage plus simple, c’est comme lors de la marche du 13 novembre quand le FCC (Front commun pour le changement) de Kabila, agissant comme un virus, avait besoin d’un hôte sain, à savoir les mouvements laïcs catholiques et protestants, pour déclencher sa résurrection. Ceci expliquant cela, les mouvements chrétiens se sont affaiblis après leur contamination par le virus FCC. Saperlipopette! Bref, passons.

Ce que nous subissons est juste un variant de grippe et non un variant de coronavirus. La grippe actuelle ne tue pas. On en guérit même sans médicaments. Il faut juste prendre de l’eau chaude ou même du thé mélangé au miel, gingembre et citron. Ceci n’expliquant pas cela, la coalition LAMUKA joue à qui perd gagne avec le pouvoir. Elle a invité ses militants à un sit-in, le 13 décembre, devant le bureau de la CENI (Commission électorale nationale indépendante), une zone déclarée neutre. Le gouverneur de Kinshasa la déglinguée avait pourtant interdit des manifestations en ces lieux. L’objectif des manifestants est « de demander à M. Denis Kadima de dégager ». Enfer et damnation!

Malins comme des cancrelats, les organisateurs de la manifestation souhaitent qu’il y ait des blessés ou des morts pour se pourlécher les babines et crier au loup. Mais le président de la CENI, Dénis Kadima est là et bien là. Comme disait mon ami qui est devenu fou, la caravane aboie, le chien passe. C’est aussi le jour où Fatshi délivre son discours sur l’état de la nation au Palais du peuple devant les députés nationaux et les sénateurs réunis. Cela dépasse l’entendement humain. D’après mon ami qui sait ce qui se passe dans tous les coins et recoins de Kinshasa la déglinguée, il n’y eut pas le sit-in annoncé par LAMUKA. Tôt le matin, la police a quadrillé toutes les voies menant au siège de la CENI. La circulation était interdite sur le boulevard du 30 juin, sur sa partie située entre la Gare centrale et la Galerie Albert. Aucun militant n’était visible. Dans l’après-midi, les barrières furent levées.

On dit chez nous que la banane qui doit mûrir finira bien par mûrir.

 

GML

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
100 %

2 thoughts on “Une nouvelle forme de grippe sévit à Kinshasa

  1. Pourqoui offrir une place à un article aussi provocateur et malsain comme celui-ci, en claire contradiction à son propre credo du journalisme professionel qui n’est ni militant ni propagandiste, mais ayant le récit des faits comme seul socle ? Est-ce à dire que congoindependant.com se transforme en une caisse de résonnance de la junte maffio-tribalo-régionaliste autour de Dr. Tshilombo Wa Kadima?

  2. Cher GML?
    Personnellement, je n’ai pas trop apprécié votre mélange de genres : faire de l’ironie sur un problème réel de santé le mélangeant avec des contingences politiques voire politiciennes de votre goût ! De gustibus non disputandum … me rétorqueront certains…

Comments are closed.

Previous post RDC-Fizi : le gouvernement condamne le meurtre de l’officier des FARDC et annonce l’ouverture d’une enquête pour traquer les auteurs de ce crime
Next post Discours sur l’état de la Nation: « Fatshi », 12 mois pour convaincre!