Zoé « Kabila » candidat gouverneur du Tanganyika? Et quoi encore?

Depuis jeudi 7 février dernier, un sujet est au centre de toutes les conversations dans les « Nganda » et les « terrasses » (bistrots) de « Lipopo mboka ya ba-nganga », autre appellation de la capitale de la République très très démocratique du Congo. Le tout-Kinshasa-politique a appris avec stupéfaction la candidature d’un certain Zoé « Kabila », le frangin de l’ex-commandant suprême des FARDC, de la police nationale et de la garde républicaine, au poste de gouverneur de la province du Tanganyika. Coïncidence ou pas, Kalemie, le chef-lieu de cet ancien district du « Grand Katanga » est séparé de la Tanzanie par le lac Tanganyika. Suivez mon regard…

Selon mon ami qui sait tout sur tout et presque tout sur rien sur les cancans de Kinshasa-Lez-Immondices, le tout-Kinshasa-politique est furax contre Corneille Nangaa, le très sulfureux président de la Commission électorale nationale (mal nommée) indépendante qui a « nommé », sur ordre de l’ex-Président, des députés nationaux et provinciaux étiquetés « FCC » (Front commun pour le Congo). Histoire pour le « clan kabiliste » de ne pas disparaître de l’échiquier politique.

Mon ami qui sait décidément tout sur tout me fait remarquer qu’un mois après la publication des « résultats provisoires » de l’élection présidentielle, le fameux président de la CENI hésite toujours et encore à rendre public ceux-ci, bureau par bureau, comme l’astreint l’article 71 de la loi électorale. Il en est de même des résultats provisoires des élections législatives et provinciales. « Pendant que les Kinois sont occupés à draguer les Ujana, à boire de la bière et à manger des ailes de poulet dans les Nganda et Terrasses, le Raïs et prépare son come-back avec un Parlement et un exécutif national dominé par les mêmes kabilistes dont le candidat à la présidence de la République a été renvoyé à ses études lors du vote du 30 décembre 2018 », me confie l’ami. Pour lui, il y a tout lieu de craindre que certains oligarques incompétents et arrogants de la Kabilie refassent surface.

Après cette longue entrée en matière, l’ami aborda la liste des postulants au poste de gouverneur et vice-gouverneur publiée jeudi 7 février par Nangaa. « Tu te rends compte que Zoé Kabila fait partie des prétendants aux fonctions de gouverneur du Tanganyika. Zoé Kabila gouverneur du Tanganyika? Et quoi encore? », s’interrogea-t-il.

Fidèle à ma réputation de « faible d’esprit », j’ai interrompu l’ami: « Je ne vois aucun problème que Zoé soit candidat gouverneur de province ou Pape ». Mon ami devint rouge de colère à l’image du taureau qui a vu un chiffon de même couleur: « Tu es léger comme tous tes compatriotes », me lança-t-il. « Léger, moi? », lui répliquai-je. L’ami acquiesça avant de me forcer à m’asseoir.

Tel un représentant du ministère public en plein prononcé du réquisitoire, mon ami commença par me rappeler que les gouverneurs et leurs adjoints sont élus au suffrage indirect par des députés provinciaux. « Tu connais l’impécuniosité autant que la vénalité de nos élus tant au niveau national que provincial. On apprend que chaque candidat gouverneur nanti a lancé des rabatteurs pour acheter les voix des députés provinciaux. Il est question  de 30.000, 50.000 voire 100.000 U$ pour acheter un député provincial », souligna-t-il.

Voyant mon air dubitatif, l’ami  d’ajouter sur un ton cassant: « Après avoir eu un président de la République aux origines plus que douteuses, voudrais-tu qu’on se lance dans une nouvelle aventure ambiguë en confiant la très stratégique province du Tanganyika au frangin du Raïs dont le patronyme véritable serait Zoé Francis Mtwale? Sais-tu que Joseph Kabila et sa sœur s’appelleraient en réalité Hippolyte Christopher Mtwale et Jaynet Hildegonde Ursula Kyungu? Contrairement aux déclarations de la dame Sifa Mahanya au quotidien ‘Le Soir’ du 2 juin 2006? Sais-tu que Jaynet et Joseph ne sont pas les enfants de cette dernière et n’ont jamais fréquenté le lycée français de Dar es Salaam? »

A en croire mon ami, « Jaynet » qui était candidat député national en novembre 2011 n’a jamais fait mention de son passage, dans cette école consulaire, dans les formulaires ad hoc de la CENI. Elle aurait écrit noir sur blanc qu’elle a fait ses études primaires à « Green valley primary school » en Ouganda. Les études secondaires, elles, ont été accomplies à Irambo secondary school en Tanzanie. C’est en Namibie qu’elle aurait suivi les études universitaires.

Anti-kabiliste primaire, mon ami de s’exclamer: « Eureka, tout se tient! » Selon lui, il comprend désormais la motivation qui pousse l’ex-commandant suprême des FARDC, de la police nationale et de la garde république à manifester, depuis juin 2016, un intérêt tout particulier sur la ville de Kalemie. « Grâce à des financements d’origine mafieuse, le raïs déchu fait construire un bateau de 3.500 tonnes et élargir la piste d’atterrissage de l’aéroport de cette ville de 1.750 à 2.500 mètres », dit-il. Il ajouta: « Pour endormir les naïfs Kongomani, le raïs a fait construire un stade et un hôpital. Un boulevard long de 12,5 kilomètres serait en cours d’achèvement ». Pour lui, il ne fait plus l’ombre d’un doute que la fratrie « Kabila » voudrait transformer la province du Tanganyika en un lieu de transit des ressources pillées en République très très démocratique du Congo. Destination: « la Tanzanie natale ».

Mon ami de conclure: « Le Mzee Kabila a laissé aux Congolais un très lourd héritage. Depuis le 26 janvier 2001 jusqu’au 24 janvier 2019, les affaires de notre pays ont été régentées par trois imposteurs tanzaniens qui n’ont aucune attache psychologique avec le Congo au point de n’avoir pas la gratitude de demander la nationalité  du pays ».

Pour l’ami, laisser le gouvernorat du Tanganyika passé entre les mains d’un membre de la « mafieuse fratrie Kabila » équivaudrait à institutionnaliser la razzia…

 

Par Robert Yuka ea Djema

14 thoughts on “Zoé « Kabila » candidat gouverneur du Tanganyika? Et quoi encore?

  1. ET POURQUOI PAS?
    SON PAYS D’ORIGINE, LA TANZANIE, NE PEUT QU’ETRE TRES FIERE DE SES REJETONS HYPO, JAYNET ET ZOE.
    ELLE SERA BIENTOT GRATIFIEE PAR UNE ANNEXATION TERRITORIALE SOUS (PSEUDO-) GOUVERNEUR ZOE.

  2. Chers Compatriotes,
    Compagny est « bourgmestre » en Belgique non ? Où est le problème ? La vraie question est de savoir s’il est accepté par la population de cette province et s’il est capable d’en assumer les responsabilités. Mais l’origine ou l’actualité de sa nationalité ne peut pas poser problème dans la mesure où les Congolais occupent aussi des fonctions de responsabilité politique dans des pays où ils ont accepté de prendre la nationalité. Mon petit doigt me dit que certains congolais en occupent aussi bien au Rwanda, qu’en Angola et en Zambie. Ne poussons pas très loin notre situation qui donne sourire à ceux qui nous entendent réfléchir sur la toile. Notre incapacité à nous défendre en tant qu’être collectif n’est pas à démontrer, notre défit et de nous combattre nous-même, contre ce qui fait que nous soyons devenus faibles collectivement. Que Dieu nous vienne en aide.

  3. Il faut relire l’article de CIC sur le plan B du despote. Tout semble indiquer que l’ascension de son frère comme gouverneur de cette province faciliterait son exécution au cas où le vent tournerait contre la fratrie à Kinshasa. Notez qu’un armement important a été déployé dans cette province sans la moindre raison officielle.

  4. Comme il a un compte en banque bien garni,il va acheter les voix des députés provinciaux.Il semble que les voix se vendent entre 30 et 50.000$.C’est une pratique qui ne scandalise personne au Congo.

  5. Et pourquoi pas ? En effet, il a été vice-roi pendant plus de vingt ans, il l’est toujours d’ailleurs. Pourquoi ne serait-il pas gouverneur de province ?
    Pauvre Congo, détruit par des mercenaires étrangers pendant que les fils du pays se contentent des miettes pour les accompagner.

  6. Les Kongolais ont l’impression malsaine, permanente qu’ils ne sont « rien » selon Emmanuel Macron c’est-à-dire ils ne correspondent pas au modèle de réussite selon lui donc s’ils ne réussissent pas, ils n’ont pas fait assez d’efforts selon Steve Jobs… Sic
    La réussite paraîtrait-il c’est 50 % de talent, c’est 50 % de travail…. Zoé Kanambe a un talent fou avec son frangin de corrompre les faux politiciens Kongolais, côté travail, ça serait inintelligent de dire ou de croire qu’il travaille pour le bien-être des Kongolais de Beni-Butembo, Tshimbulu, Pweto, Fizi-Baraka, Tingi Tingi, Minembwe, Yumbi…
    Selon un ami philosophe paraît-il « Être heureux c’est devenir celui qu’on aime être »… Les hégémonistes Nomades Occupants Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougandais qui veulent se sédentariser de force au Kongo des Bantous et Pygmées sont conscients de leur choix de vie, leurs collabos traîtres Kongolais mêmement…
    Chaque famille Kongolaise doit combattre cette incroyable famille « Kanambe » venue d’ailleurs ainsi que leurs complices Kongolais tel que Félix Antoine Tshilombo le Maréchal Pétain du Kongo…
    En prélude de continuité satano-occulte de la Tutsisation du Kongo, Zoé Kanambe alias Saint Zoé Kabila grâce à leur partenaire politique Tshilombo-Pétain président protocolaire militairement nommé par son frangin Tutsi Nilotique Rwandais se voit déjà super puissant, téléporté politiquement dans le Tanganyika, un territoire Bantou et Pygmée Kongolais…
    Heureusement que l’apogée et le déclin existent sur cette terre des hommes pour tout Empire soit-il civilisationnel ou mafieux. Les 4 Empires (Perse, Mèdes, Egypte, Romain) ont connu le sommet de leur existence mais aujourd’hui il n’en reste que des bribes ça et là…
    Alias Kabila, Jeannette,, Zoé Kanambe passeront certainement,le KONGO qui est un et indivisible survivra éternellement. Friedrich Hayek un sociologue ultra libéral que nous détestons personnellement disait « La démocratie n’est pas un bien en soi, contrairement au
    libéralisme. Elle est une forme de gouvernement, la moins mauvaise.
    Mais elle peut, aussi bien que l’absolutisme, violer la règle de droit. La majorité peut exercer une coercition sur la minorité. La démocratie doit donc être soumise à la règle de droit »…
    Or l’État de Droit étant inexistant au KONGO, la vie de tout politicien Kongolais et Kongorais devient malheureusement comme celle de tout homme d’affaires c’est-à-dire « gagner de l’argent ». Sans le déguerpissement de cette race reptilienne des politiciens corrompus tel que Zoé Kanambe, alias Saint Joseph Kabila, Tshilombo-Pétain, le Kongo court à son inanition sûre et certaine…
    Vive la Résistance Kongolaise ! Vive le soulèvement populaire éboulement final à l’improviste pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par les Tutsi Power. La luta continua la Victoria e certa. INGETA

  7. Chers Compatriotes,
    Des blabla blabla que nous produisons sont dégoûtant. Nous avons une raison de nous unir pour ne pas laisser les autres prendre le pays et l’occuper de façon illimitée, nous sommes en train de nous attarder sur les diversions. Connaître le plan B du despote nous avancerait en quoi ? lorsque nous affirmons sans nous gêner que nos députés sont à vendre, on va les acheter. Nous appartenons à un pays où les députés qui sont censés donner au pays les instruments de libération effective, et de la démocratie effective, sont à vendre. Et personne n’ose pointer cette haute trahison du doigt, et l’on veut que le président résolve tous les problèmes du pays seul ! Mais où est notre logique et intelligence dans la recherche des solutions pour le pays ? Pointer l’imposteur du doigt, alors que tout le monde connaît cette réalité est une perte inutile du temps et une diversion qui ne peut nous avancer. Apprenons à nous mettre ensemble même si nous ne nous aimons pas, mais avec le but de mettre en déroute ceux qui continuent à trahir le pays. MBTT, dénonce les mercenaires, et n’ose pas exhorter les enfants du pays à sortir de cette trahison. Ils se contentent des miettes les enfants du pays, en se contentant des miettes, ils trahissent et leur pays et leurs propres enfants… Mais réveillons-nous bon sang. Que Dieu nous vienne en aide.

  8. Nous savons qui ils sont, ( la  »fratrie Kabila » ), nous savons ce que les rwandais font … et depuis plus de 20 ans que faisons-nous ? quelle est notre réaction ? A mon avis… rien de rien, nous sommes devenus des éternels râleurs au point que Kanambe en a profiter pour encore mettre les zizani entre nous le pire… est que ça marche.
    Totika, koloba, to agir , point barre. tokoloba tii wapi, tokolela tii wapi
    Mbwa oyo asuaka, agangaka te!!!

Comments are closed.