Beni: Une nouvelle attaque à la bombe fait des morts et des blessés

Read Time:1 Minute

 Samedi 25 décembre 2021 – 20:06Sécurité

Beni

Ph. ACTUALITE.CD

Un kamikaze a fait exploser une bombe dans la soirée de ce samedi 25 décembre au centre-ville de Beni (Nord-Kivu), faisant au moins 2 morts. Ce bilan pourrait être revu à la hausse car il y a plusieurs blessés.

L’attaque a visé un resto-bar situé sur le boulevard Nyamwisi. L’incident a gâché la fête de Noël à Beni. Le maire policier de Beni demande à la population de retourner à la maison pour des mesures sécuritaires en cette période d’état de siège.

« Je demande à la population de rentrer rapidement à la maison pour une meilleure sécurité. Nous sommes en train de prendre toutes les mesures possibles pour voir ce qui se passe et protéger la population », déclare le colonel Narcisse Muteba, maire de Beni.

C’est le troisième cas d’attaque à la bombe à Beni depuis juin dernier, peu après l’entrée en vigueur de l’état de siège. La première attaque à la bombe avait visé une paroisse de l’église catholique au quartier Butsili. Deux fidèles ont été blessés. La deuxième attaque perpétrée dans un débit de boisson avait causé un mort, le kamikaze qui avait actionné l’explosif. Deux complices ont été arrêtés, selon l’armée.

L’incident de ce samedi intervient dans un contexte des opérations conjointes des armées congolaise et ougandaise depuis le 30 novembre dernier contre les combattants des Forces démocratiques alliées (ADF) dans le territoire de Beni au Nord-Kivu et dans le territoire d’Irumu en Ituri. Les deux armées affirment avoir détruit des principaux bastions des terroristes dans la région de Beni. 

Yassin Kombi

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

19 thoughts on “Beni: Une nouvelle attaque à la bombe fait des morts et des blessés

  1. Ah bon ? Et où étaient les mercenaires ougandais ? Certainement dans des mines d’or en train de jouer aux cartes. On ne demande même pas pour les FARDC. James Kabarebe, un mutandu du Rwanda, nous a dit que nos FARDC étaient incapables de neutraliser un rat. On imagine même pas ce qu’elles feraient en face d’un ADF.
    Qu’en pensent les moutons qui sautent et les chiens qui écrivent en français ?
    Oyo mboka ya ndenge nini ?

  2. « L’incident a gâché la fête de Noël à Beni ».
    Franchement, les Congolais fêtent toujours dans cet enfer, quand nous qui sommes à l’étranger nous privons pratiquement de tout parce que notre peuple succombe sous le poids du malheur!
    Allez-y donc comprendre!

    1. eKUM
      c’est la désillussion. La fin de votre fumeux discours des autoproclamés d’une certaine diaspora. ´Koffi a joué Beni. Omonaki te ? Vous vous privez de tout ? Les images de vos fêtes sont sur le net. Prenez votre courage et allez AGIR sur le terrain. Vous n’êtes pas plus en danger que Mwilambwe qui y est rentré. C’est la fin de votre mensonge ‘autosatisfaisant’.

  3. Tous ceux qui cautionnent les nombreuses aventures présidentielles de Tshilombo-Pétain président protocolaire nommé par les Occupants Banyarwanda sont maudits jusqu’à la 10ème génération, la malédiction générationnelle suivra certainement leurs progénitures… La vie d’un Kongolais ne vaut plus un penny depuis 2001 mais les âmes innocentes fauchées injustement crient toujours vengeance devant L’Entité Divine des Châtiments du Domaine de la Nature, le KONGO-ZAÏRE est une TERRE Sacrée depuis le Roi Ngaliema à Ntamo (Actuelle Commune de Kintambo), l’Aïeul des Kongolais tant redouté par Stanley… Il est écrit « Ne vous y trompez pas: on ne se moque pas du Véritable Dieu Tout-Puissant. Ce qu’un Homme aura semé, il le moissonnera aussi »… Ainsi soit-il… INGETA

  4. Beni encore et toujours en deuil en plein état de siège et malgré la présence des troupes ougandaises appelées à la rescousse ! Quel malheur indéfini pour nos frères et sœurs du coin qui depuis des décennies ne peuvent souffler même à Noël. Une attaque kamikaze y a causé au moins huit morts et plus de 20 blessés; Jusqu’où, jusqu’à quand et que font nos autorités civiles et militaires ???
    Une fois de plus la flagrance d’une impérative et urgente restructuration de notre armée pour jouer son rôle d’une armée républicaine et dissuasive en place d’une mafia organisée (dixit Tshilombo) et barrer la route aux bandits rebelles. Nos morts ne sont pas des dégâts collatéraux comme a osé le dire notre propre Chef de l’État, ce sont nos ressources et nos espaces qui représentent un appât pour les voisins diaboliques qu’il faut arrêter au plus vite ! Pauvre pays !!!

    1. NONO
      « Jusqu’où, jusqu’à quand et que font nos autorités civiles et militaires ??? » – Vous avez vous-même mentionné « une attaque KAMIKAZE ». C’est tirer les conséquences logiques qui vous depasse ? Même en Occident, cela se produit.
      Pour le reste de votre bavardage , les autorités civiles et militaires ont déjà parlé et donné des réponses, voire des mesures.

      1. @Procongo
        « …les autorités civiles et militaires ont déjà parlé et donné des réponses, voire des mesures. » Comme votre Gourou, vous avez difficile à savoir ce qu’il se passe réellement dans notre pays, ce qui est une vraie catastrophe à sa fonction, ici ce n’est point sorcier, avec un peu plus de jugeote vous auriez déjà dû comprendre que si les paroles, réponses et mesures de nos autorités civiles et militaires vous conviennent, elles sont loin de me satisfaire. Lesquelles d’ailleurs au-delà du simple bavardage ? C’est pourtant très simple…

      2. @Procongo,
        Connaissez-vous un pays en Occident sous le régime d’un état de siège ? Chez vous, le bavardage rime avec catharsis. Bilobela mwanza.
        Si tacuisses, philosophus mansisses !

      3. NONO
        « C’est pourtant très simple… »
        Oui, effectivement, c’est très simple de voir ce qui et fait. Si vous ne voyez rien, c’est que vous avez un sérieux problème. Une attaque kamikaze, cela se produit même en Occident. Les mesures de votre gourou Fayulu (transposer le camp Kokolo à l’Est, organiser les élections en 2 ans en violant la Constitution, faire bloc avec Kabila « le mal absolu »…) vous satisfont sans doute.

      4. Jo Bongos,
        chez vous les conneries précédent les mots. Même vous taire ne suffit plus à vous faire passer pour un philosophe.

  5. Sous d’autres cieux, le Président de la République, le Premier Ministre, les Ministre de l’Intérieur et de la Défense et le gouverneur de la région seraient descendus sur le lieu du crime. Pour s’enquérir de la situation et témoigner de la compassion nationale aux survivants et aux proches des victimes. Et les médias nationaux en feraient la une de leurs édito. Un deuil national serait décrété. Les drapeaux seraient en berne devant les édifices publics.
    Dans ce foutu pays, ce drame est perçu comme un fait divers. L’indignation est à la limite, nulle. Le petit écho, on le doit au bruit de la bombe. Quand ces professionnels du crime utilisent les armes blanches et silencieuses pour égorger, éventrer, dépecer leurs victimes, la clameur des survivants se dilue dans les montagnes et les forêts denses du Kivu et de l’Ituri.
    A Kinshasa et ailleurs au pays ,le peuple congolais, ce peuple des fêtards, fait la fête.

    1. kolomabele,
      sous d’autres cieux, de simples citoyens et citoyennes organisent des initiatives, actions de solidarité. Beni est fréquentable (On y vit, y danse, fête…). Vous pouvez vous y rendre aussi (Koffi l’a fait) au lieu de vous défouler dans les réseaux sociaux.

      1. @Procongo,
        Vivez-vous dans les toilettes de Kolomabele ? Comment pouvez-vous savoir qu’il ne se rend pas chaque deux semaines à Beni ? Qu’il y organise des initiatives de solidarité ? Yo oza gouverneur ya Beni ? Oyebi batu nyoso bakendaka Beni ? Peut-être oza chef ya service ya renseignement ya ba ADF.
        Vous éructez.

      2. Jo Bongos,
        Jo b’indirects. Vous êtes en train de demander indirectement à Kolomabele s’il vit dans les toilettes de tout le peuple congolais pour éructer tel un chef de renseignements :
        « A Kinshasa et ailleurs au pays, le peuple congolais, ce peuple des fêtards, fait la fête. »

  6. @ Parlons plus consciencieusement et de façon plus responsable : sont-ils vraiment sérieux ceux qui continuent à vanter l’état de siège qui est là depuis 7 mois et à approuver l’entrée des troupes ougandaises appelées pour suppléer à l’impuissance des Fardc dans la lutte contre les ADF ? Au vu de l’horrible catastrophe qui vient de frapper Beni, la spirale de la violence à l’Est n’est pas réellement en baisse. Qui inquiète qui , le pouvoir ou les ADF ? l
    @ L’Eglise catholique avait dénombré 6.000 victimes depuis 2013, une enquête d’élus locaux, a elle, épinglé fin novembre 2021 plus de 7.404 victimes de 2008 à septembre 2021 et au moins 1.302 personnes tuées au Nord-Kivu et en l’Ituri depuis la proclamation de l’état de siège. Des massacres à l’infini, dans une région où sévit plus d’une centaine de groupes armés selon le KST et le nouveau pauvre pouvoir arrivé en janvier 2019 qui avait promis d’y mettre fin ne s’y retrouve pas encore.. L’état de siège et les soldats ougandais n’y ont encore pu rien faire même aux apparentes représailles des ADF contre les civils : pour changer ou dérouter les insaisissables ADF ont utilisé cette fois un explosifs contre les civils. L’armée congolaise, et aujourd’hui ougandaise ont encore très difficile de combattre cet ennemi très mobile dans une vaste forêt pas toujours facile d’accès. Guerre asymétrique à laquelle nos autorités civiles et militaires doivent rivaliser d’inventivité, de détermination et même de financement pour s’y opposer efficacement et pourquoi pas user aussi des moyens autres que militaires après avoir ou en même temps qu’ils restructurent notre armée.
    @ Nous ne sommes pas encore sortis de notre tunnel, pourvu qu’une nouvelle volonté politique nous y aide ; rendons donc à César ce qui est à César, ça sert à cela d’avoir un PR, un PM, un gouvernement, un parlement, une autorité judiciaire, une haute administration… A bon entendeur………….

    1. @Ndeko Nono,
      Ceux qui continuent à vanter l’état de siège qui est là depuis 7 mois ne peuvent faire autrement. Ils ne peuvent qu’applaudir et continuer à soutenir. Alors que c’est un échec patent. Ne jamais trahir le sang…makila ekolo ekolela… Ce sont des tribalistes pavloviens, esclaves de la tradition tsilejelu.

  7. Pour Prokagame alias Prorwanda et les vulgaires talibans, les victimes de cet incident et leurs familles ne valent rien du tout car d’ailleurs, Kofi avait joue a Beni. Lorsque je fais une auto-evaluation du journal congoindependant, Je constate qu’il y a plus des dix ans que les intervenants etaient des hommes serieux d’un niveau plus haut. Je me souviens des interventions de Mayoyo Bitumba sur la democracie, de l’abbe Mbelu, Jo Bongos et de beaucoup d’autres qui sont partis a cause des talibans fanatiques. Depuis que l’udps a deverse ses hommes a la pensee unique pour venir detruire congoindependant, tout a change dans le fond, helas! Germain, oza temoin ya maloba na ngai, Je vous souhaite une bonne fete de fin d’annee. Que Dieu nous protege et protege congoindependant de tous les kamwina sampu transformes en wewa.

  8. NONO
    pour parler sérieusement, on commence par éviter des HORS-SUJETS. « Vanter l’état de siège », cela sort tout frais de vos imaginations dont les prouesses sont bien connues.
    « Qui inquiète qui , le pouvoir ou les ADF ? », c’est cela parler avec responsabilité selon Nono ? Euh, oza sérieux avec une telle question ?
    Libre à vous de vous fier à n’importe quelle statistique. Mais ne nous demandez pas de faire pareil. Si vous n’êtes pas informé sur ce qu’entreprennent les deux armées, c’est par option. Peut-être que cette option pour la non-information vous permet de bien dormir.
    Mais en mentionnant « représailles des ADF contre les civils », vous admettez sans le savoir – comme c’est bien souvent le cas – que quelque chose est fait contre eux. Qui inquiète qui, demanidez-vous ! Kiadi !
    Le reste de votre bavardage ne révèle rien de nouveau qui ne soit connu ou exécuté. Bon, Nono alela bilobela. Nono ya Zaiko ye ezalaki mabina (« Nono bina, Nono bina »). Oyo ya biso awa eza bilobela.

  9. @ Procongo,
    Vous êtes toujours prêt à défendre votre cause. Quoi qu’il en coute. J’admire. Cependant, je constate qu’en ce qui concerne votre pratique de l’ironie socratique, vous abusez. Na esprit ya bien !

Comments are closed.

Previous post Jean-Jacques Lumumba: « J’encourage les avocats de Joseph Kabila à saisir les instances judiciaires! »
Next post L’exécution globale des dépenses publiques s’est située à 9. 016,9 milliards de CDF à fin novembre 2021