Bukavu: la police disperse à coups de gaz lacrymogène un meeting des députés provinciaux

Read Time:1 Minute

Les policiers ont usé des gaz lacrymogènes pour disperser un meeting organisé par certains députés provinciaux ce dimanche 18 avril au terrain de Funu dans la commune de Kadutu, à Bukavu (Sud-Kivu).

Il s’agit des députés signataires d’une pétition contre le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Kasi qu’ils accusent notamment de mégestion financière et de l’incapacité de gérer ma situation sécuritaire dans la province. Le meeting visait, selon ses organisateurs, à expliquer à la population le bien-fondé de la pétition.

Ces députés affirment avoir été brutalisés par la police.

« Nous avons été surpris pendant que la population commençait à venir écouter leurs élus, donner le rapport des activités qui se passent à l’Assemblée provinciale, il y a eu des bousculades de la part de la police, des tirs à coup de gaz lacrymogènes et des balles réelles. Il y a eu des députés qui ont été battus, notamment les honorables Albert Kahasha, Augustin Bulimuntu, Georges Musongela et moi-même. Donc nous étions 4 à être battus, il y a eu des blessés et des biens emportés », a dit le député Homer Bulakali.

Des journalistes également ont été brutalisés. Un journaliste a été blessé et est pris en charge.

Ces députés accusent le président de l’Assemblée provinciale de bloquer leur pétition qui n’est pas alignée pout examen.

 

Justin Mwamba | ACTUALITE.CD

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post La faim
Next post BCC: Le taux directeur passe de 15,5 à 10,5%