Christophe Mboso et Modeste Bahati scrutent les pistes de solutions pour la paix en RDC

Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso et son collègue du Sénat, Modeste Bahati, se sont entretenus jeudi 26 août, dans le cabinet du speaker de la chambre basse du Parlement, sur des démarches qu’ils vont entreprendre pour que la paix soit sauvegardée au sein des familles politiques en RDC.

Christophe Mboso qui a reçu en audience son collègue de la chambre haute, a indiqué qu’ils envisagent des stratégies conjointes pour que cette paix règne notamment à travers les travaux parlementaires.

S’agissant des travaux parlementaires en cours dans les deux chambres du Parlement, Modeste Bahati a affirmé avoir reçu du président de l’Assemblée nationale, les assurances relatives au bon déroulement des travaux de la commission paritaire sur la désignation des délégués des composantes à la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

« La commission paritaire va bientôt rendre son rapport à la plénière de l’Assemblée nationale », a rassuré le président du Sénat.

Évoquant les travaux d’une autre commission parlementaire sur l’état de siège, le président Modeste Bahati Lukwebo a salué le travail de terrain, avant de reconnaitre les mérites de la tournée effectuée dans le cadre de l’évaluation de l’état de siège, par le Premier ministre Jean Michel Sama Lukonde dans le Nord-Kivu et l’Ituri.

Modeste Bahati Lukwebo a aussi parlé des échanges qu’ils ont eus sur la rentrée parlementaire de septembre 2021, une session ordinaire de septembre essentiellement budgétaire qui devra donc examiner particulièrement le projet de loi des finances de l’exercice 2022.

ACP/

11 Commentaires on “Christophe Mboso et Modeste Bahati scrutent les pistes de solutions pour la paix en RDC

  1. « COMMISSION PARITAIRE » ?
    Le parlementaire Eliezer qui siège dans cette commision « paritaire » affirmait sur la radio Top Congo qu´elle était composée de 10 membres: 6 membres de la majorité et 4 membres de l´opposition. Sauf erreur de comprehsion de notre part, il n´ya pas une « commission paritaire » quand l´Union Sacrée s´empare de 6 places dans la commission.
    Le plus ridicule est qu´un fameux professeur en droit préside cette commission (Mbata) et continue de parler de « paritaire » comme si la langue.. au Congo peut changer de forme de comprehension selon l´entendement de ceux qui sont au pouvoir kie kie kie
    On comprend pourquoi le vieux Mboso doit consulter Bahati… cette histoire d´un président de la CENI imposé par Felix et son gang risque de secouer le Congo..

  2. Des manoeuvres cachées dans cette rencontre ? En effet bonne nouvelle, les présidents du Sénat et de l’Assemblée, selon le titre de cette dépêche, scrutent les pistes de solutions pour la paix au Congo mais on découvre à la lecture de toute la dépêche qu’il s’agit en fait des démarches politiciennes pour décanter les tensions au sein des familles politiques respectives. Moi qui croyais que l’intérêt national exigeait déjà aux présidents de deux chambres du Parlement d’harmoniser leurs agendas s’agissant de leurs troupes. On découvre surtout en décalé qu’au Sénat et à l’Assemblée il y’a des divergences normales de choix et de vision politiques entre majorité et opposition mais aussi au sein de la majorité. Ce qui dérange la formation des commissions paritaires et les deux patrons voudraient caporaliser les troupes pour des besoins du pouvoir en place. Ainsi lorsque le Président du Sénat rassure que « la commission paritaire ( au sujet de la désignation des membres de la Ceni) va bientôt rendre son rapport à la plénière de l’Assemblée nationale », il oublie de nous dire que cette commission paritaire est tronquée. Il n’y a pas unanimité au sein de la majorité où ‘Ensemble pour la République et Unc’ ne parlent pas le même langage que le camp présidentiel de l’Union sacrée (et sèchent même la commission, à moins que leur rencontre signifie qu’ils en aient débauché quelques uns pour les représenter). Bahati et Mboso ou des bons soldats pour imposer les vœux de leur Patron, le Président Tshisekedi !

  3. GHOST, Vous devriez vous renseigner avant d’intervenir.
    paritaire ne veut pas dire à part égale mais plutôt au prorata ou par pondération. Il n’est pas trop tard pour apprendre.

    1. Définition proposée par le Dictionnaire « Le Robert »:
      « Paritaire »: (adjectif) Formé d’un nombre égal de représentants des parties en présence.

      1. Selon moi un des défauts de la commission mixte paritaire en cours est que la majorité elle-même est bancale dans la mesure où deux de ses parties prenantes, Ensemble pour la République et l’Unc, sont absentes et surtout l’opposition n’y prend pas part. Du coup on aboutit à un passage en force où Mboso va imposer sa seule majorité tronquée; Ailleurs à ma connaissance le RI parle de commission mixte paritaire parlementaire lorsque Sénat et Assemblée sont représentés à parts égales. Bref sans consensus Mboso sera acculé à une décision mais elle sera hélas contestable selon la loi.

      2. Monsieur Elombe Muke , en sémantique , les concepts français sont très souvent polysémiques. Parité signifie aussi représentativité politique (en politologie) , représentativité capitalistique (en gouvernance d’entreprises) ou représentativité par poids sociologique. C’est notamment le contexte institutionnel belge entre wallons et flamands. Ce n’est donc pas forcément l’égalité mais la représentativité par pondération des poids des forces en présence comme l’a si bien souligné Elombe.

      3. Elombe Muke@
        Tack, thank.. même si nous ne parlons plus francais, nous avons le temps de consulter Wiki.. kie kie Elombe n´est fait que la propagande, mais le sens des termes ne changent pas selon le camp que l on défend.. kie kie
        PARITAIRE nde makambo kie kie

  4. @Armand
    Ne chercher pas à « être plus catholique que le Pape »! Peut-être que l’on devrait vous proposer au remaniement complet du dico « Le Robert »?… 🙂

    1. LE CONGO EST UNIQUE
      Maintenant on nous trouve une autre comprehension du terme « paritaire »..
      Savez-vous que le Congo est l´unique « démocratie » de la planète où un parti politique (PPRD) a des parlementaires dans l´opposition et la majorité ?kie kie kie
      Les parlementaires du PPRD siègent pour le compte de l´opposition et de la majorité.. kie kie kie

  5. Mon frère Armand a tout compris. Les spécialistes du nez collé…au dictionnaire et Robert ont des progrès à faire.

  6. Il est écrit « Tu crois qu’il y a un seul Véritable Dieu Tout-Puissant, tu fais bien; les démons le croient aussi, et ils tremblent »… Les événements tragiques qui se passent chaque jour en RDC occupée par les Banyarwanda [inspirés par Satan le Chérubin jadis oint et ses Démons Hybrides Religieux, Guerriers, de Distraction, des Circonstances] devraient amener le Peuple Kongolais à l’unisson vers un seul idéal commun d’en finir une bonne fois pour toute avec cette Classe Politique KONGOLAISE (1997-2023) corrompue, médiocre, inconsciente congénitale qui accompagne, protège l’Occupation Rwandaise (Occupants Banyarwanda) sans gène, à la vue de tous… C’est impossible d’avoir à ce stade-ci (Septembre 2021) un clivage entre les pro Kongo et pro Rwanda, la coupe des malheurs tragico-mortifères en RDC occupée est pleine, déborde et commence à se fissurer elle-même😭… Donc Sieur Christophe Mboso (ex-Mobutuste converti en Kabiliste-Kanambiste) et son alter ego Modeste Bahati (Munyarwanda Kabiliste-Kanambiste) scrutent les pistes de solutions pour la paix en RDC😇 !!! C’est démentiel de continuer jusqu’à ce jour de croire que ces 2 démons aventuriers à la tête du Parle et ment et Sénafou d’Occupation Rwandaise sont épris de paix alors qu’ils font partie du Système hideux, honni « Empire Hima Tutsi » qui terrorise le Peuple RDCIEN… Décidément la citation de Shakespeare « L’Enfer est vide, tous les démons sont ici (RDC occupée) » sied au pouvoir sans IMPERIUM (Effectivité du Pouvoir) de Tshilombo-Pétain (MERTI MERTURA LORETA) président protocolaire nommé par l’Ayatollah Rwandais Paul Kagame… Sans une thérapie de choc collective qui permettra de chasser cette caste politicarde, l’AVENIR du KONGO-ZAÏRE déjà assombri par un Génocide de 18 millions d’âmes fauchées par la guerre de basse intensité qui sévit depuis 1997 est TOTALEMENT COMPROMIS… UN PEUPLE SE LIBÈRE SEUL ! Il devient impérieux que chaque Kongolais pure souche pur sang se libère d’abord individuellement en fuyant comme la peste la possession démoniaque de la « RELIGIOSITÉ IMBÉCILISANTE » qui ne fait guère trembler les Démons Occupants Banyarwanda et ensuite en abandonnant (en chassant) le DÉMON HYBRIDE du « FANATISME AVEUGLE » qui est une forme d’esclavagisme mental, spirituel, intellectuel, physique et moral… « Quittez les Institutions d’Occupation Rwandaise » dixit Honoré NGBANDA… Ainsi soit-il… INGETA

Comments are closed.