Condamnation de Vital Kamerhe: L’UNC appelle ses députés à suspendre leur participation au CACH et à l’Union sacrée

L’Union pour Nation Congolais (UNC) demande à ses députés à suspendre leur participation aux réunions de la plateforme électorale Cap pour le Changement (CACH) et l’Union sacrée de la Nation initiée par le chef de l’État, Félix Tshisekedi. La décision a été prise après la réunion tenue ce mercredi 16 juin par le secrétaire général de l’UNC avec les cadres de leurs partis à la suite de la condamnation de Vital Kamerhe à 13 ans de prison pour détournement des fonds publics.

« Nous continuons nos discussions parce que nous vous respectons. Nous, les cadres, nous ne pouvons pas vous manquer de respect. Nous allons lever une option qui sera en phase avec vous, la base. Restons mobilisés. Nous laissons nos fenêtres ouvertes. Nous ferons l’opposition farouche contre l’injustice. Voilà pourquoi nous avons dit qu’à ce stade nous demandons seulement à nos députés de suspendre leurs participations aux réunions de Cach et aux réunion de l’union sacrée parce que nous devrions d’abord nous dire les vérités en face », a déclaré Billy Kambale devant la presse.

Dans l’avant-midi du même jour, les militants de l’UNC se sont rassemblés devant le siège national du parti, dans la commune de Barumbu.

Après une adresse de leurs secrétaire général, ils ont brûlé des pneus devant le siège du parti afin d’exprimer leur frustration sur la décision de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe.

Dans la foulée, un affrontement avait éclaté entre ces derniers et les taxi-motos qui ont vu leur passage bloqué. La police est rapidement intervenue pour rétablir de l’ordre.

CONTEXTE

Vital Kamerhe, Samih Jammal et Jeannot Muhima ont été condamnés en appel respectivement à 13 ans, 6 ans et une année des travaux forcés. La Cour d’appel de Kinshasa/Gombe s’est prononcée à l’audience de ce mardi 15 juin 2021. Elle a confirmé le jugement rendu au premier degré par le tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe.

La Cour a aussi rejeté la demande en réouverture des débats qu’avaient introduite Vital Kamerhe ainsi que les appels notamment d’Hamida Chahur, Soraya Mpiana, Daida Mpiana, Daniel Shangalume Nkingi alias Massaro.

 

Ivan Kasongo / ACTUALITE.CD

5 Commentaires on “Condamnation de Vital Kamerhe: L’UNC appelle ses députés à suspendre leur participation au CACH et à l’Union sacrée

  1. @ Kamerhe toujours condamné en appel mais avec une réduction de peines de 20 à 13 années pour détournement des deniers publics dans le fameux projet de 100 jours de Tshisekedi alors qu’il était son Directeur de cabinet. Qu’en dire ?
    @ Quasiment aucun doute que Kamerhe a profité de sa position d’alors du premier collaborateur du PR pour puiser à ses profits des sommes sans doute plus importantes que les 57 millions déclarés dans la manne qu’était le financement du projet de 100 jours qu’il a piloté (et sans doute initié) alors que le gouvernement n’avait pas encore été formé. Sa condamnation est, dirons-nous, logique même si on peut spéculer sur l’importance de la peine qu’on lui a infligée, à lui et d’ailleurs à ses deux partenaires dans le dossier des fameuses maisons préfabriquées – où sont-elles d’ailleurs, que sont-elles devenues, encore des éléphants blancs ?
    @ Une question serait de déminer la part du politique dans son procès. Kamerhe n’est pas le seul notable politique suspect de détournements significatifs mais il est le seul autour du Président et larges alentours à avoir subi un procès et une condamnation retentissants. On connait au moins deux DG suspects qui ont été purement et simplement élargis lors de la mesure de grâce d’où pourtant les auteurs des détournements étaient écartés de principe. Et souvenez-vous que l’affaire Kamerhe a en fait commencé avec les fameux 15 millions des pétroliers où sans honte ni scrupules le PR avait défendu les « rétro-commissions », « coop », a-t-il même osé dire.
    @ La clarté n’est donc pas toute faite que la condamnation de Kamerhe manque une dimension politique ou plus exactement politicienne. On en a même évoqué une influence des Usa et même celle de ‘JK’ et son Fcc dont celui-ci a parlé à l’époque. Pour se faire pardonner de tout cela – sans Kamerhe il est presque certain que Tshisekedi n’aurait pas fait l’exploit de se hisser à la Présidence de la République – Tshisekedi lui fera bénéficier d’une grâce le temps qu’il restera PR. Sinon, en gros Kamerhe a bel et bien détourné des fonds publics et s’il n’a pas été condamné que dans le pur esprit de l’Etat de droit, sa condamnation est « méritée », aucune injustice flagrante malgré les dénégations plutôt légitimes de ses sympathisants.

  2. C’est un chantage stupide et contre productif. Kambale devrait s’occuper de la restructuration du parti plutôt que de se livrer à cette pratique d’un autre temps.

  3. 1. Je croyais qu’avec l’Union sacrée de la nation, CASH était devenu obsolète.
    2. L’UNC suspend la participation de ses députés aux réunions du CASH et de l’Union sacrée de la nation. Cela signifie quoi exactement ? On reste dans CASH et dans l’Union sacrée mais on ne vient plus aux réunions parce que notre chef est prison ?
    C’est enfantin. C’est Pathétique !
    Soki aliaki ye moko te, aloba aliaki na nani.

  4. RECEL? Billy Kambale (UNC) déclare : « Nous ferons l’opposition farouche contre l’injustice ». — Oui, mais justifiez d’abord l’origine de la fortune de V. Kamerhe acquise en 20 ans (6 millions€ en banque, biens immobiliers, fermes agricoles, …) –.

Comments are closed.