IRDH dénonce le terrorisme du M23 et la ménace d’invasion à l’Est de la RDC

Read Time:3 Minute

Les chercheurs de l’IRDH sont profondément préoccupés par la campagne médiatique du commandant des forces terrestres ougandaises, le lieutenant général Muhoozi Kaïnerugaba, tendant à faire croire que la mobilisation de la nation congolaise contre le groupe terroriste M23 viserait des groupes ethniques. Il prétend identifier faussement le groupe terroriste M23 aux groupes ethniques transfrontaliers de BaTutsi, BaHima/Hema et Banyamulenge : « It is not a crime to be a Mututsi or a Muhima or Muhema or a Munyamulenge! M23 has been seeking dialogue for years […] ». A-t-il écrit sur son compte tweeter.

En fait, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont présenté au public, le 28 mai dernier, deux militaires rwandais capturés dans la zone où le mouvement terroriste du M23 s’attaquent violemment à la population civile du Kivu et aux forces régulières congolaises. En réaction à cette dénonciation publique, dans son communiqué RDF/MPR/A/10/02/22 du 28 mai 2022, le Rwanda prétend avoir localisé leurs soldats, Cpl Nkundabagenzi Elysee et Pte Ntwari Gad, aux mains des FDLR à l’Est de la RDC et demande aux autorités de la RDC de les relâcher.

À la plénière du 25 mai 2022, au Conseil exécutif de l’Union Africaine (UA) tenue à Malabo (République de Guinée Equatoriale), le vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères de la RDC avait déjà condamné publiquement le soutien du Rwanda aux terroristes du M23 qui sèment le désarroi et la mort au Kivu. Contre toute attente, c’est le commandant des forces terrestres de l’Ouganda qui publie sur son compte tweeter, avec deux photos où il pose avec le président Kagame : «I really feel sorry for all those who think they can defeat me and my uncle militarily».(Je suis vraiment désolé, pour tous ceux qui croient vaincre militairement mon oncle et moi-même). C’est pendant que le Rwanda envoie ses troupes en Ouganda, au motif de participer aux entrainement dans le cadre du 12e East African Community Armed Forces Field Training Exercise (FTX), du 27 mai au 16 Juin 2022.

L’IRDH condamne une deuxième tentative d’invasion de la RDC sous le prétexte fallacieux de sauver des Tutsi, Hema, Hima et Banyamulenge qui seraient en danger en RDC. Pour rappel, prétendant soutenir une certaine revendication de nationalité congolaise, les armées rwandaise, ougandaise et burundaise, soutenues par des puissances occidentales et multinationales minières, avaient fabriqué une pseudo-rébellion, en 1996, qui leur avait permis de contrôler le pouvoir à Kinshasa, en juillet 1997. Elles avaient pillé systématiquement ses ressources minières du Congo, massacré et violé sa population, par millions. Depuis lors, l’Est de la RDC est constamment déstabilisé.

Afin d’empêcher l’expansion du terrorisme de M23 et préserver la population civile du Kivu, l’IRDH recommande à :

  1. La Mission des Nations Unies (MONUSCO), installée définitivement en RDC, de condamner telle entreprise macabre, et, saisir urgemment le Conseil de Sécurité, afin de rappeler à l’Ordre les Gouvernements du Rwanda et de l’Ouganda ;
  • L’Unité africaine, la SADC et l’EAC, de condamner et demander à leurs deux membres (Rwanda et Ouganda) de cesser leur soutien au groupe terroriste M23 ;
  • Au Président de la République, en ses titres et qualités de Commandant Suprême des FARDC et Chef de l’Etat, de considérer le degré de gravité conséquent au soutien du Rwanda au groupe terroriste M23 et les menaces ouvertes du Commandant des forces terrestres ougandais. Ces faits imposent la maximisation des ressources humaines, matérielles et financières en faveur des FARDC ;
  • Aux organisations citoyennes de la RDC et celles éprises de paix à travers le monde, de manifester leur solidarité en faveur de la population du KIVU, première victime des atrocités du groupe terroriste M23. En dénonçant la politique hégémoniste du Président rwandais Paul Kagame et son neveu, le général ougandais Muhoozi Kainerugaba ;
  • A tous les groupes ethniques de l’Est de la RDC de dénoncer la tentative de manipulation de la corde identitaire et rester loyaux au drapeau congolais, afin de ne pas permettre aux dirigeants des pays voisins d’atteindre leur objectif de la balkanisation de la RDC.

Lubumbashi, le 29 mai 2022.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

5 thoughts on “IRDH dénonce le terrorisme du M23 et la ménace d’invasion à l’Est de la RDC

  1. Au Président de la république, vous auriez pu aussi lui demander de dénoncer publiquement tous les accords que ses frères, les présidents du Rwanda et de l’Ouganda lui ont fait signer en toute inconstitutionnalité, accordant l’exploitation de nos matières premières à ces deux pays, de déclarer que ces accords sont caduques et de couper toute relation diplomatique avec ces pays ; de fermer nos frontières avec ces pays ; de demander solennellement à tous les rwandais, ougandais infiltrés dans notre armée, police, services spéciaux et gouvernement, parlement, contrôle de la territoriale de quitter notre pays et rentrer chez eux ; d’utiliser les millions volés avec l’escroquerie du RAM pour construire un mur de séparation entre notre pays et ces pays voisins qui ne cessent de nous massacrer. Cette tragedie a assez duré.

  2. Ce sulfureux général n’est que le fils de son père qui est dans l’antichambre du pouvoir comme dans tous les régimes autoritaires. Comme un fanfaron, il a annoncé recensement qu’il allait quitter l’armée, aujourd’hui il bombe le torse en affirmant sans rire que l’Ouganda et Rwanda vont venir combattre les milices à notre place. Si le ridicule pouvait tuer, ce général d’opérette serait 6 pieds sous terre. Restons sérieux, occupons nous de Kagame qui rêve.

  3. Je ne crois pas comme je l’entends ici que la bonne conscience de la question rwandaise via le M23 consiterait à dénoncer en se moquant les romontades des bOugandais et Rwandais : leur menace sur notre pays reste une réalité authentique, elle est hélas encore suspendue sur nos têtes comme un épée de Damoclès. Il nous faut être autrement plus lucide et plus réaliste à affronter les réalités déplaisantes.

  4. Il est tout de meme curieux de constater que le soit disant commandant supreme de l’armee soit incapable de jeter dehors des milliers des soldats rwandais infiltres dans notre armee et demande aux congolais de se lever comme un seul homme, quatre annees apres! Un commandant incapable de savoir le nombre exact de ses soldats sur le terrain. Je demande aux kivutiens de supporter les vrais soldats congolais et de se mefier de tout ce qui sort de la bouche de Tshilombo le jouisseur et traitre. Kabila n’avait il pas mis en deroute le M23? C’est maintenant le tour des jouisseurs! L’intention de Kagame et de Museveni a toujours ete de creer des tensions permanentes en RDC pour leur permettre de bien s’en servir en matiere premiere, voila la realite que les jouisseurs ne comprennent pas, aveugles par leur tribalisme. Demander aux congolais de se ranger derriere Tshilombo est tout simplement un grand risque que je ne souhaite a aucun congolais car pour moi cet homme est dangereux au meme titre que Kagame et Museveni, ils sont tous des enemis du peuple congolais, s’enrichir et voir le massacre des congolais est
    leur seule raison d’etre. Tous les trois aiment bien le sous sol congolais, mais haissent les congolais. Dites moi, vous fanatiques de Tshilombo, pourquoi Joseph kabila ne s’inquiete de rien apres toutes ses atrocites? Pourquoi vous ne nous balancez pas le nom de son village au rwanda? Pourquoi etes vous jalous de voir Kabila s’allier aux autres congolais? Avez vous oublie Ibiza? Boni kooo!

  5. 25 ans (1997-2022) après les aventures diabolico-mortifères Satano-Occulto-Nécromanciennes de l’AFDL (Conglomérat d’aventuriers), surtout ces 3 dernières années de chaos généralisé de la Dictature Tshilombiste juxtaposée sur l’OCCUPATION RWANDO-OUGANDO-ONUSIENNE, ce qui se passe en RDC occupée par les Banyarwanda confirme ce que Talleyrand (fin Diplomate) disait « Tout ce qui est excessif est insignifiant » ! L’insignifiance de la mort excessive a mangé toute la matière grise des cerveaux des thuriféraires du président protocolaire, certains laudataires Tshliombistes payés pour la cause Fanatique aveugle défendent leur beefsteak, d’autres suivistes lobotomisés entraînés bêtement par la mode djaleliste sont happés par des considérations tribales, nepotistes, régionalistes improductives pour la Nation KONGO-ZAÏRE. Tout ce que l’IRDH (Institut de Recherche en Droits Humains) financé par les Impérialistes Occidentaux (COMMANDITAIRES de la guerre de Basse intensité en RDC occupée) recommande en 3 petits points hypocrites afin d’empêcher l’expansion du terrorisme de M23 et préserver la population civile du Kivu, c’est une insulte à la mémoire des millions des morts, violés et déplacés causés par les ADF Ngominos et M23 Rwandais produits de l’Empire Hima mué par ses relents hégémoniques en Afrique Centrale. L’insignifiance du Collaborationnisme de la Classe Politique RDCIENNE corrompue médiocre est tellement excessive que même l’élite intellectuelle Kongolaise s’y accomode et s’y complaît, les quelques Éveillés [qui refusent avec hargne et objectivité d’applaudir bêtement les conneries du président protocolaire nommé par les Occupants Banyarwanda] qui se démarquent de cette pensée unique nauséabonde que véhicule UDPS FAMILIALE de Limete-Pétunias Sous-bois et les 800 partis politiques mangecrates, alimentaires sont traités des jaloux, haineux voire des tribalistes. Ça n’est pas sérieux. « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques » dixit Jean Jaurès. INGETA

Comments are closed.

Previous post Nord-Kivu: Congo-Kin/Rwanda, demain la guerre?
Next post RDC/Rwanda: La crise se corse!