Lettre ouverte à Madame Nzanga Louise, Ambassadrice de la R.D.C. en Espagne

Read Time:2 Minute
Bamba di Lelo
Bamba di Lelo

Madame,

Il est établi que depuis 2011, vous vous êtes organisé avec une bande mieux structurée pour déposséder le sieur Bamba di Lelo de sa parcelle de Binza/IPN, et chose étonnante vous avez eu le culot de vouloir m’inviter dans votre bureau d’Anvers, alors Consule générale de la RDC à Anvers. J’avais décliné votre invitation en vous mettant en garde contre toute tentative de spoliation, de ma maison et de ma parcelle couverte par un certificat d’enregistrement original pour faire valoir ce que de droit.

En dépit de tout, vous vous êtes permis tout de même à faire modifier le certificat d’enregistrement original jusqu’à vous faire établir un contrat de location de la moitié de la parcelle. Ce qui est inadmissible en droit foncier, une erreur due à une corruption active qu’il faut combattre absolument. Beaucoup de faibles Congolais ont perdu leurs maisons et habitations par cupidité. Cela ne va plus se faire.

Au regard de tout cela, Madame Nzanga, tout ambassadrice que vous êtes, on pourrait très bien vous qualifier aujourd’hui d’escroc. Pourtant vous n’ignorez pas qu’au courant d’un échange téléphonique avec moi-même, pendant qu’à cette période vous étiez Consule générale à Anvers, vous m’aviez confié ce qu’un dignitaire du régime précédent vous avait conseillé: éviter d’entrer en conflit avec Bamba, car le morceau serait dur à croquer. Madame Nzanga, il vous faut donc choisir la voie de la sagesse et de l’honnêteté pour éviter d’être ridicule face à ma réaction qui, du reste, ne pouvait que détruire votre image aux yeux de l’opinion publique.

Que, comme vous tenez toujours à me ravir la parcelle de Binza Ngaliema jusqu’à ce jour, en utilisant tous les subterfuges possibles voire des procès et jugements alambiqués, vous devez savoir que moi, Prof. Bamba, je ne me laisserai point faire. Bien au contraire, je suis actuellement bien déterminé à ester contre vous-même ainsi que vos complices, le conservateur des titres immobiliers de Ngaliema y compris, qui a soustrait frauduleusement le nom de Bamba di Lelo dans le certificat d’enregistrement original pour faire plaisir aux personnes réelles chargées de nuire à ma personne. Pour la même cause, vous devez savoir que la parcelle ne deviendra en aucun cas votre propriété. Votre titre actuel d’ambassadrice de la RDC en Espagne ne semble pas m’émouvoir, car je reste ferme et je n’ai aucune envie de la vendre non plus. Un ingénieur en construction est déjà sur place pour entamer les travaux de réhabilitation du site actuellement abîmé à cause de votre ingérence diabolique.

Laissez-moi terminer par une dernière réflexion de vie. Aucun individu ne sait d’où nous venons, où nous sommes et vers où l’on va. A la mort, personne n’ira dans la tombe avec sa maison et ou autre bien accumulé sur cette terre des hommes. C’est dire que tout est vanité, rien que vanité.


Prof. Bamba di Lelo
Docteur en Sciences politiques de l’UCL
Analyste des Questions politiques du Congo
jbadil@hotmail.be

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

9 thoughts on “Lettre ouverte à Madame Nzanga Louise, Ambassadrice de la R.D.C. en Espagne

  1. Une réaction raisonnable, intelligible et savante, et par ricochet, le Prof. Bamba di Lelo mérite notre soutien total. Il est certes vrai que beaucoup de nos compatriotes, des analphabètes pour la plupart, se sont fait volés des parcelles entières par une bande d’inciviques , des hauts cadres pourtant, dans différents échelons de l’administration publique, qui, pour nouer les deux bouts du mois arrachent des parcelles d’autrui et les mettent immédiatement en en vent avec l’aide des commissionnaires de fortune, pour ensuite distribuer le butin selon la hiérarchie du groupe. Cette pratique est courante dans l’ensemble du pays où les plus vulnérables ne peuvent que s’incliner face à la pression et à l’intimidation qu’ils subissent au quotidien. Aujourd’hui un intellectuel reconnu, le Professeur Bamba di Lelo particulièrement, est victime d’une escroquerie organisée. Je conclue que cette bande d’arnaqueurs n’aura pas la tâche facile, car tout un monde est derrière le Prof Bamba di Lelo et ce , jusqu’à parfait aboutissement. Bien que Madame Nzanga noue des relations particulières avec les cadres du PPRD, cela n’a aucun impact, et donc, ne pourra guère ébranler la lucidité et la détermination de notre compatriote Bamba di Lelo, qui pis est, poursuivra ce combat avec parcimonie, sagesse et lucidité sans faille. C’est une question de vie où de mort !
    J’ai dit !
    Kolomboka

  2. Finie la discrimination l’escroquerie la domination de l’homme par l’homme ,on est dans un pays démocratique il faut que la justice congolaise doit être transparente , c’est une honte de voir un cadre administratif de haut niveau s’accaparer de la maison qui ne l’appartient pas. NON . Aimons le pays et contribuons au développement et le changement de mentalité

  3. Quelles études cette dame Nzanga Louise aurait faite pour être nommée en qualité d’Ambassadrice de la République Démocratique du Congo en Espagne si ce n’est que sa beauté et son sourire séduisant ? J’ai tout dit bien que toute vérité n’est pas bonne à dire ? Alors, compatriote Bamba di Lelo ne lâche aucun centimètre de votre propriété à cette insatiable de dame , moins cultivée mais fort active dans des combines avec le monde politique ainsi que dans le monde judiciaire .On veille au grain.

  4. Félicitations pour ton courage d’avoir adressé une lettre ouverte à Madame l’Ambassadrice Louise que je connais personnellement. Bien entendu celle-ci croit qu’elle peut se permettre d’arracher le bien d’autrui continuellement.parce qu’elle est « diplomate » et par ailleurs mieux connue dans le milieu politique.Non , cela doit s’arrêter car personne et alors personne n’est au dessus de la loi. Je reste convaincue que justice sera faite. Même si elle cherche à corrompre pour avoir gain de cause. On est tous alerté face à ce scandale intolérable.

  5. Il faut être de mauvaise foi pour se comporter de la sorte. Madame Nzanga Ramazani se considère toujours comme une dame exceptionnelle .Et pourtant, elle n’a pas suffisamment étudié pour mériter le poste d’Ambassadrice de la RDC en Espagne. Seul mérite : elle a des belles cuisses et un sourire séduisant.
    J’ai dit !
    Kolomboka

  6. Il n’y a pas de doute possible Le conservateur des titres fonciers de la commune de Ngaliema a commis une faute intentionnelle . Il est aussi complice.IL mérite une sanction sévère de la part de la justice ainsi que de sa hiérarchie.Le Congo Démocratique est devenu un pays de désordre sans fin. Et dire qu’on est au service du peuple d’abord….! Bien triste pour un pays qui peine à décoller 60 ans après son accession à l’Indépendance.

  7. Il ne faut surtout pas lâché face aux intimidations d’où qu’elles viennent. Vous êtes né homme citoyen Bamba di Lelo , alors je vous recommande de tenir bon. Tout un monde observe la suite des événements. Vous avez leur soutien inconditionnel.

  8. Avec de telles pratiques , je suis en droit de reconnaître que « Mboka EKUFI » peut être que libela car à vivre des situations du genre ,je suis en droit de me poser la question pourquoi mon Dieu suis-je né congolais ? Est ce possible que je devienne angolais où encore soudanais ? Accordez moi cette opportnité mon Dieu s’il vous plaît…..

Comments are closed.

Previous post Violences sexuelles à Kinshasa : « nous étions très loin d’imaginer la barbarie dont sont victimes nos enfants dans cette ville », Denis Mukwege 
Next post RDC:  les innovations de la nouvelle loi électorale pour une participation inclusive au cœur d’une table ronde à Kinshasa