RDC: fausses promesses d’emploi, transit par le Rwanda et l’Ouganda, les méthodes de recrutement du M23

Read Time:1 Minute

Mardi 3 janvier 2023 – 10:40

Sécurité

Le M23 à Kibumba

Le M23 à Kibumba

Le groupe d’experts des Nations unies sur la RDC a documenté les informations supplémentaires sur la stratégie de recrutement du M23. Dans son dernier rapport examiné en décembre dernier par le Conseil de sécurité de l’ONU, on apprend que les recrutements du M23 visaient d’abord d’anciens membres du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) et d’anciens membres du M23, des jeunes chômeurs et des enfants. 

Le Groupe d’experts affirme s’être entretenu avec 15 combattants du M23 capturés ou qui se sont rendus, cinq avaient servi dans le CNDP et le M23 en 2008 et 2012. Trois d’entre eux ont expliqué qu’ils ont été recrutés dans le camp d’ex-M23 en Ouganda. Il leur a été faussement dit de retourner en RDC parce que le gouvernement congolai avait accepté les demandes du M23. Ces ex-combattants rapportent qu’il leur avait été promis qu’ils seraient intégrés dans l’armée et recevraient cinq ans de salaire.

« D’autres combattants, pour la plupart très jeunes, dont plusieurs mineurs, ont été attirés dans le M23 par de fausses promesses d’emploi à Goma avant d’être transporté dans les camps du M23 à Tchanzu, Runyoni et Sabinyo », dit le rapport. 

« Un dénommé Thomas coordonnait leur recrutement par des intermédiaires, payait leur transport jusqu’à Goma ou Gisenyi, et leur offrait entre 50 et 100 dollars américains. De là, des motos ou des bus transportaient les recrues de l’autre côté de la frontière pour le Rwanda et l’Ouganda d’où les recrues sont rentrées sur le territoire de la RDC vers les zones contrôlées par le M23 », ajoute le rapport.

D’après les témoignages recueillis par le groupe d’experts, les recrues qui tentaient de fuir les camps du M23 étaient exécutées.

ACTUALITE.CD

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

2 thoughts on “RDC: fausses promesses d’emploi, transit par le Rwanda et l’Ouganda, les méthodes de recrutement du M23

  1. Il n y a pas de quoi fouetter un chat, tout est connu et reconnu. Le fameux M23 se sert sur la bête. La misère qui règne dans ces contrées fait le lit de ces aventuriers. Les compatriotes kivutiens doivent savoir que cette pieuvre tentaculaire se servira de toutes les opportunités pour arriver à ses fins.

Comments are closed.

Previous post RDC: les RED Tabara, les FNL et les Twirwaneho s’allient pour faire face à la coalition formée par les armées congolaise et burundaise au Sud-Kivu
Next post Carnage des ex-Faz: J’accuse Kabarebe et « Kabila »