RDC: les RED Tabara, les FNL et les Twirwaneho s’allient pour faire face à la coalition formée par les armées congolaise et burundaise au Sud-Kivu

Read Time:1 Minute

Mardi 3 janvier 2023 – 18:04

Sécurité

ACTUALITE.CD

Selon les sources citées par les experts de l’ONU, le groupe armé Résistance pour un État de droit au Burundi (RED Tabara) et les Twirwaneho, d’une part, et les Forces nationales de libération (FNL/Burundi) et les Twirwaneho, d’autre part ont formé des alliances pour faire face à la pression militaire des armées congolaise et burundaise (FDNB) dans le Sud-Kivu.  

« Préoccupés par le déploiement officiel de la FDNB, les Twirwaneho ont intensifié le recrutement, y compris de mineurs, et l’acquisition d’armes. Cependant, ils n’avaient pas été visés par les opérations de la FDNB et des FARDC », rapportent les experts de l’ONU.

Pour rappel, c’est en août 2022, que les forces armées burundaises se sont officiellement déployées au Sud-Kivu pour une période initiale de trois mois afin de mener des opérations conjointes avec les FARDC contre les groupes armés. Ce déploiement s’appuyait sur un accord bilatéral conclu entre le Burundi et la République démocratique du Congo, et non dans le cadre du déploiement de la force régionale de la Communauté d’Afrique de l’Est, comme cela avait été dit initialement, indiquent les experts de l’ONU.

Cependant, jusqu’en novembre dernier, les opérations conjointes de la FDNB et des FARDC ne visaient que les groupes armés burundais actifs au Sud – Kivu, le RED Tabara et les FNL, expliquent les experts de l’ONU qui notent que les FNL ont fui vers la forêt d’Itombwe dans le territoire de Mwenga. La FDNB et les FARDC ont étendu ainsi leur zone d’opérations des plaines de Ruzizi jusqu’aux Hauts Plateaux.

ACTUALITE.CD

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Bonana 2023
Next post RDC: fausses promesses d’emploi, transit par le Rwanda et l’Ouganda, les méthodes de recrutement du M23