RDC: le gouvernement enclenche le processus de suppression des frais RAM

Read Time:1 Minute

Vendredi 18 février 2022 –Politique

Photo ACTUALITE.CD

A la réunion du conseil des ministres ce vendredi 18 février, le gouvernement a décidé de la suppression des frais du Registre des appareils mobiles (RAM). L’information est confirmée à ACTUALITE.CD par plusieurs membres du gouvernement.

« Je suis à même de dire que toutes les dispositions ont été prises pour qu’à la date du 1er mars 2022 que toutes ponctions directes sur les unités des utilisateurs des appareils mobiles cesse », dit le ministre des PTNTIC, Kibassa Maliba, dans une note au Premier ministre consultée par ACTUALITE.CD.

Et d’ajouter :

« Et cela ne peut se faire sans abroger le soubassement c’est-à-dire le décret ci-haut cité en signant un autre à la place pour garantir les revenus du régulateur afin de lui permettre d’assurer les missions lui confiées par la nouvelle loi relative aux télécommunications et aux technologies de l’Information et de la Communication », précise le ministre Kibassa.

La taxe RAM est fustigée par la majorité de la population. Le ministre des PTNTIC Kibasa Maliba avait été interpellé à l’Assemblée nationale au mois d’octobre 2021 afin d’expliquer l’objet de cette taxe et l’affectation des recettes générées. N’ayant pas été convaincus par les explications du ministre, les députés avaient demandé la suppression de cette taxe. 

En réaction, le gouvernement avait promis de donner sa position dans les jours suivants. Ainsi, lors de la réunion du conseil des ministres du vendredi 22 octobre 2021, le gouvernement de la République avait décidé de la suppression de la taxe sur le Registre des appareils mobiles (RAM) pour tous les téléphones de deuxième génération (2G) et l’avait maintue totalement pour toutes les autres marques des téléphones (3G, 4G) car pour le gouvernement, la majorité des abonnés (75%) utilise encore les téléphones de la deuxième génération. Toutefois, le Premier ministre Sama Lukonde avait promis d’examiner une nouvelle fois cette question en profondeur toujours en conseil des ministres.

ACTUALITE.CD

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
100 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

5 thoughts on “RDC: le gouvernement enclenche le processus de suppression des frais RAM

  1. C’est un ciglant aveu d’extorsion de fonds de l’Udps Familiale ! Racketter le PEUPLE KONGOLAIS tel est le credo du président protocolaire nommé par les Occupants Banyarwanda, entouré par son millier de conseillers escrocs voleurs bras cassés pieds nickelés… Après la suppression du fameux RAM, l’heure est au processus de recouvrement des fonds extorqués par UDPS FAMILIALE pour s’enrichir avec insolence… RÉVEILLEZ-VOUS !, UN VRAI RÉVEIL au KONGO-ZAÏRE passe par la Repentance, le Brisement de cœur, l’Humilité surtout l’Abandon imminent du Fanatisme aveugle et de la Religiosité imbécilisante qui conduiront à coup sûr vers un VICTORIEUX SOULÈVEMENT POPULAIRE… A LUTA CONTINUA VICTORIA E CERTA… « Ce qui ne nous (Vrais Kongolo-Zaïrois) tue pas nous (KONGO-ZAÏRE) rend plus forts » pour paraphraser Friedrich Nietzsche… Ainsi soit-il… INGETA

  2. Enfin, j’espère juste que ce n’est pas un Fake news ni une mesure apparente qui va oublier tout le passif de cette escroquerie. Déjà les sommes réelles escroquées des utilisateurs ont été massivement minorees et puis qui s’en est mis plein les poches. Pour que l’annulation de ce RAM soit rentable, c’est tout ce passif soit assuré. On parlepour garantires des revenus a assurer au régulateur mais quel est le statut légal de ce dernier, c’est peut être cela aussi qu’il faut régulariser pour que les populations ne continuent pas à être abusées d’une autre manière. Attendons la mise en œuvre effective de cette annulation pour savoir si tout son passif a été apuré y compris dans les comptes de ceux qui en ont abusé. Le ministre Kibasa qui dit avoir pris toutes les dispositions pour qu’au 1er mars 2022 toutes les ponctions directes sur les unités des utilisateurs cessent a encore des comptes à rendre sur sa caisse noire familiale ; ce serait sinon encore une marque d’impunité sur les detourneurs des fonds publics dans ce pays !

  3. Il ne faut pas simplement eliminer cette escroquerie RAM, mais retracer la destination des $$Millions en butin des vols ayant atteri dans de comptes bancaire des familles Tshilombo-Tshilejelu et Kibassa a Dubai entre autres. Puis, il faudra poursuivre ces escrocs en justice, meme si cela prendra 10 ans, afin qu’ils restituent aux Congolais leur butin d’escroqueries.

Comments are closed.

Previous post RDC: un détachement militaire belge attendu à Kindu
Next post RDC: l’ODEP qualifie d’irrationnelle, la somme de 640 millions USD sollicitée par la CENI pour entamer les activités électorales en 2022