Top Congo FM, un média congolais en Belgique pour couvrir les élections

ELECTIONS 2024

Le journaliste fondateur de Top Congo FM, Christian Lusakoueno (à gauche) dans le studio installé à Bruxelles du 1er au 8 juin 2024.

© Christian Lusakueno

Du 1er au 8 juin, Top Congo FM, le principal média privé de la République démocratique du Congo (RDC), a installé un studio à Bruxelles pour couvrir les élections fédérales, régionales et européennes . Au programme de cette « semaine Belgique », un décrochage quotidien en direct de 8h à 13h30, heure de Kinshasa, diffusé en vidéo sur YouTube et en radio sur les ondes FM de la RDC.

Top Congo

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitementConnectez-vous

« Nous avons réalisé des reportages de terrain à Bruxelles, Anvers, Liège, Louvain-La-Neuve et Namur, où nous sommes allés à la rencontre de la diaspora congolaise, explique Christian Lusakueno, journaliste fondateur de Top Congo. Nous avons reçu des experts dans notre studio de Bruxelles, comme la journaliste Colette Braeckman du Soir, et organisé des interviews politiques avec des candidats d’origine congolaise aux élections régionales et fédérales issus de listes diverses. Nous avons également reçu des leaders des principaux partis politiques. Pour clore notre semaine, nous aurons, ce samedi, une interview avec la ministre belge des Affaires étrangères, Hadja Lahbib. »

© Tous droits réservés

Les questions qui fâchent

Durant cette semaine, Top Congo a aussi abordé les questions qui fâchent. Principalement, le silence de la communauté internationale face au drame humain qui frappe l’est de la République démocratique du Congo depuis bientôt 30 ans. Mais aussi les discriminations à l’emploi et au logement qui touchent encore les Belges d’origine africaine et principalement congolaise en Belgique.

« Nous en avons parlé avec les leaders de différents partis, explique Christian Lusakueno. On leur a demandé ce qu’ils comptaient faire pour améliorer le sort des communautés allochtones en Belgique et comment ils comptaient se positionner face à l’agression rwandaise à l’est de RDC. Parce qu’on remarque, malheureusement, que le drame qui touche notre pays attire moins l’attention ici que la guerre en Ukraine ou ce qui se passe en ce moment à Gaza. »

Cette indifférence face aux souffrances des Congolais est souvent pointée du doigt à Kinshasa, quand on évoque les relations belgo-congolaises. Mais, s’il peut parfois exister des tensions, les relations restent malgré tout « spéciales » entre Kinshasa et Bruxelles, près de 64 ans après l’indépendance de l’ex-colonie. « Les Belges ne sont peut-être plus aussi attachés au Congo-Zaïre que leurs parents ou leurs grands-parents. Mais les liens sont encore existants comme on a pu le voir durant notre semaine en Belgique. Les candidats d’origine congolaise comme les leaders des partis politiques savent qu’il est important de maintenir ce lien. »

Retour aux sources

Pour Christian Lusakueno, le fondateur de Top Congo FM, cette « semaine Belgique » à des allures de retour aux sources. De 1993 à 2002, dans les locaux de Radio Panik, place Dailly, à Bruxelles, le journaliste a été l’animateur de « l’Afrique en un déclic », une émission d’information et de débat fort suivie par la diaspora congolaise en Belgique. Il a ensuite été correspondant pour Africa N°1 avant de lancer un nouveau média, Top Congo FM, à Kinshasa, le 14 juillet 2003.

« Après 21 ans d’exercice, on peut parler de succès, avance Christian Lusakueno. Top Congo FM est aujourd’hui un des rares médias congolais à couvrir l’ensemble du territoire de la République démocratique du Congo. La société d’enquête par sondage, Kantar TNS, nous a même classé premier média privé d’Afrique francophone. Grâce à cette notoriété, nous avons réussi à lever les fonds nécessaires pour réaliser nos émissions spéciales depuis Bruxelles à l’occasion des élections. 50.000 € récoltés auprès de nos annonceurs en 48 heures à peine ».

Un budget qui a notamment permis de financer le déplacement d’une équipe de 10 personnes (6 journalistes et 4 techniciens) pendant une semaine à Bruxelles.  » On remercie au passage la « maison Schengen » à Kinshasa qui a accordé les visas à l’ensemble de l’équipe « , souligne le fondateur de Top Congo FM. Un signe de confiance qui ne trompe pas. Tous les Congolais qui frappent à la porte de la  » maison Schengen  » ne sont pas reçus avec les mêmes égards.

RTBF

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Readers Comments (3)

  1. Mr Lusakueno après avoir réussi à asseoir un media reconnu au Congo revient à ses origines de journaliste en Belgique pour couvrir les élections européennes plus spécialement auprès des Belges d’origine Congolaise. Un pari journalistique louable mais ne devrait-il pas revoir ambitions à la baisse ?
    – Il en apprendra des choses pendant cet exercice mais aura-t-il un impact sensible sur le destin des candidats belges d’origine Congolaise comme il le souhaite ?
    – De même sur l’avenir de leurs différentes discriminations qu’ils subissent en Belgique…
    – Il ambitionne aussi de changer le regard des Belges sur le silence de la CI face au drame qui frappe l’Est de la RDC. C’est d’abord selon moi le travail de la presse belge de souche, la présence d’un media Congolais l’y aidera-t-elle ?
    – Pourquoi pas mais je me permets plutôt un conseil à Mr Lusakweno : Top Congo ne peut-elle pas ouvrir une succursale en Belgique ou s’associer à un media sur place pour couvrir l’actualité des Belges d’origine Congolaise, leur information sur place et celle en rapport avec le Congo ?
    – Enfin il faut souligner que la relation Belgo-Congolaise est spéciale, en dents de scie au gré des pouvoirs politiques mutuels, de leurs états d’âmes mais toujours présente car les Belges colonisateurs restent nos noko (=oncles) et la diaspora Congolaise reste forte en Belgique

  2. Je n’ai pas du tout apprécié les arguments développés par Mme Colette Braeckman sur le comportement de Kagame au Cpngo. Dans bouquet, Mme Colette n’a fait aucune allusion aux millions de congolais fauchés suite à la guerre prédation que Kagame même chez nous. Elle a passé son temps à nous expliquer que le dictateur rwandais avait raison de protéger sa frontière contre les incursion des FDLR, oubliant que les armées de Kagame étaient chez nous pendant des années pour traquer les FDLR. Cette dame s’est auto proclamée spécialiste du Congo jusqu’à se permettre de manipuler les informations sur les soit disant tueries à l’université de Lubumbashi. En critiquant le rapport de ses collègues sur les méthodes expéditives de Kagame contre ses opposants, Mme Braeckman a bien choisi son camp.

  3. Combattant Résistant de l'Ombre 13 juin 2024 @ 9 h 46 min

    ET TOC ! TOUS LES JOURNALEUX ET JOURNALOPES POURRIS ET VENDUS DU SYSTÈME INIQUE DES MEDIAMENSONGES MAINSTREAM SONT ÉDUQUÉS POUR MENTIR DIXIT FEU UDO ULFKOTTE… Le syllogisme le plus connu dit « Tout homme est mortel. Socrate est un homme. Donc Socrate est mortel », nous pouvons transposer ce syllogisme sur le Kimans Christian LUSAKUENO en ces termes « Tout journalope est menteur, Christian LUSAKUENO est un journalope. Donc LUSAKUENO est un menteur ». En 2014, UDO ULFKOTTE (Journaliste Allemand très connu) déclarait prophétiquement ceci
    « Les journalistes sont soudoyés pour trahir les peuples, pour leur apporter la guerre », cela fut un cri d’alarme complètement ignoré de l’opinion publique internationale. Les Christian LUSAKUENO et autres Journalopes RDCIENS n’oseront jamais faire une telle déclaration en RDC occupée par les NILOTIQUES ENVAHISSEURS BANYARWANDA car ils sont tous sous leur domination occulte et idéologique. UDO ULFKOTTE rajouta ceci « J’ai été éduqué à mentir, à trahir », confessait le journaliste allemand à RT (CHAÎNE de TÉLÉVISION pro Russe) et conclut par cette déclaration
    qui fait froid au dos « J’ai fini par publier sous mon propre nom des articles rédigés par des agents de la CIA et d’autres services de renseignement, notamment les services secrets allemands ». TOP-CONGO et RADIO OKAPU de la Monusco du machin ONU implantés a Kinshasa la Poubelle et ses provincettes médiévales sous la Kanambie travaillent pour le Rwanda et l’Occupation étrangère Rwando-Ougandaise pour abrutir et abêtir la populace RDCIENNE et n’oseront pas dire que leur financement vient directement des multinationales, de l’Empire Hima et de l’imposteur Rwandais Hippolyte KANAMBE alias Joseph Kabila. Pire. Après ses déclarations ô combien capitales et fondamentales, UDO ULFKOTTE a fait encore une dernière interview où il réaffirme son étonnement depuis l’annexion de la Crimée par la Russie
    Poutinienne et le début de la guerre du DONBASS (Donetsk et Louhansk), il déclara ceci « Je vois aujourd’hui à quel point les médias Allemands et Américains tentent d’apporter la guerre aux peuples d’Europe, d’apporter la guerre à la Russie », tout juste après cette ultime sortie médiatique (après cette interview), Ulfkotte est décédé d’une crise cardiaque en janvier 2017 à l’âge de 56 ans, après des années de harcèlement par le Renseignement et la Justice Allemande. Plusieurs
    « Complotistes » affirment qu’il s’etait fait suicider par ses multiples ennemis connus et inconnus. Pourquoi devons-nous prendre ce témoignage de Feu UDO ULFKOTTE de façon transversale par rapport à la presse RDCIENNE vendue qui veut s’implanter en Occident plus précisément en Belgique (Bruxelles) où la démocratie s’exerce encore tant soi peu jusqu’à ce jour ? L’EMPIRE HIMA veut terroriser les Kongolais de la Diaspora, la réinstallation de TOP CONGO jadis RADIO PANIQUE à Bruxelles
    la Capitale de l’Europe servira de support médiatique pour effacer les hypothétiques crimes odieux de VINCENT KAREGA, le nouvel Ambassadeur du Rwanda en Belgique s’il y est accrédité par les autorités Belges, ce dernier est un tueur récidiviste depuis l’Afrique du Sud en passant par la RDC occupée. CHRISTIAN LUSAKUENO ne fera jamais ce que le courageux UDO ULFKOTTE a fait car son piteux journalisme à la carte (à la noix) sert visiblement les intérêts mesquins et diaboliques de l’Empire Hima qu’il sert religieusement… QUI SONT REELLEMENT LES KIMANS (MOITIÉ RDCIENS MOITIÉ RWANDAIS) PRODUITS DES HIRONDELLES RWANDAISES NILOTIQUES POLITISÉSES PAR PAUL KAGAME ! Nul n’est sans savoir que les hommes Kongolais sont considérés par les NILOTIQUES ENVAHISSEURS BANYARWANDA comme des IMPÉNITENTS BMW (BEER, MUSIC AND WIFE), les Politichiens Zaïrois de l’époque étaient tous pris dans le piège amoureux par les Hirondelles Rwandaises qui ont copulé avec eux en ayant plusieurs enfants KIMANS. Outre les Politichiens, plusieurs Zaïrois aisés (hommes d’affaires, Religeux, Musiciens et autres…) comme ceux d’aujourd’hui en RDC occupée sont tombés dans le filet inextricable de ses Hirondelles Rwandaises politisées en faisant des enfants avec elles qui sont des KIMANS, c’est ainsi qu’un certain Christian LUSAKUENO né à Lille (France) vit le jour d’un papa Kongolais et d’une maman Rwandaise. Cela n’est pas un péché en soi mais l’actuel journaleux Franco-Rdcien a ses penchants Rwandais pendus comme une épée de damocllès à l’instar de quelques KIMANS connus tels que Patrick MUYAYA et Alain BOSEMBE qui servent doctement la DICTATURE Tshilombiste juxtaposée sur l’Occupation étrangère Rwando-Ougandaise pour nuire notre Grand et Beau Pays KONGO-ZAÏRE KONGO DIA NTOTILA). À l’instar de plusieurs familles Rwandaises greffées jadis au Zaïre du MARÉCHAL MOBUTU depuis 1965 et même avant par les COLONS Belges dans les années 20, la population BANTOUE KONGOLAISE risque de subir dans les 30 ans à venir un changement capital des ADN et ÉTOFFES de souche Kongolaise. Souvenons-nous de la declaration hallucinante de Vincent Karega (Rwandais ex-Kassapard) qui s’était permis auparavant de cracher sur la mémoire des millions de victimes de l’Armée Rwandaise et ses Proxies sur le sol Kongolais et qui déclara ensuite ceci « Le Kasaï se vide et s’installe au Katanga pour des raisons socio-économiques. Pendant ce temps, plusieurs Rwandais achètent des terres au KASAÏ pour des raisons agricoles et cela en toute légalité car plusieurs viennent d’acquérir des titres de propriété. D’ici 30 ans, un autre peuple naîtra du métissage TU***-HU** et LUBA du Kasaï », cette déclaration Satano-occulto-nécromancienne est complètement zappée et oubliée par les RDCIENS contemporains de l’OCCUPATION RWANDO-OUGANDAISE. Enfin, l’ex-miss ZAÏRE 1985, BENITA MUREKATETE une RWANDAISE PURE SOUCHE GREFFÉE AVEC SA FAMILLE AU ZAÏRE de MOBUTU reconnaît sa Rwandalité mais malheureusement l’actuelle 1ère ministre de FATSHI BIDON EN CARTON ainsi que Denise NYAKERU sa femme étiquette, alias OLIVE Lembe la femme de l’imposteur Rwandais Hippolyte KANAMBE alias Joseph Kabila de triste mémoire ainsi
    que Françoise Muyumba, Marie-Ange Mushobekwa etc nient leurs origines Rwandaises comme de la peste pour manipuler les pauvres RDCIENS mal informés, sous-informés, désinformés et manipulés à outrance. « Vivre sous l’Occupation, c’est être exposé en permanence au danger, c’est avoir, à chaque seconde, la conscience d’être vulnérable et mortel. Les actes, les paroles, les pensées, prennent dès lors un poids qu’ils n’ont pas d’ordinaire. Puisque le venin se glissait jusque dans notre pensée, chaque pensée juste était une conquête (…). Puisque nous étions traqués, chacun de nos gestes avait le poids d’un engagement » (Les Lettres Françaises). VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE INSTANTANÉ. A LUTA CONTINUA. VITORIA E CERTA. INGETA

Comments are closed.