RDC: le parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe ne reconnait pas les invitations adressées à Martin Fayulu et à Théodore Ngoy

Le parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe ne recevra pas mercredi Martin Fayulu.

D’après les sources de ACTUALITE.CD, il ne reconnait pas l’invitation qui a été adressée au président de l’ECIDE. C’est également le cas de la convocation destinée à Théodore Ngoyi.

Au téléphone de ACTUALITE.CD, le général Sylvano Kasongo, commissaire divisionnaire adjoint et commandant de la police à Kinshasa, a affirmé avoir appelé Théodore Ngoyi pour lui signifier que l’invitation reçue n’était pas authentique.

Ce dossier présente plusieurs incohérences. Divers documents ont circulé sur internet. Il y a eu par exemple la copie de la plainte portée par le cabinet Mazu et associés au nom et pour le compte du parti Mouvement des Congolais Unis concernant plusieurs griefs dont outrage au Chef de l’Etat, tentative du renversement du régime constitutionnel, incitation à la haine et à la guerre civile, et imputations dommageables.

Il y a eu aussi ces agents de parquet qui ont été reçus par Théodore Ngoyi munis de deux invitations dont une destinée à Martin Fayulu. Les deux invitations étaient signées par l’avocat général Karenzi Binza Claver. Théodore Ngoyi disait même à ACTUALITE.CD être surpris que l’invitation destinée à Martin Fayulu lui soit déposée.

Une autre invitation a circulé. Elle émanerait du Substitut du procureur général Ibula Tshatshila et est destinée à Théodore Ngoyi.

 

ACTUALITE.CD

10 thoughts on “RDC: le parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe ne reconnait pas les invitations adressées à Martin Fayulu et à Théodore Ngoy

  1. # [Nono
    8 SEPTEMBRE 2020 À 19 H 14 MIN
    # Dans un post que curieusement CIC n’a pas jugé utile de publier je posais la question de savoir si Tshisekedi avait intentionnellement violé la Constitution en nommant à pieds levés deux Juges de la CC en cours de mandat à la Cour de Cassation et si Fayulu avait politiquement raison de s’en prévaloir pour réclamer à coté de Théodore Ngoie d’en prendre acte et ainsi ouvrir la porte d’une accusationn de haute trahison, je concluais qu’il y’avait matière à débattre sur une violation Intentionnelle mais que partant du statut et de l’histoire récente de Fayulu, il risquait de faire fausse route en enfourchant cette piste. On apprend aujourd’hui que Fayulu et son compère Ngoie ont été « invités » à se présenter au parquet, le motif n’est pas indiqué mais on se doute bien que cela a rapport avec leurs déclarations.
    # Questions :
    – Y’a-t-il des éléments infractionnels dans leur démarche pour que la justice s’intéresse à eux ?
    – Qui peut me dire si ça ne relève pas d’abord de l’élémentaire liberté d’expression que de poser la question d’une violation de la Constitution dans le chef du PR au grand déplaisir bien sûr de ses sympathisants les plus ardents ?
    – Ne risque-t-on pas une dérive (dictatoriale) que de s’empresser à demander des comptes judiciairement à tout celui qui se montre critique envers les actes du PR surtout si celui-ci s’est fait le héraut de l’État de droit ?
    # Je ne dois pas être le seul à me poser ces questions, bien des observateurs pointus et peu partisans doivent se demander si la nouvelle administration ne veut pas condamner au silence les objecteurs qui vont alors eviter d’être pointés du doigt et du côté du Fcc ils doivent deja s’interroger si cette interpellation des auteurs des réactions aux actes posés par le Chef de l’État ne devient pas une mauvaise habitude qui va finir par les museler ?
    J’attends les réponses avisées des intervenants de CIC ! ]
    # Quel « potonage » ?
    Sont-ce encore les agents du cybercriminel udepesien Honoré Mvula en action ? La précédente dépêche de l’ACP publiée tout à l’heure par congoindependant.com disait de la sortie médiatique de Fayulu et Ngoy qu’elle avait provoqué une vague de critiques de l’opinion publique qui la jugeait ‘absurde’, une frange de la population ne la trouvant pas de nature à faire avancer le pays déjà en bonne marche après la dernière alternance et patatras la police(!) n’en aurait rien entendu.Interdit de rire, des médiocres et des manipulateurs partout. A qui profite le crime ?

  2. @Ndeko Nono,
    Si vous cherchez des réponses à vos questions, il vous suffit simplement d’écouter Yoka Son et les autres parlementaires de sous- les-manguiers de Limete. Ils vous disent clairement qu’ils ont le pouvoir et que Fatshi a été envoyé par dieu. Quiconque ose critiquer dieu se verra jugé sévèrement.
    Aucune critique n’est permise envers le nouveau roi du protectorat rwandais. Il y a des moments d’ivresse clanique qui peuvent faire croire à une marionnette qu’elle est plutôt, elle, le marionnettiste.
    GENOCIDE DES CONGOLAIS OUI JE ME SOUVIENS !

  3. Rétropédalage, ils se sont rendus compte qu’ils sont en train de donner quasi-gratuitement une tribune à Martin Fayulu. Que du ridicule, on aurait évité cette comédie si on était un peu plus rationnel, quand ce sont les émotions qui guident l’action. Patatras !
    Et on nous dira que nous sommes en plein état de droit quand on voit de nouveau une instrumentalisation de l’organe judiciaire. A-t-on avancé ? Ou c’est toujours le statu quo? Est-il normal pour une invitation du parquet que c’est la police qui réponde en disant que l’invitation est inexistante ? Si l’objectif était de ternir l’image de l’appareil judiciaire congolais, c’est vraiment réussi .

  4. NONO et les bilobaloba
    vous reprenez ici inutilement un post déjà publié ailleurs. En plus, vous divaguez et manipulez. Malheureusement.
    – (A) « le motif n’est pas indiqué »
    – (B) « Y’a-t-il des éléments infractionnels dans leur démarche pour que la justice s’intéresse à eux ? »
    – (C) « Ne risque-t-on pas une dérive (dictatoriale) que de s’empresser à demander des comptes judiciairement à tout celui qui se montre critique envers les actes du PR »
    – (D) « Je ne dois pas être le seul à me poser ces questions, bien des observateurs pointus et peu partisans »
    Est-ce difficile pour vous d´attendre que la Justice réponde à votre question B ? Le mercredi 09, c´est demain et non dans un mois. Vos bilobela (C) et (D) relèvent de l´inconscience et de l´ignorance de (A). Vous qualifiez les faits à la place de la Justice que Fayulu lui-même a prétendu défendre. La Justice, c´est seulement pour destituer Félix ? COHÉRENCE ! Prenez votre (A) au sérieux et taisez-vous, disons, attendez.
    Observateurs pointus et peu partisans ? Kiekiekiekie.
    Pour le reste, pourquoi chercher des réponses ailleurs ? FAYULU et NGOY peuvent bien montrer les invitations qu´ils avaient/auraient reçues.
    « Des médiocres et des manipulateurs partout ». Nono ne doit pas les chercher plus loin 🙂

    1. Pour une fois, nous sommes d’accord avec vous Procongo.
      Fayulu est un aigri aux abois, pret a manger avec les bandits FCC et leur chef de file pourvu que ceci accelere la « destitution » de FATshi, pour que le Criminel de Kingakati le « nomme » P-R…Ah, comble du ridicule..!

      1. Musema-Kweli,
        la contradiction ne me dérange pas. C´est normal que nous n´ayons pas toujours les mêmes points de vue. Le plus important est que nous nous contredisions de bonne foi pour le Congo.
        Vous avez bien compris la personne et la situation de Fayulu. La politique de la mauvaise foi et de la haine n´élève pas.

  5. AH BON? JO BONGOS, VOUS DITES QUE D’APRES YOKA SON CE FAKE RTV SOUS -LES-MANGIERS QUE FATSHI BETON A ETE CHOISI PAR DIEU?
    A CEUX QUI NE LES SAVENT PAS, LAISSEZ-MOI VOUS LE DIRE EN TOUTE SINCERITE QUE CE FAMEUX YOKA SON EST UN VERITABLE PROPAGANDISTE PLUS DANGEREUX QUE JOSEPH GOEBBELS LE DANGEREUX HOMME DE CONFIANCE DE MECHANT ET CRIMINEL D’ADOLF HITLER. CE PROPAGANDISTE MISTER YOKA SON APRES AVOIR CONSOMME SON BREUVAGE PREFERE LE  » TSHIBUKU  » ET EN ETAT DE CUITE AVANCE, EN TITUBANT, KATALANGA KU MANIMA KO, LA IL SE DECHAINE EN RACONTANT DE N’IMPORTE QUOI, DES FAKES NEWS QUI SORTENT DE SA BOUCHE POUR SATISFAIRE SON CHEF SUPREME ET SES COLLEGUES PARLEMENTAIRES VOLONTAIRES SOUS-LES-MANGIERS IMPAYES DEPUIS 36 ANS DANS L’OPPOSITION.
    OYO EZALI KOLOKA TE MAKAMBO YA NDENGE OYO, HEIN?
    DIEU T’A CHOISI PO OSALELA YE DEVENU HYMNE NATIONAL DU GRAND KONGO? TIKA KOKOSELA DIEU YA BATO MISTER YOKA SON!
    PAR SON ETAT DE CUITE TRES AVANCE DE MILANGUA NAYE YA TSHIBUKU, CE PETIT MALIN DE YOKA SON VOULAIT BIEN DIRE QUE
     » KANAMBE HYPPOLITE ALIAS JOSEPH KABILA APONAKI YO PO OSALELA YE, N’EST-CE PAS MISTER YOKA SON?
    S’IL EN EST AINSI, ALORS, NOUS VIVONS DANS UN MONDE ENVERS? SI FATSHI A ETE ENVOYE PAR DIEU, CELA VOUDRAIT DIRE QUE FATSHI EST DEVENU JESUS DE NAZARETH OU MOISE? ET FAYULU LE VRAI PRESIDENT ELU A ETE ENVOYE PAR QUI? PAR SATANA?
    DES TELLES MENSONGES DE MISTER YOKA SON NE FONT QUE FUIR LES CROYANTS DE LEURS CROYANCES RELIGIEUSES, N’EST-CE PAS MISTER YOKA SON? DANS TOUT CELA, C’EST LE FAMEUX MISTER YOKA SON QUI ASSUME TOUTE LA RESPONSABILITE DE LA DESERTION DES CROYANTS ET FIDELES DE LEURS CROYANCES RELIGIEUSES. VRAIMENT LE FAMEUX MISTER YOKA SON DOIT ETRE EXCOMMUNIER DE SA RELIGION. BA PASTA DU MONDE ENTIER BOTALELA BISO MAKAMBO OYO YA MALOBA YA YOKA SON EZANGA MOTU NA MOKILA.
    D’AILLEURS, MATHEMATISOT ET PHYSISOT QUE JE SUIS ET FIER DE L’ETRE,
    AU FINISH, CURIEUX QUE JE SUIS, Y-A-T-IL QUELQU’UN DE BONNE VOLONTE, QUI EST A MESURE DE ME DIRE, COMBIEN TOUCHENT-ILS CEUX PARLEMENTAIRES VETUS DES MANTEAUX, CHAPEAUX, CHAUSSURES TOUTES EN FOURURES SOUS UN SOLEIL EXTREME DE PLOMB 80 DEGRE A L’OMBRE SOUS-LES-MANGUIERS DE LIMETE?
    OH LA LA! AVEC CETTE CHALEUR EXTEREME, RECOIVENT-ILS CEUX PARLEMENTAIRES NE FUT CE QUE LA BOISSON SUCREE BIEN TAPEE ET DES FRIANDISES? ET LEURS SALAIRES?
    36 ANS AU PARLEMENT, IL Y A D’AUTRES QUI ONT DEJA L’AGE DE RETRAITE, N’EST-CE PAS? QUE RECOIVENT-ILS POUR LES SERVICES RENDUS ? ILS DOIVENT AVOIR UNE RETRAITE DOREE, N’EST-CE PAS? LIMOUSINE GRATUITE, VILLA GRATUITE, SOINS MEDICAUX GRADUITS, EDUCATION POUR LEURS ENFANTS GRATUITS, VOYAGE A L’ETRANGER PAR AVION ET BATEAU GRATUIT….
    A ENTENDRE TOUT CELA, NOUS LES DAMNES DE LA TERRE SOMMES JALOUX. KONGO PARADISO!
    PAPA FATSHI ENVOYE DE DIEU, TALA PE BA PROBLEMES NABISO BA ENVOYES PAR SATANA KO! KIE KIE KIE!
    JE M’ARRETE ICI.
    YOU MISTER INCOGNITO, NO STUPID COMMENTS ON MY WAY OF THIKING.
    YOU HAVE THE CHOICE, READ OR NOT READ MY COMMENTS.
    BITTE, MEINE DAMEN UND HERREN YOKA SON, SIE HABEN DEN WAHL: LESEN ODER NICHT LESEN ABER KEINE BLOEDE KOMMENTAREN.

  6. Tambour battant, L’AFDL est venue pour libérer le Zaïre ; la suite on la connait. L’Union pour le Progrès Social et la Démocratie (UDPS) a préparé l’Etat de droit pendant 37 ans, la suite est là. L’UDPS ne voit et ne recourt à 80 % qu’a des compétences des Balubas du Kassaï. L’UDPS a et entretient des miliciens plus visiblement à Kasumbalesa, Base Bilanga, au Haut-Katanga, des miliciens motorisés dits WEWA à Kinshasa, à Kananga, à Mbujimayi, à Tshikapa, à Mwene-Ditu, à Ngandajika, à Likasi et à Lubumbashi. Ils terrorisent et cassent tout au vu et au su de tout le monde. Ils sont arrogants envers et contre tous.
    L’UDPS forme des miliciens à Kingwabwa en commune de Limete depuis je ne sais quand, mais est-il que plusieurs promotions sont déjà sorties de ce camp d’entrainement. Seule L’UDPS connait l’affectation de ces miliciens formés et certainement déjà armés.
    Le Président Félix Tshilombo, propriétaire de l’UDPS, viole intentionnellement et régulièrement la Constitution. Ce n’est pas digne du fils héritier du regretté Etienne Tshisekedi wa Mulumba qui s’est battu corps et âme pour le changement radical.
    Ce qui est gravissime est que l’UDPS ne veut même pas qu’on en parle. Ses membres ne peuvent ni le regretter, ni s’excuser. Au contraire, ils défendent becs et ongles le fils du terroir qu’ils induisent en erreur constamment.
    L’opposition (Jean Pierre Bemba et Moise Katumbi) se tait comme si ce n’était pas son problème ou peut-être qu’elle violerait aussi la Constitution une fois au pouvoir.
    Le Trompettiste constitutionaliste de l’UDPS, le Professeur André Mbata, on ne l’entend pas comme dans l’affaire du Programme de 100 Jours qui a englouti les 1.300.000.000 USD que le régime Kabila avait miraculeusement ou par la grâce divine laissés au Trésor public. Et quand de fois on l’entend, on aurait préféré ne pas l’entendre. M. Mbata ne s’est jamais prononcé sur la Présidence de la République qui s’est intentionnellement arrogée les pouvoirs législatif et exécutif pour s’emparer le plus rapidement possible de la richesse liquide de la Nation à travers des travaux non prioritaires surfacturés et payés à l’avance. Le bouc émissaire expiatoire a été vite trouvé et envoyé à Makala, contrairement à Mobutu et Kabila qui ne pouvaient jamais sanctionner leurs amis pour se décharger.
    Le Jésuite Mayoyo Tipo-Tipo, très brillant en théorie de bonne gouvernance, spécialement en contres pouvoir inter-institutionnels tarde à réagir sur la violation de la Constitution par le Président de la République avec ses presque 200 ordonnances du 17 juillet 2020. Voulons-nous encore un homme aux pouvoirs illimités comme Mobutu qui, malheureusement, parait aux yeux de tous comme la seule personne ayant conduit les congolais au précipice ! Lui seul, il n’aurait pas fait ce gâchis.
    Les disciples d’Honoré Ngbanda Nzambo ko Atumba ne se sentent pas concernés non plus par la violation de la constitution dans la mesure où il ne s’agit pas de frapper très fort l’ancien président Kabila, l’homme venu d’ailleurs. Leurs descendants risquent d’être aussi taxés d’hommes venus d’ailleurs dans les années à venir.
    Scoops, par la plume de Nzakomba, titre ce matin : « Complot de Fayulu contre Tshisekedi : le FCC se dévoile à travers Nyabirungu »
    C’est pitoyable et regrettable que l’on parle du complot de Fayulu contre Tshisekedi. Si Fayulu, en tant que Chef de l’opposition, ne peut pas, publiquement, élever sa voix et dénoncer la violation de la Constitution par celui-là même qui a juré solennellement devant Dieu et les hommes de l’observer et de la défendre, qui d’autre le ferait mieux. Quand même reconnaissons que la période de la pensée unique tend à disparaitre, sauf pour les talibans surchauffés.
    Que dire alors de la convocation de Martin Fayulu et de Maitre Théodore Ngoy par le Procureur Général près la Cour d’Appel de la Gombe ? Ce n’est pas la justice qui élève une nation. C’est le moment que l’opposition devrait faire savoir et montrer ce qu’elle fera demain lorsqu’elle sera au pouvoir. Les militants devraient faire des cotisations financières afin que les leaders de l’opposition ne soient pas tentés de quémander des postes au pouvoir actuel.
    Maman Marthe, au secours ! du vivant de son père, Félix n’aurait pas envoyé Ilunkamba en mission à Lubumbashi jeudi soir le 15 juillet pour signer le lendemain vendredi le 16 les multiples ordonnances sans le contreseing légal. Un Président de la République ne fait pas ça. Le Père de la Nation et le garant de l’Unité Nationale ne fait pas de coups vulgaires. Il devrait être l’homme providentiel au sens noble du terme.
    Oui, il faut avoir peur de ce qui adviendrait au Pays en cas de destitution de Félix Tshilombo. Mais, faut-il se taire ? Les Représentants de toutes les Forces vives de la Nation doivent se concerter pour sortir de la crise politique si le respect stricto sensu de la Constitution ne peut pas apporter des solutions les mieux appropriées aux problèmes existentiels de la Nation, principalement l’unité nationale en ce moment précis.
    Que Félix et tout autre président qui viendra observe et défende, en toutes circonstances, la loi des lois qui régit la vie de la nation !
    Gabriel Kyungu aux proches de Félix Tshisekedi : « il ne faut pas confiner le président dans un carcan tribal, ethnique ou de parti politique ». C’était 5 février 2019

  7. # Y’a-t-il encore au Congo beaucoup de ‘pauvres’ courageux sinon des imbéciles heureux ou alors des curieux insouciants qui ne voient pas que contrairement ce à quoi nous nous attendions, le règne de Tshisekedi ressemble hélas beaucoup à celui de ‘JK’, le même barnum, la même interdiction à tout espoir ? Alors nous nous rangerons volontiers derrière l’espiègle et cocasse Kikuni qui répond de biais que l’on peut conclure ici à une violation de la constitution et que le nouveau pouvoir ne combat pas l’impunité et les antivaleurs s’inspirant de l’ancien pour fonder son propre système de l’impunité et des antivaleurs.
    # Qu’est-ce donc que cela : un retropedalage confodant de la Justice après sa requête contre Fayulu et Ngoie (semble-t-il suite à une plainte d’une Ong) ou un ‘faux’ venu d’un plaisantin ou de je ne sais quel cybercriminel genre Honoré Mvula de l’Udps ? Tout ce cirque exige pour le moins une enquête en bonne et due forme de la part du pouvoir garant des institutions et des procédures pour connaître la vérité : qui a fait cela, pourquoi et comment et plus grave si derriere tout cela – le parquet qui ne reconnait pas ces invitations à Fayulu et Ngoie – il n’y a pas instrumentalisation de la Justice ?
    # Sinon, y’a-t-il chez un citoyen trace d’infraction dans la recherche d’une violation institutionnelle de la Constitution de la part du Chef de l’État ou la justice s’est-elle trop vite précipitée à criminaliser cette démarche pour la regretter aussitôt ? Si oui, certains trouvent que c’est là une décision de sagesse mais ne fait que confirmer davantage comme je disais en préambule qu’au Congo nous pataugeons encore dans un désordre inacceptable, davantage avec ces autres intrigues d’une propagande pour une élection présidentielle à un tour et au scrutin indirect. Et que dire de cette surannée infraction d’outrage au Chef de l’État?
    # Il reste une rumeur sourde selon laquelle à travers cette affaire de « vraie-fausse ou fausse-vraie » invitation Tshisekedi cherchait une raison d’arrêter Fayulu et il restera une autre, qui a rédigé ces invitations ? Et qui est ce fameux plaignant Frank Kalolo ? Les sympathisants de Fayulu ont déjà manifesté bruyamment leur désapprobation.Jusqu’où ?
    Une certitude ? Les tensions politiques incessantes et tous nos errements comme cette rocambolesque convocation participent de la rançon de l’accord secret ‘JK’-Tshisekedi. Ce deal devenu malgré-nous notre Constitution de substitution surplombe tout au risque de nous fourvoyer…

    1. NONO
      étiqueter, taxer vous est plus aisé et prioritaire qu´ARGUMENTER.
      Les « imbéciles heureux » sont peut-être plus lucides et réalistes que les fanatiques inconscients, les colporteurs de mauvaise foi, les haineux.
      1.
      Vous vous attendiez à ce que le ‘ »stratège » Kabila écrase le « bonhomme » et « faible », bref le « pantin » Félix.
      2.
      Interdiction par le nouveau pouvoir ? Vous êtes fidèle à votre erreur de départ. Cf. votre premier post. Bien que la prétendue invitation ne mentionnât aucun motif, vous vous êtes lancé dans des élubrations dont vous avez le secret pour finir par des critiques fermes et la condamnation du nouveau pouvoir (Félix serait finalement le problème). Aboutissement hasardeux. C´est de la MANIPULATION. Zéro rigueur dans le raisonnement, dans le passage d´un énoncé à un autre.
      3.
      Les opposants dont vous parlez sont au Congo et non en exil et jouissent de leur liberté de mouvement et d´association. Cela contredit déjà la fameuse idée selon laquelle l´actuel pouvoir RESSEMBLERAIT à l´ancien. Bien entendu, le tout reste une tâche permanente, un processus à améliorer (absolument !). KIKUNI, c´est un frustré qui n´est d´aucune aide ici où il y a insuffisance d´arguments. Quoi de négatif le nouveau pouvoir inventerait que vous n´ayez déjà vu sous Kabila ? En quoi consiste son propre système de l’impunité et des antivaleurs ? Des BILOBELA, alors que vous n´avez pas pu montrer l´implication du Chef de l´État dans cette fameuse histoire d’ invitation de Fayulu. Que gagnerait Félix en arrêtant un Fayulu confusionniste, maladroit, désespéré (qu´il se fait le vrai « pantin » du FCC), cherchant à faire feu de tout bois ?
      Sur votre liste des rumeurs, il manque celle-ci : Le Fcc et Fayulu auraient conçu dans leur labo un coup médiatique pour être à la Une et servir leurs intérêts secrets.
      Les tensions actuelles sont surtout dues aux luttes de positionnement et calculs mesquins des politiciens (avec leurs soutiens extérieurs) et autres acteurs comme ceux de de confessions religieuses, etc. Certains qui sont dans les institutions ont bien peur du bon fonctionnement de l´État et d´une Justice indépendante et efficace. D´autres dans l´opposition ne veulent pas attendre les prochaines élections et tiennent à être au pouvoir par le biais d´un dialogue sous le faux prétexte des ‘interêts du peuple’ qu´ils ne servent pas en réalité. Les uns et les autres jurent par la déstabilisation du pays.
      On prétend, par exemple, que KABILA est le MAL ABSOLU, mais on soutient ‘ses juges’, ses hommes ATM, Mabunda, bref, son retour à la tête du pays. Des incohérences et de la confusion. C´était déjà le cas avant les élections (Boycott, non, pas boycott, pas de MAV, mais si. Et on se réclame Président grâce aux mêmes « machines à voler »). Aujourd´hui : pardon, plan de sortie de crise, destitution, mais destitution au profit de QUI ? Confusion dans les réponses. Pauvre peuple !
      Un autre exemple récent a été donné par WINA avec son texte « Adieu l´unité » : Il mentionne KYUNGU comme auteur des massacres des Kasaiens au Katanga et critique sa nomination par Félix, mais il omet superbement d´inscrire l´acte de Kyungu dans le cadre de la politique destructrice menée par Mobutu (que Wina vante sans cesse. Sans gêne). Plus grave, WINA a le culot de citer le rebelle JP BEMBA comme un bon exemple. Comme si la vie des Congolais de la Province orientale et de l´Équateur que Bemba a fauchée pour ses intérêts personnels avait MOINS DE VALEUR que celle des Kasaiens massacrés au Katanga. Bemba nous a montré de nombreux militaires ougandais qui sont venus l´aider, mais il ne nous a jamais dit quand est-ce qu´ils sont rentrés. Ça, ça ne dit rien à WINA dans son « Adieu l´unité ». Claro, Bemba n´est pas le plus mauvais des Congolais. Je m´en prends ici non à sa personne, mais à l´incohérence, à la légèreté, voire manipulation qui ont caractérisé le texte de WINA. Tout est ‘bon’ pour servir ses intérêts, obtenir des solutions immédiates à ses problèmes, mais en utilisant le nom du peuple. AMBONGO recommandait Bemba et co. à Félix pour le libérer de Kabila. Mais le même Ambongo, en recevant la Jeep de Kabila (il en réclama même une deuxième), déclarait toute honte bue qu´ils avaient toujours eu de bons rapports et qu´il était CONVAINCU que ça allait continuer. Calculs, calculs !

Comments are closed.