Élections du gouverneur au Tanganyika: Julie Ngungwa de l’UDPS élue

Vendredi 6 mai 2022 –Politique

Julie Ngungwa

Julie Ngungwa/Ph. droits tiers

Julie Ngungwa Mwayuma, cadre de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), a été élue ce vendredi 6 mai, première femme gouverneure dans la province du Tanganyika. Elle a obtenu 14 voix sur 25 députés constituant l’Assemblée provinciale.

Mme Ngungwa avait, lors de la campagne électorale, expliqué qu’elle allait, une fois élue, se mettre au travail pour le développement de la province et cela dans la vision du chef de l’État et l’accompagnement du programme de développement de 145 territoires devant booster le développement à la base dans les 6 territoires de la province du Tanganyika.

Au total, huit (8) candidats avaient postulé pour succéder à Zoé Kabila Mwanza Mbala, lui qui avait été destitué l’année dernière par les élus provinciaux.

José Mukendi, à Kalemie/ACTUALITE.CD

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

4 thoughts on “Élections du gouverneur au Tanganyika: Julie Ngungwa de l’UDPS élue

  1. Petit conseil a Mme Ngungwa, tout comme a son chef Felix Tshilejelu: Allez au regime SVP. C’est surtout pour votre bien-etre. En dehors de la RDC, ceux qui prennent trop de poids sont souvent pris pour de jouisseurs et/ou paresseux. A bon entendeur….

  2. A mon avis, si on élisait des chèvres ou des poules à la place des gouverneurs en RDC, personne ne verrait aucune différence dans le vécu quotidien de nos populations.

  3. Aux élections des gouverneurs des provinces la coalition présidentielle a raflé la mise avec 11 gouverneurs sur 14 mais des fortes rumeurs rapportent que cela s’est fait sur une vaste corruption bien planifiée partout. L’Union sacrée s’est lancée sur les traces de la ‘kabilie’ avec des achats de conscience sonnants et trébuchants. Au Kongo Central tout le monde sait que leur candidat a proposé 80.000$ à chaque député (mais il n’a pas encore gagné) ; au Maniema, un candidat s’est même désisté écoeuré par ce trafic ; au Sankuru, des émissaires de la PR sont accusés de distribuer l’argent aux députés provinciaux ; Ngobila a fait exprès le voyage à Inongo pour battre compagne pour sa candidate avec des billets verts, etc, etc… Les illustrations sont légion venant de partout avec des actes de corruption à ciel ouvert.

  4. SIMULACRES D’ÉLECTIONS ! Dans une DICTOCRATIE-DÉMOCRATURE, il n’y a pas des vrais élus, surtout pas dans un pays occupé où un fol imposteur a nommé un président protocolaire sans IMPERIUM (Effectivité du Pouvoir). « Les élections, ce n’est que de la poudre aux yeux. Les partis changent, mais à l’intérieur, derrière les portes fermées, ils s’entendent et distribuent des rôles » dixit Alice Parizeau. RÉVEILLEZ-VOUS BON SANG. INGETA

Comments are closed.

Previous post Makutano: Les liens économiques entre l’UE et la RDC renforcés par la diaspora congolaise
Next post Sit-in des Forces politiques et sociales devant le Palais du peuple