Une station d’épuration écologique des eaux usées bientôt à Kinshasa

Read Time:1 Minute

La ville de Kinshasa, en partenariat avec l’Unesco, est en train d’ériger un centre d’épuration des eaux usées, dans le cadre de l’alliance des mégapoles pour l’eau et le climat, indique mercredi 30 juin la cellule de communication du gouverneur de Kinshasa.

Cette station pilote est installée en face du Stade des Martyrs de la pentecôte, le long du boulevard Triomphal, dans la commune de Kasa-Vubu. Ce site a été choisi par les experts de l’Unesco en raison de son emplacement stratégique, donnant accès facile aux camions venant de toutes les communes.

Ces experts indiquent qu’il s’agit d’une technologie « zéro odeur », car la station va traiter toutes les eaux usées venant de ménages, de salles de bain ou des installations hygiéniques, l’objectif étant d’éviter le danger qui guette la ville de Kinshasa de se voir priver d’eau potable d’ici 10 ans et de garantir la protection de l’écosystème.

« Tous les déchets et eaux usées produits dans la ville de Kinshasa sont déversés dans les rivières et dans le fleuve Congo sans traitement. La conséquence est que le taux d’acidité des eaux est en train d’augmenter. Si on n’y prend garde, on n’aura plus d’eau potable dans 10 ans et tous les poissons vont mourir » expliquent les experts de l’Unesco.

Ce projet est totalement pris en charge par cette Agence des Nations unies qui va mettre des véhicules à la disposition de la ville de Kinshasa, note-t-on.

ACP/

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post 61 ans d’indépendance du Congo-Kinshasa
Next post RDC: Gbagbo assistera au mariage du fils de Bemba