Sankuru: Mal aimé, Lambert Mende, « unique candidat » au poste de gouverneur

L’arrêt de la Cour d’appel siégeant à Lodja est tombé jeudi 28 février: la candidature de Joseph Stéphane Mukumadi est invalidée. Motif: double nationalité. L’ancien ministre de la Communication et des médias, devient l’unique candidat – candidat unique? – au poste de chef de l’exécutif du Sankuru. L’adversaire malheureux de Mende serait aux arrêts pour… faux et usage de faux. On se croirait à l’époque stalinienne.

Stéphane Mukumadi

Jeudi 28 février, Lambert Mende Omalanga a, sans doute, sablé le champagne en apprenant l’invalidation de la candidature de son adversaire, le Lillois Stéphane Mukumadi. Sauf événement futur et incertain, le prochain gouverneur du Sankuru se nommera Mende Omalanga Lambert. Il succédera à Berthold Ulungu, membre du CCU (Convention des Congolais Unis). 

Siégeant en matière électorale, la Cour d’appel à Lodja a invalidé la candidature de Stéphane Mukumadi. Au motif que celui-ci serait détenteur d’une « double nationalité » en violation de l’article 10 de la Constitution qui stipule notamment que « la nationalité congolaise est une et exclusive »

L’entourage de Mende ne boude pas son plaisir. « Le ministre Lambert Mende devient l’unique candidat à ce poste, malgré les incitations à la haine distillées dans les esprits des populations de cette province par les ennemis de la paix dans cette partie du pays », a déclaré Franck Diefu, en charge de la communication du désormais « candidat unique ».

Franck Diefu a invité les natifs du Sankuru « surtout les jeunes » à se mobiliser « comme un seul homme » derrière le futur chef de l’exécutif de cette province, pour l’émergence d’ « un Sankuru uni, fort » et où il fait bon vivre. Pour Diefu, l’heure « n’est plus aux paroles et querelles intestines stériles, mais plutôt aux actions susceptibles de booster le développement de la province ».

ARRESTATION ARBITRAIRE

Berthold Ulungu

La raison invoquée par cette juridiction pour exclure l’adversaire de Mende n’a pas convaincu. Certaines sources sankuroises parlent de « décision discriminatoire et inique » voire d’arrestation arbitraire. « La loi est d’application générale. Comment peut-on opposer à Stéphane Mukumadi la détention d’une double nationalité alors que le gouverneur sortant, membre du parti de Mende, est titulaire de la nationalité belge? », s’interroge un natif du Sankuru. « Un proche à Mende, naturalisé Belge, fait partie des députés provinciaux élus lors du vote du 30 décembre dernier », enchaîne un autre Sankurois.

Au moment où ces lignes sont écrites, Stéphane Mukumadi est aux arrêts. Il est poursuivi pour « faux et usage de faux ». Une décision judiciaire qui risque d’exacerber les divisions dans le pays tetela où, de l’avis général, « Lambert » est plutôt « mal aimé ».

Impopulaire, l’ancien ministre – qui a battu le record de longévité au ministère de la Communication et des médias – est jugé autoritaire, violent, cassant et arrogant. D’aucuns l’accusent d’être à la tête d’une « milice » dénommée « Elola ». Mot tetela qui signifie « vague » dans le sens de masse d’eau qui se soulève et s’abaisse. « Mbongé », en lingala.

Depuis plusieurs semaines, des habitants de Lusambo, Lodja et Tshumbe ont organisé des marches de protestation contre la perspective de l’avènement de Mende à la tête de l’exécutif sankurois. Le sang a, hélas, coulé.

Certains détracteurs de l’ex-porte parole du gouvernement redoutent que celui-ci se comporte en « roitelet ». L’intéressé parle de « manipulation ». Un avis balayé du revers de main par certains Tetela qui appréhendent, à tort ou à raison, que l’arrivée de « Lambert » à la tête de cette Région issue du démembrement de l’ancienne province du Kasaï Oriental n’ait qu’un seul « mérite ». Celui de « bouter le feu à la Maison Sankuru ».

 

B.A.W.

9 thoughts on “Sankuru: Mal aimé, Lambert Mende, « unique candidat » au poste de gouverneur

  1. Ce sinistre energumene et mercenaire du verbe ne veut pas disparaitre de la scene politque…Tour comme son ex-client Kanambe Hypolite..!

  2. Encore et toujours ce perroquet, trop bavard et qui finit par se contredire.
    Le peuple Tetela doit se rendre à l’évidence qu’effectivement Mende Omalanga vient chez vous pour «bouter le feu à la Maison Sankuru».
    Lui qui se dit Lumumbiste, mais Lumumba n’a jamais opprimé les Congolais comme Mende l’a fait de mèche avec ses maitres Rwandais.
    Patrice Lumumba n’avait jamais pris les armes comme Mende l’a fait avec le RCD. Lumumba ne s’était jamais joint à de troupes rwandaises pour renverser le pouvoir en RD-Congo. Il n’a jamais été porte-parole d’un imposteur, destructeur de son pays.
    Habile démagogue et détourneur de deniers publics, Mende Omalanga dit le «vuvuzelateur» n’aura qu’un seul mérite, celui de venir semer la zizanie entre les ppopulations du coin.

  3. S’il y a un président de la république au Congo, il doit savoir qu’au Sankuru, un fils du pays, Stéphane Mukumadi, est aux arrêts parce que poursuivi pour « faux et usage de faux » pour avoir voulu être candidat à la prochaine élection du gouverneur de cette province tout en étant titulaire de la double nationalité congolaise et française ; ce qu’interdit la loi. En même temps et toujours dans la même province, le gouverneur sortant et un député provincial actuel sont chacun titulaire de la double nationalité congolaise et belge ; ce qu’interdit la loi, mais sans qu’ils ne soient inquiétés par la justice. Le rôle d’un président de la république n’est-il pas entre autres d’assurer le bon fonctionnement des institutions ? Ce pays ne mérite assurément pas d’exister. Prochainement, je pense qu’il serait plus juste d’être du côté de ceux qui veulent le faire imploser. Qu’avons-nous gagné de son unité depuis l’indépendance ?

  4. Les 26 Provincettes créées par les Nomades Occupants Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougandais pour balkaniser le Kongo apportent déjà son lot des malheurs prévisibles…
    Les impérialistes Onusiens avaient tablé sur le pillage des ressources minières du Kongo pour le rayer de la carte du monde, le but ultime poursuivi est somme toute l’émiettement du Kongo considéré trop grand par les Américains, les Occidentaux, Anglo-saxons…
    ***Certains détracteurs de l’ex-porte parole du gouvernement redoutent que celui-ci se comporte en « roitelet »*** Lambert Mende Omalanga est le prototype du politicien Kongolais habitué au positionnement opportuniste à souhait qui retourne sa veste toujours du bon côté selon Jacques Dutronc…
    Les singeries, pitreries et mimiques des futurs sénateurs et gouverneurs des 26 Provincettes qui seront nommés et cooptés par alias Joseph Kabila l’imposteur usurpateur qui a récemment nommé militairement président protocolaire Tshilombo-Pétain donnent la nausée… Sic
    Nous citons notre compatriote Shiyaka Djesa « Selon les prédictions et les révélations du Professeur Jef Maton de l’Université de Gand, les experts du Pentagone tablaient, bien avant août 1996, sur trois scenarios devant mener au démembrement du Congo : Scénario de la « dérive autarcique », Scénario de « l’implosion-disparition » et Scénario de « l’explosion-réduction ». Cfr. Shoyaka-Djésa, Joseph, « Le projet de démembrement du Congo et de rattachement du Kivu au Rwanda »… Jadis soi-disant Lumumbiste sans conviction politique, devenu ensuite Kabiliste-Kanambiste par opportunisme, bientôt néoTshilombiste Sir Mende Omalanga aka Vuvuzela de Lodja, Criminologue de formation le sait-il ? Veut-il déjà être « Roitelet » de la Provincette du Sankuru créée par les Occupants Nomades Tutsi Power pour le besoin de leur cause hégémonique ? Time will tell…
    À propos de la décentralisation et des élections régionales et sénatoriales pièges à con truquées d’avance ; Qu’attends réellement le Président de l’Udps familiale sans pouvoir ni imperium le très corrompu Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo « FATSHI » pour ses fanatiques aveugles pour déchoir, chasser le Frère de Azarias Ruberwa nommé illégallement, illégitimement Chef coutumier « Mwami » du patelin Kongolais de « Minembwe » ? Pasi na mawa… Tina kwani kwani tina
    Vive la Résistance Kongolaise ! Vive le soulèvement populaire éboulement final à l’improviste pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par le Tutsi Power. La luta continua la Victoria e Certa. Ingeta

  5. De ces huit ans à la tête du ministère de la communication, rien de bien n’a été fait au profit de la collectivité nationale et maintenant qu’il sera seul maitre à bord d’un territoire grand comme certains pays européens, bonjour les dégâts. Voilà un gars(Mende) pétri de violence qui risque bien de se transformer aux Duvalier à une certaine époque d’Haïti avec ces milices violentes les tontons macoutes. La Rtnc qu’il a eu à superviser en tant que pouvoir de tutelle a été mise à genoux. J’ai de la peine pour me compatriotes sankurois. On risque de perdre de nouveau 5 ans.
    Cependant, pour ce qui a trait à la nationalité c’est un couteau à double tranchant, la loi congolaise certes interdit la double citoyenneté mais lors de l’invitation faite par l’ex président Joseph Kabila aux députes FCC j’ai vu des amis qui ont encore la double nationalité. J’ai l’impression que cette loi s’applique sévèrement aux non FCC. J’ai été stupéfait de voir la candidature au sénat au Kasaï Oriental de sieur Jean Marie Kassamba or il ne s’en cache pas qu’il est citoyen français. Deux poids deux mesures c’est ça qui tue notre pays. Avec ce nouveau président, certains croyaient naïvement que les choses seraient différentes et bien NON.

  6. Citation de muta Mayoyo :  » Ce pays ne mérite assurément pas d’exister. Prochainement, je pense qu’il serait plus juste d’être du côté de ceux qui veulent le faire imploser. Qu’avons-nous gagné de son unité depuis l’indépendance ? »
    Je le dis et le redis chaque fois que l’ occasion se présente il faut impérativement balkaniser ce pays afin que chacun aille faire ses pitreries dans on patelin .Peut être que la percective de la responsabilité face à ses ouailles qui l’ ont élu le rendra sérieux et lucide .

  7. Malheur aux Sankurois d’avoir pour Gouverneur de Province un Lambert Mende Omalanga arrogant, omnipotent et imbû de lui même. La population de cette contrée doit tout faire pour éviter la présence de Mende dans cette partie de la République. Chacun doit le savoir que Mende est désigné chez vous par Joseph Kabila lui même qui veut bien s’assurer de l’électorat « Tetela » lors des élections de 2024. Si vous ne prenez pas garde aujourd’hui, demain, la surprise vous sera fort amère .
    J’ai dit !
    Kolomboka

  8. Etude Politique, Stratégique, Géopolitique, et Géostratégique pour la RDC.
    Thème : L’Accord d’Addis-Abeba et la responsabilité de l’ONU.
    Ba ndeko, mingi na kati ya bino bazali komituna soki Secrétaire Général de l’ONU Ban-ki-moon a signaki accord d’Addis-Abeba en tant que Secrétaire Général de l’ONU to en tant qu’individu.
    Na 2014, lokola accord d’Addis-Abeba ezalaki na internet té, nakomelaki Secrétaire Général de l’ONU Ban-ki-moon po atindela ngayi yango. Tango azuaki mokanda ya ngayi, apesaki yango na service ya bango ya information po balukela ngayi accord wana. Na date ya le 26 février 2014, service d’information ya ONU etindelaki ngayi accord d’Addis-Abeba signé. Moto na moto a signaki na kombo ya ye pe na titre ya ye ya mosala ; ba mosusu bazalaki ba présidents, ba mosusu bazalaki ba vice-présidents, ba mosusu bazalaki ba ministres. Ban-ki-moon a sgnaki en tant que Secrétaire Général de l’ONU.
    Na makambo ya ba accords, lokola na makambo ya ba contrats, eloko ezali na tina mingi ezali signatures ya bato bayokanaki, kombo ya bango, na titres ya bango ; authentification ya accord to contrat ezalaka na tina mingi té.
    Tembe ezali té, Ban-ki-moon a signaki accord d’Addis-Abeba en tant que Secrétaire Général ya ONU. Boye, ONU azali responsable ya pillage ya minérais ya RDC.
    Kasi, Kanambe Kabila ye pe a signaki accord d’addis-Abeba, est-ce que tokoki koloba té tè accord yango ezali légal ?
    Réponse na motuna oyo ezali tè accord d’Addis-Abeba ezali légal té po na biso ba Congolais po na raisons mibale oyo : 1) Kanambe Kabila azali rwandais, azali Congolais té ; pe azalaki imposé na RDC po bapaya baya ko piller minérais ya RDC. – Député européen d’origine belge Jean-Luc Schaffhauser azali koloba yango na vidéo ya parlement européen oyo : « Joseph Kabila – Un député européen dit ses quatre vérités sur la nationalité de Kabila » ; 2) Accord d’Addis-Abeba ekotisamaki na parlement ya RDC té po ba députés na ba sénateurs bandima yango.
    Boye, responsabilité ya monene etali pillage ya minerais ya RDC, na kobuma ya ba Congolais na RDC, ezali na mapeka ya ONU, po accord d’Addis-Abeba esalemaki na bokonzi ya Secrétaire Général de l’ONU.
    Ata soki bato ya ONU balobi tè Secrétaire Général ya bango azalaka na indépendance d’action, esengeli boyeba liboso tè « Indépendance » ezali té synonyme ya « Arbitraire » ; ya mibale, esengeli boyeba tè « Indépendance » ya Secrétaire Général ya ONU ezali définie par rapport ya ba pays membres ya Conseil de Sécurité baye bazalaka na droit de véto ; ya misato, esengeli boyeba tè Secrétaire Général ya ONU asengeli kotosa « Droit International ». Na nyonso oyo, rien n’autorise le Secrétaire Général de l’ONU à commettre l’arbitraire comme il l’a fait dans l’accord d’Addis-Abeba.
    « La Charte des Nations unies dans son chapitre XV le charge de remplir toutes les fonctions dont il peut être chargé par le Conseil de sécurité, l’Assemblée générale, le Conseil économique et social ou tout autre organe de l’ONU.
    En tant que plus haut fonctionnaire de l’ONU, il peut utiliser son indépendance pour empêcher l’apparition, l’aggravation ou l’extension de tout conflit pouvant mettre en péril le maintien de la paix ou du respect du droit international, notamment en attirant l’attention du Conseil de sécurité. »
    Na CPI, esengeli bolobela ba arguments oyo polele.
    Bernard B.
    03.03.2019

  9. Chers Compatriotes,
    Au Rwanda après des massacres, un citoyen s’était exclamé en disant: « ce courant a emporté même les meilleurs d’entre nous ». Qu’est-ce que je lis de notre MBTT ? une révolte incontrôlée. Il écrit : « S’il y a un président de la république au Congo, il doit savoir qu’au Sankuru, un fils du pays, Stéphane Mukumadi, est aux arrêts parce que poursuivi pour « faux et usage de faux » pour avoir voulu être candidat à la prochaine élection du gouverneur de cette province tout en étant titulaire de la double nationalité congolaise et française ; ce qu’interdit la loi. En même temps et toujours dans la même province, le gouverneur sortant et un député provincial actuel sont chacun titulaire de la double nationalité congolaise et belge ; ce qu’interdit la loi, mais sans qu’ils ne soient inquiétés par la justice. Le rôle d’un président de la république n’est-il pas entre autres d’assurer le bon fonctionnement des institutions ? Ce pays ne mérite assurément pas d’exister. Prochainement, je pense qu’il serait plus juste d’être du côté de ceux qui veulent le faire imploser. Qu’avons-nous gagné de son unité depuis l’indépendance ?. « Une prémisse, s’il y avait un président », qu’est-ce que cette phrase insinue ? Ah bon, le rôle du président est d’assurer le bon fonctionnement des institutions dès les premiers mois de l’entrée en fonction, une entrée que le pays connaît pour la première fois de son histoire ? La priorité du président serait de régler les situations dont le ministère de la justice devait s’occuper ? On devrait être du côté de ceux qui veulent l’implosion du pays ? Mais c’est facile, allez-y, nous verrons le résultat. C’est malheureux de voir que pour n’importe quelle institution du pays qui ne marche pas, les voix se lèvent pour accuser le pauvre président qui vient de prendre les commandes du pays dont les manettes les plus importantes ne lui sont pas encore remises. Le gouvernement n’est pas encore formé. Même ici, c’est aussi sa faute, parce qu’il a fait le deal avec le diable. Mais ce diable est là sans que nous n’osions le bousculer alors que nous sommes plus nombreux. Que ceux qui ont l’appuie du peuple congolais en entier fassent preuve de leur ingéniosité pour mettre le diable hors d’état de nuire ! Si non, soyons réalistes et revenons à la raison pour agir avec intelligence. Une réflexion menée sous le coup de la colère ne peut que mener à des absurdités et pas à la résolution intelligente d’une situation. Les Congolais doivent faire ici preuve d’intelligence et d’imagination, pas avec des théories en ligne, mais avec des actions bien réfléchies sur terrain. Que Dieu nous vienne en aide.

Comments are closed.