Est de la RDC: la puissance de feu des rebelles du M23 inquiète l’ONU

Read Time:1 Minute


Kinshasa, 1 juil 2022 – L’ONU est préoccupée par l’avancée des rebelles du M23 qui sèment la terreur dans l’Est de la RD Congo.

Les Nations unies sont préoccupées par les exactions des rebelles du M23 dans l’est de la RDC. Mercredi, la représentante spéciale de l’ONU pour la RDC a averti que le groupe rebelle à majorité Tutsi se comporte de plus en plus comme une armée conventionnelle.  » Le M23 possède une puissance de feu et des équipements de plus en plus sophistiqués, notamment en termes de capacités de tir à longue portée, de mortiers et de mitrailleuses, ainsi que de tirs de précision contre les avions « , a-t-elle déclaré.  »

La menace que cela représente tant pour les civils  » que pour les casques bleus  » qui ont pour mandat de les protéger est évidente.  » Face à cette milice très organisée, la cheffe de Monusco invite le Rwanda et la RD Congo à taire leur divergence afin de mutualiser leurs efforts contre les incursions de ce groupe armé.

L’offensive du M23 a eu un impact majeur sur les civils, causant la mort de 23 personnes, dont six enfants, en mai et juin, et déplaçant plus de 170 000 personnes, a déclaré le représentant spécial de l’ONU. Kinshasa accuse Kigali de soutenir les rebelles du M23. Des allégations rejetées par le Rwanda. Un nouveau sommet est prévu dans les prochains jours en Angola pour tenter de concilier les deux
parties.

APA/

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
100 %
Surprise
Surprise
0 %

8 thoughts on “Est de la RDC: la puissance de feu des rebelles du M23 inquiète l’ONU

  1. LE MUNYARWANDA MUSEVENI KAGUTA (PRÉSIDENT À VIE DE L’OUGANDA) VOULAIT UN PRÉSIDENT FAIBLE AU KONGO-ZAÏRE, KAGAME ET KANAMBE ALIAS JOSEPH JOSEPH KABILA ONT CRÉÉ LE FAIBLE TSHILOMBO-PÉTAIN NOMMÉ PRÉSIDENT PROTOCOLAIRE POUR L’EMPIRE HIMA EN 2018 ! 24 ans, après la fuite des Banyarwanda en Février 1998; voici le discours tenu par Laurent Désiré Kabila le 26 Novembre 1998 devant la Communauté Kongolaise venue l’accueillir lors de son passage à Bruxelles, excellent discours prémonitoire à propos de l’agression des Occupants Banyarwanda du RCD Goma (1998,) juste après la révolte des Kinois qui ont chassé avec brio les Banyarwanda en Février 1998, l’histoire est-elle un éternel recommencement ? Mzee Laurent Désiré Kabila dit à ses Compétences de la Diaspora Kongolaise de la Belgique ceci « Nous avons informé à tous ceux que nous avons rencontrés qu’il ne faut pas confondre l’agression venue de l’éxterieur et ceux qu’ils appellent être «la rébellion interne». Tout le monde sait que 3 semaines après que les agresseurs ait lancé leurs troupes contre notre territoire, ces ENVAHISSEURS parlaient encore moins des REBELLES. Ce n’est qu’après qu’ils se sont rendus compte qu’ils ne peuvent pas
    renverser le gouvernement légitime du Congo après 3 semaines de
    RÉSISTANCE, qu’ils ont accouru à une tactique célèbre vraiment ordinaire et bien connue en politique: recruter des farfelus un peu partout. Ils ont créee ce qu’ils s’accordent maintenant d’appeler une RÉBELLION. Ces gens tout le monde les connaissent. Nul n’a vu le pauvre Wamba qui était à l’université de Dar-Es-Salam, physiquement affaibli (applaudissements) avoir la force de commander même 2 soldats quand on l’a vu. Il n’y a jamais songé d’ailleurs. On a vu Zahidi Ngoma, prisonnier, pardonné, malade. L’Unesco m’écrivant d’avoir pitié de cet homme, et je l’ai confié à mon directeur de cabinet [Mr Abdoulaye Yerodia Ndombasi] ici présent pour qu’on l’accompagne à l’avion. N’est ce pas Monsieur [Mr Abdoulaye Yerodia Ndombasi] ? (rire). Et tout cela dans une chaise roulante. Quelques jours après, ce Monsieur est dit être un GÉNÉRAL, avoir une ARMÉE. Et je ne pense qu’en France on lui a donné une armée ?! Il n’avait pas d’armée en France, il n’en avait pas au Congo. Ce sont ces gens que les ENVAHISSEURS disent qu’ils sont
    devenus des responsables d’une RÉBELLION ! Les autres vous les connaissez ! Nos frères qui ne tarissent pas d’ardeur bien qu’ils aient été pendant plus de 30 ans au pouvoir. Ils réfusent de prendre congé et veulent continuer pour faire voir ce qu’ils ont déjà fait voir à tout le monde. Ils ont des noms, Tambwe Mwamba et autres. Et lui aussi, je pense, vous qui êtes ici, parcequ’il a
    toujours été ici, vous ne connaissez pas s’il a même un seul BATAILLON!
    Il ne peut pas l’avoir ici, non ? (NON! répond l’assemblée). L’a-t-il
    ici là ? (NON! répond l’assemblée). Dans quelle forêt ici, où est ce
    qu’on fait le maquis ici ? (rires). Alors brusquement, ils sont présentés comme des GÉNÉRAUX d’une ARMÉE qui s’est révoltée contre Kabila. Pas contre Kabila, bien sure, ils se trompent, mais tout ce que nous disons, ces frères-là ont été utilisés par les envahisseurs pour cacher leur motivation. L’agression, vous le connaissez, a une motivation économique. Tous ces PILLAGES faits à l’Est: des MINES, du CAFÉ, mais c’était la raison de nos MÉSENTENTES avec nos ANCIENS ALLIÉS. L’autre motivation c’est de prendre le peuple Congolais pour un PEUPLE MINEUR, et lui dire ce qu’il doit faire. Et MUSEVENI l’avait dit à la DÉLÉGATION DES MINISTRES DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES de la SADC que le Congo a besoin d’un DIRIGEANT FAIBLE, KABILA est TROP FORT. On lui dit fait ceci, il refuse. Et qu’est ce qu’on nous disait de faire ? De donner à Museveni et à ses frères des concessions parcequ’ils s’y trouvaient déjà. Je ne sais pas s‘ils coopéraient avec les autres, les Mobutistes avant! Ils avaient des concessions, on leur disait maintenant allez régulariser
    votre situation au ministère des mines. Pour eux, c’était là des
    insultes. Ils avaient droit d’avoir des concessions au Congo, on a dit. Monsieur, ce n’est pas possible. Le droit de frauder le café, le bois,
    la papayer, l’Or… Et comme on ne pouvait accepter que ces choses se
    fassent autrement que par le canal légal établi, c’était une source de
    mésettente. Enfin, l’expansion territoriale est une autre motivation. L’empire Hima-Tu*** a besoin des territoires, des terres Congolaises. Et vous savez que nous ne sommes pas d’accord. Je viens d’apprendre ici que vous n’êtes pas d’accord non plus. Alors, cette guerre qu’on nous impose est une GUERRE INJUSTE. Nous devons la dénoncer. Nous sommes venus la dénoncer parcequ’il y avait une DUPLICITÉ dans l’attitude de beaucoup de pays de la COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE ».[…]… RÉBELLION OU AGRESSION EXTÉRIEURE ET LA PUISSANCE DE FEU DES REBELLES (AGRESSEURS) DU M23 INQUIÈTE QUI ? Le KONGO-ZAÏRE a un président protocolaire trop trop faible comme l’a rêvé MUSEVENI KAGUTA, pire l’individu qui prétend être le Commandant Suprême des FARDC (Forces Armées Rwandaises Disséminées-Déployées au Congo-Kinshasa) demande un second mandat dans son discours humiliant du 30 Juin 2022 pour faire quoi ? Si le KONGO-ZAÏRE a un PRÉSIDENT FAIBLE pendant 10 ans, MUSEVENI, KAGAME et ALIAS KABILA vont occuper facilement tous les 2.345.000 km2 du KONGO-ZAÏRE pour l’EMPIRE HIMA qui esclavagisera tous les BANTOUS de l’AFRIQUE CENTRALE et d’ailleurs. RÉVEILLONS-NOUS. INGETA

  2. Le M23 « inquiete l’Onu, il se comporte de plus en plus comme une armée conventionnelle, possède une puissance de feu et des équipements de plus en plus sophistiqués, notamment en termes de capacités de tir à longue portée, de mortiers et de mitrailleuses, ainsi que de tirs de précision contre les avions ». Ses degats et la menace qu’il représente pour la population et meme pour les Casques bleus sont donc consequents et que fait la Monusco ? Elle se limite a inviter la RDC et le Rwanda pour mutualiser leurs efforts contre le M23 alors qu’elle a devant elle la preuve flagrante que cette puissance de feu vient du Rwanda. Cette Monusco ne sert a rien, au lieu d’en profiter pour eventrer le boa en disant aux yeux du monde la verite, elle se complait en vaine diplomatie…

  3. Depuis quelque temps Kagame multiplie les conférences publiques : a-t-il à s’expliquer ou a se justifier sur ses propos et faits hautement contestables ? Hier lundi 4 juillet il s’est exprimé en kinyarwanda dans une adresse publique ; qu’a-t-il dit, sinon ses dénégations et demi-vérités répétitives …? Il accepte volontiers que le Rwanda ne fasse pas partie de la force militaire régionale, répète sans convaincre que le problème M23 est une affaire Congolo-Congolaise mais que fait-il chez lui, convoque enfin des solutions politiques contre le recours aux armes, etc, etc … Et quid des Ougandais nous mis dans les pattes…
    La rencontre Tshisekedi-Kagame sous la médiation du president angolais que les mouvements citoyens récusent comme ils ne veulent pas de l’operation militaire regionale, aura lieu ce mercredi à Luanda ; pour quoi se dire ? Bien sur que Tshisekedi et Kagame plancheront sur des pourparlers entre notre pays et le Rwanda voulus directs autour de la guerre qui les oppose et au centre, nous l’esperons, la question M23.
    Le principal enjeu, c’est la necessite d’un dialogue vraiment ouvert et sincere entre les deux protagonistes en face d’un Kagame retors et manipulateur. Alors Lourenco arrivera-t-il a arracher de lui un engagement sincere de cesser son soutien au M23 qu’il continue de nier en se defaussant sur un presume probleme Congolo-Congolaise et sur le pretexte FDLR que ses equipees successives sur notre sol n’ont pu deloger – c’est dire -, laissera-t-il a Tshisekedi toute la lattitude de faire valoir sa souverainete ? Et que faire des accords signes dans l’opacite entre Tshisekedi et Kagame maintenant que leur nuisance apparait au grand jour ?

  4. La puissance de feu des M23 est l’une des preuves tangibles que les FARDC n’ont pas a faire a une quelconque rebellion, mais bien a l’armee rwandaise deguisee! Les M23 sont un groupe terroriste compose des soldats reguliers de l’armee rwandaise et des quelques traitres congolais que Kagame tient a infiltrer dans les FARDC et dans les services de securite de la RDC. L’arrogance sans cesse renouvelee de Paul Kagame est proportionnelle a la faiblesse percue ou reelle de la RDC. Nous devons saluer l’intransigeance de Fatshi qui repete a Luanda qu’il n’est question pour le gouvernement de negocier avec les terrooristes du M23. Tout le monde sait que les M23 sont a a la solde du Rwanda. C’est la puissance de feu des RDF qui fait qu’il y ait une situation de ni guerre ni paix autour de Bunangana. Avez-vous remarque le tapage mediatique qu’il y a eu chez nous a la suite du renouvellement de l’embargo sur les armes au Conseil de Securite? Quelle est cette politique de defense qui consiste a chercher des armes seulement quand on est deja sous le feu de l’ennemi? Savez vous que nos officiers superieurs se deplacent a bord des aeronefs de la MONUSCO, et que le Chef d’Etat-Major des FARDC n’a pas d’avion de commandement? En fait qui a donne l’ordre a nos troupes de stopper l’avance sur Bunagana? Nous savons tous depuis VietNam que la puissance de feu seule ne fait pas gagner une guerre! Malheureusement pour nous, Paul Kagame connait toutes nos faiblesses. Paul Kagame sait que les FARDC, meme soutenues par le peuple congolais tout entier, ne peuvent pas gagner du terrain face aux RDF. Il avait deja annonce que personne ne lui interdirait de faire la guerre au Congo. Maintenant il nous fait la guerre par M23 interposes, et nul ne peut pretendre qu’il ne connait pas ses intentions! La guerre de l’Est s’arretera comme elle a commence: par la volonte de Paul Kagame. Il suffit qu’il leve un petit doigt pour que les M23 disparaissent dans la nature! Et ca, il ne le fera pas sans y etre contraint! Fatshi a donc l’obligation de demontrer a ce belliqueux des Mille Collines que la RDC ne va pas se laisser humilier indefinnement! Puisque qu’il a le peuple derriere lui, il n’a pas le droit d’echouer!
    Binsonji E Madilu

    1. QUELQUES REMARQUES, SI VOUS PERMETTEZ…
      1. Je crains que l’intransigeance de Tshisekedi à ne pas négocier avec le M23 fasse aujourd’hui partie du passé. Comme je l’ai démontré ailleurs, il semble bien que le fameux sommet de Luanda et l’entregent de Kagame l’aient au contraire acculé à négocier avec le M23. Regardons la suite…
      2. Paul Kagame connait toutes nos faiblesses y compris hélas la naïveté de Tshisisekedi ; c’est sa force dont il a usé et abusé. Il invente des prétextes divers et même des attaques imaginaires au Rwanda venant du Congo sans être inquiété alors que tout le monde sait que les massacres ont lieu au Congo et pas au Rwanda où c’est la paix pour le moment…
      3. Notre politique de défense en question, sommes-nous sûrs que le pouvoir en place s’en préoccupe vraiment au-delà de désigner verbalement les militaires comme problème. Les experts occidentaux ont présenté quelques dizaines des noms d’officiers supérieurs et généraux qui truandent le bon fonctionnement de nos forces de sécurité, rien n’a pu être fait pour les bouter dehors. Le moins qu’on puisse dire est que notre Magistrat Suprême manque de courage et de réflexion pour booster notre politique de défense…
      4. J’approuve votre enseignement selon lequel la volonté de Kagame est décisive pour changer les choses dans l’Est de notre pays. J’ai en effet affirmé ailleurs que plutôt qu’à se cristalliser sur des mécanismes de contrôle sur le terrain qui seront encore une fois dévoyés, il nous faudra taper sur la conscience de l’homme Kagame, son sens de dignité et de l’honneur.

  5. *** »son sens de dignité et de l’honneur » qui pourra concilier avec ses intérêts ; c’est possible à condition de bien s’y prendre

Comments are closed.

Previous post RDC : le gouvernement approuve la somme de 100 milliards de FC pour permettre l’ouverture d’une ligne de crédit en faveur d’Afriland First Bank
Next post Qui a tué Francis Abilio Kidibi ?