IGF intercepte un double paiement de 4,1 millions USD

Read Time:4 Minute

Depuis sa réhabilitation en 2020, l’Inspection Générale des Finances(IGF) travaille sans relâche et efficacement pour soutenir les autorités financières telles que la DGI (Direction Générale des Impôts) et la DGDA (Direction Générale des Douanes et Accises) dans la mobilisation des recettes. Plus récemment,
l’IGF a intercepté une tentative de double paiement d’environ 4,1 millions USD au titre de la cotisation 2021-2022 à la SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe).

Créée le 15 septembre 1987, l’IGF est placée sous l’autorité directe du Président de la République et l’appuie pour assurer la bonne gouvernance des Finances Publiques. En effet, au 30 juin 2022, les recettes de l’État avaient atteint le niveau de 5 milliards USD pour une prévision de 4 milliards USD, soit un dépassement de 25%. Tout porte à croire que la RDC pourra réaliser pour la première fois de son histoire un budget historique de près de 10 milliards USD, ce qui permettra de réaliser plusieurs travaux d’infrastructures (routes, écoles, hôpitaux et autres).

Le travail de l’IGF s’étend à toutes les provinces du pays. Avec le récent démembrement et la restructuration des provinces, de nombreuses provinces plus récentes ne disposent pas actuellement des structures locales nécessaires pour assurer une gestion financière efficace et adéquate. Grâce au soutien continu de l’IGF, les budgets provinciaux ont été respectés, ce qui a permis de réduire considérablement les risques de détournement de fonds publics.

Jules Alingete, Inspecteur Général des Finances en Chef de l’IGF, déclare, « Avec la redynamisation de
l’IGF, œuvre de Son Excellence Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, la bonne gouvernance s’installe petit
à petit dans la Gestion Publique en RDC et les détournements de deniers publics sont suffisamment
réduits. »

Les résultats parlent d’eux-mêmes, entre autres : embellie des recettes publiques, apurement des arriérés des salaires dans les entreprises publiques, accroissement de la contribution des établissements publics dans le budget de l’État en termes d’impôts et dividendes, la stabilité du taux de change du franc congolais par rapport au dollar du fait d’un excédent de trésorerie de l’État, l’amélioration de rapatriement des devises d’exportation et de la réserve de change; en effet le trésor public se porte mieux aujourd’hui. L’IGF continue de soutenir la vision de Son Excellence Felix Tshisekedi pour une lutte acharnée contre la corruption, la fraude et les détournements de deniers publics.


INSPECTION GÉNÉRALE DES FINANCES
Cellule de Communication IGF
Kinshasa
30, Avenue des Forces armées, Kinshasa / Gombe
B.P. : 201 Kin 1
contact@igf.gouv.cd
media@mkakati.com
Fait Kinshasa, le 03 août 2022


Since its rehabilitation in 2020, the Inspectorate General of Finances(IGF) has been working tirelessly and
efficiently to support financial authorities such as the DGI (General Directorate of Taxes) and the DGDA
(General Directorate of Customs and Excises) in the mobilization of revenues. More recently, IGF
intercepted a double payment attempt of approximately 4.1 million USD under the 2021-2022 membership fee contribution to the SADC (Southern African Development Community).

Created on September 15, 1987, the IGF is placed under the direct authority of the President of the
Republic and supports him in ensuring good governance of public finances. As of June 30, 2022,
government revenues had reached the level of USD 5 billion for a forecast of USD 4 billion, exceeding by
25%. There is every reason to believe that the DRC will be able to achieve a record budget of nearly US$10 billion for the first time in its history, which will make it possible to carry out a number of infrastructure projects (roads, schools, hospitals, and others).

The work of the IGF extends to all provinces of the country. With the recent dismemberment and
restructuring of the provinces, many newer provinces do not currently have the local structures in place to
ensure effective and adequate financial management. With the continued support of the IGF, provincial
budgets have been respected and this has significantly reduced risks and potential embezzlement of public funds.

Jules Alingete, Chief Inspector General of the IGF, states, « With the revitalization of the IGF, courtesy of
His Excellency Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, good governance is gradually taking hold in public
management in the DRC and the misappropriation of public funds is being sufficiently reduced. »
The results speak for themselves, notably: an improvement in public revenues, the clearing of salary arrears in public companies, an increase in the contribution of public establishments to the State budget in terms of taxes and dividends, the stability of the exchange rate of the Congolese franc against the dollar due to a State cash surplus, the improvement in the repatriation of export currencies and foreign exchange reserves; indeed, the public treasury is in better shape today. The IGF continues to support the vision of His Excellency Felix Tshisekedi for a relentless fight against corruption, fraud, and misappropriation of public funds.

INSPECTION GÉNÉRALE DES FINANCES
Cellule de Communication IGF
Kinshasa
30, Avenue des Forces armées, Kinshasa / Gombe
B.P. : 201 Kin 1
contact@igf.gouv.cd
media@mkakati.com
Fait Kinshasa, le 03 août 2022

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
100 %

21 thoughts on “IGF intercepte un double paiement de 4,1 millions USD

  1. l’IGF a intercepté une tentative de double paiement d’environ 4,1 millions USD au titre de la cotisation 2021-2022 à la SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe). Magnifique ! Excellent travail !
    Mais au fait, on voudrait savoir qui est l’ auteur de cette tentative de double paiement et si des poursuites judiciaires ont été lancées contre lui.
    Autre chose, combien des miyibi de la république l’IGF a déjà envoyé devant des tribunaux et qui ont été condamnés par la justice ?
    La  » Com  » sur la personne, sur la gloriole de l’inspecteur principal n’est d’aucun intérêt. Zéro intérêt ! Sauf s’il se prépare pour 2023.
    Toza basi na bino te !!!!

  2. IGF,
    Où sont les millions de l’escroquerie du RAM ?
    Où sont les millions du programme 100 jours ?
    Où sont les million de Tshilejelu ?
    Quid du pactole Wenge ?
    Le peuple veut savoir et compte sur vous. Le peuple d’abord, oui ou non ?
    Mama Olive, talela biso likambo oyo.

  3. Bravo à Mr Alingete et son IGF mais lorsqu’on lit de leur plume les djalelos ci-dessous on se pose la question de savoir s’ils ont tant besoin de marques de loyauté gratuite pour bien faire leur travail ? Du coup ils ouvrent la porte à ceux qui leur reprochent d’aller investiguer partout sauf à la Presidence et ceux qui disent que leur travail n’est pas entièrement récompensé lorsqie le president élargit au quart de tour ceux de ses proches qu’ils font comdamner devant la Justice.
    [« Jules Alingete, Inspecteur Général des Finances en Chef de l’IGF, déclare, « Avec la redynamisation de
    l’IGF, œuvre de Son Excellence Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, la bonne gouvernance s’installe petit
    à petit dans la Gestion Publique en RDC et les détournements de deniers publics sont suffisamment
    réduits. »…
    L’IGF continue de soutenir la vision de Son Excellence Felix Tshisekedi pour une lutte acharnée contre la corruption, la fraude et les détournements de deniers publics. »]

  4. En vérité en vérité, Alingete et son IGF au lieu d’ester comme des agents de l’Etat au service de la Nation, sont devenus malgré leurs demi-succes des acteurs politiques au service du mulopwe Tshisekedi. Suivez bien les choix de leurs pérégrinations et les destins de ceux qu’ils accusent de detournemts et vous vous convaincrez aisement de leurs dérives fanatiques !

  5. @Nono. Distingue Nono, soyez genereux! Le Seigneur nous demande de rendre a Cesar ce qui est a Cesar. Il ne nous demande pas de rendre a Cesar ce qui est a Cesar seulement si nous aimons la gueule de Cesar! Il faut reconnaitre que l’IGF, service public cree depuis 1987, doit sa resurrection a Fatshi. Avant Fatshi, qui entendait encore parler de l’IGF? Il fut un temps ou l’IGF ne pouvait pas inspecter la gestion des finances publiques sans l’accord des fossoyeurs du tresor public. Fatshi a donne carte blanche a l’IGF, et pour la premiere fois dans l’histoire politique de notre pays, les gestionnaires de deniers publics ont peur de detourner les deniers publics. Ils savent que l’IGF a un regard sur leurs faits et gestes sur tout ce qui concerne leur gestion de l’argent de l’Etat. La peur du gendarme est, dit-on, le debut de la sagesse. Les resultats sont la, et il faut etre malhonnete pour ne pas reconnaitre le travail que l’IGF fait. Personnellement je parle souvent de la resurrection de l’IGF parce que pendant les 18 ans de Kabila, l’IGF etait pratiquement morte et enterree! Tout le monde constate maintenant que pendant tout le regne de Kabila, aucun ministre, aucun dignitaire du regime n’a ete deferre devant la justice pour detournement de deniers publics! Pourtant les detourenments etaient legion! Depuis Fatshi, le nombre des dignitaires deferres a la justice grace au travail de l’IGF ne fait qu’augmenter! Ce qu’il faut deplorer cependant, ce que la justice ne travaille pas au meme rythme que l’IGF!. Fatshi avait promis de ne pas se substituer a la justice. Il essaie tant que faire se peut de tenir cette promesse. Malheureusement le fonctionnement de notre justice laisse a desirer et Fatshi est le premier a le reconnaitre! Nous ne devons pas imputer a l’IGF les tares de notre justice! Je constate avec regret que vous traiter tous ceux qui epinglent les bonnes actions de Fatshi de fanatiques! Soyez genereux, mon frere! Je sais que vous pouvez faire mieux que ca! Salut chez vous!
    Binsonji E Madilu

  6. Suite à la guerre dans l’Est, il y aurait 500.000 réfugiés congolais dans les pays voisins et 5M des déplacés internes.
    Le HCR peine à réunir 240 M$ pour leur venir en aide.
    A Kinshasa, les pouvoirs publics ne se sentent nullement concernés par le drame que vivent les déplacés et les réfugiés congolais. On se complait à détourner des millions $.
    Quel pays?

  7. Mon cher Binsonji;
    A tort ou à raison – à vous de juger – j’ai trouvé plus payant de pointer ce qui ne va pas. Néanmoins je ne suis pas là à dire que Tshisekedi n’a rien fait de bon mais qu’il aurait pu et même dû faire mieux avec moins d’amateurisme, moins de jouissance, etc, etc… Avec moins de politique politicienne les demi-succes
    d’Alingete et son IGF deviendraient de grandes victoires ; avec moins de naïveté et davantage de courage Bunangana serait déjà délivré. Notre Justice n’est-elle pas corrompue parce qu’elle est l’otage des politiciens, qui doit alors la redresser ? Je donne ainsi raison à Mukwege, Fayulu, Sesanga, Munubo et autres qui invitent Tshisekedi à revoir ses stratégies notamment dans la crise RDC-Rwanda.
    Tenez justement : aujourd’hui les experts de l’Onu nous démontrent noir sur blanc l’agression rwandaise et ougandaise, un pouvoir plus avisé et plus responsable ne fonderait pas d’abord sa réplique sur les instances internationales comme fait le nôtre. Bien sûr l’exploitation frauduleuse de nos ressources qui profite aux multinationales est aujourd’hui le nerf de la guerre ; elle est intimement liée au banditisme d’Etat du Rwanda et de l’Ouganda, son assainissement passe donc par l’action de la CI. Si la déstabilisation de notre pays par les etrangers est avérée c’est d’abord par nos entreprises propres fortes que nous devons arracher nos intérêts souverains volés. La suspension claire des relations diplomatiques pour est l’une d’elle parce qu’elle invitera alors à une discussion avisée en place de continuer à pleurnicher devant le monde. Les anathèmes désordonnés adverses ne suffiront jamais ; crier Fatshi Beton en tout temps et en tout lieu, nous le voyons bien, il faut être aveugle pour croire que cela nous apporte la victoire. Voilà cher ami pourquoi j’ai choisi de montrer ce qui ne va pas dans la gouvernance de Tshisekedi, il nous indique l’essentiel qui reste à faire.

    1. PS
      Ceux que j’appelle fanatiques irréductibles pro-tshisekedistes ce sont ces Compatriotes qui n’ont d’yeux et oreilles que pour ce qu’ils considèrent comme ses réussites. Ils ferment les yeux et refusent de voir ses échecs qui sont pourtant nombreux. C’est leur droit, leur choix légitime mais qui ignore que la poltique se mesure par des bilans, un bilan globalement positif est différent d’un bilan négatif ou mitigé.

    2. On a parlé ci- dessus de Justice comme si c’était un corps étranger sur lequel l’Etat n’avait aucune prise et sur lequel s’abattaient impuissants les soupçons. Des études ont été faites sur le secteur et pas toutes bidons. Une etude du GEC et de l’ACAJ notaient en soit qu’il n’y avait pas d’avancées significatives
      en matière de Justice soit qu’il subsistait encore de nombreux dysfonctionnements depuis l’avènement de Tshisekedi alors qu’à son arrivée il avait exprimé sa volonté de réformer la justice. Ces etudes demontrent toutes que cette volonté est restée presque un vœu pieux. En juin 2021 l’ACAJ denombre12 800 cas d’inaffectivité des voies de recours, de trafic d’influence, de denis de justice et d’impunité des faits de corruption entre janvier 2019 et mai 2021, etc, etc. Il y’a surtout l’omniprésente influence politique dont on voit les llustrations flagrantes dans l’épilogue rocambolesque ducprocès de 100 jours, tous acquittés ou encore dans les nominations à la Cour constitutionnelle. Je suggerais ci-dessus que c’est encore de la tète du pays qu’on peut redresser notre Justice car en definitive sous ‘JK’ comme sous Tshisekedi, l’exécution des décisions de justice dépend du bon vouloir des politiques au pouvoir qui y trouvent leurs intérêts ou pas…

  8. @Binsonji E Madilu
    D’après vous, le Seigneur nous demande de rendre a Cesar ce qui est a Cesar.
    A qui doit-on rendre l’arrestation dégoutante de Mama Marie Maseni, 69 ANS, combattante de la démocratie, par des macaques encagoulées ?

    1. @Jo Bongos. ‘Il faut rendre a Cesar ce qui est a Cesar…’Ce n’est pas d’apres moi, mais d’apres les Saintes Ecritures. Je ne connais pas grand’chose de l’arrestastion de Mama Marie Maseni. je ne sais meme pas qui elle est. Si elle est combattante de la democratie, nous devons certainement la defendre. Quand aux ‘macaques encagoulees’, vous me lisez souvent sur CIC et vous savez que je peux pas faire l’apologie de l’insulte! C’est a cause de ces ‘macaques encagoules’ que les universitaires des annees soixante-dix que nous etions avions surnomme les services de securite de ‘services d’insecurite’! Il y a, et il y aura toujours dans ces services des agents qui ne se contenteront pas seulement d’etre les Yeux et les Oreilles de l’Etat. La tentation de devenir tortionnaire est trop forte!

      1. @Binsonji E Madilu
        Mais bien sûr que oui, les Saintes Ecriture, les trois Évangiles synoptiques : Marc 12,17, Matthieu 22,21 et Luc 20,25. Toyebi. Passons.
        Vous ne connaissez pas Mama Marie. Vous vivez certainement loin de Kinshasa. Pas de problème.
        D’après vous, comment les Saintes Ecritures auraient pu qualifier des gaillards en cagoule qui vont arrêter une vieille dame congolaise de 69 ans chez elle à 5h du matin ? Je rappelle qu’elle n’est pas membre du M23, aile Bunagana. Moi, ces gaillards, je les appelle des macaques. Et encore, je suis très gentil et respectueux.

      2. Un peu de recul, de la mesure svp !!! Rendre à César mais quel autre César avons-nous sinon celui qui s’arroge le droit de représenter le peuple dans un pays où il a droit de vie et de mort sur tous ou presque ?
        Qu’on connaisse la dame ou pas mais qu’un régime en arrive à enlever manu militari nuitamme une dame démunie de 69 ans parce qu’elle aurait proféré des critiques sévères et même diffamantes à son encontre et à ses animateurs, il est plutôt temps de s’en inquiéter plutôt que le défendre inconditionnellement. Quel réel danger represente-t-elle ? Veut-on instaurer une peur de gendarme totalitaire qui musele les consciences et pourquoi si l’on croit travailler pour la Nation ?
        Voilà maintenant ce spectacle indigne et paradoxal où d’un coté la pauvre dame est devenue célèbre malgré elle, ses coups de gueule connus de tous et de l’autre obligée d’anonner des excuses qui ne convainquent personne. Dégoûtant au maximum !!!

  9. La tres pertinente question est celle posee par notre cher frere Jo Bongos, a savoir:  » Combien des miyibi de la republique l’IGF a deja envoye devant les tribunaux et qui ont ete condamnes par la justice? » Le reste c’est de la pure blague! Ces voleurs ainsi que les immoraux qui les acceptent et les applaudissent se moquent de tout un peuple et c’est cela qui est insupportable. Comment ne pas dire avec Martin Grey que  » la vengeance est amer »? car elle interviendra sans aucun doute en 2023.

  10. Quelqu’un a dit « Un socialiste, c’est celui qui veut faire du bien avec l’argent des autres sans oublier de se servir au passage » ! Ce que l’hermétique tribaliste IGF lubalisée dirigée par un membre actif de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) FAMILIALE (Matete/Kwenge) fait en RDC occupée par les Envahisseurs Banyarwanda, c’est totalement l’opposé de la marche à suivre des procédures fiscales et recouvrement des fonds publics volés ou issus de la Fraude fiscale, du détournement de l’argent public car chaque contrôleur fiscal d’une Inspection Générale des Finances sait que tout indice ou faisceau d’indices de Fraude est automatiquement pénalement sanctionné, cette attitude de connivence de Sieur Jules Alingete politisé à l’extrême prouve qu’il est corrompu et indigne de traquer avec déontologie et conscience professionnelles les Politichiens Voleurs Escrocs qui opèrent librement au KONGO-ZAÏRE occupé par le RWANDA et l’OUGANDA. Le mauvais rôle dévolu à l’IGF lubalisée infeodée a la présidence protocolaire du TRAÎTRE JOUISSEUR Tshilombo-Pétain est de provoquer la FORCLUSION de toutes les affaires Financières délictueuses et litigieuses en cours reprochées aux Politichiens Collabos, Occupants Voleurs et Escrocs qui agissent sous la DICTATURE Tshilombiste JUXTAPOSÉE sur l’Occupation RWANDO-OUGANDAISE depuis 2019 même avant. Ne perdons pas de vue « Un contrôleur fiscal corrompu est plus dangereux qu’un contribuable fraudeur de surcroît politichien ». VIVE LE SOULÈVEMENT POPULAIRE. INGETA

    1. @Combattant Resistant de l’Ombre. Juste une question de curiosite, C’est quoi l’IGF lubalisee?

  11. @Jo Bongos. Vous m’avez donne le devoir de m’informer sur l’arrestation de Mama Marie Maseni. J’ai consulte mes contacts et j’ai visionne bcp de videos sur les interventions de Mama Marie. La derniere video est celle de l’entretien de la premiere dame avec Mama Marie Maseni, son mari, et sa fille. Il ressort de ce que j’ai entendu et ce que j’ai vu les considerations suivantes:
    1. Mama Marie Miseni n’est pas du tout une combattante de la democratie! Elle est juste une dame agee manipulee par des ennemis de Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui confond comme beaucoup de nos compatriotes ‘injures’ et ‘critiques’. A l’entendre debiter certains de ses propos, on croirait entendre un certain professeur Julien Ciakudia.
    2. Mama Marie Miseni n’a pas ete enlevee par des agents encagoules. Elle a ete prise chez elle devant son mari et ses enfants.
    3. Depuis plus de deux ans, Mama Marie Miseni appelle ‘Union Sacree’ ‘Union Salite’. Elle a une fixation sur la personne du president de l’Assemblee Nationale, Mr Mbosso Nkodia Puangwa. Elle l’attaque systematiquement depuis deux ans, et la virulence de ses attaques offusquent memes certains membres du parti politique dont elle se reclame!
    4. Mama Marie Miseni a ete interpelleee par la police -pas l’ANR!- parce qu’elle s’est attaquee a la premiere dame, oubliant que la premiere dame n’est pas une personnalite politique autant que Mr Mbosso! C’est indecent de s’attaquer comme elle l’a fait a la premiere dame. Lorsqu’on lui fait comprendre qu’elle s’est trompee de cible, elle a presente des excuses que la premiere dame a gracieusement accepte!
    5. Beaucoup de compatriotes confondent liberte d’expression et liberte d’injurier, voire de regler des comptes a ses enemis sur la place publique. On le voit meme sur cet espace de CIC. Il n’y a aucun president congolais qui a ete insulte au Congo meme comme Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo!
    6. Mama Marie Miseni a ete relachee par la police, et juste apres, la premiere dame l’a invitee, et l’a recue au Palais de la
    Nation. Elle lui a fait comprendre clairement qu’il y a une difference entre crtitiquer l’action politique du president de la republique et injurier.
    Voila ce que j’ai appris sur l’interpellation – pas l’arrestation -de Mama Marie Miseni. Si apres ce que je viens de vous relater vous estimez toujours qu’elle est une combattante de la democratie, alors nous n’avons pas le meme entendement du concept de la democratie!

    1. @Binsonji E Madilu
      Kie kie kie…J’imagine clairement vos contacts.
      Ce qui est certain, c’est que nous n’avons – mais vraiment pas – la même capacité de juger les faits sociaux. Mais c’est normal, n’étant pas conditionnés par les mêmes valeurs.
      Bien à vous.

    2. Cher Binsonji,
      C’en devient pathétique de vous lire aussi fidèle à la récitation parfaite d’une leçon d’un inconditionnel tshisekediste. C’est vrai vous n’avez même pas un chouïa à reprocher au pouvoir et ses envoyés dans l’interpellation au petit matin de cette dame ? Je n’en reviens pas venant de vous, c’est vrai ces derniers temps vous nous avez habitués à des odes curieuses, des djalelos bien ecrits à la Sakombi. Passons donc…

      1. @Nono.@Jo Bongos.
        J’aimerais bien savoir pourquoi vous tenez a faire de moi un inconditionnel tshisekediste. Vous avez dit vous-memes que vous trouvez payant de relever ce qui va pas dans le pouvoir en place. Vous m’avez fait comprendre a plusieurs reprises que vous preferrez parler de l’incomptence et des defaillances du PR. Vous m’avez aussi fait comprendre que vous voyez le pouvoir en place comme un verre aux 3/4 vides alors que moi je le vois a moitie plein. Nos positions respectives sont donc bien connues. Moi j’ai choisi de saluer les efforts au lieu de chanter les echecs. Moi j’ai choisi de ne relever que ce qui est pertinent, ce qui est postif. Je laisse aux pessimistes l’option de faire l’inventaire des negatifs. Mama Marie Miseni a ete interpellee et entendue. Elle est rentree chez elle saine et sauve. C’est le plus important pour moi. Quand je pense que sous JKK, elle ne serait probablement pas rentree chez elle, je me dis qu’il y a quand meme du bon quelque part. Je n’ecris pas des ‘djalelos’ parce que je suis pas un djaleloiste. Personne ne me paie pour mes publications sur CIC! Je ne peux donc pas ecrire des ‘djalelos a la Sakombi Inongo’. Je trouve la comparaison offensante! Je l’ai dit et je repete: je ne suis ni pro-Tshisekedi ni anti-Tshisekedi! Je suis pro-Congo et anti-separatisme.Je ne suis un inconditionnel de personne! Ce serait une erreur grave que de considerer mes publications sur CIC comme preuve d’alleagance a un quelconque camp politique ou a un individu. Je suis un esprit libre. Je suis patriotiste et fier de l’etre.
        @Jo Bongos. Tous ceux qui suivent le feuilleton Kabund comprenent qu’il est lui-meme l’artisan de ce qui lui arrive. Faire l’opposition n’est pas ce qu’on lui reproche mais porter des accusationns graves pour lesquelles il refuse de donner des preuves. On lui reproche l’attitude de defi qu’il a adoptee vis-a-vis du bureau de l’Assemblee Nationale. Je ne vois pas pourquoi la premiere dame l’inviterait. En ce qui concerne mes contacts, vous pouvez imaginer ce que vous voulez, mais nous avons tous des contacts capables de nous eclairer sur des points precis de la vie du pays. Je ne suis pas juriste, mais il y a des juristes parmi mes contacts, et ils sont unanimes pour dire qu’il y a une difference entre une interpellation et une arrestation. Mama Marie Miseni a ete interpellee, pas arretee. Si c’est l’heure de l’intrpellation qui devrait nous interpeller, estimons-nous au moins heureux qu’elle n’ait pas subi le sort d’Armand Tungulu! Une opposition politique qui s’illustre plus en injures qu’en proprositions d’alternatives d’action devrait aussi nous interpellesz. Remarquez que Martin Fayulu n’a jamais injurie Madame Denise Nyakeru Tshisekedi! A ma connaissance il n’a jamais traite Fatshi de jouisseur incompetent. Quand a Seskoul, nous savons tous qu’il avait du respect pour les mamans!
        Salutations patriotiques!

  12. @Binsonji E Madilu
    J’ai oublié de vous poser la question suivante : JM Kabunda est-il manipulé par Fayulu de Lamuka ou Mobutu Seskoul du MPR ?
    On attend qu’il vienne, lui aussi, s’excuser.
    Probablement que la  » première dame  » va l’inviter au Palais de la Nation.
    Kie kie kie…

Comments are closed.

Previous post Communiqué IRDH: Condamnons la violence contre Monusco et demandons le respect du plan de son retrait progressif
Next post RDC: le gouvernement appelle le Conseil de sécurité à condamner l’agression rwandaise et obtenir le retrait du M23 de toutes les zones occupées