Kwango: la ville de Kenge face au phénomène Kuluna

Read Time:1 Minute

Le maire adjoint de la ville de Kenge, Marcel Yingi Shamaloba, a dénoncé mercredi 4 mars le nouveau phénomène Kuluna (entendez : la criminalité urbaine) qui prend de plus en plus de l’ampleur dans le chef-lieu de la Province du Kwango.

Il l’a fait savoir lors d’une réunion tenue avec les membres du comité de sécurité de cette ville en présence des chefs des quartiers.

Le maire adjoint Marcel Yingi a lancé une sonnette d’alarme deux parlementaires présents en demandant leur implication afin de lutter contre les auteurs de ce phénomène qui sont pour la plupart des jeunes. « Il est constaté depuis un certain temps que des jeunes gens se regroupent et forment les Bases nommées ‘base Américain, Zaïrois, Rwanda’ et autres, soulignant que ceux-ci s’affrontent dans les différents quartiers de la ville et créent souvent l’insécurité », a-t-il déploré.

Il a, par ailleurs, relevé une autre forme d’insécurité observée dans sa juridiction, à savoir des accidents de circulation qu’on enregistre partout dans la ville et qui sont causés d’une part, par l’excès de vitesse de certains motards et d’autre part, par des bêtes qui sont laissées en
divagation à travers la ville.

Il en a appelé également à la Police National Congolaise à décourager tous ces jeunes gens qui créent des groupes pour s’adonner aux actes de barbaries.

En outre, l’autorité urbaine a responsabilisé les Chefs des quartiers pour sensibiliser leurs populations à l’assainissement de la ville, en organisant chaque samedi le « Salongo » dans chaque quartier de Kenge et voir comment mettre en place des stratégies durables pour maintenir la ville propre.

ACP/

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Haut-Katanga: Lubumbashi abrite la 8ème assemblée générale des maires francophones des Grands Lacs
Next post La « VSV » dénonce la détention arbitraire et politisée du député provincial Mike Mukebayi Nkoso