Le lavage des mains réduit de 50% les maladies diarrhéiques

A l’occasion de la Journée mondiale de lavage des mains, Dr Berthe Banzua Mbombo, coordinatrice nationale du programme « Village assaini », a déclaré, jeudi 11 octobre à Kinshasa, que le lavage des mains avec du savon ou de la cendre réduit de 50% les maladies diarrhéiques et 25% des infections respiratoires aiguës.

Selon ce médecin, qui est également directrice de l’hygiène et salubrité publique, l’ignorance ou l’absence de cette pratique est l’une des sources de la propagation des maladies dites de « mains sales ».

Elle a sollicité le concours des médias pour vulgariser ce message auprès de la population, particulièrement dans les milieux ruraux. « La presse doit mettre un accent sur l’importance de cette pratique», a-t-elle dit.

Chargée de communication et promotion de l’hygiène du programme« Village assaini », Marceline Lusamba, a, pour sa part, indiqué, que plus de 3,5 millions d’enfants meurent chaque année au monde à cause des maladies diarrhéiques et de la pneumonie, soulignant que la RDC est l’un des pays les plus touchés par le choléra et la fièvre typhoïde.

ACP/

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Toute la vérité sur l’exécution de Ne Muanda Nsemi!
Next post Elections du 23/12: J-70