BCC: vers la maîtrise des facteurs à la base de la dépréciation du franc congolais

Le directeur général chargé de la politique monétaire et opérations bancaires de la Banque centrale du Congo (BCC), Jean Louis Kayembe a indiqué, lundi 15 juin, que face à la dégringolade de la monnaie nationale par rapport au dollar américain, la BCC rassure avoir maîtrisé les facteurs ayant occasionné la dépréciation du FC. M. Jean-Louis Kayembe a fait savoir que le Trésor n’est plus en déficit. « Un dispositif de gestion sur base caisse est mis en place. Mais, s’il est en déficit, il est financé seul par les Bons du Trésor et l’appui budgétaire accordé par le Fonds monétaire international », a-t-il affirmé.

Pour lui, il n’y a pas à s’inquiéter, pour le moment, car ces causes étant maîtrisées et que les conséquences qui étaient notamment la dépréciation, devraient s’arrêter. « La dépréciation du FC était due au fait qu’il y’a eu une injection plus importante de liquidité par rapport aux besoins de l’économie », a-t-il ajouté avant de préciser que cette extension de la masse monétaire en termes de billets en circulation, a justifié l’augmentation de l’offre de la monnaie nationale, alors que l’offre de la devise n’a pas augmenté dans les mêmes proportions et au même moment.

C’est parmi les principaux facteurs à la base de la dépréciation de la monnaie nationale, a-t-il conclu.

ACP

One thought on “BCC: vers la maîtrise des facteurs à la base de la dépréciation du franc congolais

  1. DEGRINGOLADE DE LA MONAIE NATIONALE; EFFET DES 100 JOURS?
    Avec tout le respect pour ce directeur de la BCC, quand dans un État l´admnistration du président finance son programme politique avec les dollars de la reserve de change… pas surpenant que la monaie nationale perd sa valeur et decroche !
    https://financialafrik.com/2020/06/18/en-rdc-les-reserves-de-change-tombent-a-trois-semaines-dímportation/

Comments are closed.