COP26 : Félix Tshisekedi a insisté que “la RDC est pays solution” à la crise climatique

Félix Tshisekedi à la COP 26

Félix Tshisekedi à la COP 26

Le Président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi a prononcé son discours ce mardi 2 novembre à la 26ème Conférence des Nations-Unies pour le Climat à Glasgow en Écosse (Royaume-Uni) pour les enjeux climatiques. Il a insisté qu’au regard de ses richesses naturelles, la RDC se présente comme “Pays Solution” à la crise climatique mondiale.

Le chef de l’État congolais a appelé tous les leaders du monde à travailler ensemble pour la sauvegarde des richesses naturelles de la RDC.

“La République démocratique du Congo, mon pays, avec ses massifs forestiers, ses tourbières et ses ressources en eau et en minerais stratégiques se présente comme un pays solution à la crise climatique. C’est pourquoi j’appelle les leaders et décideurs du monde entier à agir ensemble, main dans la main afin que nous puissions protéger ce patrimoine naturel essentiel à la survie de l’humanité”, a déclaré Félix Tshisekedi.

La République démocratique du Congo détient plus de 60% de forêt du bassin du Congo, deuxième poumon mondial de la lutte contre le changement climatique. Le pays a également des tourbières, des grands puits de stockage de carbone et des minerais stratégiques essentiels à la transition énergétique.

Auguy Mudiayi/ACTUALITE.CD

6 Commentaires on “COP26 : Félix Tshisekedi a insisté que “la RDC est pays solution” à la crise climatique

  1. “La République démocratique du Congo […] avec ses massifs forestiers, ses tourbières et ses ressources en eau et en minerais stratégiques se présente comme un pays solution à la crise climatique »
    Que font le Congolais lui-même et ses dirigeants de toutes ces richesses?
    Eh bien, ils sont les premiers à livrer (sans contrepartie) ce patrimoine que Dieu nous a donné et qu’on a le devoir de sauvegarder. On le brade!
    Le Congolais doit d’abord apprendre à balayer devant sa porte, avant d’en appeler à l’aide étrangère. Quels impubère !

  2. Le président a tout simplement invité avec insistance tous les rapaces de la planète à venir achever ce pays morribond. Car si la RDC est le « 2è poumon mondial de lutte contre le changement climatique », c’est qu’il y a un « 1er poumon mondial ». Qu’a-t-il dit? Était-il aussi léger que le numéro 2?
    Le changement climatique tel que notre génération le vit est, de l’avis des experts, la face cachée de l’industrialisation à outrance de la planète. Bref, un fait humain et non un phénomène naturel. On ne peut y rémédier que par un « comportement responsable » de la part des pays industrialisés passant entre autres par la réduction de la pollution.
    Positionner la RDC comme pays solution est absurde, et cache mal l’ignorance du sujet par les 1086 conseillers de Tshilombo. En effet, les mêmes causes produisant les mêmes effets, on voit mal comment les pays industrialisés auraient un comportement plus responsable en RDC qu’ils ne l’ont eu sur leurs territoires respectifs.
    Ensuite, il n’ est un secret pour personne que les eaux du Congo sont depuis toujours l’objet des nombreuses convoitises internationales avec des projets sans la RDC, et sans que nos autorités ne protestent. Donc, dire que la RDC est un PAYS SOLUTION, c’est aussi donner raison aux pays du Sahara et aux milieux d’affaires internationaux qui ne jurent que par les eaux du Fleuve Congo.
    Tenir un pareil discours, c’est faire comme une belle femme qui se promène en bikini dans un quartier réputé pour ses violences sexuelles!!! On imagine la suite. La démarche du Dr.Tshilombo de vendre la RDC comme pays-solution est pareille, et donc très irresponsable. Ya solo Tshilombo akaneli ko shayer mboka wana!
    L’ avenir du pays ne lui dit rien. Il sait que ses enfants grandiront sans problèmes à Kigali ou à Luanda, et cela lui suffit. Et nous autres? Que deviendra finalement ce maudit pays sans leadership, avec juste des « shayeurs » et des Princes de Zamunda à sa tête?

  3. EUH FISTON! DITES-NOUS, FATSHI BETON Mr. TOUCHE A TOUT EST-IL DEVENU UN GRAND COLLECTIONNEUR DES TITRES?
    COMMENT CA?
    TOUT KINSASA EN PARLE QUE DEPUIS QUE LE KONGO EST REPUBLIQUE, FATSHI BETON A TOUT RAFFLE DANS LE DOMAINE DE COLLECTION.
    DIS-DONC, VOUS BLAGUEZ OU BIEN QUOI? NON, JE NE BLAGUE PAS, C’EST UNE VERITE ET CELA SE VOIT A L’OEIL NU MEME CHEZ LES AVEUGLES.
    PR DU KONGO, PR DE L’UA, Dr, HONORE MUCAUSA PARDON Dr. HONORIS CAUSA, PR VOYAGEUR, COLLECTIONNEUR D’AVIONS, PR JAZZEUR MOLATO SAPEUR, PR COLLECTIONNEUR D’OEUVRES D’ARTS DU MUSEE DE TERVUREN, PR UN CLIMATE CHANGE AND CHIEF PROTOCOL, PR OF HOTELS AND FOODS BILLS PAYMENT. LE KONGO EST PRESQU’AU BORD DE LA FAILLITE. KAMUA VE, BIENTOT MBONGO IMENE, NZIMBU NKATU. AVEC TOUS CES TITRES, LE PR DOIT COUTE QUE COUTE VOYAGER ET AUCUN KONGOLAIS NE VA L’INTERDIRE. AVEC LES MIKUSA DES VOYAGES, J’AI PEUR QU’UN JOUR MON PR FATSHI FAIRA UN VOYAGE ONE WAY TICKET DO NOT COME BACK TO KONGO.
    ALSO, YOU KNOW MISTER PR, ACCORDING TO WHAT EVERYBODY SAYS AND BY ALL ACCOUNTS, IT IS NOT EASY TO GOVERN A BIG COUNTRY LIKE DEMOCRATIC KONGO REPUBLIC. IT IS A LONG WAY TO GO.
    ANYWAY, REMEMBER MISTER PR, KONGOLESE NOT NEED WAR, WE NEED PEACE IN EAST OF KONGO, NEED GOOD SCHOOLS, HOSPITALS, ROADS, ELECTRICITY, FRESH AND DRINK WATER AND NOT THIN BROTH, GOOD LIFE.. IN SHORT, KONGOLESE FIRST.
    BECAREFUL MISTER PR, I AM GOOD ENOUGH TO WARN YOU FOR NO SENSE TRIPS AND WASTING MONEY FOR NOTHING.
    KIADI KIBENI, CHANCE ELOKO PAMBA.
    JE M’ARRETE ICI.
    PLEASE NO STUPID COMMENTS ARE NEEDED HERE.
    PLEASE BE GENTLEMAN AS I RESPECT YOUR WAY OF THINKING, OK!
    BITTE KEINE BLOEDE KOMMENTARE SIND NCHT HIER ERLAUBT.
    IF SOMETHING IS WRONG ON MY WAY OF THINKING, I BEG YOUR PARDON.
    AS YOU KNOW, I ONLY USE MY FREEDOM OF EXPRESSION AND NO MORE. DAS IST NUR MEINE MEINUNGSFREIHEIT MEHR NICHT = C’EST SEULEMENT MA LIBERTE D’EXPRESSION PAS PLUS, OK!
    BITTE MEINE DAMEN UND HERREN, AUGEN AUF IM KONGO

  4. Cet homme aime mentir.
    La forêt du Congo est systématiquement exploitée par les asiatiques et autres occidentaux, à l’instar des minerais. Il n’existe même pas une politique de reboisement. Même les parcs nationaux hérités de la colonisation et de la Deuxième République qu’on nous dit de triste mémoire, sont menacés. Il y en a qui ont perdu leur qualité de patrimoine mondial. Certains cours d’eau sont pollués.
    Comment peut-il tenir un tel discours, quand Kinshasa et d’autres agglomérations du pays sont des gigantesques déchetteries?
    En matière d’écologie, le peuple congolais, ses dirigeants et son élite intellectuelle sont NULS.
    e

  5. @ L’excellent et radical Mbelu a signé, « Le Kongo-Kinshasa : « pays solution, pour qui » ? » Il y rappelle aux Zaïro-Congolais et à leur Chef d’Etat qu’en 1885 le Congo a été créé exactement pour être la solution à la Planète ou du moins aux puissants d’alors, les mêmes aujourd’hui. Le sachant, les Congolais  » pourraient éviter de reprendre des refrains entonnés pour faire diversion et confisquer ad vitam aeternam la souveraineté de ce pays ». Qu’à l’occasion de la Cop 26 nos Compatriotes s’enthousiasment avec leur PR que leur pays soit « désormais au cœur des préoccupations du monde » est quelque part la face inconsciente et subie de notre esclavage, de notre colonisation et de notre néo-colonisation dans lesquelles nous pataugeons encore.
    @ La solution pour la Planète que serait devenue notre vaste forêt d’abord qu’en faisons-nous nous mêmes pas pour la préserver, ensuite ce n’est pas une nouveauté : depuis plus d’un siècle beaucoup d’impasses planétaires – le caoutchouc rouge et l’ivoire avec leurs mains coupées, l’uranium de la bombe atomique qui mit fin à la guerre, le cuivre et nos autres minerais comme le coltan qui sert le numérique… – se sont résolues au Congo mais pour qui sinon essentiellement pour le bien des exploiteurs internationaux. Que notre ignorance et notre naïveté actuelles ne nous fassent pas trop prendre les vessies pour les lanternes : le Congo doit d’abord devenir pays solution pour lui même et cela exige à ses habitants de prendre conscience qu’ils sont victimes de la prédation internationale et qu’ils utilisent les éventuels dividendes de la catastrophe climatique mondiale à bon escient, sinon nous continuerons à nous intoxiquer de nos cris creux et des mêmes errements de notre gouvernance. Voilà la sensibilisation de nos masses à laquelle les Congolais lucides, responsables et courageux devraient consacrer leurs efforts.

Comments are closed.