Election présidentielle du 30/12/2018: Nouveau rebondissement!

La salle d’audience de la Cour constitutionnelle à Kinshasa était noire de monde – sans jeu de mots – le mardi 15 janvier. C’était à l’occasion de l’examen du recours introduit par Martin Fayulu en contestation des « résultats provisoires » de l’élection présidentielle. Pendant que le procureur général demandait à cette haute cour de déclarer la requête de Fayulu « non-fondée », le très influent journal londonien « Financial Times » et d’autres médias internationaux révélaient des « données » ayant « fuitées » de la Ceni (Commission électorale nationale indépendante). Des données qui confirmeraient le candidat de Lamuka comme « vainqueur » de la présidentielle. Fraudeur impénitent, « Joseph Kabila » « lègue » aux Congolais non seulement un champ de ruines mais surtout un « héritage » sous la forme d’une bombe à retardement.

Sous d’autres cieux, l’élection se déroule dans une ambiance festive. Bon enfant. Les citoyens sont détendus voire souriants au moment de glisser leur bulletin dans l’urne. Engagée sur le tard dans la voie démocratique, l’Afrique subsaharienne – à quelques exceptions près -, fait bande à part. Ici, chaque consultation électorale prend l’allure d’une « pré-guerre civile » avant, pendant et après le vote. Des vies humaines sont broyées dans un duel dont le but reste le contrôle de l’appareil d’Etat, les privilèges et les ressources qui s’y rattachent.

Félix Tshisekedi Tshilombo

Près d’une semaine après la proclamation de la « victoire » de Félix Tshisekedi Tshilombo à l’élection présidentielle par la Ceni, la tension tarde à retomber. La polémique continue à faire dans la mesure où l’annonce de la Ceni a été, dès le jeudi 10 janvier, contestée par les évêques de la Cenco (Conférence épiscopale nationale du Congo). Ceux-ci se sont gardés de donner le nom du « vainqueur ».

Convaincu d’en être un, Martin Fayulu a donné, vendredi 11 janvier, des chiffres en sa possession. Selon lui, l’ordre d’arrivée se présenterait comme suit: Fayulu 61,51%, Félix Tshisekedi 18,86%, Emmanuel Ramazani Shadary bouclerait la boucle.

Mardi, les Congolais de l’intérieur et ceux de la diaspora avaient les yeux rivés sur la Cour constitutionnelle. Depuis le jeudi 10 janvier, le Congo-Kinshasa parait divisé. Il y a d’une part, ceux qui considèrent l’accession de « Félix » à la tête de l’Etat comme une garantie de l’alternance démocratique. De l’autre, il y a ceux qui estiment que le changement n’a pas eu lieu.  Aussi, exigent-ils la « vérité des urnes » impliquant notamment le recomptage des bulletins vote pour apaiser les esprits.

« REQUÊTE IRRECEVABLE »

Ce dernier avis a été balayé mardi par le revers de main par le procureur général près la Cour constitutionnelle. Et ce après avoir écouté les joutes oratoires entre les avocats de Fayulu et ceux de Tshisekedi. Le représentant du ministère public a demandé à cette haute cour de confirmer les « résultats provisoires » de l’élection présidentielle annoncés par la Ceni. Au motif, selon lui, que le requérant Fayulu Madidi n’avait pas « qualité » pour saisir la Cour en tant que coordonnateur de la coalition politique « Dynamique de l’opposition ». La requête doit, de ce fait, être déclarée « non-fondée ». Bref, « irrecevable ».

A l’appui de son réquisitoire ou avis, le représentant du ministère public a estimé que le requérant Fayulu aurait déposé une requête mal formulée en posant plusieurs exigences qu’il juge « contradictoires ». A savoir: l’annulation du scrutin, le recomptage des voix et la dénonciation de la suspension des élections à Beni ville, Beni territoire ainsi qu’à Yumbi dans la province du Maï-Ndombe. Le magistrat reproche, par ailleurs, à Fayulu de n’avoir pas administré les preuves des procès-verbaux qu’il assure détenir. Il en serait de même des fiches des résultats électoraux.

Selon une dépêche de la très officielle Agence congolaise de presse datée du 15 janvier, la décision de la Cour constitutionnelle interviendra « dans les délais prévus par la loi ». Sauf surprise, les neuf juges prendront un arrêt conforme à l’ « avis » donné par le procureur général.

Alors que l’on croyait la « cause entendue », voilà que plusieurs médias internationaux ont jeté, mardi, un nouveau pavé dans la marre. Il s’agit notamment de: Financial Times, TV5 Monde et RFI avec la collaboration du Groupe d’Etude pour le Congo (GEC).

« FRAUDEUR IMPÉNITENT »

Ces médias assurent avoir examiné 2.064 pages de documents estampillés « confidentiel » qui auraient « fuité » du serveur de la Ceni. Ces documents confirmeraient, à l’instar de la Cenco, que « le vainqueur de l’élection présidentielle n’est pas celui annoncé par la Ceni ». La Centrale électorale s’est empressé de qualifier ces révélations de « fake news »

Martin Fayulu Madidi

Sur son compte Twitter @MartinFayulu, le candidat de la coalition Lamuka à la présidentielle écrit: « Les enquêtes de @FT, @TV5Monde et @GEC_CRG renforcent la nécessité d’un recomptage des voix pour éviter le chaos en #RDC. Le choix du peuple doit être respecté. On ne peut pas continuer à se moquer des Congolais et de la communauté internationale ».

Fraudeur impénitent, chouchouté jadis par certains milieux occidentaux, l’homme qui se fait appeler « Joseph Kabila » – qui n’a jamais dit la vérité sur ses origines ni sur son parcours personnel ou sa véritable identité -, a usé des fraudes massives lors de la présidentielle de 2006 et 2011. Il a récidivé aux législatives du 30 décembre 2018 en faisant attribuer, à son « clan », 350 sièges de député. Il a fait de même aux provinciales où sa coalition « FCC » en faillite s’est arrogée 70% de sièges de député.

Après dix-huit ans d’incurie, « Kabila » « lègue » aux Congolais non seulement un champ de ruines mais surtout une « bombe à retardement » sous la forme d’un conflit fratricide Fayulu-Tshisekedi. Chaque jour qui passe, le pays semble faire un pas vers le point de non-retour.

Vivement un arbitrage pour éteindre ce qui ressemble bien à un « feu de brousse » aux conséquences incalculables. La solution ne passe assurément pas par la formation d’un gouvernement d’union nationale.

 

B.A.W.

27 thoughts on “Election présidentielle du 30/12/2018: Nouveau rebondissement!

  1. QUI EST CE COMPATRIOTE DE BONNE VOLONTE ET PATRIOTE POURRA ME TRADUIRE GRATUITEMENT SANS RECOMPENSE CETTE PHRASE NOBLE  » QUI RIT LE PREMIER RIRA LE DERNIER  » SUIVANT LES LANGUES CI-APRES:
    NA MOKUSE EN LINGALA, SHORTLY IN ENGLISH, EN BREF EN FRANCAIS, KURZ GESAGT AUF DEUTSCH, KROTKO MOWIAC IN POLISH, V KRATTSE IN RUSSIAN, EN KIKONGO, EN TSHILUBA, EN SWAHELI, EN NGWAKA, EN MONGO,
    HA! HA! HA! KIE! KIE! KIE! LE 10 JANVIER 2019, LE JEUDI 10 eme JOUR DE L’ANNEE NOUVELLE, UNE NOUVELLE TRADUCTION DE NOTRE – PERE dieu FOULIX ENTRERA EN VIGUEUR DANS TOUTES LES FORMES. AINSI LES FIDELES CATHOLIQUES, PROTESTANTS, MUSULMANS, BOUDHISTES, TEMOINS DE JOVAH, ARMY DE SALUT, BINZAMBI NZAMBI, EGLISES DU SOMMEIL etc etceteri,  » NE DIRONS PLUS SOUMETS PAS A LA TENTATION MAIS NE NOUS LAISSE PAS ENTRER DANS LA TENTATION , PRIEZ ENSEMBLE AVEC NOUS LE NOTRE PERE FOULIX ».
    A PARTIR D’AUJOURD’HUI, LA NOUVELLE TRADUCTION DE NOTRE PERE FOULIX REMPLACERA OFFICIELLEMENT L’ANCIENNE FORMULATION.
    VATER UNSER FOULIX IM RIFERO!
    OH AFRIKA ! CE 15 JANVIER 2019 EST L’ANNEE DE BONHEUR POUR LE PEUPLE KONGOLAIS ET IVOIRIEN! COMME DISENT NOS MECHANTS VOISINS DE PAYS DES MILLES COLLINES  » NZAMBE ARARAKA « .
    SAVIEZ-VOUS MES COMPATRIOTES EN CHAIR ET EN OS? QUOI COMPATRIOTE GERMAIN?
    AUX USA QUE JE ME TROUVE ENCORE, NOS MECHANTS VOISINS DE PAYS DES MILLES COLLINES ONT CREE UNE CHANSON DIATRIBE, TRES MECHANT POUR SE MOQUER DES KONGOLAIS  » SOKI OMONI FOULIX NA NZERA BETERA YE MABOKO, KASI SOKI OMONI KONGOLAIS BUMA YE  » !
    BONGO RERO TOSUKI WAPI, BOBANDI KOKIMA KONGO PARADIS, KONGO PARADIS EKOMI BORORO HEIN!
    LUKANGA BIFUNDA LUVUTUKA MU NSUALU KUNA VATA BA NGOMBE.
    BA TATA, BA MAMA, BA LEKI, BA KIBUTI, BA NKAKA, LUZIBULA MESO, KA LUNIMBA KO, LUKANGA NZILA KU BAKOTILANGA! LUWIDIE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    KIESE KIBENI!

  2. Eh oui! Face à la vérité, les bonimenteurs sont dépourvus d’arguments. Voilà ce qui arrive à la bande d’imposteurs rwandais et collabos éhontés.
    Ils parlent de « Fake News », quand ils ne sont pas capables de prouver à la face du monde la vérité des faits. Ils s’imaginent que le Congo est devenu leur propriété personnelle. Ces bandits trouveront sur leur chemin des patriotes determinés, contre vents et marrées, à faire éclater la vérité.
    Que Dieu nous vienne en aide.

  3. NA KOTALA KAKA BILONGI YA « CES MESSIEURS DE LA COUR », EST-CE QUELQU’UN DE SÉRIEUX PEUT LEUR ACCORDER UN MOINDRE CRÉDIT?
    BA LICRO. BA MA PLOMES YA LOKUTA!

  4. Chers Compatriotes,
    Voilà ce que le Congo risque de devenir: un terrain où n’importe quel organisme occidental venant de l’occident et l’Eglise s’impliqueront dans le champ politique. L’ingérence dans les affaires d’un pays est condamnable par la loi. Maintenant que les Congolais (incapables de s’unir) s’en remettent aux médias occidentaux qui se taisent quand des congolais subissent des mauvais traitement à travers le monde, ils ouvrent la porte à toutes sortes d’ingérence ultérieure. Le cas des élections doit se résoudre au Congo, pour que nous ayons au moins un début d’une tradition de négociation et de compromis comme les Belges. Une chose qui arrive maintenant au Congo est inédit. Il ne faut pas que notre entrée dans la culture démocratique se passe à travers les ouvertures qui nous mettront poings et pieds liés dans une spirale que nous ne saurons pas du tout contrôler. Le pouvoir qui a des comptes à rendre au peuple congolais s’en sort indemne et le peuple se trouve encore divisé pour une affaire qu’elle ne contrôle pas. L’Eglise franchit la limite qui sépare l’Eglise de l’Etat. Et ceci est une maladresse de l’archevêque de Kinshasa. L’Eglise était observatrice et non témoin. S’il faut un jour que l’Etat s’ingère dans les affaires de l’Eglise avec les prêtres et les religieux, religieuses qui ont des problèmes dans des communautés religieuses ou des diocèses, cela serait considéré comme une ingérence inacceptable. Ce que BAW redoute quand il écrit : « Après dix-huit ans d’incurie, « Kabila » « lègue » aux Congolais non seulement un champ de ruines mais surtout une « bombe à retardement » sous la forme d’un conflit fratricide Fayulu-Tshisekedi. Chaque jour qui passe, le pays semble faire un pas vers le point de non-retour » est quelque chose qui saute aux yeux de tous ceux qui veulent réfléchir sans complaisance. Les Congolais devraient dépasser cette situation en montrant leur maturité politique et non en se montrant comme des gamins qui doivent tout attendre de l’extérieur au risque de vendre leur liberté collective en tant que peuple souverain. S’il faut que certaines choses changent au pays, et il le faut bien, il ne faut pas y aller dans la précipitation et sans tenir compte de la situation générale du pays. La solution de BAW à savoir un gouvernement de l’Union Nationale est une voie non négligeable. Je pense que la réconciliation nationale est un impératif, vu que les Congolais ont beaucoup de contentieux entre eux. Que Dieu nous vienne en aide.

  5. Notre seul problème est d’avoir foi dans les médias dit internationaux le même qui en voulaient à trump hier sont les mêmes qui enveulent à Fatshi dans tout ça nous congolais on ne pije rien,n’est-ce que nous demandons au même agitateur d’hier de nous aider à instaurer une transition citoyenne pour éviter une élection mal organisée et ce soldant dans une confusion? Ils n’ont rien fait mais celle-ci ne s’est pas passée de meilleure façon certe mais il est clairement qu’il y a un calme rélatif et nous avons au moins des nouvelles institutions legales et légitimes dans la limité des hommes et du possible, que ceux la qui sentent qu’ils ont été donné perdant injustement, ils n’ont qu’apprendre leur mal en patience puisque celui qui est déclaré gagnant aujourd’hui vient de la famille politique d’opposition,nous espèrons que les prochaines écheances électorales seront meilleures. Le mal est fait bien sûr comment reparer sans frustrer les autres? Toutefois 5 ans n’est pas une eternité dont apprenons à ne pas jetter l’eau et le bébé. Il y a un précédent les élections générales 2011 en disent long sur les voix audibles d’aujourd’hui alors qu’au moment de faits avérés elles étaient inaudibles cas de Tv5-times-financial, France 24, RFI, Rtbf et tant d’autre qui n’ont pas commencé à exister qu’en 2018,on se moque dequi vraiment!!!????????

  6. Omoni ndoki belela mpo atika misala mabe n’a mboka KONGO ! Merci Ndeko B.A.W pour cet ème excellent article…

    Le feu de brousse allumé par celui qui cache son identité le nommé alias Joseph Kabila ne fera pas long feu si nous (Vrais Kongolais) faisons preuve de sagesse, d’intelligence, de discipline Bantoues face à la ruse diabolico-satanique « Ubuenge » des nomades Occupants Banyamulenge Envahisseurs Barbares venus tout droit du Tigré via le Yémen, l’Ouganda, le Burundi et le Rwanda pour se sédentariser de force au Kongo…

    Un de leurs (Banyamulenge Tutsi Nilotiques Rwando-Burundo-Ougadais) ex Chef d’État Major des FARDC James Kabarebe parle de notre classe politique avec mépris et dédain par ces mots « Leur sang est toujours infidèle à la parole » sous-entendu que devant l’argent de corruption, nos politiciens deviennent des petits zombies vidés de toute matière grise de leurs cerveaux…

    Les chancelleries occidentales tapies à Kinshasa et d’autres structures internationales traitent nos politiciens des « Grands Enfants ». Mais force est de constater malgré ce portrait négatif dressé par les ennemis extérieurs et intérieurs du Kongo, le Peuple Kongolais Souverain Primaire tient la dragée haute contre les comploteurs qui veulent s’accaparer de notre pays par tous les moyens illégaux…

    Si ailleurs « un politicien menteur, escroc, fourbe, corrompu » est cloué au pilori par son électorat, sa carrière politique finie. Au KONGO des Occupants Tutsi Power, des individus tel que Félix Antoine Tshilombo, Sammy Badibanga, Bruno Tshibala, Tharcisse Loseke, Jean-Marc Kabund, Vidye Tshimanga, Abraham Luakabwanga… qui se disent « opposants » bénéficient de l’impunité garantie par alias Joseph Kabila leur bienfaiteur et partenaire politique….

    Alors que Eugène Diomi Ndongala, Firmin Yangambi, Éric Kinkunda, Franck Diongo et anonymes croupissent en prison comme prisonniers politiques personnels de l’imposteur usurpateur d’identité Kongolaise Hippolyte Kanambe alias Joseph Kabila, et que le Président National de l’Apareco Honoré Ngbanda ko Atumba ainsi que plusieurs Résistants Combattants et Activistes politiques ne peuvent fouler paisiblement le sol Kongolais sous peine d’être arrêtés, Félix Antoine Tshilombo et toute la cohorte des traîtres collabos sont tranquilles, des intouchables grâce à leur concussion, leur collaborationnisme avec l’ennemi Occupant Tutsi Power…

    Les Tshilombistes thuriféraires de Félix Antoine Tshisekedi (FATSHI pour ses fanatiques aveugles) sont devenus tous subitement des Kabilistes-Kanambistes. Alias Kabila a acheté Tshilombo et toute sa Base fanatisée qui l’adorent sans se cacher…

    Ce cirque politico-démocratique prouve que les partis politiques dans un pays sous-occupé doivent être dissouts et devraient être transformés en mouvement de Résistance. Tous les Tshilombistes de l’UDPS aile familiale sont devenus des Kabilistes-Kanambistes du PPRD-FCC. Qui l’eût cru ? Pauvre Kongo !

    Vive la Résistance. Vive l’Article 64. Vivement le soulèvement populaire éboulement final à l’improviste pour stopper net la Tutsisation du Kongo occupé par les Tutsi Power. La luta continua la Victoria e Certa. INGETA

    1. Nous ne voulons que la vrai vérité des urnes avant de nous dire d’une quelconque gouvernement d’union nationale. C’est une de choses tres simple que la population congolaise attend de la Ceni. Sans cela, le congo RD sera dans la guerre .
      Oza na raison, Ndoki nie Felix

    2. @ combattant resistant à l ombre alias

      le President Kagame arrive. à Kinshasa ce Lundi, cherches le.comme ça osilisa ba problemes anti tutsi que tu as

  7. Déposer un recours auprès de la CC, c’est comme demander à la Ceni de revoir ses résultats. Qui veut rire ?

    Pour éviter l’opprobre et le déshonneur dans la famille Tshisekedi et tenter de ramener un tant soit peu la paix au Congo, Mama Marthe doit demander à son fils Tshilombo de refuser -par déclaration publique, sa nomination au poste de chef de l’état congolais. Sinon, ce sera la honte à porter pour toutes les générations Tshisekedi.

  8. Bravo aux médias qui se mêlent de cette affaire. S’ils avaient fait ça pour les massacres et les viols, la situation aurait été différente en RDC mais il n’est jamais trop tard pour faire une bonne action.

    Certains commentaires ci-haut sont sidérant !!!

    Un pays qui est incapable d’assurer la sécurité de ses frontières (demandez à la Monusco), qui laisse les armées étrangères se balader dans sa partie est, qui est incapable d’assurer la sécurité de ses citoyens et de leurs biens, qui dénombre de millions de morts, de déplacés et de femmes violées, qui est pillé d’est en ouest, qui est dirigé par un étranger et qui voit ses institutions et son appareil sécuritaire entre les mains des étrangers… peut-il vraiment faire-valoir le principe de souveraineté ???

    La RDC est un non état où la justice n’existe que sur le papier. Un état occupé et dirigé de Kigali.

    Puisque Félix Tshilombo a gagné selon son fun club (Elili, UDPS and co) et la CENI. Bravo à lui !!! Mais juste une question qui me brûle les lèvres: Pourquoi la CENI et Félix suivi par son fun club refusent de publier les résultats bureau par bureau alors que ces résultats existent ?

    La publication des résultats détaillés permettra de confirmer la victoire de Félix et de faire taire Fayulu et la Cenco.

    La publication des PV permettra non seulement de verser aux débats des éléments irréfutables et de clore définitivement le chapitre mais surtout de ranger tout le peuple Congolais derrière son président élu. Mabe eza wapi ?

    Alias Kabila et sa ceni n’ont jamais été du côté du peuple congolais. Il est piquant de voir l’udps se ranger du côté de la ceni qui a multiplié des artifices jusqu’à inventer l’incendie de 8000 machines.

    Qu’est-ce qui pose souci, la contestation de Fayulu ou le refus de la CENI et de Félix d’être transparents ?

    Qu’est-ce qui divise les congolais, la vérité des urnes ou la fraude ?

    Au nom de quoi devons-nous accepter la fraude et le deal indécent entre Félix et alias Kabila pour prolonger l’occupation ?

  9. Chers Compatriotes,
    notre compatriote JO Bongos propose une solution :  » Mama Marthe doit demander à son fils Tshilombo de refuser -par déclaration publique, sa nomination au poste de chef de l’état congolais ». Il faut que notre ami comprenne que Félix irait contre ce qu’il avait lui-même fait : « aller aux élections ». Quand on va aux élections on suppose qu’on croit en cette procédure, et quand on est quand on est candidat, cela veut dire qu’on croit en ses chances de les gagner. Et lorsqu’on est proclamé « gagnant » on dit, je refuse les résultats parce que maman me l’a demandé. Est-ce logique ? Une solution qui demande plus d’intelligence, et c’est ici qu’il serait mieux que les Congolais montrent leur capacité d’imaginer des solutions originales à leurs problèmes. On accepte les résultats, mais on constitue des cellules pour pouvoir agir dans le but d’obtenir ce qui est important pour notre peuple et éviter qu’un des nôtres ne soit pris pour otage et ne serve les intérêts qui sont contre la souveraineté du peuple congolais. La solution de notre Jo Bongos peut séduire plusieurs personnes, mais il faut dans ce cas organiser un comité pour dialoguer avec maman Marthe. Ce que je crois ne peut être possible. Et aussi l’efficace d’une telle démarche ne peut que convaincre son auteur. Pour moi, elle est loin, d’une une solution envisageable pour moi. Le peuple congolais doit dépasser cette épreuve, faire taire le narcissisme qui nous caractérise, et chercher une solution qui consistera d’abord à mettre ce groupe qui a confisqué le pouvoir du peuple congolais. Car, la majorité des Congolais unis, ce groupe ne fait pas le poids. Mais, il nous faut du courage pour en arriver là. Notre pays ne mérite-t-il pas cela ? et l’avenir de nos enfants ne peut-il pas nous conduire à un tel sacrifice temporaire afin de construire quelque chose de durable pour nous tous ? Que Dieu nous vienne en aide.

  10. Y aura-t-il un jour du VRAI en RDC?
    Nous sommes en septembre 1996. Un groupe armé attaque le Zaïre. Les congolais crient… On nous présente un certain LD Kabila, sorti des tiroirs de l’histoire. Tout le monde sait que c’est du FAUX. Kabila n’avait plus autant d’hommes et de matériels pour attaquer le Zaïre. On nous dira: ce sont des vrais patriotes qui viennent libérer leur pays. Je fus à Mambasa en Ituri. Je les voyais passer. Tous, rwandais et/ou ougandais. Aucun officier congolais.
    Kinshasa est tombé; les femmes portent des feuilles de palmier et étendent leurs pagnes sur le boulevard. Le libérateur est arrivé. Nous sommes en Mai 1997.
    Une année après, celui-là même qui ne voulait pas qu’on s’attaque à sa Légion armée traite les membres de cette Légion de conglomérat d’aventuriers venus piller le Congo. Ce qui était présenté comme VRAI devient du FAUX. Non, ce n’étaient pas des zaïrois/congolais mais des rwandais et ougandais qui venaient occuper le pays et LD Kabila ne fut que porte-étendard.
    Une nouvelle guerre commence pour chasser le porte-étendard qui est finalement abattu comme un chien dans sa résidence.
    On nous présente son successeur. Ce jour-là, Gaëtan Kakudji, le super ministre de LD Kabila: « juste avant de rendre l’âme, M’Zee a décidé que le plus gradé, Joseph Kabila Kabange lui succède ». Encore du FAUX car M’zee fut tué sur place et la dépouille mortelle fut expédiée à Harare pour distraire le peuple. Les mauvaises langues avaient même dit que ce fut pour utiliser ses empreintes en vue d’ouvrir le coffre-fort contenant des matières précieuses.
    Joseph est désigné président ad intérim en attendant. Le président de la Cours suprême lit son CV. Il serait né à Hewa Bora, un village imaginaire. Du FAUX.
    On nous raconte qu’il est jumeau et sa jumelle serait née à Kalemie, le même jour. On aurait utilisé un engin spatial pour couvrir cette distance (Hewa Bora-Kalemie en quelques secondes). Du FAUX.
    Nous sommes en 2006. Il est candidat. Kamerhe le présente comme avoir étudié aux USA et Mme Condoleeza Rice aurait signé son diplôme. Du FAUX. Il bat Bemba à l’élection présidentielle. Selon les observateurs avertis, du FAUX. En 2011, il bat feu Etienne Tshisekedi. Il reconnait lui-même qu’il y avait eu des irrégularités, donc fraudes massives en sa faveur. Un président fraudeur. du FAUX au pouvoir.
    2018: on veut des élections transparentes. Malheureusement, cette fois-ci on nous amène un faussaire (détenteur d’un faux diplômé d’université) et en même temps fraudeur des résultats d’élection. Il aurait été battu mais aurait négocié sa victoire avec le pouvoir et la CENI. Encore du FAUX à la tête du pays. On a rejeté le VRAI pour nous imposer, une fois de plus, un FAUX.
    Sommes-nous un pays maudit qui ne sera dirigé que par des FAUX?
    La RDC devient de plus en plus un pays du FAUX.

    1. Christian,tres belle analyse. Le plus grand d’Afrique subsaharienne,le plus grand pays francophone du monde,le pays du 1er Nobel de la paix de l’Afrique francophone a fait un choix: celui du FAUX. La consequence de ce choix est que ce beau et grand pays est un trou noir en Afrique centrale. Et nous donnons l’impression de nous complaire dans cette execrable. Cela fait presque 30 ans qu’on y est.

  11. CHERS COMPATRIOTES EN CHAIR ET EN OS!
    CONNAISSIEZ-VOUS HERR KONRAD KUJAU ( MONSIEUR KONRAD KUJAU )? NON COMPATRIOTE TEMOIN OCCULAIRE AMONAKA HIPPOLYTE KANAMBE ARIAS JOSEPH KABILA DENGE YE MOKO NA BA ALLUMETTES NA MABOKO NDENGE ATUMBAKA BA MACHINE A VOTER NA DEPOT DE CAMP KOKOLO.
    ALORS DITES-NOUS EN BREF, COMPATRIOTE TEMOIN OCCULAIRE AMONAKA HIPPOLYTE KANAMBE ARIAS JOSEPH KABILA DENGE YE MOKO NA BA ALLUMETTES NA MABOKO NDENGE ATUMBAKA BA MACHINE A VOTER DE FABRICATION COREENNE NA DEPOT DE CAMP KOKOLO. MA FOI, QU’EST- CE QUE C’EST POUR UN COMPATRIOTE AVEC UN NOM KILOMETRIQUE ?
    MAIS QUI EST-CE MONSIEUR KONRAD KUJAU?
    ALLONS-Y COMPATRIOTE DU NOM KILOMETRIQUE  » COMPATRIOTE TEMOIN OCCULAIRE AMONAKA HIPPOLYTE KANAMBE ARIAS JOSEPH KABILAN DENGE YE MOKO NA BA ALLUMETTES NA MABOKO NDENGE ATUMBAKA BA MACHINE A VOTER NA DEPOT DE CAMP KOKOLO.
    AUX COMPATRIOTES KONGOLAIS QUI NE SAVENT PAS ENCORE, MONSIEUR KONRAD KUJAU EST UN PETIT MALIN NE A LOBAU EN SAXE, MORT EN SEPTEMBRE 2000 A STUTTGART.
    CE MONSIEUR KONRAD KUJAU, PARDON, VERZEIHUNG, PAIX EN SON AME, ETAIT AUTEUR DES FAUX CARNETS D’ADOLF HITLER LES MECHANTS DES MECHANTS, LE GRAND CRIMINEL QUE LE MONDE N’A JAMAIS CONNU JUSQU’ICI. CE MECHANT ET CRIMINEL HITLER AVAIT TUE DES MILLIERS DES PAISIBLES JUIFS, DES OPPOSANTS, DES HOMOXUELS ET PLACE EN PLEIN HIVER GLACIAL UN NOIR AFRICAIN COMME VOUS ET MOI TOUT NU AU JARDIN ZOOLOGIQUE DE BERLIN.
    FERMONS LES PARANTHESES.
    BON, HERR ( MONSIEUR ) KONRAD KUJAU EST SEMBLABLE A UN POURRITICHIEN KONGORAIS DU NOM DE VITALOV KAMEHREONOV, L’AUTEUR DU FAMEUX MACH KAMPF AVEC LES CARNETS DE KANAMBE HIPPOLYTE ARIAS JOSEPH KABILA  » POURQUOI J’AI CHOISI JOSEPH KABILA « , KINGAKATI BESTSELLER DE 80 MILLIONS D’EXEMPLAIRES DISTRIBUES GRATUITEMENT AUX 80 MILLIONS DES KONGOLAIS.
    EH BEN COMPATRIOTE DU NOM KILOMETRIQUE, REVENONS A NOTRE VIF DU SUJET CONCERNANT CE PETIT MALIN HERR KONRAD KUJAU.
    CE PETIT DEFUNT MALIN MONSIEUR KONRAD KUJAU, VERZEIHUNG ( PARDON ) PAIX A SON AME, ETAIT L’AUTEUR DES FAUX CARNETS DU CRIMINEL, MECHANT D’ADOLF HITLER, CE MONSIEUR KONRAD KUJAU AVAIT TROMPE LE MONDE ENTIER AVEC SA FAMEUSE FALSIFICATION EN 1983 DESDITS CARNETS D’ADOLF HITLER, VENDUS DE FAUX CARNETS D’ADOLF HITLER AU GRAND SERIEUX HEBDOMADAIRE ALLEMAND DE RENOMME INTERNATIONAL  » STERN  » . LE COPISTE ET FAUSSAIRE HERR KONRAD KUJAU A ETE CONDAMNE A 4 ANS ET DEMI GEFAENGNIS ( WELE, MAKALA PRISON D’ALLEMAGNE, A CELA, IL Y A LIEU D’AJOUTER CECI QUE MON COMPATRIOTE KONRAD KUJAU SE VENTAIT ETRE L’AUTEUR DU LIVRE COPIE  » CARNETS D’HITLER, HITLER TAGEBUECHER ALORS QU’IL ETAIT UN VERITABLE COPISTE.
    BA MPANGI YA MONO BENO ZIBULA MAKUTU NABENO NA NTANGU YAYI:
    QUANT A UN AUTRE FAUSSAIRE VITALOV KAMEHREONOV AVEC SON FAMEUX DE MACH KAMPF  » POURQUOI J’AI CHOSI JOSEPH KABILA AU LIEU DE CHOISIR OU SE RANGER DU COTE DE CES DEUX VALEUREUX FILS DU GRAND KONGO MUANA MBOKA JEAN-PIERRE BEMBA ET LE SPHINX, GRAND OPPOSANT YA TSHI TSHI ETIENNE TSHISEKEDI, CE FAUSSAIRE DE VITALO KAMEREONOV AVAIT VENDU NOTRE GRAND PAYS KONGO AUX ENNEMIS DU KONGO.
    CETTE FOIS-CI, AVEC SON 3eme TOME DE MACH KAMPF  » POURQUOI J’AI CHOSI FELIX POUR BIEN GLISSER HIPPOLYTE KANAMBE AFIN DE CHANGER PLUTARD NOTRE CONSTITUTION, FAIRE DE CE KADOGO SENATEUR A VIE EN FACILITANT LE FAMEUX KADOGO DE REVENIR AU POUVOIR « . VOILA CE Mr. VITALOV KAMERHEONOV A TOUJOURS ETE NUISIBLE A LA VIE DE LA POLITIQUE KONGOLAISE ET DE MAUVAISE INTELLIGENCE CONTRE LES KONGOLAISES ET KONGOLAIS. CHERS COMPATRIOTES, CE
    PETIT MALIN ET TRES ARROGANT DE VITALOV KAMEHREONOV A INDUIT EN ERREUR IMPARDONNABLE ET INCROYABLE FELIX TSHISEKEDI KALOMBO, LE FILS DU VAILLANT OPPOSANT ET PERE DES TOUS LES KONGOLAIS LE SPHINX  » ETIENNE TSHISEKEDI  » . ET LE LARRON VITALOV KAMERHEONOV SE FROTTE LES MAINS ET SE REJOUIT D’AVOIR BIEN REUSSI SON COUP POUR LE COMPTE DE LA KABILIE.
    CE PETIT LARRON FAUSSAIRE ET HAINEUX DES KONGOLAIS ET DU GRAND KONGO EST TOUJOURS IMPUNI, SE PROMENE DANS TOUTES LES ARTERES DU PAYS ET N’EST JAMAIS INQUIETE, QUOI. TANDISQUE DANS UN PAYS DE DROIT COMME L’ALLEMAGNE ET TANT D’AUTRES, A L’EXEMPLE DE HERR KONRAND KUJAK, VITALO KAMEHREONOV SERAIT DEJA JETE A MAKALA POUR TOUJOURS, A VIE SOIT APRES AVOIR ECOPE QUELQUES BONNES ANNEES DE WELE MAKALA EN TRAVAILLANT GRATUITEMENT AUX CHAMPS ( BILANGA ) DE NOS PAUVRES MAMANS , DEVRAIT ETRE DEPORTE D’OFFICE A SON BURUNDI NATAL, MAIS L’HOMME EST TOUJOURS EN TRAIN DE PREPARER SON FAMEUX UN 4eme TOME DE MACH KAMPF. JE ME POSE CETTE QUESTION SIMPLE COMME BONJOUR, A QUI LE TOUR CETTE FOIS-CI A OFFRIR SUR L’AUTEL DE LA MORT POLITIQUE? MES COMPATRIOTES EN CHAIR ET EN OS, COMME DISENT LES NE KONGO  » LUKALA YI NGANGU LUKALA YI TECHNIQUE, LUKEBA  » ! A BAS L’OCCUPATION! A BAS ! VIVE LA LIBERATION ET FREEDOM FOR KONGO!
    JE M’ARRETE LA !

  12. On nous dit que le Congo est peuplé de 80 millions d’ habitants n’ est ce pas ? Fayulu a été élu par les congolais de toutes les régions de la RDC sauf au Kasai . Tshilombo a fait un score stalinien au Kasai soutenu par ses frères et soeurs de tribu ce qui est normal …
    A notre grande surprise c’ est Tshilombo qui est proclamé président de la république . Donc mathématiquement le Kasai est plus peuplé que tout le reste du Congo n’ est ce pas ? Cherchez l’ erreur …

  13. @Ndeko Elili,

    Vous écrivez ceci :  » On accepte les résultats, mais on constitue des cellules pour pouvoir agir dans le but d’obtenir ce qui est important pour notre peuple et éviter qu’un des nôtres ne soit pris pour otage et ne serve les intérêts qui sont contre la souveraineté du peuple congolais.  ».

    Etes-vous sérieux ? Vous qui ne signez que par Dieu, vous êtes en train de nous dire qu’on doit accepter ce push électoral. Une fois un des nôtres installé au pouvoir, on constitue des cellules pour pouvoir agir…

    Cher ami, vous pouvez envoyer votre CV à Tshilombo si vous êtes en quête de travail. Vous n’êtes pas obligé d’écrire une absurdité pareille. Voulez-vous nous dire que vous ignorez le pacte signé par Tshilombo à Nairobi, à Entebe, à Venise, à Ibiza ? Avez-vous oublié que ceux qui ont mis Felix là sont les mêmes qui ont organisé le génocide au Kasaï ? Pourquoi n’avez-vous pas organisé vos cellules pour empêcher ce génocide ? Pourquoi n’avez-vous pas organisé vos cellules pour empêcher les viols et les meurtres des nos parents à Beni ? Les congolais vivent dans une misère atroce pendant que les tueurs rwandais développent leur pauvre pays grâce aux pillages du sol et sous-sol congolais. N’avez-vous pas pensé à vos cellules ? Papa Tshisekedi est dans une morgue à Bruxelles depuis plus d’une année, où sont vos cellules pour lui donner un enterrement digne de son rang, dans sa terre natale ?

    Mama Marthe est la gardienne du temple de la famille Tshisekedi. Je ne connais pas son engagement politique. Mais je ne doute pas que ce soit une femme d’honneur. Si tel est le cas, elle doit se sentir mal de voir son fils déshonorer son feu mari. Est-ce difficile à comprendre ? A-t-on besoin d’un comité pour la convaincre ?

    Si vous essayez de défendre la nomination de Felix, allez-y autrement. Là, vous êtes en train de vous ridiculiser, de surprendre plusieurs personnes qui vous suivent depuis longtemps sur ce site. Reprenez-vous !

  14. COMPATRIOTE JO BONGOS EN CHAIR ET EN OS,
    NO WORRY BE HAPPY, BIENTOT TOUS LES OCCUPANTS RAUS DE NOTRE GRAND KONGO. D’AILLEURS, A L’HEURE ACTUELLE, TOUS LES KABILISTES ET LES FOULIX NE SAVENT A QUEL SAINT SE VOUER.
    LES TRAITRES ONT FAIT APPEL AUX MEILLEURS SPRINTER DU MONDE: KARL LEWIS, USAIN BOLT, TYSON GAY, YOHAN BLAKE, ASAFA POWELL OU ILS ENTRAINENT LES COLLABOS KONGORAIS DANS LA TACTIQUE ET TECHNIQUE DE VITESSE PLUS QUE LE SON DANS LA STEPPE ET JUNGLE MONTAGNEUSE, CAILLOUTEUSE DE KINGAKATI EN ATTENDANT LA FUITE FINALE VERS KIGA.., LA CAPITALE DES MILLES COLLINES.
    JO BONGOS, MFUMU NKOMI MBUTA, MOI PAS CONNAITRE COMPATRIOTE ELILI, MOI CONNAITRE SEULEMENT ERIRI THE GREAT PASTA LEQUEL AFFICHE TOUJOURS AVEC SA MARQUE DEPOSEE  » QUE DIEU NOUS VIENNE EN AIDE QUOI « .
    QUE LA NUIT NOUS PORTE DE BONS CONSEILS.
    QUE LUCIFER VIENNE EN AIDE A TOUS LES KIMPUMBULUS DE LA KABILIE QUI EST LA MARQUE DEPOSEE DES KABILISTES !
    JO BONGOS, MFUMU NKOMI MBUTA ET D’AUTRES COMPATRIOTES  » I WISH YOU A HAPPY NEW YEAR, HAPPINESS, HEALTH AND SUCCESS  » . TAKE CARE OF YOU !

  15. Chers Compatriotes,
    Je ne cherche pas à ce que Jo Bongos me comprenne. Je ne peux pas non plus envoyer mon CV à Tshilombo sur son conseil, car, j’ai un bon travail et si le Congo ne faisait pas partie de mes soucis parce que c’est notre héritage à nous tous, je me tairais. Jo Bongos, si Algor avait tenu aussi à la vérité des urnes pour ne voir que ses intérêts, les USA auraient eu beaucoup de problèmes. Mais il avait accepté cela. En Belgique on a eu un cas d’un gagnant qui avait été évincé par les perdants. Ce son des réalités spécifiques aux pays. Nous sommes dans une période de transition très sensible. Vous parlez des choses dont vous vous êtes sûrs avec tous ceux qui sont excités par cette manipulation qui n’est pas à l’avantage du pays. Avez-vous déjà pensé à faire quelque chose de positif pour ce pays là, si la vérité des urnes que vous souhaitez avec l’Eglise est restaurée ? Si oui Bravo, si non, il y a un problème. Le président de la république n’est pas une personne qui devra résoudre tous les problèmes du pays lui seul. Que ce soit Martin que ce soit Félix. Nous avons un problème que nous devons résoudre. Nous avons été incapables en 2006 d’imposer la volonté du peuple, la réplique en 2011 a donné le même résultat, maintenant que nous avons souhaité l’alternance on nous la piège dans ce que nous sommes très faibles: la capacité de faire de compromis pour le bien du pays. Cette incapacité qui date du lendemain de l’indépendance : Kasa Vubu /\ Lumumba, nous l’avons vécu Mobutu /\ Tshisekedi et enfin, nous la vivons revue et corrigée avec Félix /\ Martin. Conséquence, ceux qui devraient nous rendre des comptes peuvent se retirer en nous laissant dans des bagarres qui verront encore un autre larron s’imposer à nous parce qu’il aura des armes et des personnes motivées pour se battre pour leur cause. Nous Congolais, nous sommes incapables de renverser la situation actuelle du pays par les armes ou la révolution. La seule voie qui s’ouvre à nous est celle de l’intelligence par la négociation, la recherche de compromis, afin que nous soyons unis et que ceux qui doivent nous rendre des comptes nous les rende. Maintenant, nous sommes dans des divagations, diversions de mauvais goût. Que Dieu nous vienne en aide.

    1. @ Ndeko Elili,

      Seriez-vous, vous aussi, envouté par Mort-Mort Kamerhe ?

      Vous avez écrit ceci :  » La seule voie qui s’ouvre à nous est celle de l’intelligence par la négociation, la recherche de compromis, afin que nous soyons unis et que ceux qui doivent nous rendre des comptes nous les rende  ».

      Quelle intelligence ? Celle formatée à l’ICC ?

      Négociation ? Négocier quoi, puisque Tshilombo a été fait Roi. En fait, qui négocie et avec qui ?

      Compromis ? Entre qui ? Entre les congolais divisés en pro-Felix et pro-vérité des urnes ? Ou, compromis entre les esclaves congorais et les maîtres tueurs rwandais ? A quel sujet ?

      Ceux qui doivent nous rendre des comptes, ce sont ces congorais, comme votre Felix, qui favorisent l’occupation rwandaise du Congo.

      Je crois que le champagne de la victoire de Felix ne vous a pas convenu. Je ne vous reconnais plus. Je vous conseille de revenir à l’eau naturelle. C’est mieux pour la santé… mentale, également.

      Votre Tshilombo est un jouet, un bouffon totalement aux mains de ceux qui l’ont nourri avant et pendant les élections. Il est cuit. Ils l’utilisent pour faire perdurer leur présence au Congo. Il sera jeté comme un chiffon sale quand il ne servira plus a rien. Il n’a aucune marge pour négocier quoi que ce soit avec ses maîtres rwandais. Vous feriez mieux de lui dire de négocier avec l’ICC pour que cette école supérieure ne dépose pas plainte pénale pour falsification et usage de faux portant préjudice à la réputation et la crédibilité d’un centre d’enseignement supérieur.

      Elili, si vous tenez vraiment à Tshilombo et au Congo, dites-lui aussi de faire une déclaration publique dans laquelle il reconnait le caractère troublant et scandaleux de sa nomination à la tête de l’état et que de ce fait, pour préserver ce qui reste de l’unité du pays, il renonce à cette nomination ; qu’il réclame de la Ceni la publication de tous les PV, bureau par bureau et un recomptage des voix.

      Que Dieu vous libère des griffes de Kamerhe !

  16. Chers Compatriotes,
    Notre compatriote Jo Bongos pense que « Dieu ne peut pas nous libérer des griffes de Kamerhe « ? Je vous remercie cher compatriote. Je pense que l’entourage de Félix, si celui-ci est confirmé comme président de la République, et qu’il prête serment, n’ignore pas la présence de Kamerhe. Mais le problème c’est de penser que Kamerhe s’il cause du tort au président, ce n’est pas à cet homme seulement mais au pays. Et ce que je déplore c’est de vous voir vous, ne pas prêter main forte au président qui sera accepté par la cour constitutionnelle « Félix » ou « Martin », simplement parce qu’il est de telle ou telle origine du pays. Sous les moments forts de la dictature de la deuxième république, personne ne pensait que le « Grand Léopard » allait quitter sa forêt où il régnait en maître incontesté et incontestable, la queue dans les jambes. Kamerhe ne peut pas aller plus loin dans un pays d’autrui. Les Américains n’ont pas gagné la guerre du Vietnam. Je vous apprécie, malgré ce que vous pouvez penser de moi, parce que vous êtes congolais et vous êtes révolté par les irrégularités. Je le suis aussi. Mais je pense que même si le gagnant était « Martin », je plaiderais toujours que les Congolais restent unis. La division et notre cancer social le « tribalisme » nous a causé plus de tort que de bien au niveau national collectif. Par contre, je reconnais que le tribalisme a fait le lit de nos anciens politiciens qui manipulaient à volonté notre peuple encore moins préparé à gérer son grand bien qui est le pays. Que Dieu nous vienne en aide.

    1. @Ndeko Elili,
      Je vous en supplie, cessez d’essayer de faire croire que ceux qui critiquent les actes posés par Felix le font simplement parce qu’il est de telle ou telle origine du pays. C’est FAUX. Cela n’est pas digne de vous. L’origine tribale de Felix n’a rien à voir ici ni dans ce qui lui est reproché. Vous le savez très bien.
      Que Dieu vienne en aide à tous les congolais et au Congo.

  17. Ce sont les médias et les ongs internationaux qui informent mieux sur le drame qui se déroule au Congo: les massacres, les viols, le travail des enfants dans les mines, les pillages,les détournements, l’enrichissement sans cause de la famille biologique et politique de Kabila…
    Il y a eu des massacres à Yumbi,ce sont les médias étrangers qui en parlent mieux que les congolais eux-mêmes.Leurs journalistes sont allés jusque sur l’autre rive du Fleuve Congo où vivent les réfugiés zaïrois dans des conditions misérables.

  18. Chers Compatriotes,

    Cher Jo Bongos, je vous remercie de votre recadrage du débat. Sachez que mes propos sont tenus dans un contexte bien claire où on a entendu plus des propos qui étaient plus dans le sens de tribalisme que de parler du problème réel en ciblant Félix comme personne avec ses choix que l’on met sur le dos de tous les ressortissants soit LUBA soit Kasaïens. Je suis parmi ceux qui ont trouvé les résultats des élections surprenants. Si nos compatriotes définissent le problème dans vos termes, personne sensé ne peut dire que vous avez tort. Mais nous avons un problème surtout parce que ceux qui ont mis le pays dans cet état là, non seulement ils ne vont pas rendre compte, mais aussi comme me l’a fait observer MBTT, ils vont rester dans le pays et vont exercer le pouvoir, et cela ne sera pas dans l’intérêt du peuple congolais et du pays. C’est là que je pense qu’il y a un inconnu. Nous savons une chose, ils vont rester dans le pays. Mais s’ils restent au pays et ne rendent pas compte, ils ne peuvent pas contenir tous les congolais. Mon conseil à nos compatriotes est d’attendre d’abord le jugement de la Cour Suprême de Justice. Si elle confirme ce résultat de la CENI, alors, il nous faudra innover dans les actions et ne pas nous entre-tuer. Il faudra cesser de faire subir des souffrances supplémentaires à un peuple qui en a beaucoup souffert, et surtout s’il s’agit des souffrances inutiles. Que Dieu nous vienne en aide.

    1. @Elili
      C’est quand même incroyable que malgré toutes les remarques sensées qu’on vous adresse vous n’ayez toujours pas compris que vous continuez à polluer vous-même le débat que vous avez initié en faisant d’une haine anti-luba combien marginale le substrat essentiel des critiques envers l’élection du Citoyen Tshilombo.
      Arrêtez, svp, de souffler sur cette victimisation pitoyable de certains de ses sympathisants.
      Fayulu que beaucoup défendent aujourd’hui parce que victime d’un vol de ses voix a été dans le passé plus d’une fois descendu ici notamment comme faisant partie d’une opposition d’accompagnement sans que ses fidèles et d’autres ne crient au tribalisme. Voilà-t-y qu’avec Tshilombo la moindre critique pousse ses affidés à dénoncer un tribalisme anti-luba.
      Voilà la réelle problématique, une instrumentalisation ethno- régionale d’un simple exercice démocratique et objectif. Sortez donc, cher ami de cet enfermement et personne ne trouvera plus à dénoncer à vos avis.
      A bon entendeur…

  19. Chers Compatriotes,
    Notre compatriote NONO pense que nous parlons du tribalisme parce que l’on reproche à Félix ses choix et les résultats des élections? Veut-il que nous vous présentions toutes les réactions qui ont parlé des baluba de façon plus générale à cause de ces élections ? Pourquoi les bagarres entre les jeunes de Lamuka et les Motards à Kinshasa ? Cher compatriote, nous sommes tous fils et filles de ce pays. Lorsque l’un de nous se plaint d’une situation, au lieu de lui dire vous vous tromper, ouvrons d’abord l’oeil si l’on est sincère dans la direction qu’il pointe. Mais pour cela il faut avoir la bonne foi pour pouvoir afficher cette attitude. Sinon, on peut se lancer dans des considérations qui ne servent à rien et qui ne pourront pas résoudre le problème du tribalisme au pays. On ne résout pas un problème que l’on ne reconnaît pas et que l’on veut ignore parce que cela arrange. Que Dieu nous vienne en aide.

  20. Compatriote Elili,

    C’en devient inquiétant et même pathétique que vous ne compreniez toujours pas malgré maintes remarques pertinentes que moi et beaucoup de Compatriotes, nous vous avons adressees ici à propos de votre position. A se demander si votre défense personnelle vous a ôté toute capacité intellectuelle à lire et comprendre ce qu’on vous dit. Un dernier mot quand-même !

    1° Le tribalisme tel que vous, moi ou toute autre personne sensée le dénonçons ici est une dérive instrumentalisée à foison par des politiques ou des citoyens lambda d’une réalité sociologique de nous Congolais et Africains. Il part donc d’un fait structurel que selon moi seuls le temps (l’histoire) et le « développement » en général arriveront à minimiser plus ou moins. Le modèle de notre gouvernance peut d’une façon ou une autre canaliser aussi au mieux ce repli identitaire.

    2° Mais où est-il vraiment en action dans le cas présent ?
    Sûrement un peu plus un peu moins dans ces masses qui dansent et triomphent lorsque un frère du village accède à une fonction politique ou sociale, un peu plus un peu moins dans quelques hordes qui crieraient des insultes aux baluba parce que baluba.
    N’empêche qu’à ma connaissance, personne ne nie ici que ses comportements existent et surtout ne tient à les prendre pour argent comptant sans se dire qu’ils sont inacceptables et qu’il faut qu’au niveau de l’Etat on en prenne compte en vue d’un plus harmonieux vivre-ensemble national.

    3° Cela dit tous ceux-ci y sont plus souvent poussés par leur culture locale ou leur nature propres quand ce n’est pas pour en récupérer des dividendes personnels, corporatistes ou politiciens, toutes choses qui favorisent ce repli identitaire. Est-ce que les baluba ou d’autres sont nommément dans ce cas ? A vous de voir, est-il que dans notre vie et histoire nationales, plus d’une fois certains d’entre eux se sont illustrés dans des comportements qui s’y prêtaient : ma petite expérience m’a convaincu que crier au tribalisme était souvent une lâche victimisation qui retourne à l’autre le reproche d’un comportement que soi-même on pratique.

    4° Un Tshilombo devenu PR par une négociation nécessite bien des critiques, vous n’irez pas jusqu’à le nier ; alors le prendre seulement comme la trace d’une haine anti-luba est usurpé, condamnable. Cela divise davantage que toutes les prétentions à la cohésion nationale que vous pouvez nous crier.
    Nous en sommes d’abord là, le reste n’est que pitoyable justification selon moi et vous, vous ne prenez pas le probleme par le bon bout même quand vous proclamez le contraire.
    Voilà, si je ne m’abuse, ce que moi et beaucoup d’autres vous avons reproché à longueur d’interventions sur ce site.

Comments are closed.