Gouvernorat du Sud Kivu: Coalition CACH-FCC ou mariage de la carpe et du lapin

Dans une déclaration commune publiée jeudi 4 avril, huit « notables » de la province du Sud Kivu invitent la population de cette partie du pays à soutenir le « ticket » Ngwabidje Kasi-Malago Kashekere pour le poste respectivement de gouverneur (FCC) et de vice-gouverneur (CACH). Des observateurs y voient une union entre le « statu quo » et le « changement ». Un cocktail détonant.

Prévues initialement le 26 mars dernier, les élections des gouverneurs et des vice-gouverneurs de provinces devraient avoir lieu le 10 avril prochain. Selon le calendrier publié par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la campagne électorale devrait commencer samedi 6 avril. Et ce jusqu’à mardi 9 à minuit.

« Le gouverneur et le vice-gouverneur sont élus pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois par les députés provinciaux au sein ou en dehors de l’Assemblée provinciale. Ils sont investis ordonnance présidentielle », stipule le deuxième alinéa de l’article 198 de la Constitution congolaise. D’après le rapporteur de la CENI, Jean-Pierre Kalamba Mulumba, les résultats du vote seront diffusés le même mercredi 10 avril.

On imagine que les états-majors politiques sont occupés à affûter leurs armes. Histoire de se mettre en ordre de bataille. C’est le cas notamment de la coalition FCC-CACH. Un « partenariat » aux allures d’une union contre nature. Le « couple » est loin de regarder dans la même direction.

Dans le communiqué précité, les « notables » du Sud-Kivu reconnaissent, en liminaire, « la dégradation de la situation sécuritaire, économique, sociale et environnementale » de cette région qui ne manque pas d’atouts pour assurer son développement.

Après ce constat, les signataires exhortent les députés provinciaux « à voter » le « ticket FCC-CACH au gouvernorat (…) en l’occurrence Théo Ngwabidje Kasi et Marc Malago Kashekere(…)«  en se référant au « programme de reconstruction » de la province. Le communiqué reste muet sur les priorités dudit programme.

Victoire Ingabire

« DIVISIONNISME »

Plus étrange, les huit notables adoptent une posture d’évangéliste en invitant la population « à ne pas se fier aux contre-vérités ». Lesquelles? Mystère. Ils ne s’arrêtent pas là. Ils invitent les natifs du Sud-Kivu « à bannir le tribalisme, la haine et la jalousie » et… le « divisionnisme ». On se croirait au Rwanda du président Paul Kagame.

En janvier 2010, l’opposante rwandaise Victoire Ingabire fut accusée de « divisionnisme ». Dans un discours prononcé devant le mémorial du génocide des Tutsi à Kigali, elle avait exigé des poursuites contre les auteurs des crimes contre les Hutu. Selon la loi rwandaise, la dame Ingabire, qui est membre de l’ethnie Hutu, aurait violé le principe interdisant de faire référence aux origines ethniques. Question: Que vient faire le vocable « divisionnisme » au Congo-Kinshasa dont le peuple n’est nullement concerné par le conflit fratricide opposant Hutu et Tutsi? Poser la question, c’est y répondre.

Qui sont ces notables?

Il s’agit de: Vital Kamerhe Lwa Kanyinginyi, l’actuel « dircab » à la Présidence de la République; Néhémie Mwilanya Wilondja, ancien « dircab » de l’ancien président « Joseph Kabila » et coordonnateur du FCC; Marcellin Cishambo Ruhoya, ex-gouverneur du Sud Kivu; François Rubota Masumbuko, un dissident du MSR; Modeste Bahati Lukwebo, plusieurs fois ministre, président de l’AFDC-A; Azarias Ruberwa Manywa, ministre sortant, président de l’ex-rébellion pro-rwandaise dite RCD-Goma; Cyprien Kyamusoke Bamusulanga Nta-Bote, ancien secrétaire général du Conseil économique et social et Martin Bitijula Mahimba, ancien ministre national des Affaires sociales et humanitaires dans le gouvernement Gizenga.

Il importe d’ouvrir la parenthèse pour relever que Ruberwa Manywa est plutôt mal aimé par les Congolais en général et les Kivutiens en particulier. Sa citoyenneté congolaise a souvent été contestée. Il lui est reproché notamment ses prises de position passées ouvertement proches du régime de Kigali. Fermons la parenthèse.

Depuis 2007 à ce jour, la province du Sud Kivu a été gouvernée par des personnalités étiquetées PPRD. C’est le cas notamment de: Célestin Cibaloza Byaterana, Louis Léonce Cirimwami Muderwa, Marcellin Cishambo et Claude Nyamugabo Baziguye. En deux quinquennats, le bilan est tout simplement affligeant.

Les observateurs restent sceptiques quant à la capacité de la mouvance kabiliste dite FCC à opérer- en cinq ans – des miracles en matière économique, sociale et sécuritaire alors qu’elle a été bien incapable de le faire en deux législatures. Pour eux, la coalition FCC-CACH est un marché des dupes à l’image du mariage de la carpe et du lapin…

 

B.A.W.

7 thoughts on “Gouvernorat du Sud Kivu: Coalition CACH-FCC ou mariage de la carpe et du lapin

  1. RUBERWA, KAMERHE, MWILANYA, CHISAMBO, BAHATI ET CIE…
    QU’ONT CES ENERGUMENES EN COMMUN? LEUR MAITRE-A-PENSER HYPO KANAMBE ALIAS « AUTORITE IMMORALE » DU PPRD-FCC-CACH…

  2. Une partie du staff du gang rwandais et affidés qui orchestrent un génocide au Congo, au su et au vu du monde entier. Regardez leurs têtes d’assassins.
    Y ‘a-t-il encore de vrais kivutiens au Kivu ?

  3. J’aime bien mon pays le Congo-Zaire et je ne l’échangerai contre aucun pays au monde. Mais quand je vois cette caste de pourri-ti-chiens qui nous dirigent, j’en ai honte à en mourir. Toujours prêts à tout brader autour du bras, même pour une maigre pitance, ces idiots utiles des Rwandais sont omniprésents partout où l’intérêt supérieur de la Nation est en péril.
    Il est temps pour les vrais patriotes de se lever pour la défense de la mère-patrie.

  4. Je ne nous comprends pas. Il y a des gens qui cherchent un couac qui se produirait entre le CACH et le FCC. Ou qui espèrent qu’il y en aura un jour.Qui de nous a déjà vu les deux alliés s’affronter en public,aux niveau de leurs dirigeants? La guerre c’est entre CACH et LAMUKA. En tout cas pas entre CACH et FCC. Les deux savent le coup de couteau qu’ils ont donné au dos du peuple congolais:voler la victoire de LAMUKA. Cela les unit de manière fusionnelle.
    Le match entre FCC et CACH pour les élections des gouverneurs sera un match amical. FCC se tapera la part du lion et donnera des miettes au CACH. D’abord pour donner un semblant de démocratie,ensuite pour la consommation extérieure et enfin pour calmer la colère des talibans.
    Au Parlement,le FCC semble être trop gourmand. L’autorité morale du FCC a présenter Jeanine Mabunda comme candidate à la présidence de l’Assemblée Nationale et le CAH propose la candidature de Jean-Marc Kabund au poste de 1er vice-président.Les deux personnalités ne me paraissent pas avoir le profil pour ces deux postes. De mon point de vue.La géopolitique au sens congolais du terme va jouer en faveur de Mabunda, l’élue de Bumba, dans la Mongala. Le Président de la République est du Centre,le premier ministre viendra du Sud,le Président de l’A. N. peut être quelqu’un du Nord. Tambwe Mwamba,qui est de l’Est aspire à remplacer Kengo à la tête du Sénat.

  5. Kiekiekieeeeee, pas si vite cher BAW !
    J’ai une lecture quelque peu différente de la vôtre, soyons terre à terre sans vœux trop idéalistes qui ne feraient que nous éloigner de la réalité.
    En effet pourquoi nous entêter à croire que l’union d’un gouverneur FCC et d’un vice-gouverneur CACH au Sud Kivu serait un marché de dupes, une union contre nature stérile entre le poisson ‘carpe’ et le mammifère ‘lapin’ alors que les protagonistes eux-mêmes la veulent les yeux ouverts ? Ils l’ont acceptée pour leurs fins qui ne sont pas exactement les nôtres, actons-le d’abord.
    On nous annonce que l’autorité immorale du FCC vient de choisir à la déception de nombreux de ses fidèles Mme Mabunda à la Présidence de l’Assemblée nationale. Aussitôt l’Udps a aligné à son tour un candidat Vice-président, l’inénarrable Kabund.
    C’est dire que cette coalition quoiqu’on dise ici et là est plutôt bien acceptée par les deux partenaires pour autant qu’elle leur permet de se partager la mangeoire.
    Ainsi donc sur le terrain, loin des bisbilles plus haut d’un PR qui réclame plus d’autonomie jusqu’à demander pour cela l’aide des Yankees, les cadres de l’Udps ne voudraient pas lâcher la mangeoire qu’ils tiennent enfin. Qu’ont-ils pour cela sinon mettre en œuvre leur deal de cogestion ?
    Comme deux discours, la quête d’autonomie au sommet pour rentabiliser le mandat et plus bas la jouissance matérielle enfin à leur portée.
    Schizophrénie rentable plus que mariage impossible donc car assurément chez nos politiciens importent d’abord leurs profits personnels et corporatistes plutôt que le bénéfice pour le plus grand nombre…

  6. Etude Politique, Stratégique, Géopolitique, et Géostratégique pour la RDC.
    Thème : Cinq « Casus Belli » cachés, pour un Messie qui vient – suite1.
    Avant Propos :
    Protoc0le des Sages de Sion – Troisième protocole – Le cercle du Serpent Symbolique : « Aujourd’hui, je puis vous assurer que nous ne sommes plus qu’à quelques pas de notre but, Encore une courte distance à franchir et le cercle du Serpent Symbolique – le signe de notre peuple – sera complet. Quand ce cercle sera fermé, il entourera tous les États de l’Europe comme de chaînes indestructibles. »
    Développement :
    Ba ndeko, na ba Etudes misusu natindelaki bino, nalobaki eloko nini ezali « Serpent Originel ». Bible abengi ye « Satan, le Diable ». Kasi, « Le Livre d’Hénach chapitre 68 versets 6-8 epesi kombo ya ye YHWH apesaki ye tango akelemaki : « 6. Le nom du troisième est Gadrel ; c’est lui qui a révélé aux fils des hommes les moyens de donner la mort. 7. C’est lui qui séduisit Eve, et enseigna aux fils des hommes les instruments qui donnent la mort, la cuirasse, le bouclier, le glaive, et tout ce qui peut donner ou faire éviter la mort. 8. Ces instruments passèrent de ses mains dans celles des habitants de la terre, et ils y resteront à tout jamais. »
    « Le Livre d’Adam », pages 2-4, ezali kolakisa denge nini ye moko « Gadrel » azali ko expliquer ebandeli ya masumu ya ye :
    Livre d’Adam – pages 2, 3-4 :
    « Pourquoi as-tu engagé dans si grand conflit avec nous ? Quels sont nos péchés contre toi pour nous avoir fait sortir de notre demeure ? Avons-nous pris ta gloire de toi ? T’avons-nous refusé de faire partie de notre possession que tu combattes contre nous sans raison ? Satan aussi se lamenta
    bruyamment et dit à Adam : – Toute mon arrogance et douleur sont venues à cause de toi, car
    à cause de toi j’ai quitté ma demeure et à cause de toi je suis rejeté du trône des chérubs qui
    ayant étendu une restriction, l’utilisèrent pour m’enfermer, à cause de toi mes pieds ont foulé
    la terre. Adam répondit et lui dit : – Quels sont nos [péchés] contre toi que tu nous fasses tout
    ça ? Satan répondit et dit : – Tu ne m’as rien fait mais je suis arrivé à ce rang à cause de toi,
    le jour où tu fus créé, car je suis sorti ce jour-là. Quand Dieu insuffla son esprit dans toi, tu
    reçus la ressemblance de son image, alors Michæl vint et il t’agenouilla devant Dieu. Dieu dit
    à Michæl : – Voici j’ai créé Adam à la ressemblance de mon image. Alors Michæl somma tous les anges et Dieu leur dit : – Venez, agenouillez-vous au dieu que j’ai fait. Michæl s’inclina le premier puis il m’appela et dit : – Toi aussi, agenouille-toi à Adam. Je dis : – Va-t’en Michæl ! Je ne m’agenouillerai pas vers celui qui est postérieur à moi, car je le précède. Pourquoi est-ce correct [pour moi] de m’agenouiller vers lui ? Les autres anges qui étaient avec moi entendirent ça aussi et mes paroles leur semblèrent plaisantes et ils ne se sont pas prosternés vers toi Adam. Alors Dieu devint en colère contre moi et commanda de nous expulser de notre habitation et de nous jeter sur terre, moi et mes anges qui étaient en accord avec moi, et vous étiez à ce moment-là dans le jardin. Quand je réalisais qu’à cause de toi j’étais loin de l’habitation de lumière et étais dans les détresses et les douleurs, alors je préparais un piège pour toi afin que je [puisse] te destituer ta joie tout comme je fus destitué moi aussi à cause de toi.
    La Postérité du Serpent :
    Bana ya Adam na Eve babotamaka sima ya lisumu ya baboti ba bango. Kati ya bango, ba moko bazalaki kotoso maloba ya YHWH, ba mosusu bazalaki kotosa té. Ndakisa ya Caïn na Abel ezali kolakisa yango malamu.
    Kobanda tango wana, « Postérité » ya Adam ekomaki mibale : 1) la postérité du serpent, na 2) la postérité de la femme.
    La postérité du serpent esangisi baye banso baboyi YHWH, y compris les anges déchus et non repentants ; la postérité de la femme esangisi baye banso balingi YHWH, y compris les chrétiens et les anges fidèles.
    Genèse 3 : 14-15
    « 14 L’Eternel Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. 15 Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.
    Jean-Baptiste et la postérité du serpent :
    Matthieu 3:7
    Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit: Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir?
    Jésus et la postérité du serpent :
    Tango Yezu ayaki, alobaki na ba juifs boye : Matthieu 23 :32-34
    « 32 Comblez donc la mesure de vos pères. 33 Serpents, race de vipères! comment échapperez-vous au châtiment de la géhenne? 34 C’est pourquoi, voici, je vous envoie des prophètes, des sages et des scribes. Vous tuerez et crucifierez les uns, vous battrez de verges les autres dans vos synagogues, et vous les persécuterez de ville en ville,… ». Sima, babomaki ye, lokola moto asuami na nyoka na lokolo (mordu au talon).
    La postérité du serpent s’organise :
    Tango bayekoli ya Yezu babandaki kokoma ebele, Roi Hérode Agrippa 1er (11 av.J-C – 44 ap.J-C) akelaki société secrète na kombo ya « Force Mystérieuse ». Na tango ya biso, société secrète wana ezuaki kombo ya « FrancMaçonnerie ».
    « Récit des évènements et des sessions successives qui se sont déroulées à la cour du Roi Hérode Agrippa, et qui réussissent, en se terminant par la fondation de l’Association Maçonnique.
    Session du 24 juin de l’an 43 du Christ. Comment Hiram Abiud conseiller d’Hérode Agrippa conçut l’idée de créer une Association Maçonnique et la proposa à la cour de Jérusalem.
    A cette date Hiram se présenta devant le Roi Hérode et s’exprima ainsi : « Majesté, quand j’ai vu les disciples de l’Imposteur Jésus s’accroître en nombre et s’efforcer de tromper le peuple juif par ses prédications, j’ai décidé de me présenter devant votre Majesté pour Lui proposer de fonder une Association secrète, dont les principes pourraient attaquer les corrompus et corrompants et les éliminer si possible ! Le Roi le regarda ravi, et lui dit : « Parle Hiram ».
    « Majesté, il a été confirmé devant votre Excellence et devant tout le monde que cet Imposteur Jésus a captivé avec ses prédications et ses œuvres (toutes les deux trompeuses) les cœurs d’une partie du peuple juif, votre peuple. Et il est évident que ses partisans se multiplient de jour en jour ».
    « Il est évident aussi, que depuis son apparition et jusqu’à sa mort et de sa mort à aujourd’hui, nous n’avons pas su comment attaquer efficacement ceux qu’on devrait appeler « nos ennemis ». Nous n’avons pas été capables, non plus, d’éliminer tout ce qui a été inculqué dans le cœur du peuple, toutes ses prédications opposées à notre religion, qui sont fausses et corrompues ».
    « Il faut reconnaître, même si cela vous dérange, que les multiples persécutions menées contre l’Imposteur, sa soumission à la Justice, sa condamnation et sa crucifixion ont été futiles ».
    « Nos pères se battirent sans arrêt, mais sans résultat. Nous pensons qu’ils ont obtenu quelques succès dans les combats, mais nous n’avons vu et obtenu aucun signe de succès ».
    « Nous assistons, confondus, au fait que plus ardente est notre bataille contre ses partisans, plus grand est le nombre de ses disciples. Le nombre des sympathisants de la nouvelle religion s’accroit sans cesse. Il semble qu’il y ait une main ou une force mystérieuse et secrète qui nous punit de ne pas avoir été capables d’offrir de la résistance. Il semble que nous avons perdu toute notre force à défendre notre religion et notre existence elle-même ».
    « Majesté, partant de l’évidence qu’il n’y a pas de moyens efficaces d’incorporer nos idées, pas d’espoir sérieux d’attaquer cette force, sans doute mystérieuse. Il n’y a pas d’autre moyen que d’établir une « Force Mystérieuse semblable à celle-là (attaquer le mystère avec mystère, dans le mystère). Je suis arrivé à la conclusion que c’est notre devoir absolu (à moins que vous n’ayez une meilleure idée) d’établir une Association d’un grand pouvoir, qui puisse rassembler les force juives, menacées par cette Force Mystérieuse. Il convient que personne ne sache quoi que ce soit sur sa fondation, ses principes et son action. Seuls ceux que Sa Majesté désignera comme fondateurs, connaîtront les secrets de sa fondation ».
    « Seuls les associés actifs connaîtront les décrets importants. Le Siège Central sera ce Palais et on va trouver des affiliés dans tous les centres qui peuvent être envahis par les prédicateurs, que l’Imposteur a rendus publics, avec tant d’audace.
    « Aussi, Majesté que pensez-vous de la création de cette Force souhaitée, avec laquelle on va attaquer et éliminer ce pouvoir caché mais réel qui menace notre existence ? »
    Le Roi répondit : « Vous savez, Hiram, que votre idée est glorieuse. Elle est digne de votre intelligence privilégiée. Elle n’a pu venir que de votre cœur ardent et d’un zèle religieux, Oh, génie d’un profond jugement ! »
    « Nous devons réaliser ce projet aussi vite que possible. Nous devons demander l’opinion de Moab. Ensuite, nous choisirons les hommes qui participeront avec nous, à sa Fondation ». « Convoquez Moab demain. Ne lui dites rien. Je l’informerai moi-même ».
    CHAPITRE 2
    La seconde session que le Roi Hérode-Agrippa tint avec Moab Levy, son premier conseiller, le 25 juin de l’année 43 de notre ère.
    Le Roi Hérode parla le premier et dit : « Qu’arrive-t-il et qu’est ce qui continue d’arriver, mes deux compagnons, depuis l’apparition de cet Imposteur de Jésus, qui mérite d’attirer votre attention ? »
    « Nous devons trouver les moyens pour vous aider à attaquer cette secte qui, en dépit de son petit nombre, confond le peuple avec ses fausses prédications. Bien plus, ceux qui adoptent ces faussetés, non seulement s’y conforment par leur adoption, mais les rendent courageux en public, sans peur, où qu’ils aillent ».
    « Notez que la propagation de ces idées s’étend de jour en jour. Reconnaissons que ses disciples, parfaitement identifiés avec la cause, se sont séparés de notre religion. N’ayons aucun doute que ceux qui aujourd’hui hésitent vont bientôt tomber dans le piège de leur tromperie ».
    « Pour éviter ce danger, nous n’avons pas d’autre alternative que de créer une Association, dont l’objet sera d’incorporer secrètement l’esprit de la nation juive, et d’écraser cette main mystérieuse et criminelle qui dirige ce mouvement et d’étouffer sa propagande. Si nous ne réussissons pas dans cette intention, beaucoup de gens attirés par le mensonge prêché par ce trompeur tomberont sous son influence ».
    « Avant que ce problème n’empire, chers amis, il faut lui donner l’importance qu’il mérite. Laissez-moi choisir les compagnons qui vont collaborer avec nous à sa fondation. Leur honneur doit être public, ils doivent avoir une profonde discrétion, une grande activité et un immense zèle pour la protection de la religion juive ».
    « J’admets, Hiram votre appréciation. Vous avez été l’inspirateur de cette idée : fonder une Association pour un très noble but ».
    Prenant alors la parole, Hiram dit : « Que Dieu prolonge l’âge de Sa Majesté. Tout le mérite appartient à Sa Majesté. De votre noble origine la nation tire sa grâce. Tout le bien que la Nation possède vient de votre bénédiction ».
    « Je demande à Sa Majesté le Roi de sélectionner nos frères et compagnons pour former l’Association ».
    Alors Hérode nomma 9 hommes et il demanda à Moab et à Hiram d’enregistrer leurs noms, ce turent :
    Le Roi Hérode Agrippa, Hiram Abiud, Moab Lévy, Johanan, Antipas, Jacob Abdon, Salomon Aberon, Adoniram et Ashad Abia.
    CHAPITRE 3 : La fondation de l’Association « La Force Mystérieuse ».
    Les fondateurs susnommés furent convoqués et se réunirent sous la Présidence du Roi Hérode Agrippa, qui commença la session par le discours suivant : « Chers frères, vous n’êtes pas des hommes du Roi ou ses collaborateurs. Vous êtes le soutien du Roi et de la vie du peuple juif. Jusqu’à maintenant, vous avez été ses disciples très fidèles. Désormais vous serez ses frères.
    « Je vous donne ce nom de « frères », pour que vous puissiez évaluer mes sentiments à votre égard et la tendresse que vous attendez de moi ; pour le but qui vous a réunis ici, au cours de cette session importante.
    « Je vous donne ce titre très affectueux pour vous montrer que, bien que je sois votre Roi, je suis votre frère dans la nation juive et dans la religion juive, pour qui mon cœur déborde d’amour et de dévotion. Toutes ces raisons m’obligent désormais à vous aider et à être fidèle envers vous. Par dessus tout, nous devons être frères, pour commencer proprement l’entreprise pour laquelle je vous ai demandés et qui sera d’un grand bénéfice pour notre pays. Chacun de nous connaît sans doute ses obligations de frère. Ces obligations sont plus grandes que celles d’un Roi envers ses sujets, car la trahison d’un Roi n’est pas improbable, mais la trahison d’un frère est impossible.
    « Comprenez et n’oubliez pas que cette session fondamentale réalisée par ce nouveau groupe est basé sur la Fraternité. Sur cette Fraternité, nous allons construire notre édifice et ce titre de « fraternité » sera notre pierre angulaire jusqu’à la fin des temps.
    (…) Hiram, à qui on avait confié le soin d’écrire ce qui avait été dit au cours de la session parla ainsi : « Majesté, chers frères, à cause d’une grande courtoisie, Sa Majesté m’a attribué, à moi son fidèle serviteur, le mérite de la conception de l’idée de fonder cette Association. C’est mon devoir d’offrir mes remerciements à votre Majesté. Je demande à mon Seigneur la permission de faire connaître le mot final de cette session. En dépit de ce que je suis le créateur de cette idée et de ce que je l’ai exposée devant Sa Majesté, je dois reconnaître mon mérite de l’avoir approuvée, adoptée et protégée. Nous devons avoir à l’esprit sa ferme volonté de créer cette Association de la porter jusqu’au triomphe qui sera le triomphe de la nation et de la religion.
    Alors, frères, je vous demande d’approuver l’enregistrement du nom de Sa Majesté, avec le titre de Fondateur, dans les registres de l’Association.
    Moab Levy dit alors : « Vous faites bien, Hiram, du fait de votre soumission et de votre fidélité à Notre Seigneur. Nous acceptons et reconnaissons votre renonciation à ce droit, que nous tous nous reconnaissons comme Sa Majesté le reconnait. Nous partageons notre fidélité avec vous, et nous acceptons votre demande. Nous mettons, dans les registres, le nom de Sa Majesté comme Fondateur.
    Hiram le nota et dit : « Plairait-il à Sa Majesté que le nom de l’Association soit « Union Fraternelle Juive » ?
    Le Roi répliqua : « Non, Hiram, hier j’ai préparé un autre nom « La Force Mystérieuse » est-ce que tous l’approuvent ? » Tous répondirent : « Certes, nous l’approuvons ». Alors ce nom fut inscrit.
    « La Force Mystérieuse » ezali nini lelo ?
    Lelo, « La Force Mystérieuse » ezali kaka « Franc-Maçonnerie » té, ezali lisanga ya ba sociétés secrètes nyonso ya mokili ezali kosambela « Lucifer » to Satan, le Diable. Vitrine ya « Force Mystérieuse » ezali « Franc-Maçonnerie », kasi motu ya Force Mystérieuse ezali ba « Illuminati » ; forme moderne ya kombo ya bango ezali ba « Sionnistes ». Na 2Thessaloniciens 2 :7-12, Bible epesi « Force Mystérieuse » kombo ya « Mystère de l’Iniquité » na traduction ya Louis Segond, to « La Puissance Mystérieuse » na traduction Semeur; elobi boye na traduction Semeur :
    « 7 Car « la puissance mystérieuse » de la révolte contre Dieu est déjà à l’oeuvre ; mais il suffira que celui qui le retient jusqu’à présent soit écarté 8 pour qu’alors paraisse l’homme de la révolte. Le Seigneur Jésus le fera périr par le souffle de sa bouche, et le réduira à l’impuissance au moment même de sa venue. 9 L’apparition de cet homme se fera grâce à la puissance de Satan, avec toutes sortes d’actes extraordinaires, de miracles et de prodiges trompeurs. 10 Il usera de toutes les formes du mal pour tromper ceux qui se perdent, parce qu’ils sont restés fermés à l’amour de la vérité qui les aurait sauvés. 11 Voilà pourquoi Dieu leur envoie une puissance d’égarement pour qu’ils croient au mensonge. 12 Il agit ainsi pour que soient condamnés tous ceux qui n’auront pas cru à la vérité et qui auront pris plaisir au mal. »
    CHAPITRE 5 : L’horrible serment des fondateurs de la « Force Mystérieuse »
    Les 9 fondateurs étant présents, le Roi déclara la session ouverte et demanda l’opinion de chacun sur le serment. Il fut accepté unanimement et enregistré. Aussitôt ils firent d’accord de le prendre comme fondement de l’Association.
    Le Roi prit une Bible, la plaça sur la table et dit : « Faites comme je fais ». Il plaça sa main droite sur la Bible. Tout le monde l’imita, à commencer par Moab Levy, Hiram Abiud, etc. Alors chacun tint dans son autre main le texte du serment. Le Roi fit le premier à le lire. Moab suivit, puis Hiram et les autres jusqu’au dernier.
    Le serment lu, chacun retourna à sa place et le Roi fit le discours suivant :
    « Frères, maintenant, notre Association est fondée. Sa force, ses actes, ses principes et ses buts resteront mystérieux pour toujours. Alors nous seront capables d’éliminer les erreurs de Jésus et de ceux qui le suivent. Nous sommes de vrais frères, et devons former une vraie « fraternité », différente de celle que l’Imposteur a dit qu’Il formait, une fraternité de tromperie et de sorcellerie. Notre fraternité est véridique. C’est la Fondation et la colonne vertébrale de l’Association. Maintenant que nous sommes « enchaînés » et liés par des chaînes, laissez chacun de nous se préparer à son œuvre. L’œuvre consiste à tuer, par tous les moyens possibles, les propagateurs de l’enseignement de Jésus. C’est notre noble intention. C’est notre but politique et religieux ».
    « Maintenant que nous avons réuni nos cœurs, laissez-nous espérer que nous allons atteindre la formation d’une Ligue nationale qui va unifier et dignifier l’existence juive et son essence. C’est seulement avec cette Ligue que nous vaincrons nos ennemis et écraserons leurs forces. Celles-ci cherchent à anéantir notre religion, pour perpétuer les tromperies héritées de l’Imposteur, leur chef. En bref, je vous dis que le fondement de nos actions doit être : la fidélité, la discrétion et le courage de les éliminer. En livrant ces secrets à nos fils, laissez-nous leur inculquer ces principes en héritage. A leur tour, ils les lègueront à leur fils, de manière que ces principes et secrets continuent d’une manière héréditaire et forte d’un siècle à l’autre et pour toujours ».
    Création de la Force Mystérieuse » :
    La Session du 24 juin de l’an 43 du Christ fut la première pour la création de « la Force Mystérieuse ». – Hérode Agrippa 1er mourut l’année suivante :
    « A ce point de notre bataille, tandis que nous les 9 et les autres membres du Temple central et des autres temples, étions au sommet du combat, notre Président le Roi contracta une maladie dans la vue et devint aveugle en 5 jours. Alors il fit attaqué en son corps et devint complètement paralysé. Mais en dépit de ses souffrances, il ne s’arrêta pas de ranimer nos esprits, pour persévérer dans la bataille.
    A moi qui étais le plus proche du Roi pendant son agonie, il me confia ses ultimes secrets et sa volonté finale, m’adressant ces derniers mots d’un ton passionné :
    « Garde le secret. Continue l’action. Travaille sans relâche. Détruis tout… »
    A ce moment il rendit l’esprit et son âme le quitta. C’était en l’an 44 du Christ.
    La Fin de la Bataille de « la Force Mystérieuse est proche :
    « Aujourd’hui, je puis vous assurer que nous ne sommes plus qu’à quelques pas de notre but, Encore une courte distance à franchir et le cercle du Serpent Symbolique – le signe de notre peuple – sera complet. Quand ce cercle sera fermé, il entourera tous les États de l’Europe comme de chaînes indestructibles. »
    Lelo, Franc-Maçonnerie ezali na mikili nyonso ya Occident, pe na mokili mobimba. Armée ya bango, L’OTAN, ezali na Occident mobimba. Asie mobimba, Afrique, Océanie, na Europe Orientale mobimba ezali entourées na L’OTAN. Kaka Amérique Latine etikalaki. Sika oyo, lokola USA ekoti na Vénézuela, toyebi tè « Le Cercle du Serpent Symbilique », « le signe de notre peuple », c’est-à-dire le peuple juif, entoure tous les états de l’Europe complètement, et le cercle est fermé. Etikali bitumba ebanda po na kokueyisa Occident, po Messie ya Progéniture du Serpent ayebana na mokili mobimba. Bitumba oyo ekozala économique et financière liboso, sima ekozala militaire, na ba guerres civiles et religieuses. Likambo ya « Golan » kati ya Syrie na Israël ezali komonana lokola mutambu etiami na Trump po na kobanda bitumba na Proche-Orient, to kolengela mbela ya « Paix et Sécurité », po Messie ya bango ayebana. – Tango wana, ba chrétiens bakokufa ebele.
    Importance de cette Etude :
    Nasali Etude oyo lokola synthèse ya ba Etudes ebele natindelaki bino. Etude oyo ezali Théologique té, ezali « Géo-écclésiologie eschatologique ». Tina na yango ezali ya kofongola bino miso na makambo ekoya na mikolo oyo ekolanda.
    Lelo ya le 09 avril 2019 na minuit, mbula ya 2018 ekosila, suivant le calendrier religieux juif ; le 10 avril 2019, mbula ya 2019 ekobanda. 2019 ezali ebandeli ya jubilé messianique, elingi koloba 50 années kati na yango messie akoya na mokili ; ezali 50 années ya biso ya suka po na 70ème génération oyo ya biso. YHWH alobaki tè kobanda kokelama ya Adam kino na 7000 ans, bana ya Adam bakokokisa 70 générations ; – biso tozali 70ème génération ya suka. Génération ya biso ebandaki na 1968, ekosuka na 2068 ; na 2069 YHWH akokota na repos ya ye. Ezali biso na bana ba biso tokomona makambo manso YHWH alobaki etali suka ya mokili. – Faux Messie, antichrist, akoya liboso ; vrai Messie, Yezu, akoya sima.
    Conclusion :
    Esengeli tosala noki po tobikisa mboka po, tango makambo oyo ekobanda, ekozala trop tard po na kobikisa mboka.
    Nazali na stratégie ya makasi po tokoka ko libérer mboka. Liboso, bomilengele lokola nakomelaki bino.
    Valentin Mubake azali na posa ya kosangisa UDPS ezonga denge ezalaki na ebandeli na yango ; ezali makanisi malamu. Fayulu asengeli komilengele pe po tosala mosala elongo, mbala moko.
    Ba oyo bazali na ambitions ya kokoma ba présidents de la république, bazela tosilisa kosokola mboka, sima bakokota na système politique na système électoral ya sika ekeseni na oyo ya lelo.
    Tshilombo Félix aponi ya ye nzela ya Rwanda, Ouganda, na Kingakati na accord secret ya haute trahison contre la RDC pe contre peuple congolais ; kasi secret nyonso, suka na suka ebimaka. – Esili kobima, pe toyebi eloko nini ekomami na accord wana.
    Bernard B.
    09.04.2019

Comments are closed.