Insécurité grandissante en RDCongo: la VSV fustige le silence du Président de la République

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) est vivement préoccupée par l’insécurité grandissante enregistrée dans plusieurs provinces de la République démocratique du Congo. Les derniers cas en date sont  les massacres des dizaines des personnes dans le territoire de Djugu, province de l’Ituri et la mort non encore élucidée du père Florent Bulanthie Tulantshiedi à Ilebo, province du Kasaï Central dont le corps sans vie a été retrouvé au bord de la rivière Kasaï.

S’agissant des massacres de Djugu, il sied de relever que des dizaines des personnes dont des femmes et des enfants ont été massacrées à l’aide des armes blanches, plusieurs maisons ont été incendiées par des assaillants et de nombreuses personnes se sont déplacées fuyant ainsi  d’autres éventuelles atrocités.

Aussi, convient-il de souligner que les auteurs de ces massacres seraient porteurs des armes à feu et des armes blanches ainsi que des Motorolla.

Quant au père Florent Bulanthie Tulantshiedi de  la Congrégation des Joséphistes, son corps sans vie et au visage méconnaissable a été découvert, vendredi 02 mars 2018, au bord de la rivière Kasaï. L’infortuné a été reconnu par ses effets personnels et surtout les habits qu’il avait portés mardi 27 février 2018 lors de sa sortie des installations de la Congrégation.

Pour la VSV, il est étonnant que le Président de la République Démocratique du Congo, garant de la nation garde souvent silence ou réagisse tardivement lorsqu’il s’agit de la perte en vies humaines des personnes alors que sous d’autres cieux ses homologues réagissent spontanément ou se déplacent  pour la perte en vie même d’une personne.

La VSV saisit cette occasion pour rappeler aux autorités RDCongolaises en général et plus particulièrement au Chef de l’Etat congolais qu’il leur incombe au premier chef, l’obligation  de protéger et sécuriser les populations civiles et leurs biens sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

Point n’est besoin de rappeler qu’il n’y a d’autorités ou de Président de la République que s’il y a une population ou des populations. Il est donc plus que temps que les autorités RDCongolaises en général et le Chef de l’Etat en particulier  apportent leur attention et considération dues à toute vie humaine quelle qu’elle soit.

En définitive, la VSV invite les autorités RDCongolaises à:

  • Diligenter toutes affaires cessantes une enquête indépendante pour élucider les circonstances réelles de la mort du père Florent Bulanthie Tulantshiedi en vue de sanctionner sévèrement les commanditaires et exécutants;
  • Renforcer matériellement et financièrement les militaires des Forces Armées de la RDCongo (FARDC) et les forces de l’ordre qui sont disséminées à travers toutes les provinces de la RDCongo en vue d’un rétablissement rapide de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire national;
  • Décréter un deuil national en mémoire des dizaines des populations massacrées à Djugu, province de l’Ituri;
  • Assurer la prise en charge socio-médicale de toutes les personnes blessées;
  • Assurer la sécurité de tous les religieux et religieuses, des pasteurs et imams en général et surtout ceux qui sont engagés dans la promotion et protection des droits humains;
  • Indemniser les victimes ou leurs proches pour les préjudices subis.

Fait à Kinshasa, le 05 mars 2018.

 

La Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV)
© Congoindépendant 2003-2018

13 réflexions au sujet de « Insécurité grandissante en RDCongo: la VSV fustige le silence du Président de la République »

  1. Chers Compatriotes,
    Je ne comprends plus rien. Pensez-vous que le braconnier peut devenir garde-forestier ? L’erreur des Congolais et on la continue. Il faut continuer à marcher contre ce pouvoir qui s’impose par la force des armes et qui tue son propre peuple. Il ne faut pas vous attendre à ce qu’un jour le raïs demande pardon ou reconnaisse ses erreurs en matière de sécurité ni d’intégrité territoriale. On attendrait ceci d’un président d’un pays, non d’un maquisard terroriste, lieu de naissance inconnu sur le pays, marié par les catholiques par erreur, et placé à la tête du pays suite à un assassinat dont les commanditaires ne sont pas connus à ce jour. Maintenant, au lieu de continuer à faire pression, nos compatriotes perdent leur énergie en s’indignant au sujet du silence. Mais l’homme a régné en silence. Même s’il ouvrait la bouche c’est pour vous dire quoi. Pendant deux mandats, il n’a jamais rendu compte de l’assassinat de son « père », quel autre décès d’un congolais devrait lui paraître important pour qu’il en rende compte ? Chers compatriotes, réveillez-vous, c’est comme si vous aviez tous perdu la raison et que vous agissiez par étourdissement. Que Dieu nous vienne en aide.

  2. J’ose croire que la voix de sans voix n’est pas naïve et crédule pour espérer que le taiseux qui squatte le palais de la Nation se préoccupe des malheurs de nos frères et sœurs de l’Est du pays qui tombent comme des mouches. Tous ces foyers de tension sont entretenus par celui qui se fait appeler Kabila lui même. Sa volonté de se cramponner au pouvoir n’a pas changé, son cynisme et son manque d’apathie font de cet Ovni venu de Tanzanie quelqu’un de vraiment diabolique. L’assassinat de ce père de l’église catholique ne fait qu’allonger la liste des congolais victimes de ce diables au visage humain. Au moment où nous pleurons nos martyrs tombés lors de marches initiées par le CLC, cet sinistre sieur continue son sale besogne sans désemparer. La seule arme qui lui reste pour nous mater, c’est la terreur, mais notre détermination à le combattre doit être intacte, nous n’avons pas le droit de faillir, si non, c’est l’avenir même de notre pays qui sera compromis. Par notre volonté de le bouter hors de notre pays, nous vengerons tous nos compatriotes qui sont tombés sur le camps de bataille. Tenons bon la victoire est certaine.

  3. Arrêtons de prendre des médiocres et criminels patentés pour des autorités politiques ou des forces de l’ordre. Ce, y compris alias Joseph Kabila. Il faut que tous dégagent. C’est la condition pour la paix, la justice et le développement en RDC.
    Ntimansi

  4. C’est le plan rwandais par excellence. Créer le chaos pour instiller la peur. Et comme pour eux, massacrer les congolais c’est juste un plaisir, on va en avoir d’autres si on ne réagit pas.

    On attend vivement l’annonce des prochaines marches pacifiques par le CLC.

     »Le peuple gagne toujours »
    Rossi Mukendi Tshimanga, Héros national congolais.

    1. C’est depuis 20 ans que vous dennoncez et diabolisez le Rwanda et les Tutsi, et suivez les sermons du farfelu ex-Assassin Mobutiste Honore Ngbanda qui veut aujour’dhui passer a la « Lessive » de faux-opposants. Comedie !

      Et ou en etes vous dans le Developpement de la RDC qui se classe au bas de toutes les echelles Mondiales?

      Est-ce toujours la faute du Rwanda et Tutsi que vous soyez laches sans assumer le courage de defenestrer un vulgaire voyou se cramponnant illegitimement et illegalement au sommet de votre Pays?

      Est la faute du Rwanda et des Tutsi que des voyous et voleurs Congolais de l’acabit de Mova, Shadari, Minaku, KinKiey, Mende, Atundu, Kengo et autres vomis se prostituent a Kingakati, enscensant ce president illegitime?

      Est-ce toujours la faute du Rwanda et des Tusti que votre pretendu 1er Ministre Bruno Tshibala engage ses fils, beaux-fils et courtisans a la Primature, et s’enrichisse illicitement en temps record a la Primature, lui qui broyait la boue il y a quelques mois seulement? Les Tutsi et le Rwanda lui ont-ils dit (et Jeff Olengankoy) d’etre de Traitres?

      Bref, aussi longtemps que la pretendue-elite Congolaise se trompera de cible, la RDC restera le « Trou de Merde »

      1.  » C’est depuis 20 ans que vous dennoncez et diabolisez le Rwanda et les Tutsi, et suivez les sermons du farfelu ex-Assassin Mobutiste Honore Ngbanda qui veut aujour’dhui passer a la « Lessive » de faux-opposants. Comedie !  ».

        Oui, c’est depuis 20 ans que les rwandais occupent le Congo. Et je dénonce cette occupation. Avec sincerité et determination. Les  »Tutsi », ca, c’est votre problème inter-ethnique avec les Hutu, chez vous, dans votre culture. Moi, je parle du Rwanda, de son pouvoir politique qui occupe le Congo et pille systematiquement ses richesses naturelles. Des rapports écrits – par d’autres sources non-congolaises existent. Des rapports des Nations-Unis également.

        La  »Comedie », c’est vous. Voyez-vous, le problème avec vous, c’est que vous vous faites demasquer facilement. C’est quoi encore ce nouveau concept que vous venez d’inventer, le  »Rwanda et les Tutsi »? Cela rejoint votre théorie tarabiscotée qui cherche à dissocier vos Tutsi du Rwanda pour mieux les intégrer dans d’autres pays. Comme votre meilleure dernière invention: le Tutsi congolais. A propos, vous avez oublié d’inventer le hutu congolais. A moins que vous les ayez tous massacrés et qu’ils n’existent plus au Rwanda… C’est ce qui vous pousse à parler aujourd’hui du  »Rwanda et les Tutsi ». Après les  »Banyamulenge », les  »Congolais rwandophones », etc…

        Ecoutez cher monsieur, ayez le courage de votre arrogance et des vos manipulations. Le Rwanda est au coeur du génocide congolais. Déjà plus de 6 millions des morts! Depuis 20 ans, le Rwanda pille sytématiquement l’Est du Congo, sponsorise des rébellions qui y massacrent des populations civiles. Depuis 20 ans, le pouvoir rwandais dirige le Congo depuis Kigali. Nous le savons. Vous pouvez le nier comme vous voulez mais c’est l’évidence même.

        Les Vichy-mediocres que vous citez ne constituent pas la preuve que le Rwanda n’y est pour rien dans la tragedie ccongolaise. Le fait aussi – souvent invoqué – que le Rwanda est un petit pays donc impossible qu’il occupe le grand Congo est une fadaise. Retournez à l’école, cher monsieur, et relisez l’ istoire des pays occupés. Vous apprendrez qu’il y a toujours des autochtones, des traites, des Vichy-mediocres qui accèptent, contre rémuneration, de servir les occupants. Ce comportement est justement résultante de l’occupation.

        Pour terminer, c’est la faute à qui si James Kabarebe, l’ancien chef des forces armées congolaises est aujourd’hui ministre de la defense au Rwanda ? Quand a-t-il été naturalisé rwandais pour devenir ministre au Rwanda? Serait-il un rwandais congophone?

         »Il est temps que la verité l’emporte sur le mensonge systemique, que les médiocres dégagent ».
        Le Cardinal Raïs Monsengwo.

         »Le Congo ne sera pas toujours faible comme il est aujourd’hui ».
        Le Grand Mopao Ekofo-Fort.

         »Le peuple gagne toujours »
        Rossy Mukendi Tshimanga, Héro national congolais.

  5. J’ai l’impression que l’assassinat de Floribert Chebeya risque d’étouffer la voix de VSV pour l’éternité.
    Cette organisation utilise le même langage que la MONUSCO, l’UA et d’autres organisation qui vivent sur le dos des malheurs congolais. LA VSV dit « qu’elle préoccupée par la recrudescence des violences »…
    La VSV peut nous dire quand la violence a diminué pendant les années « kabila »? Les chiffres de HRW sur les assassinats politiques – de plus de 1114 personnes par an en RDC- ne sont-ils pas la preuve de cette répression aveugle par Saloth Sâr Pol Pot congolais?
    Ressaisissez-vous messieurs de la VSV en dénonçant les crimes de « kabila » en des termes forts. Rossy Mukendi venait de payer de sa vie pour que la RDC soit libérée de la peur, que notre pays soit digne et fier; ne nous faites plus des discours somnifères comme si vous n’êtes pas sur terrain. Dites vertement que « kabila » arrête de tuer les congolais, et nous allons tous vous applaudir.

  6. Il ne faut pas compter sur ce sinistre personnage pour un quelconque résultat sur les enquêtes qui seraient menées.

  7. Chers Compatriotes,
    Je pense que nous risquons de ne pas savoir où nous allons, si nous ne faisons pas de désobéissance civile. On ne peut pas obéir aux autorités politiques qui ne sont pas mandatées par les citoyens. Les marches c’est une étape. Mais lorsque les marches n’ont pas de suite : le « raïs » ne dit pas qu’il ne sera pas candidat, les accords ne sont pas respectés sauf l’autorisation de garder le pouvoir en attendant les hypothétiques élections, il faudrait passer à la vitesse supérieure, le blocage des fonctionnements des institutions devenues illégales. Ici, la désobéissance civile devient un moyen incontournable. Un problème pour le Congo, l’armée qui continue à obéir à celui qui ne se soumet pas à la Constitution dont il a juré de devenir garant. Car, les hommes en uniforme du Congo, n’hésiteront pas à tirer sur ceux qu’ils sont censés protéger. Mais quand il est question de déloger les terroristes qui opèrent impunément à l’Est, on ne voit pas la vaillance de ces hommes. Voilà à quoi tient encore le pouvoir de Kinshasa. Mais si le peuple s’organise bien, une désobéissance civile peut bien éviter le carnage public, en mettant hors d’état de nuire les hommes en arme. Et une telle désobéissance devrait s’effectuer sur toute l’étendue du pays et dans les grandes villes dans les quatre coins de la ville. Il serait mieux que l’on fasse un sacrifice unique et que le pays soit libéré par son peuple. Que Dieu nous vienne en aide.

  8. La Tutsisation du Kongo (RDC) a atteint un degré insoupçonné, les vrais Kongolais s’en accommodent de plus en en plus. Si l’élimination de la racaille politicienne mediocre corrompue ne se fait pas d’une façon radicale, les racines et tentacules de l’Occupation étrangère Tutsi Power se solidifieront éternellement…

    Le Kongolais a une propension maladive à devenir fanatique aveugle, hypocrite tolérant, faux cul, il (Kongolais) a tendance à chercher le positionnement opportuniste au cas où on lui miroite des postes juteux. Les Tutsi le savent raison pour laquelle James Kabarebe dira à Azarias Ruberwa : « Leur sang est toujours infidèle à la parole »…

    “Les grands hommes appellent honte le fait de perdre et non celui de tromper pour gagner » Machiavel

    La fourberie, la concussion, la complicité, la lâcheté, la félonie de la classe politique Kongolaise corrompue médiocre toutes tendances confondues ne sont plus à cacher…

    Des vrais Kongolais tel que Mende, Atundu, She Okitundu, Kamitatu Etsou, Bazaiba, Tshibala, Tshilombo, Fayulu et Cie étaient conçus, formés dans le ventre de leurs mères, nés, grandis, prédestinés pour trahir le Kongo, c’est une malédiction générationnelle pour eux, leurs progénitures, ba faux politiciens Kongolais corrompus médiocres toutes tendances confondues soki tobomi bango moko moko te Tutsisation ya Kongo ekosila te sasaipi..

    « La liberté c’est le droit de dire aux gens ce qu’ils ne veulent pas entendre » George Orwell

    La luta continua la Victoria e Certa. Ingeta

Les commentaires sont fermés