La fratrie « Kabila » « siphonne » le Congo-Kinshasa

Cinq cent. C’est le nombre de containers bloqués « dans un port » à Matadi, au Kongo Central, pour non-paiement des taxes à l’importation. C’est la découverte faite par des inspecteurs de l’IGF (Inspection générale de Finances). Contre toute attente, ces containers appartiendraient à la société « Egal » dont le « boss » n’est autre que l’incontournable Albert Yuma Mulimbi. On apprenait que depuis sa création en octobre 2013 – grâce à un financement de la Banque Centrale du Congo -, cette entreprise privée n’a cessé de bénéficier d’exonérations fiscales. On n’ose imaginer le manque à gagner pour le Trésor public.

Albert Yuma Mulimbi, « l’homme d’affaires » de la fratrie « Kabila » et président du conseil d’administration d’Egal

Au cours de la réunion du Conseil des ministres qu’il a présidée, vendredi 4 septembre, le président Felix Tshisekedi Tshilombo a instruit le gouvernemental en général et le ministre des Finances en particulier d’ « annuler sans délai » les exonérations accordées indûment.

On espère que l’exécution des ordres donnés par le premier magistrat du pays fera l’objet d’un suivi. Tout en reconnaissance sa compétence autant que son professionnalisme, l’actuel titulaire des Finances, Sele Yalaguli, est étiqueté « Fcc/Pprd ». Il n’est pas exclu qu’il fasse l’objet de pressions au sein de sa famille politique.

Les exonérations illégales sont annulées. Le mot « annulation » revêt ici toute son importance. Il anéantit, avec effet rétroactif, les exonérations antérieures. Les bénéficiaires de ce « droit mal acquis » doivent logiquement faire l’objet d’un « redressement » en vue d’assainir leur situation.

On apprenait, samedi 5septembre, que la société « Egal » a vu ses 500 containers placés « sous scellés » en attendant le paiement des « arriérés » dus au titre des exonérations antérieures. Ces marchandises litigieuses auraient été enregistrées sous le nom de l’épouse Kabila, née Marie-Olive Lembe di Sita. Un classique!

« LES AMIS DE MAMA PRÉSIDENTE »

Sans verser dans des conjectures et autres supputations, on peut gager que plusieurs centaines de ces containers appartiendraient, en réalité, à des sociétés appartenant à des « hommes d’affaires » libanais ou indopakistanais. Une pratique bien connue.

Marie-Olive Lembe di Sita, épouse « Kabila ».

Durant les « années Joseph Kabila », il était notoire que « Mama Olive » était la « marraine » au sens mafieux du terme de certaines sociétés tenues par des asiatiques. C’est le cas notamment de Mino Congo, Congo Futur, Pain Victoire. La liste n’est pas exhaustive. L’ex-première dame agissait à travers Théodore Mugalu, alors chef de la maison civile du chef de l’Etat. « Les amis de Maman présidente », disait un Mugalu appelé à la rescousse par un de ces négociants.

Au « Grand Katanga », c’est un secret de Polichinelle. Le « tout Lubumbashi » murmure que des commerçants issus des communautés précitées recourent à certains membres de la famille « Kabila » pour faire entrer des marchandises au poste douanier de Kasumbalesa sans débourser le moindre « likuta » à la douane. Celles-ci sont généralement enregistrées au nom de la dame Sifa Mahanya, la mère putative de l’ex-Président. « Sissi », une des sœurs de l’ex-raïs et son époux Juma Bakari, de nationalité tanzanienne, ne sont pas en reste.

D’après des sources bien informées, des éléments de la garde présidentielle,  les fameux « GR », qui ont la charge « d’enlever » les marchandises dans les entrepôts de la DGDA. Un manque à gagner difficile à évaluer pour le Trésor public.

Revenons à la société « Egal ». C’est à travers les révélations de Jean-Jacques Lumumba (voir Le Soir du 29-30 octobre 2016) que la terre entière a entendu parler de cette société qui a repris de manière pour le moins cavalière l’objet social de la firme « Orgaman » de la famille Damseaux. A savoir: l’importation de vivres frais dont le poulet et le fameux poisson chinchard.

Là où le bât blesse est que le poisson péché en Namibie est miraculeusement estampillé « produit du Congo ». L’objectif est de contourner les droits d’entrée.

LE CONGO-KIN SIPHONNÉ PAR LA FRATRIE « KABILA »

Le « lanceur d’alerte » Jean-Jacques Lumumba, ancien cadre à la BGFI Bank

Ancien cadre à la BGFI Bank, le « lanceur d’alerte » Jean-Jacques Lumumba a révélé que la firme Egal, constituée le 29 novembre 2013, a été lancée grâce à un montant de 42.999 millions $ versé à cette banque, en plusieurs tranches. Banque Centrale du Congo (BCC) est le donneur d’ordre. En guise de « communication », on peut lire: « Provision investissement ». Cet argent public n’a jamais figuré dans la comptabilité de cette société. En clair, pour créer sa société privée, « Joseph Kabila » a organiser le détourné des fonds publics. Et ce en collusion avec l’actuel gouverneur de la BCC, Déogratia Mutombo Mwana Nyembo.

Au poste-frontalier de Kasumbalesa, la fratrie « Kabila » est omniprésente à travers deux sociétés qui sous-traitent des activités douanières de la DGDA (Direction générale des douanes et accises). Il s’agit de Trafigo Sarl et de Pacifing Trading. Celles-ci sont dirigées par des prête-noms. La propriétaire ne serait autre que Jaynet « Kabila ». Plusieurs dizaines de millions de dollars échappent, mensuellement, au Trésor. Dans une sorte de division du travail, le péage sur la route Kasumbalesa-Lubumbashi revient à Zoé « Kabila ». Ici, un sujet chinois, nommé Simon Kong, sert de prête-nom.

Depuis de son accession à la tête de l’Etat, le « Président Félix » parait décidé à réhabiliter les organes de contrôle de l’Etat dans sa volonté affirmée de lutter contre la corruption et l’impunité. L’appareil judiciaire et l’Inspection générale des Finances sont en action. Cette dernière a pour mission de constater l’infraction, rassembler les preuves et identifier l’auteur. Il revient au parquet d’apprécier l’opportunité des poursuites.

Lors de la conférence de presse qu’il a animée, jeudi 13 août, à Kinshasa, Jules Alingete Key , inspecteur général des finances, chef de service, a signalé que des inspecteurs de l’IGF ont pu débusquer 1.300 cas d’exonérations complaisantes. Les enquêtes continuent. Les bénéficiaires de ces « passe-droits » devraient se précipiter à la « caisse ».

On ne peut, dès lors, que comprendre les propos tenus, par procuration, en 2016, par Zoé « Kabila » à Jeune Afrique: « Nous ne sommes pas prêts à céder le pouvoir à n’importe qui ». La fratrie « Kabila » continue à siphonner le pays…

 

Baudouin Amba Wetshi

18 thoughts on “La fratrie « Kabila » « siphonne » le Congo-Kinshasa

  1. On comprend maintenant pourquoi Albert Yuma le PCA de SNCC est monté au créneau pour protester contre les enquêtes de l’IGF concernant les exonérations fantaisistes. Il nous a expliqué que cela risquait de porter un grave préjudice à l’activité économique. 500 containers, c’est vraiment impressionnant dans un pays où l’Etat n’arrive même pas à nouer les deux bouts. Comme le dit BAW, il faut aller jusqu’au bout de cette affaire. Je signale qu’il n y a pas que Matadi et Katumbalesa, l’Est du Congo est aussi à la merci de cette mafia tentaculaire qui saigne les deniers de l’Etat. On attend la suite.

    1. Oeuil du Cyclone,
      Oui, attendons la suite… Mais FATshi est tellement timide (et peureux de vexer le Voyou de Kingakati) qu’on risque d’attendre a jamais…
      Dans que pays au Monde trouve-t-on une famille mafieuse d’intrus Tanzaniens venus mains vides en bottes de jardiniers il y a peine 25 ans qui aujourd’hui controlent toutes les regies financieres du pays?
      Dire que ces bandits-voleurs sont en complicite avec des inciviques de la trempe de Albert Yuma et Deo Mutombo est plus qu’ecoeurant.

      1. La logique voudrait qu’on reconnaissent que celui que vous appelez timide a eu le courage de lacher l’IGF qui etait lié pendant 12 ans.

      2. ‘Fatshi est timide’? Comme certains hypocrites et malhonetes intellectuels intervenant souvent sur cette page, vous semblez oublier que c est fatshi qui a mis sa vision en marche en liberant ces inspecteurs financiers et judiciaires y compris l’ independance de la justice. Muzito, que vous recevez avec pompe, a phagocyte le travail de ces inspecteurs. Appreciez les efforts enormes que fatshi deploie.

  2. Notons aussi en passant que l’IGF dans son recent audit de la BCC vient d’y decouvrir des « comptes paralleles et secrets » contenant – tenez bien – $650 Million (equivalent a 12% du Budget annuel de la RDC) a l’insu du Tresor. C’est tres grave. Deo Mutombo doit repondre
    Ajoutons y $100 Million d’avance sur d’impot qu’une firme miniere (KCC) versa et que ce meme Deo Mutombo avait pretendu re-verser au Tresor, mais « disparus » sans traces. Vital Kamerhe est a Makala pour detournements inferieurs a ces enormes sommes !
    La boite Egal des Kabila+Yuma ne fait que puiser dans cette « caisse noire » de la BCC sous la botte des Kabila comme toutes les regies financieres. Voila l’origine de $42 Million (des comptes secrets) que Mutombo maintient a la BCC au profit de la Mafia des frangins Kabila,, leurs amis et clients dont des libanais et indo-pakistanais.
    Devrions nous rappeler que Albert Yuma – comme Deo Mutombo – est dans toutes les magouilles financieres au profit de Kabila (et a son propre profit), inclu le dossier de plus de $200 Million de la Gecamines impliquant Yuma et Dan gertler, l’aventurier-trafficant copain de Kabila, que la Justice continue a poursuivre?
    En bref, que FATshi et l’IGF aillent jusqu’au bout car les cellules de Makala sont pretes a ceuillir tous ces criminels inclu Jo Kabila.

  3. Oui, ils ne sont pas prets a ceder le pouvoir a n’importe qui. Voila pourquoi ils continuent a le garder. Ils ont choisi un mpiakeur de bruxelles qui ne leur fera rien du tout car il leur doit tout. Je ne sais pas pourquoi certains compatriotes ne comprennent pas une realite si simple! Tshilombo est rien du tout sans kanambe et cette fraude persistera jusqu’au moment ou le fcc mettra Tshilombo dehors, et c’est bientot en 2023 car l’udps n’a pas d’assise.

    1. Mais c’est le soit disant mpiakeur de Bruxelles qui a lacher l’IGF. Les congolais veulent une chose et son contraire. vous decouragez les bonnes volontés pour pleurnicher apres.

  4. L ‘ inspecteur général des finances devrait fouiner sur Kingakati.
    Avec quels fonds ce domaine a-t-il été construit ? Et les rwandais qui y vivent sont-ils connus des services congolais de contrôle des étrangers ?
    A Bunia, des hordes de chiens enragés appelés  » rebelles  » sont rentrés dans la ville. Ils ont tué, violé nos enfants. Un espèce de général de pacotille FARDC nommé Yav a été négocier avec ces crapauds. Ensuite, ces tueurs sont rentrés dans leur base. Calmement. Dans des camions de l’armée nationale. Avec des vivres et probablement d’autres biens et faveurs. Cela s’appelle alternance…
    Fatshi beeh… béton !
    SOUVENONS-NOUS !

    1. Mr tika lokuta. Nous savons tous ce que ce petit groupe d homme avec bandeau blancs a la tete sont venus faire en ville.le soldat Yav est sur le terrain pdt que tou tu la coule bonne en Europe. Viens aussi sur place montrer ton talent pour resoudre le probleme. L article a commenter est sur la fraude fiscale.

      1. @SKM
        Jo Bongos vaut 1000 fois plus que tous ces nuls se trouvant sur le terrain et qui font la honte de la république. Docteur Mukwege est sur le terrain mais vous cherchez à l’éliminer parce qu’il dit la vérité. TIKELA BISO MUANA MBOKA JO BONGOS KIMIA. Allez vous faire voir ailleurs (au Rwanda).

  5. FIN DE L´ETAT DE GRACE?
    Felix va atteindre deux ans.. pendant ce temps, il semble avoir pris le temps de s´informer sur les activités de la maffia des Kabila.. Pendant deux ans, il a pris la mesure de cette force financière de Kabila.
    Mais cette offensive n´est-elle pas une déclaration de « guerre » quand Felix va affronter Kabila frontalement?
    Jo Bongos@
    Militairement parlant, les FARDC ne possedent ni la logistique, ni la puissance de feu pour faire face á cette milice.
    C´est une réalite militaire simple: les FARDC ne possedent pas les ressources et les capacités pour combattre les milices actuellement.
    Mais, Felix est entrain d´atteindre les limites.. il avance vers la confrontation et doit prendre des options qui vont le mettre en conflit avec Kabila.

  6. AVANT DE RENSTRER DANS LEURS CASERNES DE FORTUNE DANS LA JUNGLE D’ITURI, LES KIMPUMBULUS DES MAQUISARDS AVAIENT EXIGE:
    1. LA LIBERATION SANS CONDITIONS LEURS CAMARADES INCARECERES DANS LA PRISON DE BUNIA.
    2, LEURS INTEGRATIONS DANS LES FARDC ET LA POLICE NATIONALE AU MEME TITRES COMME LES GENERAUX, SYLVANO KASONGO, KANIAMA, YAV, ETUMBA…
    3. DANS LEURS PARADES A TRAVERS DANS TOUTES LES GRANDES AVENUES DE BUNIA CITY, NOUS AVIONS VU LA TRANSMISSION DE CES SALOPARDS TERRORISTES MUNIS DE LEURS ARMES BLANCHES DE DISUATION: MACHETTES, CANIFS, JAVELOTS, BATONS…FAIRE FAIRE LA LOI ET LES GROS DOS DANS TOUTE LA VILLE SANS ETRE INQUIETES PAR LES AUTORITES DE CETTE ENTITE TERRITORIALE.
    4. AVANT DE SE REPLIER cad AVANT DE REGAGNER LEURS LOGES DANS CETTE JUNGLE ITURIENNE TOUJOURS SOMBRE COMME LA NUIT OU ON NE CONNAIS PAS LE JOUR ET LA LUMIERE, CES SALAUDS DES REBELLES AVANT DE RENTRER DANS LEURS CASERNES CACHEES ILS AVAIENT EXIGES DE LA BOUFFE: PLUSIEURS SACS DE RIZ UNCLE BENS, HARICOTS CHOCOLATS ET BLANCS, POISSONS SALES, POISSONS FUMES MBISI YA KOKAWUKA, DU SEL, SUCRE, CARTOUCHES DES CIGARETTES, DES UNIFORMES DES FARDC, CHAUSSURES etc.. LEURS DOLEANCES ONT ETE BIEN EXAUCEES.
    CHERS COMPATRIOTES, NE SOYONS PAS ETONNES SI DEMAIN DE NOUVELLES NOMINATIONS AURONT LIEU AU SEIN DE L’ARMEE ET DE LA POLICE NATIONALE, AINSI LES GENERAUX SYVANO KAZONGO, KANIAMA, YAV, ETUMBA ET J’EN PASSE SERO T REMPLACES PAR CES MAQUISARDS SOUDARDS, CHETIFS POUR PRENDRE LA DIRECTION DE NOS FORCES ARMEES. CECI N’EST PAS UN REVE MAIS UNE REALITE AU GRAND, CAR DANS CE PAYS REPUBLIQUE TRES DEMOCRATIQUE XU KONGO POUR OCCUPER UNE HAUTE FONCTION MILITAIRE ET CIVILE, IL FAUT MONTRER LES BICEEPS, SANS QUOI FONCTION APANA, KAZI APANA, MASIKINI.
    PAPA FATSHI OZALI WAPI, TALELA BISO MAKAMBO OYO. MBOKA SI EKUFI E E E. KIADI KIBENI KUNA KONGO DIA BA NKAKA BETO.
    KIBUTI, LUZIBUA MESO.
    PLEASE, NO STUPID COMMENTS ARE NEED HERE. YOU HAVE THE CHOICE: READ OR NOT READ.
    PLEASE, BE GENTLEMAN ON MY WAY OF THINKING.
    BITTE, NI HT VERGESSEN UNSER VATERLAND ZU VERTEIDIGEN.
    KONGO IST NOCH NICHT TOT, ES LEBT NOCH ABER WIE LANGE NOCH? AUGEN AUF MEINE LANDSLEUTE, SONST WARE ES ZU SPAET.
    A BON ENTENDEUR, SALUT,

    1. HISTOIRE D´UNE (MAUVAISE) TRADITION MILITAIRE ?
      Les congolais doivent lire de temps en temps les pages de l´histoire pour comprendre le présent.. et mieux? Prendre des bonnes decisions.
      1 MUTINERIE 1960, LA SOURCE DE L`IMPUNITE !
      1960, quand les ex membres de la Force Publique font une mutinerie, l´option du président Kasavubu et du premier ministre, sous une proposition de Mobutu qui n´était qu´un « civil » et sécretaire d´Etat de la défense (Lumumba assumait la fonction du ministre de la défense) oui Mobutu suggère d´accorder des grades aux « mutins » au lieu de la proposition de l´ONU où on disait tout haut qu´on « ne réforme jamais une armée qui se mutine ».
      Mobutu va en profiter pour retourner dans l´armée en devenant « Colonel » lui qui n´a jamais été officier dans la FP! Pire, il va encourager les mutins á exiger des grades et des fonctions dans l´armée.
      C´est la source de tout ce que nous vivons depuis 20 ans où tous les leaders des rebellions se retrouvent dans l´armée nationale avec des grades de « général », « colonel », « major » et pire ceux qui ont été auteurs des crimes de guerre sont « amnistiés » sans état d´âme !
      2 QUAND LE KARMA FRAPPE MOBUTU !
      Mobutu colonel, général et á la fin marechal avait oublié comment il avait incité et encouragé les ex membres de la FP á se mutiner pour obtenir des grades..
      Pendant la Conférence Nationale, le « karma » va le rattraper.. En effet, la cause lointaine de la chute de Mobutu est les « pillages » des années ´90 qui n´étaient qu´une forme de mutinerie!
      Ceux qui avaient été membres des forces de sécurité savent qu´il n´ya jamais eu des sanctions ni contre les généraux FAZ/Gendarmes/Garde Civile.. rien.. Mais c´était la fin des FAZ.. et les grandes invasions á l´Est n´ont rien trouvées en face d´elles.. Ironie de l´histoire, Mobutu va mourir en exil.. lol kie kie
      3 TIRER ENSEIGNEMENT DE L´HISTOIRE?
      Comme en 1960, l´ONU insiste que le gouvernement doit cesser de « remercier » les mutins, les rebelles, les auteurs des crimes de guerre et des crimes contre l´Humanité en les intégrant dans l´armée nationalle.
      Ce que nous voyons en Ituri doit-être la fin de cette mauvaise tradition et de Felix nous attendons une détermination pour tourner cette page sombre et honteuse si pas destructive de notre histoire militaire. Plus jamais une intégration des mutins/rebelles dans l´armée nationale et surtout plus jamais cette impunité où les rebelles peuvent devenir facilement des généraux au Congo.

      1. @ Ghost
        # Désolé, déjà de principe pour moi ne lire l’histoire qu’en professeur de vertus assis tranquille loin de la periode est la meilleure manière de ne pas la comprendre et de nen tirer que de leçons peu fertiles communes alors que beaucoup de moments clés de notre parcours ont été des épisodes de crise et parfois même de grande crise comme les premiers lendemains de notre souveraineté avec sa mutinerie qui nécessitent un autre regard. Il peut ainsi être trop pretentieux de donner des leçons à partir d’aujourd’hui : en quoi par exemple en 1960 ne pas promouvoir des Congolais de la Force publique à l’Armée Nationale aurait évité les événements malheureux de la suite ? Bien sûr récompenser la faute c’est s’engager dans un cercle vicieux dangereux mais était-ce là une réelle faute ou plutot une mise au pas des nouvelles conditions des militaires qui en l’occurrence se revoltaient contre l’après independance=avant l’indépendance
        independance=avant l’independance de Jansens. Il n’est donc pas tant question d’une impunité.
        # Plus généralement je vous reproche votre tropisme à rendre nos pères de l’indépendance coupables d’avoir tout échoué parce qu’ils étaient moins instruits. Insuffisant à plusieurs titres, la preuve, les Congolais sont aujourd’hui parmi eux bien plus instruits, peut-on dire que leur gestion politique est meilleure. Notre accession à l’Indépendance a eu lieu dans un contexte doublement desavantageux, une préparation interne très insuffisante et un ciblage international à notre désavantage face à la puissance capitaliste (néo)colonialiste et par ailleurs en Guerre froide. C’était un défi très difficile pour la jeune et faible Nation Congolaise que ses apprentis dirigeants ont peiné à relever mais je ne peux accepter qu’on s’abatte sur eux comme sur des incapables ataviques et criminels.

      2. Une très belle analyse sur la gouvernance dans l’armée. Tous me remerciements parce que les vérités indiquées sont les causes explicatives de la déconstruction de notre armée. La commission défense de la Cns avait pourtant produit en 1992 des résolutions pertinentes qui n’attendent à ce jour qu’applications non complaisantes.

  7. Ce que l’on doit reconnaître chez le Congolais, c’est sa grande capacité à détruire son propre pays. Curieusement lorsqu’il se trouve à l’étranger, l’intellectuel congolais devient sérieux et contribue efficacement au développement du pays hôte. Un peuple unique en son genre. OYO PEUPLE YA NDENGE NINI?

  8. Lors de mes voyages , j’ai eu à visiter une société minière du nom de Mining Envil, à Dikulushi, côté Kilwa Pweto, cette entité possède une exonération d’impôt pour une durée de 30 ans, sans apport dans le social de la population, et c’est ça la république des riches que la FCC, veut maintenir., au détriment du peuple congolais, quand Ngoie kasaji qui a détruit la ville de Mbujimayi, postule à la députation provinciale, il passe et sa première suppliante qui siège à sa place sa fille qui a injuriée récemment la première dame, au niveau de la députation nationale, la première suppliante qui siège c’est la femme de monsieur Alphonse Ngoie Kasanji, lui même sénateur, il y a des familles FCC, dans le même sac, Boshab, Makila sumanda José, il n’ y a que eux qui savent bien priés Dieu et sont exaucés pour réussir partout ? Nous implorons DIEU de la RDC de raviver davantage le feu divin sur toute l’étendue du territoire national de la RDC, afin que les médiocres et pilleurs étrangers et nationaux dégagent ,Ainsi soit-il.

  9. @BAW
    Vous ecrivez « Depuis de son accession à la tête de l’Etat, le « Président Félix » parait décidé à réhabiliter les organes de contrôle de l’Etat dans sa volonté affirmée de lutter contre la corruption et l’impunité. »
    L’autodidacte de l’institut Mashakado que je suis suggere plutot la « correction » suivante: Depuis son accession a la tete de l’Etat, le « President Felix » parait decide a rehabiliter les organes de controle de l’Etat dans sa volonte affirmee, selon lui, de lutter contre la corruption et l’impunite. Car non seulement cette mafia au pouvoir – et non une « coalition » au pouvoir – entre FCC et CACH refuse de fouiner dans le passe mais les contrats de Sokimo et Miba signes sous Tshilombo demeurent secrets! Et pourquoi ces deux contrats demeurent-ils secrets? On ne peut donc constater ou observer une « volonte affirmee » de faire mieux.
    Ekoyebana! Au fait, le FMI (Fonds monetaire international), rapporte RFI, dans son edition du 11 septembre 2020, exige comme prealables a toute negociation pour un programme triennal avec la « Tshibilie », entre autres, la publication de tous les contrats miniers (une facon d’obliger Tshilombo de fouiner dans le passe) en commencant par deux signes sous son regime! Et ce meme Albert Yuma est aussi pointe du doigt dans un rapport secret du FMI!
    A suivre.

Comments are closed.