Les ONGDH membres de gruwa s’inquiètent de la disparition du militant de la Lucha Jean Bosco Ngodja Bosolo

RDC, Haut-Katanga, Lubumbashi, le 08/05/2018, les ONGDH, membres de GRUWA sont vivement préoccupées par la disparition depuis ce dimanche 6 mai 2018 de Monsieur Jean-Bosco NGODJA BOSOLO militant de la Lucha Grand Katanga.

En effet, la Lucha Grand Katanga a projeté une marche pacifique pour ce mercredi 9 mai 2018 dans la ville de Lubumbashi, et dont le point de rencontre est la cathédrale Saint Pierre et Paul, en vue d’exprimer le mécontentement face à la dégradation de la situation sécuritaire dans cette ville.

En date du 2 mai 2018, le mouvement citoyen Lucha a adressé une la lettre d’information au Maire de la ville de Lubumbashi avec copie pour informations à plusieurs autres institutions, en prévision de la marche pacifique susdite et depuis lors, des militants de la Lucha/Grand Katanga, ont commencé à recevoir des menaces de mort venant des numéros masqués qui leur demandaient de renoncer à la marche du 9 mai 2018 sous prétexte que les autorités avaient déjà fourni assez d’efforts pour améliorer la situation sécuritaire dans la ville de Lubumbashi, notamment en procédant à l’arrestation de plus de 80 bandits.

Contre toute attente, le militant Jean-Bosco NGODJA BOSOLO qui a quitté les cités universitaires depuis le dimanche 6 mai 2018, demeure introuvable jusqu’à ce jour et toutes les démarches menées par les ONGDH tant auprès de ses collègues militants de la Lucha que dans les différents amigos de la ville de Lubumbashi sont restées sans suite.

Cette disparition inquiète de plus en plus les ONGDH sachant que des cas similaires d’enlèvement et des menaces contre les militants de la Lucha ont été rapportés en date du 27 avril 2018 et du 7 mai 2018.

Les ONGDH notent que la disparition de Monsieur Jean-Bosco NGODJA BOSOLO aurait des liens avec la marche pacifique projetée par la Lucha pour ce mercredi 9 mai 2018 pour dénoncer la dégradation de la situation sécuritaire.

Tout en rappelant que l’insécurité a pris des allures très inquiétantes dans la ville de Lubumbashi, les ONGDH membres de GRUWA, en appellent à toute personne pouvant détenir des informations sur la situation actuelle de Monsieur Jean-Bosco NGODJA BOSOLO, de saisir immédiatement les services compétents (Police, Parquets et ANR), pour leur fournir ces informations. Elles en appellent également aux autorités compétentes d’ouvrir urgemment une enquête aux fins de préserver la vie du disparu tant qu’il n’est pas encore tard.

Pour toute information pouvant éclairer sur cette disparition, prière de contacter:

  • Monsieur le Procureur Général de la République, Floribert KABANGE: +243817941471
  • Monsieur le Procureur Général près la Cour d’appel de Lubumbashi: +243998175638
  • Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Lubumbashi: +243998581845
  • Monsieur le Redoc adjoint: +243997557478

 

LISTE DES ONGDH SIGNATAIRES

# Nom de l’Organisation Sigle
01 Action contre l’impunité et les droits humains ACIDH
02 Association pour les droits des Humanitaires ADH
03 African ressources watch AFREWATCH
04 Action large des femmes Avocates ALFA
05 Association Africaine de Défense des droits de l’homme/ Section Haut katanga ASADHO/HautKatanga
06 Action rapide de développement ARD
07 Centre pour les droits humains et le droit humanitaire CDH
08 Centre international de promotion et développement et des droits humains CEIPEDHO
09 Comité de suivi pour la contribution des communautés et églises à la transformation humaine COSCET
10 Groupe d’Actions Non violente Evangélique GANVE
11 Génération Déterminée GD
12 Human rescue HR
13 Journaliste en danger/ Haut-Katanga JED/Haut-katanga
14 JUSTICIA Asbl
15 LIBERTAS
16 Ligue Internationale des conseillers/Lubumbashi LIC/Lubumbashi
17 Ligue des droits des malades LIDDM
18 Lutte pour le changement LUCHA
19 MAMA NI MAMA
20 Mouvement pour les droits de l’homme et la réconciliation MDR
21 Mouvement des jeunes pour la dignité et le développement MJDD
22 Nouvelle Dynamique Syndicale NDS
23 Nouvelle Dynamique de la Société Civile NDSCI
24 Organisation pour la promotion de la femme OPF
25 Psychologues sans frontières PSF
26 Regroupement des femmes pour le développement communautaire REFEDECO
27 Union Nationale de la presse au Congo section du Katanga UNPC/HautKatanga
28 Voix du savoir V S

 

Pour Tout contact:
ACIDH, info@acidh.org, +243823525459
CEIPDHO, ongceipdho14@gmail.com, +243811753106
JUSTICIA Asbl, justicia.asbl@gmail.com, +243818050488

2 réflexions au sujet de « Les ONGDH membres de gruwa s’inquiètent de la disparition du militant de la Lucha Jean Bosco Ngodja Bosolo »

  1. ***Je suis conscient de l’avenir de ce pays, je suis conscient de nos immenses ressources, je suis conscient de nos capacités intellectuelles, je suis conscient de notre bravoure. La seule chose dont nous, Congolais, avons besoin, c’est d’unité. » (Mamadou Ndala dans @This_Is Congo)**** INGETA

  2. Chers Compatriotes,
    Il faut soutenir ces ONGDH qui ont compris le sens et la technique de la lutte contre le dictateur qui ne compte que sur la terreur, et la violence. Il est étonnant que l’élan des catholiques ou des chrétiens se soit ralenti. On a donné au terroriste au pouvoir le temps de se re-organiser. Il faut noter que le pays n’est pas dans la crise parce qu’il n’y a jamais eu des élections. Le problème mal posé n’a jamais de solution, car, celle-ci irait dans le sens de ce qui n’est pas le problème. Le problème est celui qui est à la tête du pays, porté par ses traîtres et amis, et qui se moque de tous les congolais ainsi que de leur constitution. Il n’a pas fait mieux pour le pays, il a affirmé qu’il n’avait pas cinq personnes capables autour de lui, mais dans ce cas, il aurait chercher les capables de son point de vue, ou démissionner. Il reconnaît que rien ne marche, les congolais attendent qu’il respecte pour le moins la Constitution, il s’en moque. Ce qu’il faut c’est engager des actions de désobéissance civile jusqu’à ce qu’il tombe et que le pays passe par un gouvernement de transition avec un président de transition ou avec un secrétariat général à la gestion du pays pour mettre au point les institutions du pays. Le Cardinal de l’Eglise Catholique Romaine, Archidiocèse de Kinshasa est le meilleur candidat pour ce poste. Congolais réveillez-vous, soutenez Lucha et Filimbi et levez-vous, les élections ne sont pas une solution au problème du pays. L’UDPS n’est pas un parti qui peut redresser le pays. J’aimerai bien me tromper, mais c’est la réalité qui s’impose à ma réflexion. Que Dieu nous vienne en aide.

Les commentaires sont fermés