Magistrature: « Kabila » démet d’office la juge Ramazani Wazuri

Président hors mandat depuis le 19 décembre 2016, « Joseph Kabila » n’affiche aucun signe de celui qui se prépare à « déménager ». Bien au contraire. L’homme continue à exercer la plénitude des prérogatives du chef de l’Etat comme si de rien n’était. Alors que son rôle devrait se limiter à expédier les affaires courantes. Samedi 14 avril, le « raïs » a signé plusieurs ordonnances. L’une d’elles porte « démission d’office » de plusieurs magistrats assis et debout.

Parmi les magistrats « sanctionnés » par la volonté de « Kabila », il y a Chantal Ramazani Wazuri, ancienne présidente du Tribunal de paix de Lubumbashi/Kamalondo. Son crime est d’avoir adressé une lettre au vitriol au ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba. Elle y fustigeait les pressions qu’elle a subies pour condamner l’ancien gouverneur du Katanga Moïse Katumbi Chapwe à une peine de 36 mois, assortie d’inéligibilité, dans le fameux litige immobilier avec le Grec Alexander Stoupis. C’était en juillet 2016.

Dans cette missive, la jursite pointait un doigt accusateur en direction principalement de l’administrateur général de l’ANR (Agence nationale de renseignements) Kalev Mutondo.

Conseil de Katumbi, l’avocat parisien Eric Dupond-Moretti assure que Chantal Ramazani « a déclaré devant Huissier de Justice » que le procès Katumbi versus Stoupis « était une pantalonnade. Et que sa signature a été obtenue sous la menace ».

Dans une interview accordée, début janvier 2017, au journal en ligne « Afrik.com », la magistrate dit avoir reçu un « nombre incalculable » d’appels téléphoniques non seulement du premier président près la Cour d’appel de Lubumbashi, Paulin Ilunga, mais aussi du bâtonnier Ambroise Kamukuny. Professeur de droit public notamment à l’université de Kinshasa, ce dernier est également l’avocat personnel de Kalev Mutondo, le chef barbouze de « Kabila ».

Dans cet entretien, elle raconte une « anecdote »: « M. Stoupis aurait dû verser à l’Etat 30.000 dollars de caution. Mais il s’est présenté à l’audience avec un certificat d’indigence au motif qu’il ne pouvait pas payer les frais de justice. En même temps, il est venu au tribunal accompagné de très grands avocats ». Le bâtonnier Kamukuny a enjoint la juge de signer l’ordonnance accordant au Grec une « exonération ».

La juge a regretté le silence du ministre de la Justice.  » (…). J’ai demandé dans ce courrier que ma signature soit retirée du jugement parce qu’elle avait en réalité été extorquée. Malheureusement, le ministre ne m’a jamais répondu. Et personne depuis n’a osé dénoncer ces faits très graves. Ni le conseil supérieur de la magistrature, ni les syndicats de magistrats. C’est d’autant plus décevant qu’à l’heure où je vous parle beaucoup de magistrats en RDC travaillent sous pression. Dans notre pays, le pouvoir politique instrumentalise la justice ».

Selon la juge Chantal Ramazani, la lettre de dénonciation qu’elle avait adressée au ministre Thambwe l’a mis, elle et sa famille, dans une insécurité totale. « (…), des militaires ont été envoyés chez moi. Ils ont arrêté mon chauffeur. Des compatriotes m’ont alors aidé à m’enfuir. Ma photo était placardée partout, même à l’aéroport. Mais j’ai finalement réussi à m’échapper par la grâce de Dieu et j’ai été ‘exfiltré’ en Europe ».

Qui de la juge Ramazani Wazuri et de « Joseph Kabila » devait être astreint à la démission forcée? Le tribunal de l’Histoire jugera…

 

B.A.W.

6 réflexions au sujet de « Magistrature: « Kabila » démet d’office la juge Ramazani Wazuri »

  1. Voila les signes d’un Etat-Voyou dans lequel un (pretendu-) president illegitime continue a engager illegalement le Pays via ses decisions fantaisistes, inclu nomminations, revocations, et bradages du patrimoine national national.

    Tout ceci se deroulant sous le nez d’un « 1er ministre » fantoche servant de cheval-de-Troie aux majordomes PPRD-MP de ce president-illegitime pour continuer a saigner le Tresor a sec – dont surtout son planton Nehemie Mwilanya.

  2. Lors de son monologue de plus d’une heure à la cité se l’union Africaine, devant un parterre de députés flateurs, il a eu le culot de baver en affirmant sans rire qu’il avait pour obligation de défendre la constitution; cette constitution qu’il a malmené depuis qu’elle été adoptée. Il a même sous entendu que les députés devraient s’abstenir de parler des questions de défense. Cette ignorance crasse du fonctionnement d’une institution comme l’assemblée nationale prouve que nous avons à la tête du pays un abruti qui parle à tort et à travers. A Kingakati, il a réuni un groupe d’individus malfaisants habitués à manger à tous les râteliers. La plupart sont allés lui cirer les pompes aux fins d’obtenir quelques billets verts à prévision des campagnes électorales avenir. Pour ce qui est de son successeur, il n’a pipé mot, il s’est contenté de s’acharner sur celui qui lui fait passer des nuits blanches, son acolyte et ami Katumbi qui lui doit tout. Ce dernier qui est dans des mauvais draps a recruté un des ténors du barreau Français Maître Morreti, mais la pente risque d’être trop raide même pour ce bateleur habitué à des joutes dans prétoires exagonales. Kitumbi, un apatride aux abois commence à sentir la terre se dérober sous pieds. A vouloir tout gagner, on finit par tout perdre. De toute façon, son règlement de compte avec son mentor ne concerne pas les congolais qui sont leurs victimes. Il faut maintenant mettre un terme à cette comédie.

  3. L’histoire est entrecoupée (tronquée). L’histoire n’est pas racontée pleinement et semble avoir été coupées à volonté pour defendre une position sentimentale (donc subjective). de 1: vous voyez les 3 juges sur la photo ? en RDC, pour que le jugement soit valide ils devaient tous les 3 signer, donc l’original/manuscrit (appelé minute de jugement) a 3 signatures des 3 juges: si on a forcé la signature on doit avoir forcer les 3 juges et pas la seule juge Ramazani. De 2 : l’auteur de la plainte/citation directe Mr. Stoupis (appelé partie civile ou citant) ne verse aucune « caution » en droit Congolais. Si le jugement lui est favorable, il lui est accordé une certaine sommes pour le dedommager (appelé Dommages et interets) avant de retirer la copie du jugement dactylographiee sans signatures des 3 juges mais signé pour authentification par le greffier (appelé grosse du jugement), Mr. Stoupis doit payer l’equivalent de 3% du montant lui accordé par le jugement comme Dommages et Interets, s’il a retiré la copie/grosse du jugement sans payer, Il doit alors avoir forcé une 4eme personne au Ministère/Division des affaires sociales pour Obtenir le certificat qu’il est indigent (extreme pauvre). Aussi on a jamais vu quelqu’un pointer un pistolet sur les 3 juges pendant l’audience pour les forcer à prononcer leur jugement sur place, alors que non seulement la loi leur accorde un délai de « deliberation » mais dans leurs pratiques ils les font des mois voir des années après le délai légal et souvent ils ne le font jamais en rouvrant les procès plusieurs fois en attante des pots de vin. Je suis sur que la dame juge, comme c’est leurs pratiques, a pris le pot de vin du camps du pouvoir et de Stoupis et par la suite a pris aussi le pot de vin du coté opposé ou a voulu jouer au persecuté pour se faire de la pub, extirper quelques sou aux Katumbistes et un visa pour le paradis Européen comme exilé persecuté. ELLE GANGE A TOUS LES COUPS: argents en poche, publicité et une place au pays d’Helenne (en Europe).

    1. Bonjour MKE,
      je voudrais réagir à ton commentaire sur tous les 3 points.
      – 1. La composition du siège est une matière clairement traitée par le législateur en RDC, comme au Zaïre autrefois.
      Mme Ramazani était Juge de paix, et non Juge près le Tribunal de Grande Instance. Pendant que le nombre de 3 juges est prescrit pour composer le siège en Grande Instance, le siège du Tripaix lui ne se compose que d’un seul juge!!! C’est pourquoi Mme Ramazani devrait signer seule. D’ailleurs si ta remarque était pertinente. les juristes du camp « Kabila » allait depuis longtemps relever cette anomalie bien avant toi.
      A propos de la photo: on voit certes 2 autres personnes autour de la juge. Mais cela peut s’expliquer. Soit il s’agit d’une de ces rares audiences où la présence du Ministère Public est requise (par ex. si le prévenu est mineur), ou alors c’était en chambre foraine. Ainsi, une de ces personnes sur la photo serait le Greffier, et l’autre, l’OMP (officier du Ministère Public). Pour nos amis qui ne le savent pas, la chambre foraine est une audience du tribunal en dehors de son lieu habituel, par ex. à la prison centrale de Makala, dans le but de régulariser les détentions.
      2. Stoupis a perdu le procès, en tout cas au premier degré, et devait payer les frais de justice. (Visiblement il a contourné cette obligation en produisant un certificat d’indigence. Le prix de ce document varie, comme partout dans notre république bananière, selon la tête du demandeur. Cela va d’une bouteille de bière à plusieurs centaines des $$$, selon la gueule du client. C’est pour dire donc que M. Stoupis n’avait pas besoin de menacer qui que ce soit dans l’administration des Affaires sociales). Concernant la caution, nous manque malheureusement l’intégralité de l’interview pour comprendre de quelle caution parlait Mme Ramazani.
      3. A propos des pots de vin, tu as dénoncé le non respect des délais des délibérés. Selon toi, c’est en attente des pots de vin. Là dessus je voudrais juste de dire que un dossier comme celui de Stoupis/ Katumbi ne fait pas partie du genre des dossiers où on temporise en termes des semaines, voire des années comme tu le dis. C’est un dossier chaud, très médiatisé, et tout juge a le désir de s’en débarrasser le plus tôt possible. Et dans ces conditions de haute tension, même le plus corruptible des juges ne peut accepter de se laisser corrompre de 2 côtés.
      Voilà ce que j’avais à dire,
      Salut!

    2. A MKE, et à tous

      PS:
      je suis dans le devoir de retirer le 1er point de mon commentaire sur la composition du Tribunal de Paix en RDC. J’y parlais encore du juge unique, sans savoir que la maitère de l’organisation et compétence judiciaires avait été sensiblement modifiée par une Loi organique très récente de 2013!!! J’avais encore en tête l’ancienne législation qui a prévalu chez nous pendant plusieurs décennies. A ce point là je te donne donc sportivement raison.

  4. Kongolaises et Kongolais surfez sur http://www.congolaisunis.com pour s’enregistrer pour participer au vote de l’élection du Président de la Diaspora afin d’avoir la structure officielle capable qui peut aider le Combat de la Résistance Kongolaise. Un simple enregistrement est un vote. Ingeta

Laisser un commentaire