Mobutu: Comment la Belgique et le Etats-Unis ont installé une dictature

A l’occasion de la sortie de son livre, Olivier Dossou Fado (initiateur du « Café Politique ») échange avec l’auteur Ludo de Witte et Baudouin Amba Wetshi, journaliste politique et rédacteur en chef de www.congoindependant.com.

Cette émission a été enregistrée le samedi 26 mai 2018 à l’Horloge du Sud (Matonge/Bruxelles).

 

La Rédaction

46 réflexions au sujet de « Mobutu: Comment la Belgique et le Etats-Unis ont installé une dictature »

  1. En 1990 a Dakar, Papa Mukendi,(paix a son ame!)qui fut le collegue de Bisengimana a l’universite de kinshasa en polytechnique nous confia qu’il ne pouvait pas se realiser comment apres leurs etudes, leur collegue qui etait pourtant bien connu comme un etudiant rwandais etait subitement devenu le directeur de cabinet du president Mobutu. Allez y comprendre quelque chose! papa Mukendi representait la FAO dans plusieurs pays au monde.Les nouvelles generations devraient ouvrir les yeux et marcher avec le baton de la verite et de la fermete, sinon ce pays ne leur appartiendra jamais. Comment voulez vous avancer avec des tonnaux vides qui ne comprennent rien a l’histoire? L’unique serieuse universite congolese, l’universite catholique n’est meme pas a aligner parmi les 100 meilleures universite d’afrique. Tokosuka wapi na bato lokola MOPAPE??

  2. Soyons serieux mes amis , une communaute qui vient de vous liberer deux fois !!!!!!!!Pas meme un petit merci !!! si pas vous personnellement vos freres ont ete liberes , grace a elle vous avez eu un president jeune !!

    Quelqu’un parmi vous est pret pour un debat intellectuel a la tele (africa 24)??????comme ca on liquide cette discusion devant le public .
    le volontaire peut m’envoyer son e mail ,on va se fixer rendez vous .
    merci et bonne nuit
    mopape

  3. A vous tous,
    Pourquoi vous ne parlez pas de l’installation en 1994 d’un Etat major militaire « Hutu » vers Masisi par Mobutu afin de venger l’assassinat de son ami Habyarimana. Est-ce par ignorance ou hypocrisie? Les occidentaux avaient pourtant conseillé Mobutu de désarmer les interamwés.Ils sont entrés chez nous avec toutes les armures de l’armée Rwandaise. Sinon, les FPR n’auraient pas eu l’audace de prétexter pourchasser les génocidaires. C’est Mobutu la source du chaos congolais. Chers congolais, ayons le courage d’admettre les incidences de nos propres turpitudes. Arrêtons d’incriminer les autres.

    1. Compatriote Armand,

      « Un Etat major militaire ‘Hutu’ vers Masisi installé par Mobutu » ? A quelle date (le mois par exemple) exactement ? Personnellement je n’ai pas connaissance d’un détail précis de ce genre. Dans tous les cas les Hutu ne pouvaient que tenter de s’organiser pour faire face à leur chute avec l’aide désespérée de Mobutu mais sans grand succès, dès juin 1994 celui-ci ne disposait plus d’une maîtrise suffisante de la situation du pays a fortiori du Nord Kivu où il n’agit plus que par gesticulations réactives qui en fait ne réagissaient pas à grand chose, la machine infernale était en fait déjà en marche…
      De même selon moi vous procédez par beaucoup d’approximations lorsque vous avancez que « les occidentaux lui ont conseillé de désarmer les Interahamwe et qu’ils soient entrés armés justifia la poursuite des APR »…
      De quels Occidentaux parlez vous, savez-vous que sans l’aval et l’insistance des Français, l’entrée massive et incontrôlable des Hutu fuyant la chasse des Tutsi de plus en force n’aurait été certes pas empêchée mais aurait peut-être moins lourde quitte à en laisser certains à la merci de la revanche des Tutsi. De plus il n’y avait pas que les Interahamwe et les ex-FAR, il y avait aussi des masses des civils innocents et impuissants.
      Dès novembre 1994 si je ne m’abuse, le FPR d’ailleurs aidé de la logistique américaine est venu faire sauvagement le ménage dans les camps des réfugiés qui se formaient dans le Kivu…
      Bref, le régime déliquescent de Mobutu a fait le lit de cette entrée dangereuse des réfugiés mais pour la même raison et en même temps des facteurs internationaux et régionaux au dessus de ce semblant d’Etat lui ont davantage empêché de maîtriser la situation…
      Deux arguments à l’appui : d’un côté l’AFDL opéra sur sa route des massacres massifs et systématiques assimilés à un génocide, qu’en dire, de l’autre depuis que cet argument de génocidaires est brandi, l’armée rwandaise rwandaise elle-même a fait plus d’une fois des incursions comme des groupes armés commandités par le Rwanda peuplent la région sans en avoir jamais fini avec les fameuses FDLR…
      Relisez les livres qui racontent cette histoire et regardez ses images : la réalité est bien plus complexe et multifactorielle. Répétons-le : Mobutu mille fois coupable mais des pesanteurs internationales et régionales au dessus de lui ont beaucoup compté et comptent toujours expliquant largement la malheureuse « occupation » qui nous étrangle jusqu’aujourd’hui… Si c’est cela « incriminer les autres », je l’assume pleinement…

      1. Compatriote Nono,
        Ce n’est nullement une approximation mais un réquisitoire des faits. En 1994 après la débâcle d’Habyarimana, la bourgade de Mugunga vers Masisi et Walikale (Nord Kivu-Goma) fut investie par les Interamwés. Ces derniers ont même pu emporter le coffre fort de la banque centrale de Kigali. Ils ont installé un Etat major sur les collines non loin de volcan de Nyragogo avec un président, vice président et chef d’Etat Major sous le soutien des services de renseignement de Mobutu. Les congolais de Masisi et Walikale peuvent témoigner. Les hutus de la Belgique les disent eux-même. C’est de là qu’ils devraient mener l’offensive pour reconquérir le pouvoir à Kigali. Pendant la guerre de 1996, ce sont les hutu en tenues militaires congolaises qui se sont battus contre les FPR(les rebelles de l’AFDL). Les DSP abandonnaient tenues militaires et armes. Kabila père a repris la même stratégie en 1999-2000 utilisant les Hutus contre les rebelles de RCD. Mon ami (avec lequel j’ai fini à l’Unikin) qui est Médecin travaillant aujourd’hui au Botswana , a du soigner à Kibomango (vers Kingasani-Kinshasa) de nombreux militaires Hutu blessés pendant la guerre. Sans donner d’autres détails sur la bataille de l’armée ougandaise et rwandaise sur nos sols; je m’en vais vous dire cher Nono que le problème de l’Est est très complexe. J’ose croire que nous autres congolais trouveront un jour des cadres appropriés à la résolution de ces conflits. L’occupation du Congo à l’Est date de cette époque. (Une bonne partie de l’ouest fut déjà sous contrôle de Savimbi jusqu’en 1997 comme base arrière contre Edouardo en Angola). Ce fut cela la stratégie de Mobutu , ex agent de la CIA.

      2. @Armand
        Rien de nouveau sous le soleil ! Tout ce que vous dites est connu et ne contredit nulle part ce que j’ai dit : les Hutu ex-Habyarimana se sont organisés à partir du Congo où ils se sont déversés par contiguïté en masse pour tenter de reconquérir leur pouvoir perdu et ils l’ont fait à des endroits différents dans leur fuite et avec l’aide désespérée de Mobutu dont les troupes n’étaient plus bonnes que pour abandonner, l’appui des mercenaires yougo n’y arien fait…
        C’est à en parler comme un élément nouveau jusque-là inconnu et à souligner outre mesure une débandade des mobutistes connue de tous que je vous interpellais…
        Je ne sais pourquoi, vous vous acharnez à mettre l’accent sur la responsabilité réelle de Mobutu mais aujourd’hui insuffisante à expliquer nos échecs actuels : voilà le sens de mes remarques…

      3. Cher Nono,
        Je vous prie de relire votre première intervention. Vous cherchiez un détail. Je vous le donne et vous dites : »rien de nouveau sous le soleil ». C’est grave. Le scandale de « Mugunga » vers Masisi n’est pas connu de beaucoup de congolais. Ce fut une république dans une république. Ne banalisons pas; les échecs actuels sont consécutifs au départ faussé du temps Mobutu.

  4. A Nono,
    Mobutu facilitait l’intégration Tutshi au plus haut sommet des institutions congolaises pour laisser la majorité Hutu dirigeait tranquillement le Rwanda. Ce fut les cas de Rwakabuba (chargé de la discipline au comité central du MPR et de Bisengimana). Non , Bisengimana quoiqu’ universitaire n’était qu’ un bébé politique face à Mobutu déjà « cheaf executif » de la CIA pour l’Afrique centrale mais recruté à Bruxelles avant l’indépendance du Congo.

    1. @Armand
      « Mobutu facilitait l’intégration Tutshi au plus haut sommet des institutions congolaises pour laisser la majorité Hutu dirigeait tranquillement le Rwanda. » !?! Spéculations rétrospectives qui ne reposent sur aucun élément tangible !
      En utilisant les tutsi, Mobutu n’avait besoin chez eux d’aucun ‘appui politique’, au contraire il profitait de leur savoir-faire technique, administratif, entrepreneurial en l’absence supposée d’un plan politique immédiat de leur part… Et ce bagage les Bisengimana, Rwakabuba et autres le tenaient, le tiennent largement d’un itinéraire et d’un projet d’exilé, plus instruit que l’ordinaire des autochtones à jouer à chaque instant sa vie, son avenir…
      Ailleurs, on fera toujours une lecture incomplète de l’histoire du Tiers Monde et particulièrement du long règne de Mobutu chez nous si on ne privilégie que ses liens avec les puissants (USA, guerre froide oblige) et on néglige les protagonistes (notamment la personnalité elle-même d’un Mobutu), les comportements respectifs des peuples selon les lieux et les cultures (Afrique, Asie, Amérique latine, Afrique française, Afrique britannique)…

      1. Cher Nono,
        Saviez-vous d’où venez que Mobutu qualifia les économistes congolais de (lovanium) d’économistes de chambre? Ce propos venait de Bisengimina, un ingénieur qui , ne comprenant rien de l’économie, déconseilla Mobutu de suivre les propositions visant à diversifier les activités économiques à partir de 1969 afin de prévenir la chute annoncée des cours des minerais. Il affirma même que le Congo n’avait pas besoin d’un plan. Est-ce cela le savoir faire auquel vous faites allusion,? Je suis au regret de vous confirmer que nous payerons pendant des décennies , le chaos annoncé par Mobutu.

  5. Grand Merci , Armand tu es objectif dans tes analyses , nous sommes sur une meme ligne de reflexion , en esperant Que ce combattant resistant de l’ombre a bien compris …On ne peut pas nier l’evidence surtout qu’on est devant un peuple Dieu au meme titre qu’Israel.

  6. Je me suis donné la peine de visionner le film attaché à cet article et j’ai été estomaqué de voir qu’il n’y avait pas 10 Congolais dans la salle! Et pourtant, il était question d’une partie de l’histoire du Congo qui a certainement déterminé, au moins en grande partie, notre sort d’aujourd’hui! Dans une ville comme Bruxelles où vivent des dizaines de milliers de Congolais, cela m’a laissé pantois!

    C’eût été un concert de Werrasson ou de Koffi, on aurait refusé du monde! Quel peuple sommes-nous!

  7. Mobutu avait mal géré le Zaïre. Cela a été dit et redit, écrit et réécrit. C’est connu. L’antienne est devenue monotone et même indigeste. Mobutu est sorti de notre histoire par la petite fenêtre. Continuer à rendre Mobutu responsable de notre débâcle actuel ne tient pas la route. C’est une manière de justifier notre incompétence dans la gestion du pays.
    Dans des pays occidentaux où vivent la plupart d’immigrés congolais, on peut obtenir la naturalisation au bout d’au moins 5 ans. Mais nous voudrions que les populations d’origine rwando-burundaise immigrées au Congo obtiennent la nationalité congolaise après 4 générations! Que Mobutu ait accordé massivement la nationalité zaïroise aux populations d’origine burondo-rwandaises,il n’y avait pas de mal à cela.
    En 2008,les USA ont pris 11.000 bantous somaliens pour en faire les américains. En 2009,ils ont fait la même chose avec 8.000 réfugiés burundais qui étaient dans les camps en Tanzanie pendant 35 ans. En 2011,la Tanzanie a naturalisé 165.000 réfugiés hutus burundais. La Tanzanie leur a exigé de se fondre dans la population locale. Ils n’ont pas bronché.
    Au Congo, les même populations refusent l’intégration, elles veulent des villages à elles, des groupements à elles, des secteurs à elles, des territoires à elles, des provinces à elles. Sinon, elles prennent les kalachnikov contre les autochtones. Ce qui se fait nulle pas ailleurs au monde. Pourquoi ces gens se permettent ça?

    Parce que nous Congolais, nous sommes un peuple sans épaisseur, un peuple d’une irresponsabilité affligeante.

  8. Les plus grands défauts des intellectuels Kongolais de la science sans conscience n’est que ruine de l’âme qui ont une propension maladive à tordre l’histoire surtout sont le larbinisme, l’hypocrisie, l’incohérence, le confusionnisme, la concussion, le fanatisme aveugle qui est une forme d’esclavagisme mental, moral, intellectuel, spirituel. Fervents supporters propagandistes d’un clan ou d’un homme soi-disant providentiel espérant des largesses venant d’eux faux politiciens une fois installés autour de la table de mangeoire dressée par l’Occupant Tutsi Power…

    Quel péché mignon empêche ces intellos à changer de cap réellement ? Mobutu n’est plus de ce monde, Tshisekedi non plus mais cela ne permet toujours pas à ceux qui se prétendent intellectuels aguerris chevronnés d’éviter leurs erreurs faites consciemment ou inconsciemment c’est selon, ils continuent de marcher conscients sur les mêmes platebandes que Mobutu et Cie en soutenant l’insoutenable, en défendant l’indéfendable, en acceptant l’inacceptable, en suivant bêtement les ennemis internes et externes du Kongo…

    Comment un homme sensé peut soutenir l’Udps aile Familiale de Félix Antoine Tshilombo faux politicien corrompu à ce stade-ci ? Par quelle magie un être humain qui a tous ses facultés humaines et intellectuelles avec ses neurones en place peut croire en un Moses Soriano alias Moïse Katumbi Chapwe d’Ensemble pour piller le Kongo Juif-Italo-Zambien escroc voleur fossoyeur de la Gécamines et de la SNCC qui ne diffèrent en rien à Mobutu, Tshisekedi des faux politiciens d’après 1965. Ensuite se permettre de traiter les autres d’ignorants, hypocrites, c’est du jamais vu… Hallucinant

    ***Soyons serieux mes amis , une communaute qui vient de vous liberer deux fois !!!!!!!!Pas meme un petit merci !!! si pas vous personnellement vos freres ont ete liberes , grace a elle vous avez eu un president jeune !!
    Quelqu’un parmi vous est pret pour un debat intellectuel a la tele (africa 24)??????comme ca on liquide cette discusion devant le public .
    le volontaire peut m’envoyer son e mail ,on va se fixer rendez vous .
    merci et bonne nuit*** ***Grand Merci , Armand tu es objectif dans tes analyses , nous sommes sur une meme ligne de reflexion , en esperant Que ce combattant resistant de l’ombre a bien compris …On ne peut pas nier l’evidence surtout qu’on est devant un peuple Dieu au meme titre qu’Israel***

    @Mopap (piètre révisionniste de l’histoire du Kongo)… UN PEUPLE SE LIBERE SEUL. LE 17 MAI 1997 DE TRISTE MEMOIRE LES TUTSI NILOTIQUES RWANDO-BURUNDO-OUGANDAIS DE L’AFDL VENUS DU TIGRE VIA LE YEMEN N’ONT LIBERE PERSONNE AU KONGO…

    Ton avocat du diable de la blanchisserie Udps Familiale alliée politico-stratégique du PPRD RWANDA n’a rien éludé de notre argumentaire des groupes ethniques existants au Kongo. Il n’a pas non plus contre-argumenter pour que nous (Combattant Résistant de l’Ombre Lumumbiste Muleliste) comprenions ne fut-ce qu’un brin de vérité, le passé ne revient plus mais les faits avérés demeurent immuables… L’encenser bêtement comme dans un culte de l’église de sommeil Binzambi Nzambi, le remercier malhonnêtement relève du degré très élevé de la mauvaise foi qui colle souvent à la peau des falsificateurs de l’histoire qui tordent la Vérité en vain…Barthélemy Bisengimana et Cie sont des Tutsi Nilotique pas des Nilotiques Kongolais… Sic…

    @Mopap votre tentative inutile pour manipuler l’opinion Kongolaise avertie mille et une fois sur ce site a lamentablement échoué… On vous a démasqué vous êtes éminent membre du Mopap-Pprd qui soutenez l’inculte Tutsi Rwandais Kanambe alias Joseph Kabila l’imposteur usurpateur d’identité Kongolais cheval de Troie du Rwanda au Kongo… Sic

  9. Depuis un certain temps la paire Mopape -Armand ne font en réalité qu’ une seule et même personne . L’origine de cet énergumène ne fait aucun doute : Un infiltré tutsi !

  10. NKOMI MBUTA,
    Je ne suis pas MOPAPE.A l’époque du MPR-parti Etat , j’haïssais la MOPAP. Par ailleurs , vous accusez un manque criant d’argument. J’ai écrit en français. Il faut bien me lire avant de verser dans la psychiatrie.

  11. Mr nkomi Mbuta tu es notre COMPATRIOTE de gre ou de force ….olinga olinga te eza boye petit na ngaa
    Nabanzi combattant resistant de l’ombre ye pe ayokiii

    Merci mes concitoyens dont je viens de citer ci haut et d’autres de leur acabi (ce pays dont nous aimons tant nous appartien TOUS SANS EXCEPTION ..Plus congolais que moi Ca n’existe pas Nul part .

    1. Monsieur Mopape, si j’ étais à ta place je me tais tout court. Comment peut-on te croire en soutenant toutes les misères que Mobutu a imposé à un peuple fidèle et innocent chantant matin, midi et soir à son nom et de ses familles. Soutenir Mobutu c’ est soutenir le régime actuel.
      Peut-être tu ne connais pas l’ histoire de ce pays et peut-être tu étais encore au berceau quand Mobutu régnait au Zaïre. Il a détruit tous les systèmes de fonctionnement d’ une nation ou d’ un pays: enseignement, éducation, santé, le social, le salaire d’ un fonctionnaire, les routes, les banques, l’ armée, la police, les voix fluviales, les sociétés privées et étatiques, l’ informatiques et les impayés, etc… En plus tu n’ as rien à nous apprendre.

      1. @pika.
        C’est vous qui connaissez très mal l’histoire de ce pays.

        Quand LD Kabila avait amené les rwandais, il n’ y avait que quelques officiers et quelques ministres rwandais qui étaient avec lui. Il avait trouvé sur place au Zaïre des médecins, des magistrats, des enseignants de tous les niveaux(primaire, secondaire et supérieur),des ingénieurs, des officiers(Tem,Bem,Bam). Formés pendant la deuxième République. Le Rwanda aurait recruté quelques enseignants pour compléter ses effectifs. Parce beaucoup de ses enseignants avaient péri pendant le génocide.
        Les médecins et les infirmiers qui travaillent à Yahuma,à Mambasa,Kenge,Sona-Bata, Bikoro, Mwene-Ditu…sont-ils chinois, coréens, rwandais, américains, indopakistanais? Ce sont pas des Congolais?

  12. Mopape o verra ça dans peu de temps si vous serez encore « notre compatriote » comme vous le prétendez . Si j’ étais à votre place je serais plus sage et moins arrogant ensuite je prendrais mes disposition pour rentrer chez moi (dans votre cas le rwanda) pendant qu’ il en est encore temps! Vous vous croyez plus malin et rusé détrompez vous car le retour des flammes sera très dévastatrice pour votre communauté … Qui vivra verra !

Les commentaires sont fermés