Pillages: Le Congo-Kinshasa mis en coupe réglée par la fratrie « Kabila »

Pendant que les Congolais ont les yeux rivés sur des hypothétiques élections fixées le 23 décembre 2018, « Joseph Kabila » et sa fratrie se livrent au pillage en règle du patrimoine minier du pays avec la complicité de certaines multinationales occidentales et des pays voisins. Selon des sources, une véritable razzia a lieu au Nord Katanga spécialement à Manono. D’autre part, l’or extrait dans l’ex-Province Orientale prend la direction de l’Ouganda où une raffinerie moderne a été inaugurée. Le Rwanda, lui, s’est accaparé du coltan, du lithium et du niobium en provenance des deux provinces du Kivu.

L’auteur de ces lignes a eu à l’écrire à maintes reprises dans ces colonnes. A savoir que depuis vingt ans, l’ex-Zaïre, rebaptisé Congo-Kinshasa ressemble de plus en plus à un « butin de guerre ». Un butin pour des pseudo-libérateurs qui prétendaient mener une lutte désintéressée afin d’arracher les Zaïrois d’alors des fourches caudines de la dictature de Mobutu Sese Seko.

Vingt années après, la « dictature mobutiste » a été remplacée par une nouvelle dictature. Celle des « Kabila ». La division spéciale présidentielle (DSP), le Service national d’intelligence et de protection (SNIP) et le Service d’action et de renseignements militaires (Sarm) ont été remplacés respectivement par la garde républicaine (GR) et les unités spéciales de la police, l’Agence nationale de renseignements (ANR) et l’ex-Demiap.

Sans exonérer Mobutu et son entourage de leur responsabilité dans la descente aux enfers de l’ex-Zaïre, des observateurs impartiaux conviennent que « Joseph Kabila » et sa fratrie ont « fait pire » en matière de pillages des ressources minières du pays. Et ce avec la complicité de certaines multinationales. Mais aussi de deux pays voisins en l’occurrence l’Ouganda de Yoweri Kaguta Museveni et le Rwanda de Paul Kagame.

GLENCORE ET DAN GERTLER

Dans le cadre de son émission « Cash Investigation », la télévision publique française France2 a diffusé le mardi 7 novembre dernier une excellente enquête sur la société anglo-suisse Glencore. Celle-ci a fait main basse sur les mines de cuivre et de cobalt de Kamoto et Mutanda. Il s’agit des meilleures mines qui appartenaient au patrimoine minier de la société d’Etat Gécamines.

Selon Ivan Glasenberg, le patron de cette entreprise, d’ici à 2035, 90% des véhicules pourraient rouler à l’électrique. En conséquence, il va falloir revoir la hausse la production du cuivre, du cobalt et du nickel. Ces matières premières sont nécessaires pour la fabrication des batteries électriques mais aussi pour les tablettes et les téléphones cellulaires. Sans omettre le fameux coltan.

En conséquence, il va falloir, selon lui, revoir à la hausse la production annuelle du cuivre, du cobalt et du nickel laquelle devrait passer respectivement de 23 à 43 millions de tonnes/an, de 100.000 à 670.000 de tonnes et de deux millions à 3 millions 800.000 tonnes. Pour la petite histoire, le Congo-Kinshasa produit un cinquième de la production mondiale du cobalt soit plus ou moins 20.000 tonnes.

Inutile de souligner que le cuivre, le cobalt et le nickel ne sont pas des produits renouvelables. Il en est de même des autres minerais et métaux précieux.

Les spectateurs de France2 n’ont pas manqué de noté que l’espace territorial concédé à Glencore dans l’ancienne province du Katanga s’étend sur une superficie de 40 km². La ville de Bruxelles a une superficie de 162 km².

L’attribution des fameux carrés miniers a été faite dans le mépris total de l’impact au plan humain. Des villages entiers se sont retrouvés inclus dans des concessions attribuées à des tiers. Les habitants étaient sommés d’aller « ailleurs ». Sans indemnisation. Les conséquences sont désastreuses au plan environnemental. En cause, l’entreprise dont question déverse des déchets toxiques dans les rivières.

L’enquête de France2 a, par ailleurs, mis en exergue le rôle d’entremetteur joué par l’inévitable homme d’affaires israélien Dan Gertler entre la direction de Glencore et des autorités congolaises en vue de l’obtention de certaines autorisations.

ENTRE LA NEGOCIATION ET LA GUERRE…

A titre indicatif, cette multinationale devait acquitter un « droit d’entrée » ou « pas de porte » d’un montant de 485 millions us$. Elle n’aurait finalement déboursé que 140 millions us$. Quid de la différence?

De l’aveu du président du conseil d’administration de Glencore, Tony Hayward, Gertler a servi d’intermédiaire entre cette société et certaines administrations congolaises. A-t-il voulu dire que « Dan » était chargé de graisser la patte à quelques personnalités congolaises?

Selon des sources bien informées, la fratrie « Kabila » se serait attribuée des concessions de cuivre et de cobalt au Nord Katanga où des prospecteurs auraient découvert du colombo-tantalite, le fameux coltan, et du lithium. « Notre pays est pris dans un véritable étau dans la mesure où la famille Kabila travaille avec des multinationales », précise une source. Une autre de renchérir: « L’or produit dans l’ancienne Province Orientale et au Nord Kivu prend le chemin de l’Ouganda où une raffinerie moderne a été inaugurée. Le coltan extrait dans les provinces du Kivu est acheminé au Rwanda ».

D’après ces sources, plusieurs « généraux » seraient impliqués dans ces pillages. C’est le cas notamment du « général » Gabriel Amisi Kumba, dit « Tango Fort », très proche du régime rwandais. « Pour restaurer la paix demain, les futures autorités congolaises devraient ‘rassurer’ le Rwanda et l’Ouganda ou faire la guerre pour libérer définitivement la partie orientale du Congo de l’emprise de ces deux Etats voyous », conclut un analyste.

 

B.A.W.
© Congoindépendant 2003-2017

14 réflexions au sujet de « Pillages: Le Congo-Kinshasa mis en coupe réglée par la fratrie « Kabila » »

  1. Qui a fait entrer le loup dans le bergerie ? N’est ce pas le congolais lui-même. Je sais que le congolais n’aime pas parler de sa responsabilité. Le mal c’est toujours l’autre, le voisin, l’étranger et je ne sais quoi d’autres. Aussi longtemps que nous congolais, n’aurons pas fait une introspection en nous pour inventorier quels sont nos points forts et quels sont nos faiblesses. Nous pourrons aller dans tous les cultes existant dans le monde mais rien ne changera. Nous, congolais nous sommes méchants, nous sommes de véritables paniers à crabes. En somme, nous sommes irresponsables. Est-il normal que sachant les méthodes utilisées par le passé par notre police, on n’anticipe pas, on manque de tactique pour se faire coincer chez soi à la maison comme un rat. Je parle là du président du Rassop pour la marche de ce 30 novembre 2017. Dans cette grande ville, ce président n’a pas trouvé un lit de chute pour passer la nuit et ensuite aller à la marche pour motiver encore jusqu’à la dernière minute les hésitants. On va sûrement m’insulter mais il n’y a que la vérité qui libère. Je n’ai rien de personnel contre ce leader que je trouve sympathique et que j’ai connu dans une autre vie mais pas comme politique mais comme fils de son père, opposant notoire au maréchal Mobutu.

    1. Totalement hors sujet, et ignorant la Mafia d’intrus Ugando-Rwando-Tanzaniens au sommet de la RDC qu’indexe notre cher compatriote BAW, « Lidjo ou L’Idiot » lui s’en prend a Felix Tshisekedi et le Rassop.

      1. L’insulte, arme par excellence des faibles mais cela ne m’empêchera pas de donner mon opinion que me garantit la constitution du 18 février 2006. C’est ça heureusement l’application de la démocratie que je suppose, cherche à obtenir votre leader du Rassop.

      2. Votre gourou président du Rassop a lui-même reconnu une erreur stratégique dans le fait qu’il s’est fait coincer chez lui. En fait, j’ai eu raison avant beaucoup d’émotifs. Je parie qu’il n’y aura pas de réaction car on ne contredit pas le gourou dans une certaine opposition radicale. J’en ris déjà à gorge déployée.

    2. Tu critiques bcps. Mais tu ne proposes rien.Si tu penses proposer mieux que Félix. Vient au pays, le terrain est là. Tu passes ton temps à critiquer ce qui prennent le risque au terrain avec ton clavier. Félix a combattu à l’UDPS depuis le temps immémoriaux,les images existent et sont légions. Tu racontes de la salade pr rien,viens au pays, on t’attend. ..

  2. HEIN! ET VOUS-LA LES 3 K VACHES QUI RIENT, ON EST OU LA! LES 3 VACHES K MAFUTA MINGI ( OBESES, GRACIEUSES ) REPONDENT EN CHOEUR: WIR SIND IM KUHSTALL KONGO, KONGO IST UNSERE MILCHKUH, MELKENDE KUH, KURZ GESAGT: TAG DER OFFENEN TUER DER DIEBE IN KONGO ( NOUS SOMMES DANS LA VACHERIE KONGO, LE KONGO EST NOTRE VACHE A LAIT, BREF: LE JOUR DE LA PORTE OUVERTE DES ANGWALIMA/MIYIBI  » VOLEURS ET VOLEUSES « .
    KONGO. KIESE KIBENI, TOKORONGWA ZAMAIS NA KONGRO, MBOKA KONGRO ERENGI MINGI, BOTIKA BISO TRANQUIRRE  » LE KONGO C’EST LA JOIE, LE BONHEUR, LE PARADIS TERRESTRE, JAMAIS NOUS N’ABANDONNERONS CE PAYS, LAISSEZ-NOUS EN PAIX « . TOUS LES ANGWALIMA UNISSEZ-VOUS, JOIGNEZ-NOUS LES 3 K AU PLUS VITE QUE POSSIBLE IN DER MOLKEREI KONGO ( LA LAITERIE VACHERIE DU KONGO ). ES GIBT MILCH IN HUELLE UND FUELLE IN KONGO, WA! IL Y A DU LAIT A GOGO AU KONGO QUOI! KIADI KIBENI. CHANCE EROKO PAMBA COMME DISENT NOS VOISINS EN KINYARWANDA!
    AU REVOIR LES ANGWALIMA! AUFWIEDER SEHEN MEINE DAME UND HERREN DIEBE, BETRUEGER NACHBARN! CIAO! CIAO! BYE! BYE!

  3. Lidjo a partiellement raison, stigmatiser toujours les autres n’est pas une approche réaliste, si celui qui se fait appeler Kabila et sa fratrie continuent à piller le pays, c’est aussi avec la complicité de certains filles et fils du pays, c’est ça la réalité, il ne faut pas se voiler la face. Les insultes ne permettent pas un débat serein.

    1. Elombe ,

      Cesse de nous « moraliser ». Il n’est pas etonnant que tu te precipites de defendre ton copain Lidjo dans ses jeremiades anti-Rassop ci-dessus. Tu partages avec lui haine & jalouisie contre Katumbie et Felix.

  4. CHER COMPATRIOTE BAUDOUIN AMBA WETSHI BONJOUR OU BONSOIR!
    ON EST OU LA? VERS LE DROIT D’EXPRESSION OU VERS LA CENSURE?
    MON INTERVENTION SUR LE SUJET : Pillages: Le Congo-Kinshasa mis en coupe réglée par la fratrie « Kabila » VIENT D’ETRE SUPPRIMEE SANS CONSOMMATION ET EGORGEE SUR LA RUBRIQUE.
    OU EN SOMMES-NOUS?

  5. MA FOI! OU EST DONC PASSE MON INTERVENTION SUR LES 3 VACHES QUI RIENT LES KKK AFFICHES SUR LA PHOTO?
    QUI A LA BONNE VOLONTE DE BIEN VOULOIR M’ENVOYER L’ ORINALITE DE LADITE INTERVENTION?
    MERCI D’AVANCE .

    1. CHER COMPATRIOTE, NE T’EN FAIS PAS CAR NOUS POUVONS DEVINER LE CONTENU DE TON INTERVENTION SUR CES « 3 VACHES GRASSES KKK » SE REMPLISSANT LES VENTRES EN SE MOQUANT DE LA MISERE DES 70 MILLIONS CONGOLAIS DEMUNIS DE LEUR PATRIMOINE !

      MAIS, NE DIT-ON PAS QU’UN PEUPLE « LACHE » SE SOUMET MEME AUX « VACHES »…?

  6. CHER COMPATRIOTE ALIDOR SEMAYOTE,
    MERCI DE TOUT COEUR. QUANT A MOI, JE PENSE QUE MON INTERVENTION A ETE GOMME ELECTRONIQUEMENT PAR DES HAKERS EN INFORMATIQUE QUI NE SONT QUE DE PETITS-ENFANTS ( GRANDKIDS ) DE LA FRATRIE DE CES 3 KKK VACHES QUI RIENT. CE MALHEUR VIENT DE CES INDISCIPLINES PETITS-ENFANTS POUR AVOIR CHIPE LE NITENDO DE LEUR GRAND-PERE EN PRATIQUANT CETTE SALE COCHONNERIE DE CYBERATTAQUE.
    FAISONS ATTENTION, CAR CELA POURRAIT ARRIVER A VOUS ET A D’AUTRES DANS LE BUT DE NOUS FAIRE TAIRE.
    BAKOLONGA BISO TE.
    HAVE A NICE WEEK END.

Les commentaires sont fermés